Les mots pour ne pas le dire …

Publié par le 24 Jan, 2018 dans Blog | 11 commentaires

Les mots pour ne pas le dire …

La semaine dernière, dans Valeurs actuelles, était publié un dossier intitulé : « Le tribunal des bien-pensants ».

Comme vous l’indique l’image ci-contre, les bien-pensants sont sûrs d’eux-mêmes car ils sont « la vérité » incarnée !

Ils sont fiers d’eux ! Ils résistent à tous ces gueux de réacs qu’ils dénoncent nommément comme Zemmour, Finkielkraut et même Onfray ! Un polémiste et deux philosophes qui, pour eux, ne pèsent rien à côté de leur gauche qui s’auto-déclare progressiste, même quand elle s’arc-boute sur des avantages acquis d’un autre siècle !

Dans ce dossier, figure un savoureux article sur la novlangue qui permet à cette gauche de ne pas nommer les choses pour en nier la réalité. Un article non dépourvu d’humour que voici :

On le sait depuis Orwell et son 1984 : c’est en forgeant les mots qu’on forge les esprits. Le progressisme a donc développé une novlangue qui n’a d’autre but que d’occulter les réalités qui dérangent.

Petit dictionnaire très loin d’être exhaustif.

On l’a vu avec l’écriture inclusive, censée mettre fin à un système orthographique patriarcal qui matérialiserait, depuis des siècles, l’odieuse domination des mâles alpha sur des femmes maintenues dans un état de servitude langagière qui ne serait que le reflet de leur universel esclavage : la langue est plus que jamais un champ de bataille idéologique. Nos déjà lointaines années 1980 avaient, par exemple, vu fleurir le qualificatif générique de « jeunes », qui évitait de préciser de quel type de jeunesse étaient très majoritairement issus les auteurs de certains actes de délinquance, d’ailleurs régulièrement qualifiés « d’incivilités » pour mieux montrer qu’ils étaient bien excusables, vu que les jeunes en question étaient « exclus » par une société française unanimement raciste bien que composée exclusivement de descendants d’immigrés …

Plus le réel s’impose avec la violence de l’évidence, plus le progressisme tente d’y faire barrage en empêchant de le penser.

Et c’est ainsi que la novlangue progressiste est plus que jamais en veine d’invention.

Cisgenre

Vous croyez bêtement être un homme ou une femme et l’avoir toujours été ? Ma.on pauvre amie. il n’en est rien ! Vous êtes en réalité un cisgenre, c’est-à-dire un individu dont le ressenti correspond à l’identité qui lui a été assigné à la naissance en raison des attributs qu’il a – ou n’a pas – entre les jambes. Autant dire qu’il n’y a pas de quoi vous glorifier de la remarquable stabilité de votre identité de genre, celle-ci étant en réalité susceptible de changer au gré de votre ressenti. Car il suffit que, demain matin vus vous reveilliez en ne vous sentant plus. comme la veille, homme ou femme, et vous voilà transgenre. Cessez donc de vous sentir confortablement calé dans vos stéréotypes, car nul ne sait, et surtout pas vous, de quoi demain sera fait :

« Souvent genre varie, bien fol qui s’y fie ! »

Climatosceptique

Ne désigne pas, comme le voudrait la logique, celui qui doute de l’existence du climat, ni même du réchauffement de celui-ci, mais de son origine humaine. Le choix du vocabulaire confine au génie, car il suggère que douter de cette nocivité humaine est aussi absurde que le serait de douter de l’existence du climat lui-même. Si le réchauffement n’était pas essentiellement dû à l’homme, mais à des cycles naturels sur lesquels nous n’avons pas prise, cela voudrait dire que la nature peut mal faire les choses et que l’homme n’est pas nécessairement cet atroce prédateur dont toute activité est par essence cataclysmiquement mauvaise.

Et pourquoi pas croire en un Dieu bon, tant qu’on y est ?

Décodeur

Sous-branche journalistique dont le travail consiste à dénoncer les petits camarades dont les articles sont autant de « fake news ». Par essence, le décodeur est neutre et objectif – non, c’était pour rire, je décode …

Déséquilibré

Abusé par l’islamophobie ambiante, le déséquilibré, lorsqu’il poignarde des passants au hasard en criant « Allah Akbar » ou lance sur eux une camionnette emplie de tracts de Da’ech, croit être un militant islamiste luttant contre les croisés de l’Europe décadente. Nous qui sommes des gens équilibrés savons bien qu’il ne faut pas céder à d’aussi absurdes amalgames: ce prétendu islamiste n’est qu’un bipolaire que des conditions de vie difficiles, une rupture amoureuse, un licenciement abusif ou sa maman l’ayant privé de dessert ont poussé à des actes inappropriés qui dépassaient ses intentions de voisin exemplaire. Heureusement, nous savons soigner efficacement ces maladies mentales-là et, après quelques jours d’enquête policière, le déséquilibré ne l’est plus du tout : il est bel et bien le terroriste islamiste qu’il a toujours revendiqué être.

Dignité (mourir dans la)

Vision progressiste qui considère que l’homme n’est pleinement homme qu’en parfait état de marche et que maladie et handicap vous rendent moins dignes de vivre. Inversement, les partisans du droit à mourir dans la dignité réclament pour les affreux cathos qui pensent que la faiblesse vous rend d’autant plus digne d’amour le droit à vivre dans l’indignité.

Entrave numérique (délit d’)

Tenter d’informer sur Internet les femmes au sujet des traumatismes psychologiques consécutifs à un avortement, c’est entraver numériquement leur liberté. Leur liberté d’avorter, bien sûr. Leur liberté d’information, c’est bon pour les Charlie.

Éthique

Remplace le mot « morale » quand la chose n’y est pas. Exemples: le « Comité d’éthique », dont la fonction est d’avaliser successivement toutes les avancées sociétales qui piétinent la morale naturelle. Ou la « GPA éthique », qui a l’avantage de servir de parfait exemple pour l’enseignement à l’école de la notion d’oxymore.

Fake news

Information fausse, c’est-à-dire si conforme au réel qu’elle nuit gravement au vivre-ensemble ou fait le jeu de l’extrême droite. Exemple : avant les attentats du Bataclan, l’information relayée par Valeurs actuelles selon laquelle Da’ech aurait infiltré des terroristes parmi les migrants était une « fake news ». Mais ça, c’était avant.

Racisé.e.s

Vous êtes antiraciste et clamez votre haine de la discrimination que subissent  des races qui pourtant n’existent pas dans votre monde idéal ? Le mot « racisé » est fait pour vous. Pour être racisé, pas besoin d’appartenir à une race-qui-n’existe-pas, il suffit de se sentir discriminé dans le regard de l’autre à mesure du ressenti qu’il a de votre appartenance à une race-qui-n’existe-pas. Pour éviter d’être racisé par le regard raciste du raciseur, le racisé s’autoracisera en participant à des réunions de racisés prohibées aux non-racisés. Mais, en l’absence de non-racisés, sur quels critères se dire racisé ? Ah, ma bonne dame (ou mon bon monsieur, c’est vous qui voyez), la vie de progressiste n’est pas simple …

Réfugié

Se dit de tout étranger qui s’avise que vivre en Europe se traduira par une augmentation sensible de son niveau de vie et de ses minima sociaux. Quelle que soit la situation de son pays d’origine, il fuit par définition « la guerre et la faim ». Comme une légion d’honneur ou une subvention publique, un réfugié ne se refuse pas.

Traditionaliste

Dans les médias de gauche, le terme s’est imposé à la place de « catholique pratiquant », avec l’avantage de faire plus court et plus stigmatisant. Exemple : le pape dit la messe tous les jours et croit à la virginité de Marie, c’est donc un traditionaliste. CQFD.

Vivre-ensemble

Cohabitation forcée de populations qui ne se ressemblent en rien, n’ont aucune envie de partager quoi que ce soit et se regardent en chiens de faïence. Ce calvaire obligé se doit d’être célébré comme le nirvana de la félicité. Ainsi, c’est pour préserver le « vivre-ensemble » et pouvoir fêter le Nouvel An sans trop de viols que Berlin a prévu des zones réservées aux femmes. Car, comme le notait déjà Orwell dans 1984, « la guerre, c’est la paix ». 

Laurent Dandrieu pour Valeurs actuelles.






11 Réponses à “Les mots pour ne pas le dire …”

  1. Heureusement Christian que tout va bien, comme le Figaro journal supposé de droite, nous l’affirme :
    http://www.lefigaro.fr/medias/2018/01/23/20004-20180123ARTFIG00309-la-confiance-retrouvee-des-francais-envers-les-medias-traditionnels.php

    • On lit encore un peu le Figaro pour Ivan Rioufol et Eric Zemmour,sinon…
      Eric Zemmour,qui n’aurait pas déplu à Philippe Muray,tant le premier s’efforce d’analyser la réalité qu’il voit,tout en déchirant le rideau de fumée de la novlangue,que le second massacrait dans un grand éclat de rire.
      La meute l’a bien compris,qui a lâché sur lui ses délateurs-pétitionnaires-chiens de gardes qui demandent régulièrement son éviction professionnelle,ainsi que ses associations liberticides qui traquent le moindre de ses « dérapages »,pour le traîner devant les tribunaux.
      Eric Zemmour continue d’exercer son métier de journaliste,mais sous bonne garde,en liberté surveillée…

      • J’ajoute que E Zemmour a été relaxé en cassation,
        alors qu’il fut,bien a tort pour des propos NON tenus de E Zemmour, condamnés par des juges trop politisés et trop empressé…

    • Comme d’habitude la manipulation gochiste pour preparer les esprits a ce scenario qui doit etre acceptés : combattre les fakes news, qui entre nous apporte tellement souvent de vraies verités.

      Ces tentatives de subversion, souvent utilisées, sont la marque de mepris du peuple de la part des medias « officiel »
      Quelques mots pour les definir: Les cons ca osent tout.etc… en plus d’etre vicieux, ignobles etc… bref la totale comme d’habitude.

      Z ‘avez remarqué ? plus de probleme avec le feminisme, qui soit mis en avant juste apres l’eriture de E Zemmour sur le feminisme basé sur la communautarisme,
      il s’agit, de la part des medias, de le faire passer pour un menteur ou un extremiste, les medias ont cet « art » du vice parfaitement accompli pour ce genre de mefait.

  2. Un bon article de Valeur Actuelle sur les sujets de sociétés abordés avec bon sens, sans oublié la vraie realité qui helas gouverne le monde : la bien pensance avec ces mots bien a elle, mot qui n’ose pas dire la verité.

  3. Sur un ton nettement moins humoristique :
    Les actes de barbarie contre les handicapés se multiplient :
    https://ripostelaique.com/les-actes-de-barbarie-contre-les-handicapes-se-multiplient-des-vladimir.html

    Surveillants, policiers, profs, toubibs : tous agressés, tous abandonnés…
    https://ripostelaique.com/surveillants-policiers-profs-toubibs-tous-agresses-tous-abandonnes.html

  4. J’ai lu ce dictionnaire sur V.A.
    Je me suis amusée comme une petite folle que je suis (au sens strict du mot : « dérangée au niveau cognitif », hihihihi)

    Cisgenre
    Je suis Cisgenre depuis toute petite !
    J’ai toujours adoré mon père (rassurez-vous, contrairement à Jupiter avec son complexe d’œdipe, j’ai été débarrassée du mien, très tôt)
    Et, que voulez-vous, j’ai toujours flashé, dans les musées sur les statues de bel éphèbe, plutôt que sur les statues de Diane !)
    J’ai adoré la danse, faire la cuisine, jouer avec des poupées.
    Une petite histoire : déjà, lorsque j’étais petite, c’était à la mode de ne pas « discriminer » les petites filles par rapport aux petits garçons, à partir de 6 -7 ans. Aussi, mon oncle m’avait-il offert une paire de patins à roulettes pour Noel, alors que je rêvais d’une nouvelle poupée.
    J’ai pleuré et je me rappelle encore de ma déception. Il a fallu que mes parents me consolent.
    J’ai toujours détesté le sport, la chasse (et c’est toujours le cas).
    Un jour, me réveillerais-je transgenre ?
    Oh ! Ne plus adorer voir un homme sourire sur mon passage, me tenir la porte d’un restaurant, ne plus me faire câliner par mon conjoint, ne plus recevoir de fleurs, ne plus parler chiffons (et défauts masculins..) avec mes copines,…bouh… quelle vie triste

    Climato sceptique
    Je le suis. : Il faut être non objectif pour refuser de voir, ne serait ce que lorsqu’on regarde une expo de fossiles, , que le climat a varié au cours des millénaires !
    Ainsi, dans certaines régions de France, les palmiers poussaient.
    Dans certaines régions du monde, maintenant sans forêts, on retrouve de la houille… Et qu’est-ce que la houille, hein les réchauffo-affirmatifs ?
    D’où provient le pétrole, que l’on trouve dans le Nord ?
    Pourquoi inventer la modification des courants marins permettant le refroidissement des côtes américaines et canadiennes, mais n’ayant aucune influence sur les autres parties du monde, elles aussi refroidies ?
    Pourquoi critiquer le Co2 (entropique, hein, surtout entropique !) qui nous permet, à nous et aux plantes, de vivre ?
    Pourquoi passer sous silence les éruptions volcaniques se produisant sous la banquise ?
    Je vous suggère le petit livre de H16, sur le sujet ! (« Petit traité d’anti-écologie à l’usage des lecteurs méchants »). J’ai a.d.o.r.é !

    Décodeur
    J’en ai connus. Je les fuis comme la peste et le choléra

    Déséquilibré.
    Surtout les camions déséquilibrés qui se ruent sur les foules, se prenant pour une meute de loups solitaires….

    Dignité (mourir dans la)
    En tant que praticienne en Soins Palliatifs, je n’écrirai rien -ou peu- sur ce sujet. Vous en auriez des pages et je serais en colère pendant 3 jours !
    C’est d’une telle bêtise crasse, que je n’arrive pas à comprendre cette expression !
    Comment penser que le handicap,la fin de vie et la douleur empêcheraient l’être humain d’être digne de vivre ?
    Que voulez-vous, pour moi, tout être VIVANT est digne de vivre, quelle que soit sa condition physique.

    Entrave numérique sur l’avortement .
    Si, d’un certain côté, j’estime que chacun voit selon sa morale ou sa conscience (ce qui revient au même), j’ai tellement vu passer de femmes ayant avorté sous contrainte (de leur mari, de leurs amis, de leur famille, de la société..) et que j’ai du « ramasser à la petite cuillère » que oui, je suis de celles qui estiment que l’on devrait expliquer aux candidates à la liberté de se débarrasser d’un être en devenir, qu’elles ont senti vivre dans leur corps, les inconvénients psychiques d’un tel acte, de même que l’on doit impérativement prévenir un malade des effets secondaires d’un médicament !
    Ensuite, la candidate décidera toute seule (et j’espère qu’on ne supprimera pas le droit à la clause de conscience pour le chirurgien), ayant toutes les billes en main !
    Prévenir, expliquer n’est pas pour moi une entrave à la liberté.
    Je dirais même plutôt le contraire : si nous n’avons pas toutes les clés en main, comment choisir en toute liberté ?
    Quelqu’un qui tenterait de vous cacher les tenants et les aboutissants des choses, devrait, à mon sens, être taxé de techniques manipulatoires dans le but de vous convaincre qu’il a raison !

    Éthique
    Là encore ce serait trop long !
    Cependant, selon de nombreuses théories philosophiques (notamment celle de Levinas), la morale,issue de l’éthique, aboutit aux lois. Enfin, pour rendre les lois plus humaines, il faut y remettre un peu d’éthique, c’est-à-dire prendre en compte le bien de la personne dans le contexte du juridique, en faisant attention à ne pas interférer sur « le bien » de la généralité des humains.

    Racisé
    J’en parlais hier avec l’une de mes amies de couleur. Elle était totalement en accord avec moi : ceux qui se proclament racisés sont les racistes, puisqu’ils mettent en avant leur couleur pour se plaindre.
    Les non-racistes s’en fichent totalement.

    Enfin dernière horreur : je suis traditionaliste.
    Oui aux fêtes de Noel (ceux qui les refusent n’ont qu’à se coltiner les gardes, laisser les autres fêter en famille et refuser la prime de Noel et les jours saints fériés..

    Oui à la galette des rois le 06 janvier : ceux qui refusent l’épiphanie, n’ont qu’à manger une galette sans fève et ne pas la ramener ! Personne les oblige à acheter une galette avec une fève traditionnelle… etc…

    Et surtout, je ne vois pas ce qui leur donne le droit d’obliger les autres à avoir le même comportement anti – traditionaliste…

    Bon, je sors : je suis infréquentable.. 🙁

  5. Une nouvelle, grace a la secretaire d’etat m schiappa, la culture va s’en retrouver rehaussée :
    https://ripostelaique.com/la-secretaire-detat-marlene-schiappa-va-monologuer-avec-son-vagin.html

    La bobo goche retrouve ses moyens, elle tente d’insuffler au peuple, une culture ô combien necessaire a la vie culturelle.

    La folie douce commence, a quand l’etape suivante…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *