Les godillots en marche !

Publié par le 11 Juil, 2017 dans Blog | 5 commentaires

Les godillots en marche !

Emmanuel Macron nous avait fait tant des promesses …

– Il avait promis de renverser la table !
– Il allait révolutionner la vie politique française !
– On allait voir ce qu’on allait voir !
– Les mauvaises habitudes de la « vieille politique » seraient chassées !
– La démocratie allait faire son grand retour à tous les niveaux de la vie politique !

Mais au final que voyons nous ?

– Tous les pouvoirs à l’Assemblée nationale ont été confisqués par le mouvement En Marche,
– Quasiment toutes les présidences de commission leur sont revenues,
– Tous les questeurs (qui contrôlent la gestion budgétaire du parlement) sont d’En marche !
– Le travail en commission est bloquée par les représentants d’En marche qui bloquent systématiquement tous les amendements !

Concernant ce dernier point, voilà ce qu’en dit cet article de Valeurs actuelles :

Loi travail : écrasés par En Marche, les constructifs déchantent

Malgré leur bonne volonté, les constructifs se heurtent en commission à la masse des députés En Marche, qui n’ont pas l’intention de collaborer …

Les constructifs veulent représenter une opposition intelligente ? Encore faudrait-il pour cela que la majorité présidentielle ait envie de travailler avec l’opposition ! A la lecture d’un article du Monde publié ce lundi, on apprend que le débat parlementaire à la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale est proche du néant.

La faute à qui ? Aux députés En Marche : “Vu le caractère expéditif de la procédure, comment voulez-vous travailler sérieusement ? Le débat qui vient risque d’être unilatéral…” déplore dans les colonnes du quotidien du soir le député Nouvelle Gauche Boris Vallaud. C’est un fait : les 313 députés LREM n’ont pas besoin de s’embarrasser d’un débat compliqué avec leurs homologues des autres groupes parlementaires : ils sont assurés de faire passer leur texte sans aucun soutien.

En commission, où des amendements sont censés être proposés, examinés, puis adoptés ou rejetés, le débat n’a pas lieu. Le Monde explique que nombreux sont ceux qui “craignent que le Palais-Bourbon ne se transforme en simple chambre d’enregistrement, les députés de la majorité se contentant d’approuver le texte sans en discuter le contenu”. Comme ce député constructif, qui ne s’attendait certainement pas à cela : “Nous voulions apporter notre pierre à l’édifice et j’aurais donc apprécié que quelques-uns de nos amendements, visant à enrichir le texte, soient retenus”.

Un élu LR s’étonne aussi pour Le Monde de l’attitude de ses confrères En Marche : “Les députés du groupe majoritaire n’ont fait que lever le bras, comme un seul homme. Je n’ai jamais vu ça”. Le 28 juillet prochain, la majorité LREM devrait voter le texte d’habilitation pour que le gouvernement puisse publier des ordonnances le 20 septembre.

Valeurs actuelles.

Dans l’article du Monde auquel se réfère le présent article, on peut lire :

Mais les députés de la majorité ont beau insister, leurs marques de bonne volonté sont loin de convaincre l’opposition. « On s’attend à une bataille purement symbolique, prophétise Olivier Faure, député (Nouvelle Gauche) de Seine-et-Marne. Le gouvernement a ouvert une semaine de débat dans l’Hémicycle, mais c’est un pur affichage qui sert à mettre en scène un pseudo-débat et une opposition entre conservateurs “archaïques” et “réformateurs”. »

Pierre Dharréville, député communiste des Bouches-du-Rhône, lui, ne veut certes « pas transformer le débat parlementaire en sketch », mais il souhaite trouver les moyens « d’illustrer notre volonté politique ». Car il en est persuadé : « Il faut faire monter le rapport de force car il n’y a pas une majorité favorable à ce texte dans ce pays. »







5 Réponses à “Les godillots en marche !”

  1. « La faute à qui ? Aux députés En Marche » non ! la faute aux « constructifs » ! ils ont été assez stupides et naïfs pour croire qu’on allait avoir besoin d’eux, alors qu’arithmétiquement, ils n’étaient pas nécessaires, encore moins indispensables ! Solère et ses copains espéraient peut-être un maroquin ! ils ont trahi leur famille politique pour rien !

    Et, je lis Boris Vallaud ? ah oui, M. Belkacem …

  2. Christian 54 dit:

    Thierry Sot l’air a parfaitement joué le rôle qu’on lui a dévolu. Et les enfants soldats de LREM marchent au pas sans se poser réellement de question. Ente les traitres et les ignares, nous sommes bien partis…
    J’espère que les Structeurs seront virés des LR avec pertes et fracas et que leur carrière sera définitivement compromise. Quant aux jeunes naïfs macroniste, en attendant que les connexions de leurs neurones se rétablissent, voire dans certains cas se créent, j’espère qu’ils vont en baver.
    Parce que nous, on en bave déjà.

  3. La Droite a 5 ans pour se réinventer, se guérir du complexe par rapport à la gauche donneuse de leçons. Il manque des idées nouvelles, pour sortir de l’étatisme Gaulliste, et du suivisme/soumission au socialisme. Le libéralisme pourrait être une option intéressante, mais après 40 ans de socialisme, ou ersatz, il ne faut pas trop rêver !

  4. Il fallait bien se douter qu’avec des incompetent parlementaire d’en marche, qu’il ne discuterais pas les lois, il en sont incapable,
    c’etait bien ce que voulait le systeme.

    Quand au niais qui ont cru pouvoir travailler avec la majorité, il ont tout perdu, par contre il essais d’avoir la presidence du LR avec une deputé du centre…

    On veut bien trahir mais aussi avoir la presidence du LR… Pour cela L Wauquiez peut s’occuper de la presidence.

    5 ans de pseudo democratie a subir…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *