Les impôts augmentent, et dans le même temps,
la dette ne cesse de s’accroitre ! Cherchez l’erreur !

Publié par le 10 Fév, 2019 dans Blog | 5 commentaires

Les impôts augmentent, et dans le même temps, la dette ne cesse de s’accroitre ! Cherchez l’erreur !

Il y a quelques jours, dans un débat sur LCI, un invité voyait dans le Grand débat, un intérêt pédagogique, les Français prenant conscience ainsi des notions d’impôts, de dépenses publiques, de déficit et de dette …

Je vois là, une fois encore, le mépris des élites pour le « petit peuple » ! Quelle est la famille qui n’a pas conscience de ses revenus, de ses dépenses et éventuellement de ses dettes ?

Est-il si difficile pour un Français de transposer sa gestion budgétaire – censée pouvoir être qualifiée de « gestion de bon père de famille » – au budget de l’Etat ?

Sauf que la gauche lui répète depuis des décennies qu’il est possible de répartir les richesses avant de les avoir créées et qu’il est facile de trouver de l’argent chez les riches et les patrons !

Certains vont même lui assurer, sans rire, que la dette n’est en aucun cas un problème, puisqu’on le la remboursera jamais ! Ces mêmes qui oublient de préciser, que même si cette dette ne sera pas remboursée à court terme, l’impôt sur le revenu des Français n’est pas suffisant pour payer, chaque année, les intérêts de la dette !

Chaque année, la Cour des comptes répète les mêmes choses. Son président, Didier Migaud, vient, en personne à Matignon, pour remettre le pavé de son rapport que le dit-premier ministre va consciencieusement ranger dans un tiroir poussiéreux !

Ma contribution prioritaire au Grand débat serait de rendre les conclusions
et surtout les recommandations de la Cour des comptes exécutoires !

Il y a une autre personnalité qui ne cesse, sur les plateaux de télé, de chanter la même chanson que Didier Migaud, c’est la directrice de l’IFRAP, Agnès Verdier-Molinié.

Voici quelques éléments d’un article qu’elle vient de publier dans Le Figaro Premium et qui s’intitule :

« Le calvaire des contribuables va s’aggraver »

Le gouvernement se livre à une surenchère d’idées non pas pour baisser les dépenses publiques mais pour augmenter les impôts directs. Un ballon d’essai a d’abord été lancé par Bruno Le Maire: et si l’on transformait le crédit d’impôt pour l’emploi à domicile en aide sociale, forcément conditionnée aux revenus? Un mauvais coup potentiellement à venir, après bien d’autres portés à la politique familiale. Adieu l’universalité des prestations !

D’autres informations ne sont pas plus rassurantes: certains ministres ne seraient pas opposés à une nouvelle tranche de l’impôt sur le revenu au-delà de la tranche à 45 %. Ils oublient qu’avec la CSG la France est déjà au maximum par rapport à nos voisins européens et qu’il existe une contribution exceptionnelle sur les hauts revenus supérieurs à 250.000 euros par an pour un célibataire et 500.000 euros pour un couple.

Puis, ce fut le tour de Gérald Darmanin d’y aller de ses propositions: pourquoi ne pas raboter encore le plafond des niches relatives à l’impôt sur le revenu et en profiter pour les mettre sous conditions de ressources? Le ministre veut « récupérer 1 milliard sur les niches qui profitent aux plus aisés » pour, bien entendu, « baisser de 180 euros l’impôt sur le revenu de ceux qui gagnent jusqu’à 1800 euros par mois ». Et ce alors même qu’il souligne que les 10 % des plus aisés paient 70 % du produit de l’impôt sur le revenu… Le but est-il de leur faire progressivement payer 80 % de ce produit en concentrant encore un peu plus cet impôt ? Ce scénario, les contribuables l’ont déjà vécu des dizaines de fois.

L’idée d’un plafond global des niches fiscales est apparue sous Chirac en 2005 (en contrepartie de la mise en place du bouclier fiscal Villepin). À l’époque, l’ensemble des niches existantes furent pourvues de plafonds. […] À partir de 2009, sous Sarkozy, un plafond fut officiellement introduit sur les niches de l’impôt sur le revenu, composé d’une double limite: le total des avantages fiscaux visés ne pouvait procurer une réduction d’impôt d’un montant supérieur à 25.000 euros auquel s’ajoutait un montant proportionnel en fonction du revenu imposable (10 %). L’administration fiscale a raboté année après année ces deux plafonds (20.000 euros et 8 % en 2010, 18.000 euros et 4 % en 2012). À compter de 2013, à l’exception des niches fiscales relatives aux DOM et aux aides au cinéma (le gouvernement de l’époque n’allait tout de même pas se fâcher avec les cinéastes et les producteurs!), seul le plafond forfaitaire de 10.000 euros a subsisté. Pour les dispositifs concernant les DOM et les Sofica, il est fixé à 18.000 euros. […]

Et ce n’est pas tout. Le gouvernement envisage très sérieusement de revenir sur le principe d’exonération des plus-values de cessions des résidences principales en France à partir d’un certain montant. Pour toutes les maisons et appartements des Français? Que nenni, ce serait en fonction du prix de vente… et, technique bien connue comme pour l’ISF, sans tenir compte de l’inflation. Nous voilà donc partis pour de nouvelles niches dont bénéficieront certains propriétaires qui vendront leur résidence principale, mais pas les autres! Le summum de l’hypocrisie sera atteint si l’on décide de mettre en place un plafonnement global des niches variable en fonction du revenu.

La situation n’est pas plus rassurante à l’égard des droits de succession. Les augmenter est le nouveau dada des «instances de réflexion» publiques, très inquiètes qu’il puisse encore y avoir en France des héritiers, des entreprises et des patrimoines qui se transmettent. Là aussi, leur solution est simplissime: raboter les exonérations et les abattements et faire payer en fonction du patrimoine reçu tout au long de la vie. Dommage que ces messieurs n’aient pas jeté un œil aux statistiques OCDE qui montrent que la France taxe déjà le plus en matière de successions et donations (elles représentent 0,55 point de PIB) et un des abattements des plus bas. Nos voisins européens baissent les droits de succession. Dans l’ancien paradis de la social-démocratie,la Suède, les droits de succession ont été purement et simplement supprimés. L’idéologie fiscale nous perdra.

Pendant ce temps, la Cour des comptes, dans son rapport annuel 2019, s’alarme à juste titre de la situation de nos finances publiques: la dette augmente pour tutoyer les 100 % du PIB ; le déficit grimpe à nouveau au-delà des 3 % et, plus largement, nos finances publiques sont fragiles. La Cour demande une fois encore de vraies économies sur les dépenses publiques.

La vérité, c’est que si l’on n’y prend garde, ce quinquennat risque fort d’être le quinquennat de l’explosion de la pression fiscale et du départ massif de nos cadres à l’étranger. Après les vrais riches, ce sera les «moyens riches»… et ainsi de suite. Mais, rassurez-vous, d’autres viendront prendre la place. On pourra toujours pleurer sur le fait que les Chinois – ou d’autres – rachètent la France. Il sera déjà bien tard.

Agnès Verdier-Molinié pour Le Figaro Premium.






5 Réponses à “Les impôts augmentent, et dans le même temps,
la dette ne cesse de s’accroitre ! Cherchez l’erreur !”

  1. Normal.
    D’un côté on a une grosse partie du peuple à qui l’on a inculqué depuis le plus jeune âge que l’Etat peut tout, que l’entreprise c’est mal, la richesse et la propriété du vol, et que pour financer tout les droits, avantages, et autres tout en faisant venir en France toute la misère du monde, il n’y a qu’à « prendre l’argent là où il est » c’est à dire dans la poche des autres. La gauche socialo-communiste et tous ses relais dans les médias, l’éducation nationale, les universités, etc… a infusé ce message dans les esprits depuis 50 ans.
    De l’autre côté on a une caste de politiques et de hauts fonctionnaires qui n’a aucun intérêt à diminuer la dépense publique car elle en vit grassement, et de plus réduire serait renoncer au pouvoir qui va avec en laissant le secteur privé reprendre la main. Impossible!
    Donc depuis 50 ans on augmente systématiquement les dépenses en expliquant que c’est pour le bien des français (les hôpitaux, les écoles, les policiers, réduire les inégalités, etc… qui peut être contre ?) sauf qu’une grande partie est au mieux inutile, sinon détournée vers au profit de ladite caste, de sa clientèle électorale, ou de nouvelles clientèles. Donc mécaniquement les impôts augmentent, et comme ces pleutres de politiques n’ont pas le courage d’en assumer les conséquences électorales en répercutant 100% de la hausse des dépenses sur les impôts, ils reportent la charge sur les générations suivantes et font exploser la dette. La boucle est bouclée.

    Le problème est que dans l’offre politique actuelle je n’en vois à peu près aucun qui ferait différemment.

    Et on arrive au paradoxe suprême avec la crise actuelle qui prend sa source dans l’obésité de l’Etat glouton, et qu’aujourd’hui nos « médecins » proposent de soigner en augmentant encore les dépenses et les impôts.
    La palme revenant d’ailleurs aux deux pitres de Bercy qui se disaient de droite…

    Un petit hors sujet, quoique (l’organisme en question étant subventionné par la caisse des Dépôts): allez voir le lien ci-dessous.
    https://www.novethic.fr/actualite/environnement/climat/isr-rse/infographie-interdiction-d-acheter-une-voiture-neuve-ou-de-prendre-un-long-courrier-couvre-feu-thermique-quotas-sur-les-produits-importes-les-mesures-chocs-pour-rester-sous-1-5-c-146877.html
    Un bon sujet pour un article à part.
    Back to the USSR… Rétablissons le communisme pour sauver le climat.

  2. Je viens de recevoir un mail d’une de mes amies, qui, comme moi, est une effroyable chrétienne de droite, pro-manif pour tous….

    Ce mail correspond exactement à ce sujet (hasard???)
    –> A savoir : comment faire des économies…

    Les exigences
    – Supprimer le Paiement des Frais d’Obsèques aux Députés et Sénateurs, leur Femme ou Enfants.

    – Supprimer l’Aide Médicale d’État è 3 milliard an pour les Réfugiés. AME + ATA + CMU + RSI etc etc

    – Diminuer drastiquement les Effectifs du Sénat. Réduire le nombre de Ministres et Secrétaires d’État.

    – Supprimer le CESE –(conseil économique social et environnemental ) qui ne fait pas grand-chose si ce n’est être une planque à copains…

    – Réduire de plus de la moitié les Députés (200 suffiraient) ainsi que les Elus des Collectivités Territoriales et les Conseillers Régionaux.

    – Installer un pointage à l’Assemblée Nationale afin que chaque Député ne soit payé qu’en fonction de sa Présence.(pas de son Travail faut pas rêver)

    – Interdire réellement le Cumul des Mandats et le Cumul des Retraites.

    – Retraite limitée à 10000 € ne tenir-compte que du seul dernier Échelon franchi, comme les autres Français!

    – Pour les Non-Réélus, (y compris les anciens Présidents) supprimer Protections policières, Voitures de fonction, Chauffeurs, Assistants et autres Avantages.
    Et avant de « quitter le Navire » interdire la distribution de Postes tous azimuts aux copains pour les planquer gratuitement.

    – Réduire le nombre de Parlementaires Européens, et la masse de Fonctionnaires aux Responsabilités fantômes avérées et autres « Conseillers » qui n’en ont que le nom sans rien faire !

    – Suppression de la CMU à certaines Catégories

    – Stopper le Versement des Retraites à l’étranger, sans vérifier qu’ils soient toujours vivantes (!).
    On exige bien un Certificat de Vie pour les Français, il doit en être de même pour les étrangers

    – Obligation de se présenter dans les Consulats et signer un Registre d’Attestation (Problème dénoncé à maintes reprises par la Cour des Comptes). Le Maghreb étant le plus grand Bénéficiaire.
    – Suppression des Retraites versées aux étrangers arrivant en France à 65 ans Sans jamais avoir cotisé ! (1157 €) alors que certains de nos Retraités touchent 300 à 400 €
    Une ignominie, quand des Français de souche se tuent parce qu’ils n’arrivent plus à payer leurs factures après avoir cotisé pour la plupart 44 ans.

    – Réduction drastique du train de vie de toutes les soit disant “Élites ».
    –> Leurs vies dans nos Palais nous coûtent une fortune et les rendent rapidement déconnectés du réel : trains de vie insensés avec Cuisine 4 Étoiles, Bouquets de Fleurs de Concours, Décorations intérieures revisitées selon leurs Caprices, etc, etc, etc..(la simplicité est très bien vécue chez nos Voisins).

    Toutes ces Économies donneraient un sérieux coup de pouce au Désendettement de la France qui vit actuellement sur un Volcan et rendraient nos Élus solidaires des efforts qu’ils imposent aux autres.

    J’ai fait suivre à mon carnet d’adresses, car cela correspond à mes revendications, sauf peut-être la diminution des députés, qui ferait que, déjà peu entendus, nous, les provinciaux, nous n’aurions plus personne pour porter notre voix (à condition bien sûr que , comme il l’est écrit ci-dessous, les députés émargent et ne soient payés qu’en fonction de leur présence dans l’hémicycle et que les lois ne soient pas votées à 3h du matin.

    A cet égard, j’aimerais qu’on impose, comme dans une entreprise, des heures d’ouvertures de l’hémicycle ! 8h-12h, 14h- 18h!

    –> 8h de présence pour faire un boulot où on reste assis sans rien faire, me paraît correct!!
    ceci en imposant un quorum de votants et de voix exprimées, pour qu’une loi soit votée.

    Néanmoins, je maintiens mon refus de participer au grand débat du minus qu’une minorité d’électeurs a mis sur le « trône » de France,=
    *** alors qu’il risque de s’enorgueillir de cette participation et
    *** que, de toute façon, il a précisé de multiples fois qu’il resterait fidèle à ses positions et à son programme,
    *** que Castaner continue ses folies,
    *** que Darmanin continue de nous voler
    *** que Lemaire est muet, ce qui, d’ailleurs m’inquiète fortement! Qu’est il en train de nous mijoter…

    • Bravo !

    • Minus est contre tout ce qui nous paraît évident, il manque vraiment de discernement au point d’être inapte à la fonction.

      Imaginez-vous les parents d’une famille dans le rouge inviter chaque jour du monde à dîner alors qu’ils serrent la ceinture de leurs propres enfants!!!
      La protection de l’enfance interviendrait soit pour placer les parents sous tutelle, ou les enfants en famille d’accueil.

      Comment peut-on dilapider l’argent des contribuables en nous racontant qu’on est un pays riche et que l’on peut subvenir à toute la misère du monde (hébergement et santé) sans compter. Et « en même temps » taxer les français de plus en plus et les enfoncer dans la précarité pour certains qui ont un emploi à temps plein et d’autres dans la pauvreté car ils bonifient les chiffres du chômage en occupant des emplois à temps partiel.

      Honte à ce chef de l’État qui ne veut pas purger des dépenses devenues hors du temps pour un pays avec une dette abyssale.

      Il mérite une bonne correction pour les Européennes !!!!!!!

  3. Je crois surtout que l’etat ce moque largement du peuple, d’un coté, 65 milliards d’euro par AN,partent en gaspillages dans des debats inutiles extremement couteux et de 14 millirads d’euros de detournement social, dont, ils ne font strictement RIEN pour changer cela malgré une enquete de dix an d’une deputé, dont le debat pour le regler a été refusé.

    D’un autre, la trahison des peuples par le grand remplacement, plus le traité de marakech.

    Le refus d’ecouter le peuple qui soufre en le violentant au de là de toute raison, alors que devant la vraie racaille, ils font profil bas, suivit par les medias serville et la fausse justice, et vous comprendrez qu’ils ne sont plus les representants du peuple, mais d’une oligarchie, avec bruxelles, qui prend de plus en plus ses distances avec sa propre nation.

    Pouvez vous faire confiance en ce genre d’individu qui vous promettent l’aide mais detruise consciemment une société, renverse aussi totalement les valeurs, sans provoquer de l’opposition qu’une tres faible resistance ?

    D’un coté, la progression du mal dans la politique ce developpe dangereusement, d’un coté, le peuple ce reveille et est violenté ?

    La guerre civile peut en decouler si l’on repond devant la brutalité de la violence contre le peuple, et le gouvernement n’hesitera pas a envoyer l’armée pour detruire toute resistance du peuple.

    Voila ou l’on en est maintenant, le peuple ne compte plus, alors ne vous étonnez pas des injustices flagrante et des traitements a 2 vitesses, seul l’interet des puissants compte…et explique des aberrations…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *