Les djihadistes français décrochent le label AOC

Publié par le 26 Déc, 2017 dans Blog | 3 commentaires

Les djihadistes français décrochent le label AOC

Je vous propose en ce lendemain de fête de Noël – oui, ici, fièrement, nous n’avons pas peur d’affronter le radicalisme laïcard en prononçant le mot honni : Noël – un blog allégé après nos excès de table récents.

J’ai choisi un article de l’indispensable site humoristique Le Gorafi pour préparer dans la bonne humeur l’arrivée prochaine de la nouvelle année.

Afin d’aggraver mon cas, après ma provocation pro-chrétienne, j’ai choisi un article  que l’on classera délibérément dans la catégorie : humour noir peu convenable ! Mais à mon sens, l’humour est une arme redoutable pour lutter contre tous les totalitarismes et notamment le terrorisme islamique. A vous de juger …

Reconnu spécialité nationale, le djihadisme français bénéficie enfin de son label AOC

L’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), qui accompagne depuis 1935 les producteurs désireux de s’engager dans des démarches de qualité, a enregistré hier une belle victoire : les djihadistes français, déjà considérés dans le milieu hautement compétitif du terrorisme international comme les aristocrates de la profession, vont enfin bénéficier du label AOC (appellation d’origine contrôlée) – et de la reconnaissance qui en découle.

Un avantage comparatif français

Avec actuellement plus de deux mille ressortissants participant activement aux filières irako-syriennes, la France caracole insolemment en tête des premiers fournisseurs de djihadistes depuis 2014. « Un djihadiste européen sur quatre est français, c’est considérable », explique Omar al-Francisi, représentant de l’EI dans l’Hexagone et ardent défenseur du djihadisme tricolore. « Un véritable avantage comparatif ricardien sur lequel notre pays n’ose pas encore capitaliser, par frilosité ou fausse modestie.» En effet, alors que le nombre d’attentats a bondi de 600 % en quinze ans, le terrorisme apparaît clairement comme l’un des secteurs les plus porteurs et les plus innovants de la décennie. « Comme à leur habitude, les pouvoirs publics ont tardé à réagir, alors que des pays alliés de la France, comme l’Arabie saoudite ou le Pakistan, mènent en sous-main depuis des années une politique de financement, de protection et de valorisation de leur filière terroriste. »

Sans la protection du label AOC, le risque, pour Ahmed Boukbil, était grand de voir cette spécialité française dévoyée, galvaudée par les pâles copies belges, allemandes et espagnoles qui inondent actuellement le marché.

Terroirs et contrôles de qualité

L’INAO s’est donc enfin décidé à agir. Mais que signifie concrètement l’attribution de  ce label si prisé ? Son directeur, Jean-Luc Dairien, a accepté de lever un coin du voile. « À l’issue de nombreuses discussions, il a été décidé que la radicalisation et le terrorisme islamiste français étaient, bon gré mal gré, un symbole de la France. Essentiellement de ses problèmes, ses paradoxes et ses névroses, mais un symbole néanmoins qu’il est de notre devoir de valoriser et de protéger contre les méfaits d’une mondialisation galopante. » Dès le 1er janvier 2018, les filières les plus reconnues (Île-deFrance, PACA et Normandie) se verront attribuer le statut de « terroir » et se verront soumises à des inspections et des contrôles de qualité surprises. Les djihadistes français titulaires de la carte AOC se verront quant à eux verser une allocation dont le montant reste à déterminer et bénéficieront de 15 % de réduction dans les transports en commun. Dans son bureau de Montreuil-sous-Bois, loin de se reposer sur des lauriers pourtant acquis de haute lutte, Jean-Luc Dairien pense déjà à la prochaine étape: l’obtention de l’appellation d’origine protégée (AOP), transposition au niveau européen de l’AOC.

Le Gorafi.

Article extrait du Livre : Le Gorafi de l’année 2017:

Afin de vous donner envie de lire cet ouvrage voici, pris au hasard, quelques titres des articles traités :

– Le PS accuse les Républicains de copier leur absence de programme,
– Pour 23 % des Françis, le char à voile reste une mence pour la laïcité,
– Première rencontre de Marine Le Pen et Donald Trump lors d’une chasse aux migrants en Hongrie,
– Nicolas Sarkoky promet de tirer un trait sur ses affaires s’il est élu,
– Il se réveille après cinq ans de coma et veut voter PS,
– En plein meeting, Mélenchon mord un enfant pour apaiser sa colère.

Pour aggraver mon cas …






3 Réponses à “Les djihadistes français décrochent le label AOC”

  1. Exellent et presque tellement vrai.

  2. Très drôle en effet, j’apprécie beaucoup, car ils égratignent tout le monde sans concession.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *