Les peuples en ont fini avec les élites !

Publié par le 1 Oct, 2018 dans Blog | 7 commentaires

Les peuples en ont fini avec les élites !

Presque partout, les peuples rejettent les élites ! Presque partout le populisme – comme le nomme péjorativement les défenseurs du Système – gagne du terrain.

Les médias restent massivement du côté du Système, la bien-pensance et le politiquement correct restant la règle. Mais les peuples semblent avoir pris conscience de toute cette propagande organisée par les grands médias et leur dénient toute crédibilité.

Cette révolution commence à se voir dans les nombreuses élections qui ont déjoué tous les pronostics du Système.  L’élection de Trump, le vote pour le Brexit, la progression des populistes en Europe de l’Est et tout récemment en Italie sont autant de bombes qui annoncent d’autres défaites du Système.

Mais le Système se défend grâce aux médias qui lui sont acquis. Dans le dernier numéro du Bulletin d’André Noël, un article décrit l’incroyable agressivité des médias américains contre Donald Trump avec l’utilisation de méthodes qui déshonorent cette presse qui avait pourtant une excellente réputation:

Trump : ses adversaires travaillent à sa … réélection !

L’autre semaine, le New York Times qui, jusqu’ici, passait pour un quotidien sérieux, a publié une tribune anonyme attribuée à un membre du cabinet de Donald Trump, très proche du président lui-même. L’auteur – nous ne pouvons révéler le signataire ! – déclarait appartenir à un groupe de « résistants » contrecarrant autant qu’ils le pouvaient les initiatives du président des Etats-Unis jugées néfastes, à leurs yeux, pour le pays. Il énumère, en outre, les défauts du président dont le principal est « l’amoralité », suivie de l’incompétence et la versatilité, ce qui justifierait leur « résistance ».

La publication d’un tel texte par un journal de grande audience est sans précédent.

C’est un procédé indigne qui viole la plus élémentaire déontologie journalistique. La presse ne publie jamais de lettres anonymes, cela va de soi. Mais le plus scandaleux est que le New York Times, comme la plupart de ses confrères, est parti en chasse contre les fake news – les fausses nouvelles – impitoyablement traquées. C’est au nom de cette prétendue quête de vérité que la presse attaque Trump qui serait un propagateur de fausses nouvelles puisque, selon elle, c’est un menteur invétéré. Or, l’anonymat d’un article ne permettant ni de vérifier la qualité de l’auteur, ni, par conséquent, l’authenticité des informations qu’il prétend dévoiler, toutes les fausses nouvelles peuvent donc s’y étaler impunément.

Les confrères du New York Times qui, d’habitude, ne laissent rien passer, ne le rappellent pas pour autant à l’ordre … journalistique. D’ordinaire, ils enquêtent, au nom du « droit à l’information », jusqu’à ce qu’ils aient identifié un homme politique ou un membre d’un cabinet qui veut rester anonyme. Là, rien : ils restent tous l’arme au pied et leurs enquêteurs à la niche. Il est vrai que, quelques semaines auparavant, tous ces journaux avaient fait cause commune contre Trump. En août dernier plus de 200 journaux américains ont publié le même jour des éditoriaux pour dénoncer « la guerre sale contre la presse libre » menée par le président Trump.

Quand ce dernier dénonçait un complot des media contre lui, la presse se gaussait de sa « paranoïa », avant de confirmer par cette dénonciation commune qu’il y a bien une action concertée pour abattre Trump.  La « sale guerre » est celle de ces journaux contre le président qui tous, ou peu s’en faut, ont soutenu Hillary Clinton n’ayant jamais entériné le choix du peuple américain.

Donald Trump a qualifié ces journaux d’ « ennemis du peuple », à juste titre. C’est le peuple qui a porté Trump à la Maison Blanche. Des électeurs « trumpistes » que dame Clinton insultait les qualifiant de « de gens pitoyables » en précisant « des racistes, sexistes, homophobes, xénophobes, islamophobes. » C’est aussi ce que pensent d’eux les éditorialistes des journaux installés aujourd’hui comme hier.

Entre Trump et les médias, c’est la guerre à mort !

Peu après la victoire de Trump, les media et les « observateurs » ont esquissé une autocritique. Ils croyaient la victoire de l’épouse de Bill Clinton acquise, tant il leur apparaissait impossible que les électeurs portent ce « clown » – disaient-ils – à la Maison Blanche. Ils faisaient le peuple à leur image, croyant que les classes populaires le rejetteraient aussi. Or, ce petit peuple, oublié des media et de Washington, s’est reconnu en Trump qui ne faisait pas partie de l’élite mondialisée, des bobos locaux, qui aiment le peuple mais de loin, comme ce grand bourgeois de gauche, François Mauriac, qui disait franchement : « Je veux bien mourir pour le peuple, mais je ne veux pas vivre avec. »

L’instant d’autocritique, fruit du choc électoral, a vite passé. Ils ont repris de plus belle ce que, là-bas on appelle le « Trump bashing », le dénigrement systématique. Et les électeurs américains se rendent bien compte que ce sont les mêmes contre le même. Ils voient aussi que Donald Trump tient ses promesses, lui, et, surtout, que la catastrophe annoncée n’existe pas, qu’on leur a donc menti ! Un seul exemple mais significatif. Paul Krugman, un économiste de renommée mondiale, prix Nobel d’économie en 2008, affirmait, dans la nuit de l’élection de Donald Trump, « Si Trump est élu, l’économie américaine va s’écrouler et les marchés financiers ne vont jamais s’en remettre ».

Or, depuis, la Bourse triomphe et bat tous les records !

D’avril à juin 2018, l’expansion du produit intérieur brut (PIB) a atteint 4,1% en rythme annuel, la cadence la plus forte depuis le dernier trimestre de 2014. « Nous allons atteindre une croissance annuelle de plus de 3 %, probablement bien au dessus de 3 % », a annoncé le président Trump. Au cours des deux précédentes présidences, Bush et Obama, cette expansion avait en moyenne plafonnée à 1,8 %. Le chômage, aujourd’hui, est descendu à 3,9 %, Il faut remonter à dix-huit ans en arrière pour trouver un chiffre si bas. 2,1 millions d’emplois ont été créés en un an, un record depuis 1990 !

Ses détracteurs ne se rendent pas compte que, les mêmes causes produisant les mêmes effets, ils travaillent à sa réélection en 2020.

Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Les peuples en ont fini avec les élites !”

  1. « Les peuples en ont fini avec les élites »

    Exact!

    La meilleure preuve en est la com’ de Macron qui a tourné à la catastrophe aux Antilles: un accident industriel;un selfie humiliant pour la fonction qu’il représente,en compagnie de deux racailles locales,torses nus…

    Pff…on aura remarqué que lorsque ça coince en Macronie,notre bichon présidentiel part se refaire une santé de popularité,loin de la métropole de préférence ou sur les l ieux familiers de sa petite enfance 🙂

  2. Les journalistes qui deshonore la presse, on connait ca aussi en France.

    Tout est bon pour empecher l’adversaire de remporter une victoire, ce n’est plus des peau de banane que l’on glisse, mais des coups de tordus, avec des comportement digne d’animaux de la part des anti Trumps.

    De meme l’accusation repris en coeur par les cons, sur un juge que voudrait nommé Trump, comme par hasard…
    Quand a sa « victime » presumé, qui ne l’aurait reconnu qu’apres le choix de Trump sur un juge, la ficelle est trop grosse.

    F Fillon l’a echappé belle, on ne lui a inventé que l’affaire des costumes et deux emploi fictif, bientot on fera comme en amerique, on fera semblant que toute personne de droite est un violeur, et tout le bazar, a la grande joie des zozos,
    fera tomber la personne qui ne leur conviendra pas, bien sûr, le tout « democratiquement, comme avec N Sarkozy…

  3. Plus précisément, l’oligarchie est mondialiste et en corollaire immigrationniste….pour créer encore plus de valeur qu’elle récupère.Cette oligarchie aux mains des fortunés, pilote aussi les médias qui ont désigné comme candidat Clinton aux Usa ou Macron en France sont tous ennemis de Trump et de ceux qui refusent la mondialisation débridée qui écrase les classes moyennes….Tout cela c’est le même monde.Il faudrait un Trump français!!

  4. Les élites pourrie, leurs « journalistes » et justice pourrie, dans le monde meme utilise de plus en plus des méthodes qu’un mafieux ne renierait pas, et ressemble de plus en plus moralement a ces gansters, ou des crapules pour tenir les peuples, ex les sanctions contre l’italie, et contre Fillons et Trump, et salir ce qui les genent par les moyens les plus bas, meme ignoble.

    Cette élite n’a pas de leçon a donner vu leurs pourriture, comme leur leçon de morale de façade pour écraser leur peuples sous l’immigration, et s’ils avaient REELLEMENT a coeur, l’interet de la defense de leurs peuple, ils feraient reculer la delinquance par des lois plus severe et efficace et l’on ne verrait pas des cas ou jusqu’a 42 fois le delinquant serait relaché avant par ex qu’il ne poignarde un commissaire et le role reel des medias serait d’appuyer toute actions contre cela, soutenu par la justice au lieu d’etre molle.

    Quand aux laxisme, il ne prouve qu’une chose, ces gouvernements là sont indifferent aux malheurs de leur peuple, car s’il les touchait reellement, des lois et une efficacité accrue s’ensuivrait immediatement dont les medias et la justice feraient de meme, par contre, sont TOUJOURS plus severe contre un blanc… observez bien cela…

    Tous ceci montre qu’ils ce sont désolidarisé de leurs peuples, depuis longtemps, c’est pourquoi, nous n’avons pas voie au chapitre par ex contre les etrangers.

    Ils ont fait cause commune CONTRE nous, les peuples.

    Si la justice avait un reel pouvoir et independance, nombre d’entre eux iraient prison, pédophilie, voir le cas coll benhdit, voir video sous les années miterant ou il a avoué publiquement…, que fait la justice, les medias et le monde politique ?… violeurs… detournement d’argent… ou aucun d’entre eux ne cherche a vouloir la verité et la justice, qui ne dit mot conscent, médias et justice comprise…

    De meme contre cette étrange fete pour rechercher la verité…

    http://homme-et-espace.over-blog.com/2016/06/le-grand-rituel-satanique-des-elites-europeenne.html

    On juge l’arbre a ses fruits…ne nous étonnons pas des coups aussi bas ou toute moralité a disparu, avec une mentalité de salaud, si ce n’est pire, ou seule la bassesse digne du caniveau s’exprime et les place moralement loin derriere les peuples qu’ils pretendent vouloir aider.

    Et c’est CELA que vous compter voter pour le changement ?…des etres indignent moralement pour beaucoup de nous representer, incapable au minimum de nous defendre efficacement, mais fort en parole, dont aucun ne prend la defense du peuple pour stopper reellement la violence et l’immigration massive ?…et s’attaquer aux medias et a cette soi disant justice ?…

    Tous ce font complice plus ou moins de ce systeme en laissant trop faire, alors qu’ils pourrait reunir reellement leurs peuples en defendant leurs valeurs et pourrait abattre rapidement et completement ce que l’on supporte depuis des decennies et va continuellement s’aggravant malgré leurs promesses…mensongeres…

    Plus vous connaitrez les élites, plus vous vous en écarterez, pour preuves, leurs actes ignobles pour écarter leurs adversaires et ce qu’ils acceptent sans rien denoncer.

    Qui ne dit mot, conscent, et cela concerne tous les politiques, medias, et justice aussi, comme la pedophilie de con-benhdit, c’est dire le degrés de pourriture qui touche l’élite pour ce taire depuis si longtemps.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *