Les roquets utiles de la Macronie …

Publié par le 16 Avr, 2018 dans Blog | 15 commentaires

Les roquets utiles de la Macronie …

Finalement, le commentaire le plus pertinent sur l’interview d’Emmanuel Macron par Bourdin (le populiste) et Plenel (le gauchiste), je l’ai trouvé dans la bouche de Nicolas Canteloup imitant le populiste lui-même :

« C’est Jean-Jacques Bourdin, journaliste vedette, journaliste star, depuis hier soir sur BFM : Beau Fumier de Macron. Taxes sur le gas-oil, limitation à 80 kmh, ce président, disons-le, oui, il faut le dire, est en guerre contre mes auditeurs ! 

Je me devais donc, pour eux, de le massacrer ! Cet interview fut excellente ! Je dois l’avouer modestement, c’était un grand moment de télévision. Chacun a pu s’en rendre compte. Une masterclass pour les journalistes du monde entier. Avec Edwy, que je tutoyais, nous avons été excellent ! Surtout moi ! Surtout moi ! Quand je me suis énervé sur les petits vieux et les salariés de Carrefour, j’ai été, tout le monde le dit, très bon ! Vous avez vu comment j’ai dramatisé ! C’est autre chose que Pernaut !  »

Car enfin, les deux journalistes n’avaient qu’un seul but : se mettre en scène eux-mêmes et devenir les stars, les vedettes d’un soir du petit écran.

Et, comme rôles, ils choisirent tous deux, ceux de roquets agressifs qui n’avaient de cesse que de « choper » le bas de pantalon du président pour le déstabiliser.

Sur le fond, aucune question ne fut vraiment posée en tant que telle ! Ce ne fut qu’une suite de réquisitoires partisans, orientés où dégoulinait, à l’évidence, l’opinion personnelle des deux journalistes.

Pour ne pas être long, je ne prendrais qu’un seul exemple, quand Edwy Plenel a fustigé l’esprit de répression qui animerait Emmanuel Macron dans sa gestion des désordres dans les universités et l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Voici le script du dialogue :

Edwy PlenelVous traitez les étudiants d’agitateurs professionnels.

Emmanuel Macron : Ah, non !

Edwy PlenelC’était votre expression ! Friands de diplômes en chocolat, tandis que les CRS entrent dans les universités. Vous envoyez, par ailleurs, 2500 gendarmes mobiles à NDDL, expulser 200 résidents de la ZAD et détruire une vingtaine de baraques où s’inventaient des choses, des lieux de vie. C’est votre façon à vous de fêter les 50 ans de mai 68 ? Par la répression ?

Emmanuel MacronBon ! Comme vous y allez ! 

Edwy Plenel : Question cash … Réponse cash …

Emmanuel MacronToujours entre nous, mais en même temps je vais essayer de déconstruire votre question qui a quelques facilités avec la réalité ! D’abord je n’ai pas dit que les étudiants étaient des agitateurs !

Edwy PlenelMais ils ont entendu ça !

Emmanuel MacronEt vous, vous le colportez !

Plenel, ce spécialiste trotskiste de l’agit-prop, commence par un amalgame. Il est probable que ni Emmanuel Macron, ni le gouvernement n’a traité tous les étudiants d’agitateurs professionnels mais seulement la poignée de militants d’extrême gauche, cornaquée par la France Insoumise et Olivier Besancenot.

Quant à la ZAD de NDDL, réduire l’occupation  de la ZAD à 20 baraques qui plus est en ne retenant que « les chose qui s’y inventaient » est assez choquant ! On retrouve bien là, les complaisances journalistiques à l’égard des ateliers de réflexion de Nuit debout dont on recherche désespérément, encore aujourd’hui, les avancées intellectuelles !

C’est passer par pertes et profits – pertes en l’occurence – les 160 décisions de justice favorables à la construction de l’aéroport de NDDL, suivi d’une consultation départementale démocratique qui les avait entérinées !

S’il est déjà regrettable, sur le plan démocratique, qu’on ait pu décider d’abandonner le projet, il est totalement scandaleux qu’on défende l’occupation de la ZAD (Zone à défendre) alors qu’il n’y a, de fait, plus rien à défendre !

Il n’est pas certain que les aboiements des deux roquets aient affaibli Emmanuel Macron qui ne leur a rien lâché et a, à chaque fois, dénoncé l’orientation de leurs questions.

La conclusion de l’échange évoqué précédemment : « Et vous, vous les colportez ! » m’a enchanté !

Plusieurs observateurs ont conclu que l’agressivité de Bourdin et Plenel avait plutôt servi le président, comme par exemple David Desgouilles, dans cet article de Causeur:

« Emmanuel Macron peut remercier Bourdin et Plenel »

Sa conclusion est que, dans sa communication, Macron est à l’offensive contre Laurent Wauquiez dans une opération de séduction de l’électorat de droite.






15 Réponses à “Les roquets utiles de la Macronie …”

  1. « Plusieurs observateurs ont conclu que l’agressivité de Bourdin et Plenel avait plutôt servi le président, »
    Quand-même pas au point où on aurait dit que c’était fait exprès ?

    • Il y a eu des « fuitages » (sic) dans diverses presses, comme quoi ce choix avait été fait exprès et que l’interview avait été préparée….

  2. Jupiter vient à la TV dérouler une com’ bien calibrée face à deux idiots utiles chargés de lui servir la soupe.
    Aucun intérêt 😉

    • 100% de votre avis.
      Je me demande seulement le montant du salaire de ces sinistres individus qui lui ont servi la soupe, car arriver à 67% de louanges et de français subjugués par ce type, c’est une réussite, une soupe 5 étoiles.

      Espérons que Freluquet va bien payer ces salaires, sinon, il y a risque de retour de bâton…

  3. Les roquets utiles de la Macronie … ??????

    Et Castaner……celui qui compare le foulard ou la mantille que les femmes françaises mettaient sur leur tête quand elles entraient dans une église avec le foulard islamique!
    La mére de Castaner portait un voile ……..La mienne non, elle portait un foulard pour aller à l’église et non un voile du matin au soir dans la rue et partout ailleurs!!!!!!!!!

    http://www.rtl.fr/actu/politique/interview-d-emmanuel-macron-beaucoup-de-masculinite-selon-castaner-7793032539

    Ecoutez à partir de 09′ 08 »
    Il récite comme un perroquet et ne se rend même pas compte des énormités qu’il raconte!
    Je note que personne n’a pas non plus relevé!

  4. Que l’on aime ou pas Macron,reconnaissons-lui l’excellence sur le plan de la communication:il n’a fait qu’une bouchée de ces 2 connards.Les interlocuteurs capables de le déstabiliser,se comptent désormais sur les doigts d’une main.Sur le fond de sa politique,c’est une autre paire de manches.Attendons encore un peu pour porter un jugement définitif

    • Il a bien été dit, il me semble, que cette interview avait été « préparée » des 2 côtés.

      Pour ma part, je n’ai pas regardé, ce type (freluquet) me donnant de telles nausées que j’ai l’estomac retourné rien qu’à voir une simple photo.. Alors 3h de foutaises!

      Mais j’ai lu les morceaux de cette interview et ma meilleure amie l’a regardée pour moi (nous avons en général les mêms analyses;

      d’après elle, tout a été fait pour que ces deux horreurs de journalistes jouent la comédie afin de « servir » le freluquet (en remerciement, M Plenel va peut être voir sinon procès annulé?)
      Elle a été hyper choquée par la tenue de Jocaste, toute de blanc vêtue avec un sac Vuiton, une petite veste de jeunette et des talons aiguille d’une hauteur incroyable… Tout cela à 65 balais!
      Tiens au fait, rien dans la presse pour mettre en avant son âge plus que canonique le 13 avril… Il ne faudrait pas mettre en évidence le complexe d’œdipe du p’tit…

      Ce que je retiens, c’est, en voyant les sondages (bidonnés par M Lauzière?) que 67 % de veaux ont gobé les foutaises de ce type!

      Triste et grave!!!

      • Pas toute de Blanc vêtue, mais jeans et chemisier Blanc. N’ayant pas vu l’émission, j’ai supputé  »le tout blanc », imaginant un jeans blanc… Mille excuses à mon amie et à vous commentateurs amis.

  5. ce débat fut une mascarade, tout a été bien orchestré pour que Macron recueille un capital sympathie par rapport aux deux journaleux agressifs et agresseurs. C’était voulu et préparé, pour enfumer les naïfs.

    • Absolument.
      Cela avait même été dit dans la presse (préparation de ce théâtre de boulevard depuis plusieurs jours et supervision par la metteuse en scène…)

      Même si cela n’avait pas fuité, c’était d’une telle évidence : comment mettre en avant un type abject ? pas de problèmes : le mettre deant deux types abjects ayant été& payés pour ça!

  6. Macron a ratissé large toute la semaine………..de la com de la propagande, de l’enfumage, un don de télévangéliste! La secte MOON et autre ont fait un adepte, macron et ses belles paroles et son regard torve! Des dons d’orateur et on entraine des foules!!!! vous voulez des noms??????

    Les cathos ensuite les payés à rien faire qui regardent pernault a 13 heures, le dimanche soir l’extrême gauche pour l’un et la gauche pour l’autre! Un brossage du burnous en régle du roi de l’arabie saoudite, aujourd’hui de son jumeau trudeau………
    Il ratisse…………..

    • Oh, les noms on les connait si on ne veut pas se voiler la face (comme nos grands mères chrétiennes, je rêve…)!

      Mais il parait qu’on arrive à un « point » impossible à dépasser, dont le nom même ne doit pas être prononcé (cela me fait penser à Harry Potter..)

      Miais je sais que vous savezquels sont ces -ce- nom(s) c’était de l’humour, chère Lisa.
      Nous avons exactement les mêmes sensations et les mêmes analyses.

  7. Tiens, un truc que je viens de lire sur un blog inconnu…

    jJe partage avec vous :

    Zemmour : « J’ai compris pourquoi il avait choisi edwy plenel : face à lui, Emmanuel Macron sera toujours le plus sympathique,
    16 avril 2018 Titus

    « J’ai compris pourquoi il avait choisi @edwyplenel : face à lui, Emmanuel Macron sera toujours le plus sympathique, c’est déjà un atout extraordinaire », l’analyse Éric Zemmour dans #RTLMatin pic.twitter.com/Lvgm9P45OH

    — RTL France (@RTLFrance) 16 avril 2018

    #Macron a bien manoeuvré pour cette interview sur #BFMTV : il joue au droitard en collant des revers au gauchiste plenel et s’adresse à l’électorat centre gauche populot en répliquant à @JJBourdin_RMC . Une simple opération de com encore et toujours

    — jérôme Cortier (@JrmCortier) 15 avril 2018

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *