Les listes de soignants racisés arrivent chez nous !

Publié par le 12 Août, 2020 dans Blog | 4 commentaires

Les listes de soignants racisés arrivent chez nous !

Nous observons, médusés – je parle des gens normaux non adeptes du progressisme forcené – les errements d’une Amérique en proie à l’abaissement de certains Blancs repentants devant les Noirs.

Le New York Times a décidé de mettre systématiquement une majuscule à « Black » et une minuscule à « white ».

Dans ses résultats de recherche, Google va marquer les restaurants et boutiques tenus par les Noirs.

Un professeur d’université a été licencié pour avoir refusé d’augmenter systématiquement les notes des étudiants de couleur !

Tenez-vous bien – oui tenez-vous mieux devant vos écrans (petit clin d’oeil à mon cher Pierre Desproges) – on essaye de nous proposer en France des listes de soignants de couleur !

Voici un article du Point qui en témoigne :

Indignation après l’établissement
de « listes de soignants racisés »

Un groupe de soignants de couleur a publié sur Twitter une liste de gynécologues noirs officiant en Île-de-France. La Licra et l’ordre des médecins s’y opposent.

Les « listes de soignants racisés » vont-elles à l’encontre des valeurs laïques de la République ? Tout a commencé sur Twitter. Le compte Globule noir, géré par un groupe de soignants de couleur, avait publié une liste de gynécologues noirs officiant en Île-de-France. Dans un même temps, une petite annonce d’une patiente cherchant une infirmière à domicile de couleur sur Paris avait été dévoilée sur ce même compte, supprimé depuis.

Certains internautes, contactés par Franceinfo , justifient la mise en ligne de ce type de listes. Roxane, Ivoirienne, 21 ans, se souvient d’un face-à-face plutôt tendu avec un gynécologue. « Je lui ai dit que je voulais avoir une prescription pour la pilule et il a eu cette remarque : « Ça m’étonne, d’habitude, les Africaines, elles aiment bien accoucher pour les allocs. » Et il rigolait, apparemment pour lui c’était une blague. Moi j’étais super choquée. » Depuis, Roxane ne prend rendez-vous qu’avec des gynécologues noirs. Audrey, quant à elle, évoque certaines spécificités dues à sa couleur de peau. « Au moment des opérations chirurgicales, nous ne supportions absolument pas le fil pour recoudre. Il y a un chirurgien en particulier qui m’a confirmé que les peaux noires étaient très très très difficiles pour la cicatrisation », révèle-t-elle.

La divulgation de cette liste a suscité l’indignation de la Licra (la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). « La folie identitaire conduit à cela : choisir son médecin en fonction de la couleur de son épiderme et publier des listes de médecins noirs. Nous demandons à Olivier Véran de se saisir de cette question pour défendre l’honneur d’une profession et celle de la République ! », s’indigne le compte Twitter de l’association. Une position défendue par le conseil national de l’Ordre des médecins et celui des infirmiers. « L’Ordre des médecins et l’Ordre des Infirmiers condamnent fermement la constitution d’annuaires de professionnels de santé communautaires. 

Olivier Véran « choqué » par l’établissement et la diffusion de ces listes

Bien que chaque patient soit libre de choisir son praticien, l’Ordre des médecins explique dans un communiqué que faire ce choix selon la couleur de peau revient à porter atteinte « aux valeurs fondamentales de l’humanisme médical et au socle d’une République et de ses valeurs laïques. S’il y a discriminations, il faut les signaler et, le cas échéant, que ces médecins soient sanctionnés. » De son côté, le syndicat des jeunes médecins indique que le problème est tout autre : « Ce qui pose problème, c’est qu’il y a des patients et des patientes qui se sentent discriminés en santé et que ce problème n’est pas réglé par les institutions qui devraient le régler. Toutes les initiatives extérieures qui visent à y répondre, on les défend parce qu’au moins elles proposent d’avancer sur le problème du racisme en santé. » « Le cabinet du ministre de la Santé, Olivier Véran, se dit choqué par l’établissement de ces listes et compte sur l’Ordre des médecins pour faire respecter les règles de déontologie de la  profession », concluent nos confrères.

Le Point.

Ici, pour une fois, on rendra hommage à la LICRA pour sa position contre cette racisation.

Merci de tweeter cet article :





4 Réponses à “Les listes de soignants racisés arrivent chez nous !”

  1. Je finis par me demander si les Blacks (je ne parle pas des blacks) n’ont pas un ou plusieurs neurones en moins que les blancs (je ne parle pas des Blancs)

    Bon, il est vrai que les blancs s’agenouillant devant les Blacks on ne sait pourquoi, d’ ailleurs, ils semblent en fait être à égalité au niveau de la bêtise (ce blog étant bien tenu, je n’ose pas écrire le mot me venant à la tête, commençant par « c » et finissant par « ie »)

  2. Ou l’art de battre le fer tant qu’il est chaud.
    Mais à force de le battre ils vont finir par le casser et je vois de plus en plus de gens plutôt bienpensants qui commencent à prendre de la distance face à ces dérives de plus en plus ouvertement racistes

  3. Les racisées revelent une betise mais aussi une imposture, celle de la pseudo bien pensance qui divise, racialise, developpe le racisme, detruit le bon sens et les valeurs de la republique.

    C’est le niveau zero de l’intelligence.

  4. on voit que Internet n’arrange pas les neurones de certains de nos concitoyens et cela est vraiment dommage, on aurait pu penser que l’on s’ouvrait à la musique, à la peinture, la poésie et tout le monde pouvait en profiter mais non on poste des photos immondes, des paroles méchantes et des listes….notre république part en quenouille et cela me fait très peur

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *