L’Europe et les migrants : la grande hypocrisie

Publié par le 15 Juin, 2018 dans Blog | 6 commentaires

L’Europe et les migrants : la grande hypocrisie

L’Europe se fracture sur les migrants !

C’est le titre du Figaro, ce matin. Après la sécession ouverte des pays de l’est sur la question de l’accueil des migrants, voici que les populistes conquièrent le pouvoir en Italie sur cette même question !

On apprenait également hier qu’un bras de fer a lieu entre Angela Markel et ses alliés bavarois et qu’il menace la fragile coalition allemande.

Eric Zemmour s’est emparé de ce sujet, hier matin, dans sa chronique sur RTL. Il dénonce l’hypocrisie de l’Union européenne et de certains pays européens dans le domaine de la maîtrise de l’immigration :

« C’est celui qui dit qui y est ! »

Eric Zemmour

On se souvient de cette comptine enfantine. L’Union européenne est une grande cour de récréation où chacun accuse l’autre de cynisme, où chacun accuse l’autre d’hypocrisie ou chacun joue à : « hypocrite, hypocrite et demi ! » Un grand concours où notre président ne fait pas tapisserie quand il dénonce la part de cynisme et l’irresponsabilité du gouvernement italien. Emmanuel Macron oublie qu’à l’été 2017, alors que 100 000 migrants déferlaient sur les côtes italiennes en quelques mois, il donna l’ordre à son ministre de l’intérieur de ne pas ouvrir la frontière et de ramener tous les clandestins en Italie. C’est tout le décalage entre Macron candidat qui exaltait la France ouverte et Macron président qui a bien compris que l’énorme majorité du pays ne rêvait que de fermeture. C’est ce que font mine de ne pas comprendre certains députés En marche qui s’offrent leur quart d’heure de gloire médiatique sur un discours humaniste d’ouverture. On peut, dans ce festival d’hypocrisie, accorder une palme spéciale aux nationalistes corses qui ont proposé d’ouvrir leur  ports alors qu’ils savent que le gouvernement français ne les y autorisera pas et que leur population ne le voudrait pas !

Crédit illustration : KAK pour l’Opinion.

Le concours d’hypocrisie et ce cynisme ne s’arrête pas à la France. Le ministre de l’intérieur italien, Salvini, a réalisé une formidable opération politique. Aux dernières élections municipales, son parti, La Ligue, a écrasé tout le monde, alliés et adversaires. De son côté, le gouvernement espagnol a ouvert ses ports à ce bateau. Il sait qu’il sera ainsi encensé par tous les médias européens. Il sait aussi que la plupart des migrants ne resteront pas en Espagne. Jadis, les Italiens jouaient aussi à ce jeu-là ! Jusqu’à ce que les Français et les Allemands ferment leurs frontières. Bruxelles a félicité Madrid – encore un modèle d’hypocrisie !

Les pays d’accueil, l’Italie ou la Grèce n’en peuvent plus et les autres n’en veulent plus ! Il y a ceux qui le disent comme les pays de l’est et passent pour les méchants. Et puis il y a ceux, comme les Français et les Allemands, qui ne le disent pas pour rester dans le camp des gentils mais qui payent les Turcs ou les Libyens pour qu’ils gardent leur migrants sur leur sol ! La compétition pour la palme de l’hypocrisie ne s’arrête pas aux états.Les ONG qui posent en sauveurs de l’humanité ne sauvent personne car il n’y a personne à sauver ! Les migrants ont les numéros de téléphone de la marine italienne pour appeler au secours dès qu’ils ont un doigt de pied dans la Méditerranée. ONG et passeurs vivent très bien sur le dos des migrants et des pays qui les reçoivent.

Alors, comme dit notre premier ministre, Edouard Philippe, « il n’y a pas l’espoir d’une solution nationale à ce problème. Elle ne peut être qu’européenne. » Ah bon …

Mais c’est l’Europe elle-même qui a rendu impossible la solution du problème avec la décision de la Cour européenne de justice d’interdire à l’Italie de renvoyer les bateaux d’où ils venaient !

Car ces bateaux pourraient et devraient être ramenés, par nos marines, dans les ports d’où ils sont partis. C’est ainsi que font des pays comme le Japon ou l’Australie qui ne reçoivent aucun migrant et qui n’ont aucun mort dans leurs eaux territoriales !

Trop simple ! Trop efficace ! On voit que ces gens-là ne sont pas européens !

Eric Zemmour pour RTL.






6 Réponses à “L’Europe et les migrants : la grande hypocrisie”

  1. Le dévoiement du droit d’asile politique a ouvert les vannes et déclenché un formidable appel d’air.
    Tous irresponsables et hypocrites…les ONG,pour commencer;les gouvernements d’Europe de l’ouest,l’Allemagne de Merkel,en voulant accueillir d’un coup 1 Million de migrants;l’Espagne du nouveau gouvernement socialiste qui ouvre ses ports aux clandestin de l’Aquarius…pour mieux les refiler à son voisin.
    Finalement,il n’y a que l’Italie et les pays de « Visegrad » en Europe,pour essayer de revenir à la raison et opter pour une politique d’immigration rationnelle.

    • Comme je l’ai écrit précédemment, je ne comprends pas le but de recevoir des « migrants » (le terme est exact, car il s’agit de gens qui migrent et certainement pas des réfugiés!).

      Remplacement du peuple d’origine? Oui? Et alors pourquoi, vu que, comme le dit si bien Macronix : les dirigeants sont des mâles (et accessoirement des femelles) blancs!

      Réélection? Oui? alors va t-on voir une meute de « baptêmes » musulmans chez nos zélites (qui font déjà ramadan et s’affichent régulièrement lors d’inaugurations de Mosquées)

      Mystère!

      L’une de mes amies voit son fils, certes militaire, partir prochainement combattre au mali, pour le Mali… Tandis que la ville où elle travaille va, dans le même temps recevoir des maliens du même âge que son fils, jeunes, en pleine forme, logés, nourris et habillés gratuitement!
      Elle en pleurerait. Comment comprendre cette aberration : un jeune homme français qui va se battre pour défendre le pays de jeunes, en pleine forme, qui quittent ce même pays pour aller se la couler douce dans le pays du jeune homme français!

      En tout cas, comme toute bonne bouseuse, lorsque je vois quelques parasites (pucerons, chenilles et autres sauterelles) dans mon potager, je surveille.

      Lorsque je constate une invasion de ces parasites, j’écrase, je traite (bio!), j’élimine…

      Lorsque les mauvaises herbes (adventices) colonisent trop mes platebandes, j’arrache et je brûle (ou mets sur le compost)!

      J’aime la vie, mais j’aime aussi ma vie et celle de ma famille.
      Donc, il est hors de question que je meurs de famine (rappel des grandes famines du Moyen âge pour cause de parasites, maladies et autres muridés… Mot non reconnu par le dictionnaire en ligne! La culture fiche le camp.. Au propre et au figuré!).

      D’autant qu’une fois les récoltes ravagées, ces parasites meurent à leur tour de faim….(bien fait!)

      Je préfère les abeilles qui, par leur travail, pollinisent nos fleurs et nous donnent fruits, légumes/fruits et céréales.
      En pour nous leur donnons le pollen de notre verger et de nos fleurs.

      Idem pour les oiseaux qui mangent les escargots avec, pour salaire quelques cerises de notre jardin.

      idem pour les gentils crapauds, les grenouilles qui nous protègent des moustiques…
      Nous vivons en parfaite communion et nous acceptons, bien que ne faisant non seulement pas partie de la même race, mais pas partie de la même famille ni de la même espèce!

      Ouvrir ses portes aux migrants est bien loin du réalisme paysan.

      Décidément, j’aimerai être Italienne, ou appartenir aux pays du Visegrad.

  2. Bien vu par E Zemmour.

    Depuis de nombreuse années deja l’europe et la france, acummule mensonges, compromissions, lachetés,
    ces etats nations perverities, trompent sans cesse le peuple par de la propagande et du « bien pensant » servi a toutes les soupes.

  3. j’ai lu un article de Nadine Morano qui disait au sujet des immigrés : »Arrêtons de culpabiliser l’Europe, l’Union Africaine doit prendre ses responsabilités ! »
    Pourquoi n’entend-on personne exprimer cette idée ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *