Les églises sont profanées, mais tout le monde s’en fout !

Publié par le 13 Fév, 2019 dans Blog | 3 commentaires

Les églises sont profanées, mais tout le monde s’en fout !

En 2017, les actes d’antisémitisme ont progressé de 74 %. Très récemment les images de Simone Weil ont été recouvertes de croix gammées, un arbre planté en mémoire de Ilan Halimi a été coupé, des graffitis ignobles couvrent nos murs …

Tout ceci émeut les médias,
et ça n’est que justice !

Dans le même temps et de manière continue, des églises catholiques sont vandalisées dans une indifférence quasi générale. Pourquoi ?

Il est vrai que, pour les médias, il est plus facile de désigner l’extrême droite comme responsable des actes d’antisémitisme que de se demander quelle est la part de responsabilité de l’islam dans cet acharnement contre les lieux de culte chrétiens !

Il y règne toujours, à gauche et dans certains médias, un fond d’anticléricalisme à sens unique contre le catholicisme mais qui épargne l’islam et ses excès.  On en a encore eu la preuve avec le lynchage médiatique de François-Xavier Bellamy qui a eu le front de reconnaitre qu’il était catholique … Pouah !!!

La Lettre Patriote a consacré l’article suivant à ces profanations :

Les profanations d’églises continuent… dans le silence assourdissant du gouvernement… et des évêques !

Que le gouvernement de la république, vieille ennemie de l’Eglise, ne se fende même pas d’un communiqué pour ne serait-ce que s’offusquer, peut-être même, rêvons un peu, déplorer les profanations de ces derniers jours, rien d’étonnant. Qu’en revanche, la Conférence des Evêques de France, ce machin même pas canonique qui singe les manières des ennemis de l’Eglise, ne dise rien non plus, c’est quand même un peu fort de café.

Ca fait quelques décennies que ça dure, mais pourtant on ne s’y fait pas : la majorité de nos évêques sont des poules mouillées. Non seulement ils ont abandonné l’idée même de convertir, d’enseigner “à temps et à contre temps”, nous laissant à nous, pauvres laïcs, la charge de convertir et d’enseigner à nos catéchumènes, mais ils n’ont même plus l’usage de la sainte colère … A désespérer du clergé.

Alors, oui, pendant ce temps-là les violences contre le culte catholique se poursuivent. Dans le silence. Déjà neuf églises ont été plus ou moins dévastées ces jours-ci.

Selon les chiffres 2017 du ministère de l’Intérieur, l’Église catholique et les Églises chrétiennes détiennent le record d’atteintes aux lieux de culte: 878 sur les 978 actes recensés. Soit une moyenne de deux par jour.

Messieurs nos évêques, ça vous dirait qu’on en parle ?

Fort heureusement, le très saint cardinal Mgr Sarah, lui, ne se tait pas.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Les églises sont profanées, mais tout le monde s’en fout !”

  1. Le pape étant ce qu’il est , la foi catholique tourne à l’écoeurement même chez les ouailles !

    • Bien que chrétienne assumée mais non catholique, j’ai un peu de mal à donner mon avis, dans la mesure où nous, nous n’avons pas de pape!

      Néanmoins, vu de l’extérieur, donc avec du recul, il est clair que ce pape me semble bizarre!
      On a l’impression qu’il recherche dans les textes les arguments qui pourraient mettre en valeur ses idées politiques!

      Mais ce qui me paraît le plus bizarre, c’est que, foncièrement de gauche (après tout pourquoi pas), il assume la discrimination positive (même vis à vis des musulmans) en oubliant le peuple de Dieu, l’égalité, la fraternité et la liberté, tout en rendant à César ce qui appartient à césar et à Dieu ce qui appartient à Dieu

      Je ne suis pas certaine que favoriser une autre religion que la sienne soit une preuve d’amour inconditionnel.
      On peut aimer l’homme qui n’a pas les mêmes convictions que soi. Ce n’est pas pour autant que l’on doit se soumettre à ses croyances et à ses convictions contre les nôtres.

      Se soumettre n’est pas aimer!

  2. En effet l gardien de la securité et des eglises, castaner soi disant ministre de l’interieur ( de quoi), se fout pas mal que des eglises soi vandalisé, tout comme son predesseur caseneuve…

    Deux poids deux mesures, dans les medias, la politique et leur verités.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *