Le « pas d’amalgame » à deux vitesses

Publié par le 15 Août, 2020 dans Blog | 1 commentaire

Le « pas d’amalgame » à deux vitesses

Quand le petit syrien Aylan Kurdi est retrouvé mort sur une plage de Méditerranée, la presse s’empare de l’image pour la mettre à la une.

Il s’agit d’apitoyer les Européens sur le sort des migrants afin qu’ils rejettent les politiques de limitation de l’immigration menées par leurs gouvernements.

Une autre forme de repentance …

Mais quand des humanitaires européens se font massacrer par des islamistes au Niger, la presse retrouve ses pudeurs de rosière, et floute le corps des victimes !

Pourtant l’image d’un enfant mort est beaucoup plus violente que celles d’adultes morts !

Mais la question n’est pas là ! La question est idéologique !

On montre la photo d’Aylan car elle pose les migrants en victimes et les Européens en bourreaux.

On ne montre pas les jeunes gens européens assassinés par des islamistes pour ne pas stigmatiser les musulmans et ne pas victimiser l’Occident !

Voici ce qu’en dit Jany Leroy dans un article de Boulevard Voltaire :

Photos de la tuerie du Niger : le grand retour du pas d’amalgame

L’Association française des victimes du terrorisme porte plainte, annonce France Info. Attentat visant des humanitaires au Niger, corps allongés sur le sable, ensanglantés, mutilés… Par on ne sait quel cheminement, des clichés du massacre ont été publiés sur les réseaux sociaux.

Victimes françaises du massacre du Niger

De manière tout à fait inattendue pour les « humanitaires », les commentaires se voulaient plutôt révoltés et parfois très critiques à l’égard de la religion au nom de laquelle les assassins avaient agi. Sans aucun doute, la haine était là. Du côté des internautes. « Nous sommes nombreux à avoir été choqués par la circulation de ces images ainsi que par l’utilisation qu’en font certains internautes identitaires pour appeler à la haine contre les musulmans dans leur globalité. »

Le grand retour du padamalgam est là. Celui qui nous manquait tant depuis les attentats de nos années noires. L’interdiction de montrer quoi que ce soit au nom du « Padam, padam » chanté par Édith Piaf, cette visionnaire des temps modernes.

Marine Le Pen fut poursuivie, elle aussi, pour avoir montré des photos de tortures infligées par les « sans amalgame » de Daech. Une honte pour l’humanité. « Montrer » bientôt mis sur le même plan que « commettre ». Pour ne pas sombrer dans le point Godwin, nous ne parlerons pas des sans cœur qui diffusent régulièrement des documentaires sur les horreurs de la guerre. Des monceaux de cadavres qui constituent, il faut bien le dire, de véritables appels à la haine des Allemands…

Bref. Si les auteurs d’écrits virulents sont animés par la haine, à quel mot va-t-on avoir recours pour qualifier les motivations des terroristes ? Dans quel dictionnaire va-t-on aller puiser le vocable supérieur ? L’Académie doit être sollicitée. Au travail, Messieurs ! Au-dessus de la haine, il y a ? Vous avez trois heures.

Après avoir dénoncé, à juste titre, le choc psychologique subi par les proches des victimes, Guillaume Denoix de Saint Marc, directeur de l’association, évoque une « provocation publique à la discrimination par voie électronique ». Après les académiciens, c’est au tour des détectives privés de plancher sur le rapport surréaliste entre les atrocités commises et les méchantes motivations de certains internautes… Messieurs, au travail. Vous avez trois ans.

Jany Leroy pour Boulevard Voltaire.

Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Le « pas d’amalgame » à deux vitesses”

  1. Le degré d’abrutissement par l’ideologie est incroyable, plutot que d’adherer a une commnaute assez visée par les extremistes d’alla, (car infideles), communauté choqués par des crimes particulierement atroces, avec viols repetés…
    les chefs dingos
    politisent ces actes, pour ne pas montrer combien ils furent trop idiots pour travailler dans des zones pourtant tres dangereuses.

    Comme la goche, et la pseudo bien pensance, ces associations, preferent rejeter le probleme ailleurs… par exemple sur des gens qui n’ont pas la parole a la TV, et qui ne sont pas favorisés par la pseudo justice.

    Ces zozos ont choisis la politisation pour eviter d’etre pris pour ce qu’ils sont…

    Bien entendu, etant plutot a goche ou dans la bien pensance, tous les calculs seront employés pour faire taire la verité…
    Et ne pas montrer combien ils furent inconscients au minimum, pour avoir employés des personnes pour l’humanitaires.

    Six vies sont fauchées, dont certaines violées plusieurs fois, mais la strategie de l’association se place sur la politisation avec menaces diverses pour ceux qui denoncent et denonçait des problemes evident pour la plupart.

    Apparement cette evidence est difficile a aprehender pour certains, qui preferent s’attaquer politiquement avec menaces, plutot que de pleurer les morts, et conserver un minimum de décence et de dignité.

    Plutot que de proner avec intelligence la mefiance au minimum pour ces zones a risques, ces zozos
    vont jusqu’a flouter des morts pour que cela paraissent moins horrible…
    Ainsi grace a la manipulation de la realité, d’autres personnes humanitaires courront plus de risque que necessaire.

    Manipulation de la realité tres choquante pour tout le monde de droite ou de goche, extreme ou normale…

    Cette manipulation va couter la vie a d’autres personnes puisque rassurées par des images ou justement on ne voit rien et ou le discours sur ces crimes sera celui de la pseudo bien pensance… et de la gogoche.

    Cette manipulation demontre le caractere versatile de cette pseudo bien pensance qui prefere la politisation et la menace, plutot que de vraiment reflechir sur le monde d’aujourd’hui, plus risqué, plus violent, plus coutumier de ces crimes qu’autrefois.

    Empecher les gens d’ouvrir les yeux sur ce monde est debile, voire criminel.

    De meme que la gogoche qui favorise telles infos et contrecarre celle qui ne lui plait pas…
    Cette infantilisation gochiste et gochisant, va continuer a faire croire que ce monde n’est pas plus dangereux qu’autrefois, voire moins, ( voir ici
    https://www.a-droite-fierement.fr/mais-a-quoi-servent-donc-les-sociologues/)
    et cela va entrainer des jeunes dans des zones a risques.

    Ces comportements infantiles, et aveugles fera perdre des vies qui auront crues a ces belles paroles.

    Cette forme de manipulation de la realité ne mets pas en jeu des mots et de la politique, mais des vies.
    Ces comportements doivent etre particuliement banni pour avoir un acces a la realitée NON deformée qui pourra mieux sauver des vies.

    Retirer l’aspect horrible d’une photo, c’est faire courrir des risques a des personnes qui n’auront pas vraiment pris conscience d’un monde qui change.

    La reaction politique particulierement indecente revele que la politique a pris le pas sur l’humanitaire.
    Que cette personne reprenne ces esprits, au lieu de menacer les gens.

    Que cette personne laisse les internautes tranquilles, car leurs reactions sont plus saines que la sienne, cela permet de mieux informer sur la réelle gravité d’un monde qui change et peut sauver des vies.

    Nous avons bien sur noté la difference de mediatisation entre la photo de l’enfant mort sur la plage, et toutes sortes de differences mediatiques lorsque cela ne va pas vers le sens de la pseudo bien pensance.

    Dans un monde ultra politisé, certaines reactions politique doivent faire place a plus de dignité; bien des vies vous en remercieront.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *