Les copains et les coquins …

Publié par le 6 Oct, 2019 dans Blog | 3 commentaires

Les copains et les coquins …

L’Etat RPR, qualifié par Mitterrand de République des copains et des coquins, est battu à plate couture par la République en marche !

Plus vous êtes près du prince, pardon près du Dieu Jupiter, plus vous êtes intouchable !

J’aimerais rapprocher quelques personnages politiques qui ont eu quelques problèmes, soit avec la Justice, soit avec les médias et l’opinion publique et qui se sont vus appliquer des sanctions inversement proportionnelles à leur proximité à Emmanuel Macron.

Prenons-les dans l’ordre croissant de proximité :

François Bayrou

Centriste, en rupture depuis longtemps avec la droite et rallié en 2017 à Emmanuel Macron, François Bayrou est récompensé par le ministère de la Justice où il est censé préparer une grande loi sur la moralisation de la vie publique.

Patatras ! Le moralisateur est rattrapé par l’affaire des emplois fictifs du Modem au Parlement européen. Dans la même charrette que Sylvie Goulard, aujourd’hui en délicatesse avec le même Parlement européen, François Bayrou est obligé de démissionner un mois seulement après sa nomination Place Vendôme !

Emmanuel Macron n’a rien fait pour le protéger, trop heureux de se débarrasser d’un allié qui pouvait s’avérer encombrant au gouvernement.

François De Rugy

Je passe plus rapidement sur ce triste sire passé de l’écologie à la soupe macronienne qui n’aura pas survécu politiquement à une « indigestion » de homard (réputé géant) ! Là encore, Macron est resté discret …

A partir de là, nous quittons la nébuleuse des ralliés à Macron, pour entrer dans le cercle de ses soutiens de la première heure. Et là, Jupiter se montre bien plus soucieux de leur sort !

Alexandre Benalla

Inutile de revenir sur les péripéties de l’incroyable affaire Benalla sauf pour rappeler que le cow-boy – garde du corps présidentiel n’a pas manqué de soutien :

  • L’Elysée et Emmanuel Macron ont fait tout ce qu’il ont pu pour étouffer l’affaire et minimiser les sanctions.
  • La République en marche a bafoué la démocratie en confiant à Yaël Braun-Pivet la présidence d’une commission d’enquête qui a refusé d’auditionner plusieurs personnes proposées par l’opposition. Le co-président de l’opposition Guillaume Larrivé a fini par démissionner et la Commission n’a même pas publié de rapport final !
  • Le Parquet a été lui-aussi complaisant avec Alexandre Banalla en refusant de le poursuivre après la disparition mystérieuse, juste avant une perquisition, d’un coffre-fort et de deux téléphones portables.

On suivra avec intérêt la suite que la Justice voudra bien donner avec cette affaire. Le prévenu, lui, est confiant, puisqu’il parle de se présenter aux élections municipales de 2020 !

Richard Ferrand

Nommer un homme politique objet d’une enquête pour prise illégale d’intérêt au perchoir de l’Assemblée nationale est déjà assez osé. Mais l’y maintenir quand on passe de l’enquête à la mise en examen, démontre la qualité et le niveau des soutiens dont il bénéficie !

Christophe Castaner

Dans aucun autre pays démocratique, ne pourrait rester en poste au ministère de l’intérieur, un homme qui aurait accumulé autant de bévues que Christophe Castaner dans la gestion du conflit avec les Gilets jaunes.

Le fait de lui conserver sa confiance alors qu’il a déclaré tout et son contraire à propos de la personnalité du meurtrier de 4 policiers dans la Préfecture de police, défie l’entendement.

Non seulement, il n’est pas sanctionné pour l’incohérence de ses déclarations, mais il ne patit même pas de l’erreur colossale d’avoir maintenu un islamiste dans un service dédié au renseignement et à la lutte contre le terrorisme … islamique !

Vous avez dit république bananière ?

Last but not least …

N’oublions pas Jupiter soi-même qui semble protégé de tout problème :

La commission qui contrôle le patrimoine des élus ne s’est pas étonnée de la disparition des 3 millions d’euros qu’avait gagnés Emmanuel Macron lors de son passage à la banque Rotschild.

La commission de contrôle des comptes de campagne ne semble pas non plus s’émouvoir de certaines dépenses restées sans justificatifs …

L’affaire de la vente (bradée) d’Alstom ne semble pas non plus passionner les instances judiciaires …

Circulez, y’a rien à voir !

Dans le même temps, les enquêtes contre les emplois fictifs du Rassemblement national et de la France Insoumise avancent bien !

Merci pour eux !

Merci de tweeter cet article :





 

3 Réponses à “Les copains et les coquins …”

  1. Richard Mauden dit:

    L’hallucinante nomination de Jean-Pierre Jouyet à l’OCDE
    JAUVERT CONFIDENTIEL. Emmanuel Macron vient de confier à son ex-chef de corps à l’Inspection des Finances une des prébendes les plus agréables de la République.
    Par Vincent Jauvert
    Publié le 19 juin 2019 à 17h29
    Décidément le nouveau monde a de drôles de manières. Nous apprenons ce mercredi 19 juin que Macron vient de nommer Jean-Pierre Jouyet au poste d’ambassadeur de France auprès de l’OCDE. Une nomination proprement hallucinante.
    Valeursactuelles
    L’épouse du patron des députés LREM nommée directrice de com à la FDJ
    Et ce, quelques heures avant l’adoption de la loi Pacte qui entérine, entre autres, la privatisation de la Française des jeux (FDJ)…
    Simple mauvais timing ou véritable scandale ? Quelques instants avant que la loi Pacte, qui prévoit la privatisation de la FDJ, ne soit adoptée à l’Assemblée, Raphaële Rabatel, épouse du chef de file des députés LREM Gilles Le Gendre, a été nommée directrice de la communication de la société de loterie et de paris sportifs, rapporte notamment Europe 1.
    « C’est profondément choquant »
    Une nomination qui a outré l’opposition de tous bords, ce jeudi 11 avril. « Si cette information est exacte, c’est profondément choquant. Surtout venant d’une majorité donneuse de leçons comme jamais ! », a notamment tweeté le député LR Daniel Fasquelle. Si cette information est exacte, c’est profondément choquant. Surtout venant d’une majorité donneuse de leçons comme jamais ! La FDJ vient-elle de recruter la femme de Gilles Le Gendre, président des députés LREM ? – Libérationhttps://t.co/QWupkVhYUT
    — Daniel Fasquelle (@DFasquelle) April 11, 2019
    « L’épouse du président du groupe LREM à l’Assemblée nationale, nommée directrice de la communication de la Française des jeux en voie de privatisation… #benvoyons », a de son côté tweeté la sénatrice PS Marie-Pierre de la Gontrie.

  2. Un excellent article sur ce sujet sur Sydicat des policuers en colère!

    https://france-police.org/

  3. On voit bien depuis le dernier attentat à la préfecture de police de Paris, l’endroit le mieux protégé de France ( !! ), que nous allons bientôt toucher le fond de l’incompétence la plus crasse.
    Reste à savoir si les Français vont être capables de réagir enfin et de donner un bon coup de talon ou de continuer à creuser avec la bande de pieds nickelés solidement arrimée au pouvoir…
    J’ai nommé Croquignol-Macron, Filochard-Ferrand et Ribouldingue-Castaner.

    Au fond, Macron est un peu notre président-Potemkine, un président de carton pâte, aussi minable que son ridicule prédécesseur, choisi uniquement parce qu’il présente mieux, sait mimer la jeunesse décontractée quand il tombe la veste et incarner le dynamisme factice d’une  » Nouvelle société » en avalant quatre par quatre les marches d’escalier…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *