Macron et les Gilets jaunes : un dangereux aveuglement

Publié par le 14 Déc, 2018 dans Blog | 13 commentaires

Macron et les Gilets jaunes : un dangereux aveuglement

Depuis sa participation active à la manif pour tous, sa parole se faisait rare … Et personnellement, elle me manquait.

L’ancienne plume de Nicolas Sarkozy, Henri Guaino, nous délivre, sur le site de RT France, une analyse en profondeur du mouvement des gilets jaunes.

C’est donc dans l’organe controversé où s’est réfugié Frédéric Taddei après son éviction du service public de l’audiovisuel qu’Henri Guaino a choisi de s’exprimer, peut-être pour montrer sa défiance vis-à-vis des médias mainstream

Voici sa réflexion :

Après les annonces d’Emmanuel Macron face au mouvement des Gilets jaunes, Henri Guaino dresse le bilan du management de la crise par le gouvernement et met en garde contre son incapacité à transgresser les dogmes de la «mondialisation heureuse».

Bientôt quatre semaines de ce qui restera, quelle qu’en soit l’issue, comme «la crise des Gilets jaunes». Cette issue, nul ne peut encore la prévoir. Mais ces quatre semaines de protestations et de désordres nous en disent beaucoup sur l’état de notre société et sur son avenir.

Les images de violences, de pillages, ont fait apparaître les limites du maintien de l’ordre public par la police la gendarmerie. Plus profondément, s’est imposée l’évidence que les forces de l’ordre n’avaient ni la vocation ni les moyens d’assurer la cohésion de la nation et qu’il ne fallait pas confondre l’ordre social et l’ordre public, le second pouvant devenir mission impossible lorsque le premier est trop compromis.

Ce n’est pas encore une révolution,
mais c’est déjà un soulèvement qui balaie l’autorité.

La crise de 2008 et celle des Gilets jaunes, ce sont des portes qui se sont entrouvertes sur l’extrême fragilité de nos sociétés et de nos économies. La crise financière de 2008 nous a fait entrevoir le chaos économique, celle des Gilets jaunes nous fait entrevoir le chaos social. Nous autres, Français, nous savons maintenant que notre société est périssable. Ce n’est pas la première fois que notre pays connaît des mouvements sociaux qui se radicalisent. Mais celui-ci appartient à une espèce bien particulière : ce n’est pas la mutinerie d’une profession, d’une classe d’âge ou d’une région, c’est une mutinerie qui touche toutes les catégories sociales, tous les âges, toutes les régions et qui, au plus fort de sa popularité a recueilli, fait rarissime, jusqu’à 80% de soutiens dans l’opinion.

Ce mouvement n’a pas d’idéologie, pas de parti, pas de syndicat, pas de chef, il ne porte pas le nom propre d’une figure emblématique comme le poujadisme. Ce n’est pas encore une révolution, mais c’est déjà un soulèvement qui balaie l’autorité, non pas tant par ses violences où se retrouvent des extrémistes de tous les bords mais aussi les voyous et les casseurs, que par le fait qu’une partie de la société refuse tout à coup de jouer le jeu, de respecter les règles. Que tant de gens se retrouvent partout pour manifester quand et comme ils en ont envie, sans demander l’autorisation, allant, comme certains l’ont proclamé, où le cœur leur en dit, sans qu’aucune autorité y puisse rien, que l’on en soit arrivé là, voilà qui est le plus inquiétant pour l’avenir.

Le pouvoir a trop attendu. Il a laissé s’ouvrir
la boîte de pandore de toutes les frustrations.

Une limite a été franchie, transgression presque imperceptible derrière les incendies de voitures, les bris des vitrines, le vacarme des saccages et des grenades lacrymogènes, presque imperceptible mais décisive. Ce sentiment que, tout à coup, tout est permis, il ne fallait pas le laisser prendre conscience de lui-même au risque de toutes les surenchères et de toutes les radicalisations.

Le pouvoir aurait du répondre tout de suite : un gouvernement doit toujours être attentif à ne pas franchir cette limite au-delà de laquelle l’autorité vacille et lorsqu’il se rend compte qu’elle est atteinte, il doit tout de suite calmer le jeu. La rhétorique du «nous ne cèderons pas», «ce n’est pas la rue qui gouverne» atteint très vite ses propres limites. Savoir céder à temps fait partie de l’art de gouverner. Pour gouverner un peuple, il faut que celui-ci, à défaut d’adhérer, consente. «Je ne referai pas la France sans les Français », disait De Gaulle en 58. Qu’une partie minoritaire mais significative de la population oppose un refus absolument déterminé et c’est toute l’organisation de la société qui est ébranlée. Le pouvoir a trop attendu. Il a laissé s’ouvrir la boîte de Pandore de toutes les frustrations, de toutes les souffrances de toutes les rancœurs, de toutes les colères et de toutes les revendications et plus personne ne sait où cela mènera.

Le plus angoissant dans cette histoire n’est pas sur les ronds-points ou dans les rues il est dans les discours politiques et dans les analyses des spécialistes de l’opinion qui tournent en boucle à la radio, la télévision, car ils traitent comme de la politique ordinaire quelque chose qui ne l’est pas. Chacun fait des additions et des soustractions comme ont le fait à chaque annonce politique depuis des décennies. Le président de la République annonce enfin des mesures pour tenter de calmer les protestataires.

Ces mesures corrigent, en partie, les décisions qui ont fait déborder le vase des colères. Mais personne ne pose la question de savoir pourquoi le vase est plein. Des experts prennent des airs entendus pour expliquer que nous assistons à un tournant économique et social. Mais une correction n’est pas un tournant. Or, c’est bien un vrai tournant que réclame la société dans ses profondeurs et pas seulement la société française mais les sociétés de tous les pays développés. Ce vrai tournant ce serait de mettre sur la table et de décortiquer la machine à effacer les frontières, à broyer les sociétés, les économies, les cultures, les identités, machine infernale que nous avons mise en place depuis presque quatre décennies.

Tant qu’il en sera ainsi, le pouvoir se condamne
à être toujours en retard d’une surenchère !

La crise qui mine les sociétés des pays développés, celle de la France en particulier, est la crise d’un système qui, à force d’abîmer beaucoup de vies, à force de trop tirer sur la corde, atteint son point de rupture. Le drame c’est qu’il faudrait longtemps pour s’en extraire alors que l’urgence sociale et humaine est là. Mais, surtout, changer de politique pour contrer les effets les plus néfastes de ce système, pour rendre aux peuples la maîtrise de leur destin, pour leur permettre de choisir dans quelle civilisation, dans quelle société ils veulent vivre, exigerait des transgressions dont les pouvoirs installés, tous, quels qu’ils soient, semblent incapables, du moins dans cette Europe où l’élection de Trump et le Brexit ne paraissent pas avoir ébranlé les certitudes de la classe dirigeante. 

Tant qu’il en sera ainsi, le pouvoir se condamne à être toujours en retard d’une surenchère. Ce qui rend la situation actuelle très dangereuse c’est bien cette incapacité à transgresser les dogmes de «la mondialisation heureuse», de «l’Europe heureuse», du «multiculturalisme heureux», qui nous gouvernent depuis trop longtemps, confrontée au sentiment qu’éprouvent désormais ceux qui en sont les victimes que «cela ne peut plus durer». Manifestement, tout le monde n’en a pas pris la mesure.

Henri Guaino pour RT France

Merci de tweeter cet article :





13 Réponses à “Macron et les Gilets jaunes : un dangereux aveuglement”

  1. Malgré qui a été dit sur lui, voici des paroles intelligentes !

  2. « Cela ne peut plus durer »

    Pourtant »ils » continuent de nous mener vers l’abîme,incapables de changer de logiciel multiculturaliste,immigrationniste,européiste,dont Macron est le meilleur gardien et le modèle le plus achevé.

    Il n’était pourtant pas loin de l’effondrement,ainsi que son bouffon de l’Intérieur au soir du 1er décembre dernier,vert de trouille,se calfeutrant à l’Elysée,venant s’humilier à la télévision en lâchant des miettes.
    les Français auront pu voir Macron,avec moins qu’un slip et un caleçon : à poil!
    le Jupiter en carton pâte est tout nu.

  3. LES GILETS JAUNES QUI DE FONT SE TABASSES.. LES EMPLOYES CAC40 QUI RECOIVENT LA PRIME DE NOEL !!!!

    Les Gilets Jaunes doivent continuer de manifester, car Macron alargué les français qui vivent au fond dans la campagne!

    Pire… Macron maintenant essaye de diviser les français de la grande métropole avec les Gilets Jaunes qui sont au fond des trous!

    Ni Mélenchon, ni Marine Le Pen (et ce n’est pas la peine de compter sur Wauquiez!)… ils n’ont pas remarqué qu’il y a quelque chose qui cloche!

    Ce sont Les Gilets Jaunes qui bravent le froid jour et nuit sur les ronds points!

    Ce sont Les Gilets Jaunes qui se font gazés, matraqué, par les policiers de Macron.

    Ce sont Les Gilets Jaunes qui sont devenus aveugles par les flashballs du CRS de Macron.

    Ce sont Les Gilets Jaunes qui se font humiliés, tabassés, trainés comme des chiens !!!

    Mais… qui reçoivent la prime de Noël? Ce sont les employés des grands entreprises, comme Orange, Publicis, LVMH etc !!!!

    S’il n’y avaient pas Les Gilets Jaunes… est-ce que les employés des CAC40 vont recevoir la prime de Noël cette année?

    Ces employés… est-ce qu’ils disent MERCI aux Gilets Jaunes?

    Ils ne disent même pas!!! Pire, ils crachent sur les Gilets Jaunes! Ils ont demandé aux Gilets Jaunes d’arrêter leurs mouvements !!!

    Pourquoi Macron a demandé aux entreprise de CAC40 de verser la prime de Noël à ses employés?

    Pour encore creuser inégalité !!! Pour se moquer et rendre jaloux Les Gilets Jaunes !!!

    Ceux qui reçoivent la prime de Noël, surement, ce ne sont pas Les Gilets Jaunes qui travaillent au fond des trous!

    Est-ce qu’il y a des Gilets Jaunes qui travaillent chez Orange, Louis Vuitton, Publicis, Channel dans les milieux ruraux?

    Ceux qui travaillent chez Orange, Luis Vitton, Publicis ce sont les Parisiens et les gens dans les grands villes !!!

    Macron a montré encore une fois, il n’est pas le président
    pour les petits peuples! Il est président pour le peuples des grands villes!!!

    S’il est vraiment le président de tous les français, il doit faire un appel à tous les sociétés de CAC40 de collecter leurs fonds pour la prime de Noël… et de distribuer à tous les salaries de Parisien jusqu’au milieux ruraux !!!!

    Mais… hélas… Macron est président des grands villes. Ce n’est pas le président des milieux ruraux! Donc… Gilets Jaunes doivent continuer leurs combat!!!

  4. Il etait inevitable qu’il y est des manifestations, macron comprend tres bien les revendications et est loin d’etre aveugle, assez de betises, un enfant le comprendrait, arretons de vouloir nous manipuler par de soi disant aveuglement.

    Et ce qui arrangerait macron, c’est que la manifestation degenere pour imposer des lois liberticides, graces aux forces de l’ordre qui ont reçu des consignes pour sevir plus gravement encore en infiltrant encore le mouvement, comme deja fait, par des casseurs issue de la police.

    Ainsi, en imposant une forme de dictature, il pourra imposer son immigration, ou grace a lui, a bruxelles et l’Onu, nous aurions la guerre civile inevitable, qu’aucun politique ne cherche a éviter, car tous d’accord avec ce systeme.

    On voit ces representants du gouvernement, soi disant representant le peuple, journalistes compris, mais faisant tout pour empecher les gilets jaune de parler, par des discours fleuve inutile, coupage de paroles, intervention de journalistes, toujours en faveur de l’etat, de ce defendre, et presenter leurs droits legitimes et pouvoir parler aussi contre l’immigration.

    Tout cela font partit du systeme qui doit changer.

    Quand aux gilets jaunes, vous devez éviter les maifestations qui peuvent mener a la violence et eviter les grandes villes, mais agir contre les centres nevralgiques de l’état, pas contre la population qui souffre, ainsi vous ne ferez pas le jeu de macron qui aurait tout interet a limiter nos droits, pour faciliter l’immigration super massive.

    tenez en compte les gilets jaunes, car les politiciens preferent encore les etrangers aux français de souche, ils ont montrer leurs visage et agissent avec une severité excessivent contre vous, mais pas contre la racaille qui peut agir comme bon lui semble ou la police evite les confrontations et ou les peines sont minimales, tout le contraire pour les gilets jaunes.

  5. bravo M Gaino.

    ceci dit, rajoutons ce que je viens de lire sur Riposte laïque qui montre l(‘aveuglement (ou la mauvaise foi) du type qui nous sert temporairement de -petit- président.

    2 000 Gilets jaunes pacifiques arrêtés le 8 décembre, mais 26 000 fichés « S » en liberté ! C’est cela la vérité sur la politique sécuritaire d’Emmanuel Macron.

    Hélas vrai puisque certains Gilets jaunes ont été arrêtés parce qu’ils avaient des masques pour se protéger des grenades lacrymogènes et… oOh suprême injure pour jupiter, des drapeaux français… Vous vous rendez compte : français!!!
    Des lépreux…

  6. Le pacte de Marrakech sur l’immigration a été signé contre la volonté du peuple français.
    Mais il est nécessaire de continuer à vous y opposer de toutes vos forces, car rien n’est encore joué (contrairement à ce qu’ils voudraient vous faire croire). Nous pouvons faire marche arrière.

    La ratification officielle n’est fixée qu’au 19 décembre. Nous pouvons encore empêcher cette folie.

    Que les choses soient bien claires : le pacte de Marrakech est un engagement idéologique contraignant moralement, et qui pourra devenir contraignant juridiquement dans très peu de temps.

    Ceux qui tentent de faire croire que ce texte n’est pas contraignant sont soit des sots, soit des traîtres.

    Car pas besoin d’aller très loin pour comprendre l’esprit du pacte de Marrakech : c’est un véritable « droit à la migration » instauré pour une immigration toujours plus massive en Europe.

    Le pacte de Marrakech veut modifier les consciences, petit à petit.

    Si un grand nombre de Français ne réagissent pas, c’est ce qui se passera.

    C’est pourquoi il faut absolument que vous réveilliez le plus possible de citoyens français, et le plus vite possible !

    D’abord, signez la pétition si vous ne l’avez pas encore fait (vous trouverez le texte plus bas dans ce message).

    Ensuite, propagez le plus rapidement possible ce lien à tous vos contacts :
    https://damocles.co/non-pacte-marrakech

    A l’heure où je vous écris, nous sommes déjà plus de 78 000 à avoir signé, en quelques jours.

    Si chacun d’entre nous fait signer une nouvelle personne, nous dépasserons largement les 150 000. Si nous convainquons 2 personnes, nous serons 300 000. 4 personnes et nous dépassons le demi-million !

    Pensez-vous pouvoir toucher 4 personnes, voire plus ?

    Vous pouvez leur transférer ce message, leur partager directement la pétition sur Facebook, Twitter et tous les autres réseaux sociaux.

    https://damocles.co/non-pacte-marrakech

    Parlez-en autour de vous.
    Il y a urgence !

    Un grand merci.

    Pour la France !
    Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

    PS. Voici le texte de la pétition :

    Vous pensiez connaître le pire en matière d’immigration ?

    Le 10 décembre prochain, Macron veut signer à Marrakech, au nom de la France, le « Pacte mondial pour les Migrations ».

    C’est une véritable dictature légale qui est en train de se mettre en place.
    Et l’actualité brûlante risque de servir de diversion.

    Signez la pétition de toute urgence, il ne nous reste que quelques jours pour nous y opposer de toutes nos forces :
    https://damocles.co/non-pacte-marrakech/

    Initié par l’ONU, ce Pacte de Marrakech vise à rendre impossible toute opposition à l’immigration, légale ou illégale, en la présentant comme un fait inéluctable.

    Les Etats signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”.

    Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés, c’est-à-dire tordre le vocabulaire et la réalité, afin de répandre un discours pro-immigration.

    Ils étaient déjà passés de “clandestin” à “sans-papiers” et de “sans-papiers” à “migrant” pour nommer les illégaux. A terme, il s’agira de ne plus pouvoir différencier étrangers et citoyens français.

    C’est une véritable trahison de notre souveraineté et un danger mortel pour notre démocratie.

    Signez et diffusez largement cette pétition, il en va de l’existence même du peuple français :
    https://damocles.co/non-pacte-marrakech/

    Selon ce « Pacte pour les Migrations », les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics.

    Et ce, alors que 77% des Français ne veulent plus d’étrangers supplémentaires.

    Tous les moyens sont mis en avant pour faciliter les flux migratoires, sans tenir compte de l’avis de nos compatriotes.

    En le présentant comme “symbolique” et “non-contraignant”, les auteurs de ce Pacte cherchent à éviter tout débat démocratique à son sujet.

    Mais une fois adopté, il pourra s’imposer de fait aux décisions nationales sur l’immigration.

    C’est pourquoi, partout dans le monde, les populations se lèvent et forcent ces « élites » déconnectées à faire machine arrière.

    Des pays aussi divers que l’Italie, l’Australie, la Croatie, l’Estonie, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, la Suisse, la République Tchèque ou encore les Etats-Unis ont déjà annoncé leur refus de le signer.

    Il est urgent d’agir à notre tour.

    Nous devons faire reculer Macron avant qu’il soit trop tard.

    Signez la pétition et partagez-la avec un maximum de gens autour de vous !

  7. Guaino se moque de nous, où est l’aveuglement quand cela éclaire comme le soleil, c’est voulu, contre les peuples, c’est pourquoi autant de sévérité contre les gilets jaunes et autant de laxisme envers les racailles.

    Que l’on arrête de nier l’évidence, certains politiciens cherchent à nous endormir, car tous nous ont condamnés pour le grand remplacement, ils font tous partie du système, de Mélanchon à Marine Le Pen et Marion Maréchal comprise.

    Aucun ne nous défend, ils trahissent tous le peuple.

  8. Il ne fait aucun doute que ceux qui nous gouvernent sont soutenus par la sphère médiatique qui aujourd’hui se rejouit de la faible mobilisation des gilets jaunes sur Paris. Ces mêmes influenceurs pourris par une soit disant éthique mais qui n’est qu’une idéologie à l’instar de la sphère judiciaire sont les premiers à s’être convertis au Macronisme et il suffit de se souvenir de la campagne électorale ainsi que des 100 premiers jours du quinquennat pour en être persuadé.

    D’aucuns se souviennent de la modernité du ni droite ni gauche, de la fulgurante ascension, de la nouvelle facon d’incarner le pouvoir, de la rapidité pour lancer des réformes EN PROFONDEUR…

    EN PROFONDEUR, effectivement, c’est bien le mot, ils nous l’ont tous mis et ont amplifié indirectement les maux de la France que sont l’immigration, l’Europe telle qu’elle s’impose à nous et bien sûr les affres de la mondialisation.

    Mais le problème vient du fait que non, non et non!!!

    Ils souhaitent que ces trois sujets suivent leur route mortifère et ce contre tout ce qu’ils détestent, la nation telle qu’elle s’est construite historiquement, le repli économique avec un soit disant manque de compétitivité du aux défauts du peuple français qui sont patriotes, fainéants, râleurs, rien (pour certains), des boulets (pour d’autres), gaulois réfractaires en somme comme nous a qualifié un certain « jupitler » pour reprendre l’excellente Suzanne si perspicace.

    Donc je dirai que:
    -la mondialisation pousse notre économie à être compétitive au détriment de la main d’oeuvre, de l’environnement mais très rentable pour l’investisseur et ceux qui vivent du marketing et de la publicité (médias).
    -l’Europe continue de dépouiller le citoyen français de son pouvoir de décision avec la complaisance de nos dirigeants comme en témoigne le traité de Lisbonne de 2007 qui enterra le non au référendum sur le traité de Rome. Depuis ce « non » en 2005 et celui des Danois lors de Maastricht en 1992, les consultations par référendum des populations sont bannies.
    -l’immigration, c’est officiel maintenant, l’ONU prend sa part du combat contre le Gaulois refractaire avec le pacte mondial pour des « migrations sûres, ordonnées et régulières » qui est faussement « non contraignant » uniquement sur l’article 7 mais comporte pas moins de 54 engagements et nécessite, bizarrement pour un texte uniquement formel, de le RATIFIER.

    Encore une fois, lorsque les citoyens ouvriront les yeux, il sera trop tard et ils subiront les erreurs du passé dont le nouveau dirigeant se désolidarisera en déclarant peut-être,

    « L’immigration et ses conséquences, ce n’est pas BIBI »

    Je crois qu’il est temps pour le peuple de bannir le « en même temps » pour exiger aux decideurs le « en priorité »

    Pour ce qui est de Guaino, vrai gaulliste, son programme avait ce qu’il manquait à beaucoup de candidats, « de l’humanisme » et c’est sûrement pour cette raison qu’il n’a pas eu suffisamment de parrainages, par pression faite aux élus par le système. Il avait, lors de l’entre deux tours annoncé qu’il ne voterait ni pour l’un ni pour l’autre et que l’election de Manu serait une catastrophe. Il s’est fait balayer lors des législatives par la division des droites et l’avènement de l’ex-giscardien Gilles Le Gendre, un des macroniens de la première heure et devenu le plan B de Richard Ferrand. J’aimais particulièrement ses chroniques sur Sudradio qui l’a éjecté suite a une prise de position en faveur de M. Sarkozy dont il était la plume et ne s’ est jamais permis, à travers les discours de l’ancien président de la république, d’insulter ou d’humilier le peuple.

  9. Tous les politiciens sans exeption font parti du systeme, ex, l’immigration imposé, autre pacte deja signé depuis 1973 avec le quatar et l’arabie seoudite aucun ne denonce, meme marine le pen et marion marechal, guaino compris, nous ont tous vendu et le cache continuellement.

    a voir pour les gilets jaunes:

    https://www.youtube.com/watch?v=Rs40SaSR5AM

    URGENT LE blanc signe du peuple le jaune signe de Sarkozy..

  10. https://www.youtube.com/watch?v=Plmcc_GamVY

    TERRORISME?ATTENTATS?PRÉSIDENT HOLLANDE BALANCE TOUT!INCROYABLE

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *