Le scandale, c’est que nous nous sommes habitués !

Publié par le 2 Jan, 2020 dans Blog | 4 commentaires

Le scandale, c’est que nous nous sommes habitués !

« Nuit du Nouvel an très « agitée » à Strasbourg,
plus de 200 voitures brûlées ! »

« La nuit de la Saint-Sylvestre a encore été « agitée » pour les forces de l’ordre à Strasbourg.»

Les titres de deux article trouvés respectivement sur les sites web de France Bleu et du Parisien rendent bien compte de la dégénérescence des valeurs dans notre pays.

Qualifier seulement « d’agitée » une nuit durant laquelle plus de 200 familles françaises ont vu leur voiture réduite en cendres, montre à quel point on accepte désormais l’inacceptable.

Quand 200 voitures brûlent, les qualificatifs de terrible, de catastrophique, de désastreuse et de scandaleuse, ne seraient-ils pas plus appropriés que le minable « agitée » ?

Car, vous l’avez sûrement remarqué, ce ne sont pas des Mercedes ou des BMW qui ont brûlé ! Ce sont plutôt des Clio et des 205 ! Ce sont donc des gens modestes qui sont les premières victimes de ce qui est devenu une tradition le soir du Nouvel An.

Pour ces victimes, c’est la double peine ! Ils doivent cohabiter, dans leurs cités souvent dégradées, avec les racailles qui colonisent leurs cages d’escalier pour y vendre la drogue, qui les empêchent de dormir avec leurs rodéos sauvages, et qui chaque année, viennent détruire leurs modestes voitures. Bien en peine de pouvoir racheter une nouvelle voiture, certains d’entre eux devront se lever plus tôt pour aller travailler par des transports en commun qui ne desservent même plus leur cité !

En ce début d’année, j’ai une pensée pour tous ces travailleurs modestes totalement oubliés de l’Etat. Plus de poste, plus de commerces, plus de médecins ni d’infirmières.

Même la police ne vient plus chez eux ou alors en force pour escorter des pompiers caillassés depuis le toit des immeubles.  Il y a bien longtemps, notamment depuis les émeutes de banlieue de 2005, que le pouvoir politique a acheté la paix sociale en laissant les « quartiers » aux mains des délinquants  et en abandonnant les habitants honnêtes qui y survivent !

Voilà ce qu’en dit Therry Carblener, président du conseil d’administration du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) :

Comment certains peuvent-ils s’étonner que le Rassemblement national recrute massivement parmi la population de souche de ces quartiers ? L’extrême gauche y a perdu tout crédit depuis qu’elle défend l’immigration et l’islam en demandant régulièrement la régularisation des clandestins.

Donald Trump n’a pas raté l’occasion de racler Emmanuel Macron :

Pour terminer, voici une vidéo tournée durant la terrible nuit du Nouvel an :

Et voici le résultat, le lendemain matin :

Merci de tweeter cet article :





4 Réponses à “Le scandale, c’est que nous nous sommes habitués !”

  1. Caillasser les pompiers ou les policiers, agresser les médecins ou les postiers, sont devenus un jeu: faut bien qu’ils s’occupent, ces pauvres petits! Mais le jour, ou plutôt la nuit, où certains habitants, exacerbés, sortiront les armes, qui sera jugé responsable? Pas les politiques, les magistrats, les associations, non, ce sera le pauvre mec qui aura vu sa voiture brûler!!!!!

  2. Autrefois, on s’embrassait sous le gui, maintenant on crame une bagnole. Bon, les écolos vont être contents, c’est des vieilles tires qui font les frais de la fête, celles qui vont être interdites de circuler. Salauds de pauvres qui tuent Gaïa.

    Entre parenthèse, le sire Carbiener ne sait même plus écrire en français, parce que dire « congratulations pour le courage » me paraît inaproprié, c’est un mot anglais pour félicitations.

  3. L’aznnée derniere environ mille voiture furent incendiées dans la France,
    dans cet article, on ne parle que de Strasbourg, mais combien au total en France ?

    Le baissage de froc en regle chez le gouvernements profite allegrement aux ordures, vers lequels va la complaisance de la goche.

  4. Pas de factieux ou de séditieux à Strasbourg M. Castaner, 200 voitures brûlées, ce n’est pas aussi grave que du mobilier urbain.
    Combien de balles de défense ont été tirées par les forces de l’ordre, combien de caméras de surveillance endommagées?Comment ce type peut-il encore être ministre de l’intérieur alors que l’erreur de casting etait flagrante dès le premier jour?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *