Macron : je fais ce que j’ai dit … ou bien l’inverse !

Publié par le 18 Jan, 2018 dans Blog | 22 commentaires

Macron : je fais ce que j’ai dit … ou bien l’inverse !

Il y a trois jours, sidéré par le résultat d’un sondage, je me demandais dans un article (les Français sont-ils en train de lâcher prise ?) si ces derniers avaient oublié toutes leurs valeurs notamment en se disant favorables, à 57 %, à la marchandisation du corps de la femme, avec la GPA.

Aujourd’hui un nouveau sondage me navre à nouveau : trois quarts des Français approuvent la décision de Macron et du gouvernement d’abandonner le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes (NDDL) !

Les Français sont des gogos !

Oui, les Français sont des gogos qui sont tombés dans l’habile piège tendu par Emmanuel Macron : annoncer d’abord l’évacuation de la ZAD, mesure évidemment consensuelle et tout de suite après l’abandon du projet à NDDL.

De l’affaire, les Français ne semblent retenir qu’une seule chose : Emmanuel Macron a su trancher et prendre une décision que François Hollande avait refusé de prendre malgré le résultat d’une consultation locale qu’il avait pourtant lui-même organisée !

Mais le courage eut été de décider de respecter la démocratie participative, chère à la gauche, et donc de construire l’aéroport. Ce qui bien sûr, rendait l’évacuation de la ZAD plus périlleuse.

« Mais à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ! »

Oui, car aucune gloire ne peut être tirée de la mise à la corbeille de 170 décisions de justice ayant débouté les opposants au nouvel aéroport et d’une consultation de la population locale !

Non Emmanuel Macron ne fait pas ce qu’il a promis de faire !

Durant la campagne électorale, la candidat Macron avait été très clair :

Pour être très clair, Notre-Dame des Landes, il y a eu un vote. J’ai dit que mon souhait était de le respecter et donc de le faire !

Le premier ministre, Edouard Philippe, a réalisé la même volte face que son mentor. Mais pour Philippe on savait déjà, à droite, que l’homme faisait peu de cas de ses anciennes convictions …

L’alibi de l’extension de l’aéroport de Nantes-Atlantique

Le gouvernement tente de nous rassurer sur l’avenir de la région en promettant que l’aéroport actuel de Nantes serait rénové et étendu. Rien n’est moins sûr et en tout cas, ce n’est pas demain que les avions s’élanceront sur les nouvelles pistes de l’aéroport rénové !

On veut nous faire croire que les riverains de l’aéroport vont applaudir des deux mains à l’augmentation des nuisances qu’ils subissent déjà ?

Ecoutons-les (source cet article sur Europe1.fr) :

Avec l’extension décidée de l’aéroport actuel de Nantes-Atlantique, les villages situés dans l’axe de la piste de décollage vont être survolés par plus d’avions et à des altitudes plus basses. A Saint-Aignan-Grandlieu, commune en bout de piste, le maire a mis les drapeaux en berne. Il estime que cette extension signe la mort de son village.

Plus de 80 avions par jour. Dans cette commune, les avions qui décollent passent à 150 mètres au-dessus de la tête des habitants. Le bruit peut monter jusqu’à 90 décibels, 80 fois par jour en moyenne. Et si l’aéroport est modernisé, avec une piste de décollage plus longue comme l’a annoncé Edouard Philippe mercredi, les avions pourraient passer encore plus près. « Ils passent vraiment au-dessus de l’école maternelle. C’est tout juste si on ne voit pas le pilote », déplore Nicole, dont le petit fils est scolarisé à l’école maternelle. « Il y a la santé de nos petits-enfants, le nombre d’avions qui va passer… Ce n’est pas faisable », poursuit-elle.

« Ce n’est plus une commune ». Avec le projet Notre-Dame-des-Landes, tout le monde pensait se débarrasser du bruit. La décision de ne pas construire l’aéroport est donc très mal vécue. « On est complètement abasourdi, on a du mal à l’admettre », explique un riverain. Le maire, Jean-Claude Lemasson a même mis ses drapeaux en berne. Avec les règles sur les nuisances, tout son centre-ville se retrouve désormais menacé. « Le bourg sera en zone B du plan d’exposition au bruit, c’est-à-dire qu’on ne peut rien construire, ni aménager ce qui existe déjà pour ne pas exposer les gens au bruit et aux nuisances. Donc, c’est fini. Une commune sans bourg, ce n’est plus une commune », regrette-t-il. « Il y a de la colère, du désespoir, c’est un coup de poignard. Je ne laisserai pas faire », promet-il encore. Jean-Claude Lemasson prévoit donc de déposer un recours devant le Conseil d’Etat dès jeudi matin.

On est donc parti pour une suite de recours en justice qui, selon certains, pourraient durer 10 à 15 ans !

Par ailleurs, l’addition de l’abandon de NDDL sera salée !

Comme l’écrit Régis de Castelnau, dans un article de Causeur.fr  intitulé : « Abandon de Notre-Dame-des-Landes: ça ne coûte rien, c’est l’État qui paye ! »

On aimerait connaître le montant cumulé des chèques que l’État va devoir signer pour que Nicolas Hulot reste au gouvernement et que les télévisions ne filment pas d’affrontement avec les zadistes qui occupent la zone. 

Il faudra indemniser les opérateurs privés, de toutes leurs dépenses et investissements non amortis, mais également leur payer le bénéfice qu’ils auraient réalisé pendant 30 ans si l’opération s’était faite et le contrat exécuté. Elle n’est pas belle la vie ? « Si l’on arrête les frais » comme l’avait élégamment demandé Ségolène Royal dans l’affaire Ecotax, il faudra prévoir, en plus de ce qui a déjà été gaspillé, quelques menues dépenses pour le contribuable, environ 3 milliards d’euros, hypothèse basse …

Mais le pire est dans la catastrophe politique et juridique !

Certains estiment qu’une cinquantaines de projets pourraient maintenant devenir les cibles de zadistes en puissance !

Sans compter tous les projets qui seront auto-censurés par les municipalités ou les régions car elles les jugeront trop sensibles ou trop risqués.

L’image de l’Etat sort une nouvelle fois affaibli dans cette lamentable affaire. Un Etat soi-disant « de droit » qui laisse se créer, un peu partout en France, des zones de « non-droit » et aujourd’hui incapable de faire appliquer les décisions de justice ou pire de décider de faire l’inverse des décisions à la fois des juges et du peuple.

Les plus grands responsables de ce fiasco se nomment François Hollande et son complice Jean-Marc Ayrault qui avaient osé organiser un référendum « pour en finir avec cette affaire » et qui n’avaient pas eu le courage de faire appliquer la décision du peuple.






22 Réponses à “Macron : je fais ce que j’ai dit … ou bien l’inverse !”

  1. Christian 54 dit:

    Ce qui est effectivement très préoccupant, c’est le déplorable signal donné par zupiter-zirouette à cet ensemble disparate de marginaux, de black-blocks et autres parasites malfaisants regroupés par commodité sous le vocable de zadistes.
    Tous les projets sont maintenant en danger au gré des humeurs de ces groupes de nuisibles auxquels ce pouvoir n’osera jamais s’opposer.
    Les zones de non droit vont pouvoir prospérer dans tout le territoire, avec ce gouvernement tremblotant à la moindre alerte, je crains le pire…

  2. Macron s’est totalement déjugé sur sa promesse NDL et envoie un signal épouvantable aux zadistes décérébrès de l’ultra gauche.Il a pris soin d’envoyer son 1er ministre juppéiste faux cul et fantôme pour faire l’annonce de sa décision suprême. Il faut reconnaître que ces prédécesseurs lui ont laissé un sacré bordel à gérer et qu’il y longtemps que l’état a démissionné de son rôle.Je ne me battrais pas sur ce point qui était plus que pourri. Je suis plus inquiet sur Macron avec l’immigration,la famille,PMA,GPA,Dette, Liberté d’expression et fort de l’appui que lui donne l’oligarchie mondialiste de la dictature qu’il installe sur les veaux français!

  3. « On est donc parti pour une suite de recours en justice qui, selon certains, pourraient durer 10 à 15 ans ! »

    He bien voilà ce que guettait macron……… Ainsi il ne se mouille pas et rejette la responsabilité sur Hollande……….ALORS QUE LUI PENDANT LA CAMPAGNE ETAIT POUR LA CONSTRUCTION D4UN NOUVEL AEROPORT.
    Il va sans doute arguer qu’il a consulté…….alors que son altitude décide seul ou avec ses minets de cour!

    Ainsi, il peut continuer droit dans ses bottes à nous plumer et à œuvrer pour que le grand remplacement se fasse encore plus rapidement en nous vidant les poches même quand il n’y a pas grand chose.

    Les français sont anesthésiés et complètement débiles en majorité, la presse à plat ventre car elle craint de ne plus être invitée dans les nombreux voyages officiels……

    Quant au soi-disant arrêt de l’immigration……la majorité des arrivants dans notre pays sont des migrants économiques………….il y a en réalité très peu de refugiés de guerre comme ils disent. Le peu qu’il y a sont des hommes vachement courageux! Les femmes sont restées au pays!

    D’ailleurs la propagande bat son plein sur tous les plateaux tv ……….Il n’y a que des yakafokon
    On voit très bien que c’est désormais le fond de commerce de bon nombre de gens et de toutes ces assos de merde!

    En quoi l’arrivée massive de gens qui n’en ont rien à faire de la France et des français ont un intérêt pour un type comme romain goupil qui s’excitait comme un grand malade sur un plateau tv………….donnons des papiers à tous disait ce grand penseur!

    Pour en revenir à macron, c’est un grand manipulateur.
    Il le prouve chaque jour et les français applaudissent et en redemandent. Lui et sa bande de prétentieux en profitent!
    ndl c’était de l’enfumage!
    Nombreux sont ceux qui pendant la campagne voulaient des réformes!
    Ils vont les avoir les réformes, notre pays est mis à mal à tous les étages……..tout dégringole et ce gouvernement s’acharnent sur les français moyens………taxes, augmentations de produits indispensables….
    Sauf les avantages pour les vrais nantis de la république, hauts fonctionnaires, ministres députés sénateurs etc……….je ne peux tous les citer, il y en a tant!

    Je suis de plus en plus silencieuse me désintéressant presque de voir ce qui se met en place grâce à des gens irresponsables pour nous anéantir, détruire ce que nous sommes!
    Ce qui me démonte c’est que je ne peux rien y faire!

  4. Si certains doutaient encore du cynisme de Macron…
    Cette baudruche,cet imposteur,ce télévangéliste adoubé par la caste a bénéficié d’un coup d’Etat institutionnel mené par la presse orientée et une justice instrumentalisée.. Il est le digne rejeton de la consanguinité entre la haute fonction publique,la finance mondialisée où on va pantoufler et les oligarchies médiatiques.
    Juppé était le plan A de la caste;Juppé aux orties,la caste s’est rabattue sur le plan B,un Juppé plus jeune au sourire à faire se damner une marque de dentifrice.
    Venant après la catastrophe Hollande,il n’était pas très difficile d’assurer le maintien protocolaire et de « faire » président:les Français ont l’air d’adorer…

    Concernant l’extension de l’aéroport de Nantes,déjà saturé à ce qu’il paraît… rien que du vent,une diversion..vous verrez qu’il n’y aura jamais d’extension..le rapport express et complaisant rendu par les « experts indépendants » n’avait pas d’autre but que de se débarrasser du merdier.
    Le référendum qu’avaient organisé Hollande et Valls était déjà une tentative désespérée de se débarrasser de la patate chaude,lorsqu’on ne sait plus quoi en faire…

  5. Commentaire que j’ai mis sur le site de Maxime Tandonnet ce matin (https://maximetandonnet.wordpress.com/2018/01/17/quesperer-encore-de-la-politique/comment-page-1/#comments)

    NDDL, reculade face à la violence ou autres causes ?

    Pour moi, les zadistes ne représentent qu’une part infime dans le processus de raisonnement ayant amené à l’abandon du projet. Je dois être le seul ici à penser cela. Je vais donc m’expliquer.

    Déjà, nous avons comme ministre de la trahison écologique monsieur Nicolas Hulot qui a toujours été contre ce projet. Le fait qu’il intègre le gouvernement et qu’il ne démissionne pas avec les quelques couleuvres avalées depuis son entrée signifient, pour moi, que l’abandon faisait partie des clauses négociées AVANT sa prise de fonction.
    Concernant ce même ministère, je vous rappelle que les derniers rapports commandés auprès de la DREAL ou d’ingénieurs généraux par le gouvernement Valls à ce sujet étaient CONTRE ce projet, qu’ils n’en voyaient pas son utilité, ni même une petite raison poussant à sa construction.

    Ensuite, le référendum local n’a pour moi AUCUNE valeur pour plusieurs raisons. Il n’a concerné que les habitants de Loire Atlantique dont une grande majorité des participants audit référendum habite Nantes et environ. Dès lors, l’issue de ce référendum ne faisait aucun doute. Il était tronqué par sa forme. C’est comme si on faisait un référendum, par exemple, auprès des fumeurs pour leur demander s’il faut baisser le prix des cigarettes. C’est absurde ! En outre, qui aurait dû payer cet aéroport ? Tout les français via les impôts et taxes. Il aurait donc été normal que nous soyons tous associés à ce référendum ou au pire, que tous ceux à proximité immédiate et qui subiraient des conséquences puissent avoir un mot à dire. Je pense à la Vendée et à la région Val de Loire et Bretagne.

    Sur le pourquoi d’un nouvel aéroport ou pas maintenant. L’aéroport de Genève est dans la même configuration géographique que Nantes. Il a juste quatre fois plus de passagers. Aussi, l’aéroport de Nantes est loin d’être saturé. Sans compter que Airbus a une usine à Nantes, que Airbus participe financièrement en partie à l’entretien des pistes. Aussi, en admettant que NDDL fût créée, qu’aurait fait Airbus ? Pensez vous un instant qu’ils auraient payé tout l’entretien de l’aéroport actuel ? Airbus aurait plutôt été voir ailleurs ! Nous aurions alors entendu les vierges effarouchées crier à l’infamie, nous expliquant que cela allait mettre au chômage des milliers de personnes et porter un coup à l’agglomération Nantaise.

    Regard écologique. Est ce nécessaire de détruire des hectares de biodiversité pour un aéroport aujourd’hui alors que Nantes est loin de la saturation et que Rennes, à proximité avec une heure de route, est aussi en sous capacité ? Pour moi, la réponse est non.
    Vient ici les zadistes. Je ne les porte pas dans mon cœur, loin de là. LW nous explique ainsi que vous et d’autres commentateurs qu’ils sont la cause de cette soit-disant reculade, de cet abandon de NDDL. Il s’agit à mon sens d’un faux problème, car ils sont là et je doute fort que le noyau dur veuille partir même avec cette décision. Confrontation, il y aura donc certainement. Or, c’est plus facile de parler d’eux et de leur imputer totalement ce choix politique que de parler du reste, car personne ne les aime vraiment. En parler permet de regarder l’arbre qui cache la foret et les autres raisons logiques qui ont amené cette décision. C’est comme pour les accidents de la route. On baisse la vitesse pour les réduire, mais on ne fait rien pour mettre hors d’état de nuire les conducteurs dangereux multi récidivistes. Il en est de même pour la lutte contre la délinquance.

    NDDL était une bonne opportunité pour beaucoup de s’enrichir sur le dos du contribuable français. Tout d’abord, pour les habitants de Nantes même et en particulier pour ceux vivant à proximité de l’aéroport. Ils auraient vu le prix de leur bien immobilier monter en flèche. Or, il s’agit de ceux qui se plaignent le plus de l’aéroport, des plus revendicatifs. Sans compter que je suis prêt à parier énormément sur le fait que presque la totalité d’entre eux ont fait construire ou acheter un bien à proximité de cet aéroport sachant pertinemment qu’ils en subiraient les nuisances. Je veux bien qu’ils se plaignent mais il leur faut assumer leur choix avant tout et faire avec leur décision initiale.
    Ensuite, pour les entreprises qui auraient participé à sa construction. L’État les aurait payés avec notre argent. Pourtant, il me semble que l’État est en déficit, qu’il n’a pas vraiment les moyens. J’entends d’ici le problème de l’emploi qui aurait été engendré. Fausse critique ! Cet emploi serait venu de nos impôts vers le privé sans répondre au bien de tous mais uniquement d’une partie de la population. NDDL n’aurait pas été un équipement structurant comme une autoroute l’est par exemple, juste un équipement démagogique au même titre que certains aéroports espagnols. Nous avons en France suffisamment d’aéroport sans en rajouter un autre, sans compter les ex OTAN ou militaires. Par ailleurs, l’État les brade. Il serait donc illogique d’en construire un autre.
    Désolé, mais je ne vois pas ce qu’aurait apporté cet aéroport à la France.
    Enfin, après l’aéroport, des entreprises auraient quitté Nantes pour s’installer à proximité, ce qui aurait densifié la zone car en même temps les villages se seraient agrandis, des terres arables auraient disparu et le même scénario qu’aujourd’hui existerait dans un siècle.

    Pour clore, si NDDL avait été créé, il aurait fallu changer l’aéroport de Toulouse, celui d’Orly, Roissy, …., car nul doute que des revendications des riverains avoisinants auraient fait jour. Or les aéroports étaient déjà là avant que la majorité des gens s’installe.
    Aussi, pour tout ça, NDDL n’est pas une reculade face aux zadistes et à la violence, mais bien une décision politique trouvant ses origines dans la logique de non copinage.

    • Christian 54 dit:

      Fils et père de pilotes professionnels, pilote amateur moi même, je ne peux pas être suspecté d’être anti aéroport. Pour autant, ce n’est pas l’abandon de NDDL qui me choque, c’est, je le répète, la lâcheté de ce gouvernement face à tout mouvement social. Que ce soient les zadistes, les racailles de banlieue, les traficants de tous poils, les « migrants « , tout prétexte est bon pour céder du terrain, accepter l’inacceptable et se ridiculiser. Entre Léonarda et Notre Dame des Lande, la distance n’est pas si grande qu’il y paraît de prime abord.

      Depuis Giscard, quasiment tous les présidents ce sont ingéniés à affaiblir l’état, de Mitterand et son « Coup d’etat permanent » ouvrage dont il s’est empressé d’interdire la réédition sitôt son élection au calamiteux mollusque décérébré amateur de scooter, mis à part Sarkozy qui a essayé, mais maladroitement, de bouger les lignes, c’est une dégringolade ininterrompue !

      Notre nouvel Olympien est bien parti pour battre de nouveaux records d’hypocrisie et de prétention. Fanatique du déguisement militaire, il a dès son intronisation trahi l’arméducation. Maintenant, je crains qu’il ne se précipite vers tout ce qui va rabaisser l’autorité de l’etat. Et je trouve comique qu’après avoir abandonné NDDL, il se ridiculise en se précipitant pour reevoquer le pont sur la Manche.

      Nous sommes très mal partis !

      • Christian 54 dit:

        Et maintenant, entendu à l’inst Sur RTL, on envoie les CRS taper sur les gardiens de prison de Fleury Merogis qui essaient désespérément d’obtenoir des conditions de travail décentes face à des conditions de travail épouvantables dues au laxisme des gouvernements successifs depuis des décennies et le passage de l’inenarrâble taubira, cette catastrophe supplémentaire que Hollande a infligée à la France !

    • Il n’était pas inintéressant d’entendre un opposant à NDDL s’exprimer ici.
      Il y aurait beaucoup à répondre à son long argumentaire mais je me contenterai de contester son rejet du référendum local lancé par Hollande.
      L’échelle du département me paraissait pertinente et il est raisonnable de penser que plus on considèrerait une zone plus large, donc loin des nuisances de NDDL, moins on aurait d’opposants.
      Par ailleurs, il est exclu de consulter tous les Français pour un aéroport à usage local ! Au risque sinon, de les appeler aux urnes en permanence pour tous les projets de France et de Navarre.
      Pour finir, ce référendum n’est que le dernier maillon d’une chaine continue de 170 décisions de justice. Les opposants au projet ont eu plus que largement l’opportunité de développer leurs arguments. Sans succès !
      Non, décidément, l’abandon du projet est un déni de justice et de démocratie.
      Christian.

      • Bien d’accord avec Christian! On m’aurait posé la question sur NDDL, j’aurais bien été dans l’incapacité de répondre, puisque je ne vis pas dans cette zone… J’aurais sans doute joué à pile ou face!
        En revanche, eu égard à tout ce qui avait été dit par Zupiter et ses acolytes (le respect du suffrage et des 179 décisions de justice, leur « ferme » intention de construire cet aéroport…) on ne peut que partir dans un gigantesque fou-rire.. L’Etat en les personnes du président et du premier ministre, s’est totalement dé-crédilbilisé dans cette affaire, voire ridiculisé!
        Mais ce matin sur RTL, cela n’a pas empêché Duhamel nous expliquer que si cette décision était un échec manifeste de l’autorité de l’Etat, elle n’atteignait en rien celle de Macron…! Faaaaabuleux! Et hop! Un petit coup de passe-passe et on t’explique que celui qui met en cause l’autorité de l’Etat -fût-il président!- n’a rien à voir avec tout ça! Elle est pas belle la vie?

    • Allez, j’en rajoute une couche.

      Avez vous eu connaissance des éléments suivant qui sont antérieurs à 2018 ?
      Ils ont plus de force que les zadistes ou les pro aéroports ou autres personnes peuvent avoir. Ils sont réalisés par des experts et ils sont le fruit d’études, de réflexion et d »objectivité.

      2017, commandé par le premier sinistre
      http://www.entreprise.news/rapport-experts-dame-landes-incrimine-letat-francais/
      Commandé en 2014 par le préfet
      https://www.ouest-france.fr/environnement/amenagement-du-territoire/nddl/nddl-un-rapport-genant-devoile-par-le-canard-enchaine-4041333

      Je rajoute que mon commentaire précédent sur NDDL n’était pas celui d’un opposant à cette idée mais le regard d’un technicien (du ministère de l’écologie) qui prend tous les éléments avant d’écrire.

      PS: j’ai l’habitude de faire des rapports objectifs, sans laisser mes idées prendre le dessus. Faites vous de même ?

  6. l'amalgameur stigmatiseur dit:

    Je viens de me faire une réflexion terrible: avec le recul que nous avons aujourd’hui, je me demande si Juppé aurait fait pire que Macron ?!

    J’ai une infinie tristesse devant ce que fait subir tous les jours ce gouvernement à un pays et à une population lobotomisée et droguée à la propagande.

  7. Christian, je suis entièrement de l’avis de Stéphane B sur l’inutilité de NDDL. La présence des squatters de tous poils a cristallisé l’attention sur l’occupation illégale, et le sujet est devenu passionnel …
    Attendons le printemps, pour voir comment sera gérée l’évacuation des terres occupées. N’oublions pas qu’il y a un gros fond de romantisme, et une forme d’affection de la part de tous les électeurs de gauche pour ces occupants illégaux (remember 68, le Larzac etc …). Donc laisser un peu de temps, est plutôt habile.

    Quant aux chiffres du sondage plébiscite des Français, je pense qu’il traduit la satisfaction de voir arriver la sortie d’un truc qui était devenu énorme, surtout du fait des interventions de Hollande, Ayrault et Valls !

    • Merci phedge.

      Je rajoute juste un élément. La loi interdit d’expulser actuellement les zadistes car c’est la trêve hivernale. Cette disposition s’applique aux occupations illégales comme pour eux que pour des mauvais payeurs.

  8. On parle de la réinstallation des agriculteurs qui en étaient partis, mais qu’en est-il des indemnisations qu’ils ont perçues? ils doivent les rendre? Va-t-on les obliger à reprendre leur ancien métier sur leur ancienne terre? Va-t-on racheter les terres à Vinci? Si les riverains de l’aéroport actuel font des recours qui risquent de durer des années, comment indemniser Vinci?
    On n’a pas fini de payer!!!!!!

    • Prévoir en tout, agrandissement et amélioration de l’aéroport de Nantes compris, un bon milliard d’euros.

      Après, tout dépendra des négociations entre vinci et l’Etat car Vinci possède 8% des aéroports de Paris mais souhaiterait avoir plus de part. Quant à l’Etat, il souhaite diminuer sa participation dans ADP

  9. J’ai trouvé ces informations qui permettent de se faire une idée en comparant l’aéroport actuel avec d’autres en Europe :
    Genève : 16.5 millions de passagers en 2016, 1 piste, 3900 mètres de long.
    San Diego : 18 millions de passagers, 1 piste, 2 865 mètres.
    Gatwick : 34 millions de passagers. 2 pistes, 3 316 mètres et 2 565 mètres.
    L’actuel aéroport de Nantes: 4,8 millions de passagers en 2016. 1 piste, 2 900 mètres.
    Donc une piste suffit pour avoir un débit au moins 3 fois supérieur au traffic actuel.
    Conclusion, pas besoin d’une deuxième piste et d’un nouvel aéroport. Il y a longtemps qu’on le sait, le dossier a traîné trop longtemps, et personne n’a osé tranché avant pour ne pas froisser les élus du cru, en refilant soigneusement la patate chaude à l’équipe suivante …

  10. @ Christian54 : j’attends le printemps pour voir les expulsions de zadistes, mais la stratégie est bonne : n’ayant plus de cause à défendre, une partie d’entre eux va « aller zader ailleurs », sinon rentrer chez soi. C’est toujours ça de moins à évacuer. Et les soutiens et sympathies divers, vont disparaître , vite …
    Je ne vire pas de bord, simplement, il faut reconnaître que la décision était la seule possible, et que la méthode est habile.

    • Christian 54 dit:

      Justement, c’est la possibilité d’aller « zader ailleurs » que je déplore ! Il faudra à nouveau se battre pour récupérer un état de droit qui soit normal : c’est accepter par avance un pourrissement de plus en plus étendu, un sorte de gangrène sociale si vous préférez.

  11. C’est surtout le système qui s’effondre avec un projet foireux porté par un système politique mégalomaniaque et de collusion entre petits hobereaux de la république, fonctionnaires arrivés déguisés en magistrats et grandes entreprises vampirisées par les mêmes cette fois déguisés en entrepreneurs…

    C’est donc d’abord le naufrage d’un système politique de mystification, de compromissions et de collusions, encore toléré par un peuple devenu aliéné.
    Après notre drame de Paris, c’est notre drame des landes.

    C’est donc très bien qu’on ne se ruine pas pour une chimère qui dans 10 ans finira bradée aux chinois…

    Pour le fait que l’Etat apparaisse discrédité, ne me dites pas que vous pensez que c’est le scoop de l’hiver. Il n’y a plus que les anciens hauts fonctionnaires pour s’illusionner mais cela relève davantage de la psychothérapie : a quoi ai-je consacré ma vie ? Demandez aux poilus ornant nos monuments aux morts…

  12. Il ne faut pas rêver : les zadistes vont aller s’incruster maintenant au sud de Nantes pour empêcher l’extension de l’aéroport de Nantes. Ils vont tout simplement déménager.

    Quelle honte à ce gouvernement d’envoyer les forces de police contre les gardiens de prison qui risquent leur vie tous les jours à petit prix, et de ne pas dégager ces voyous ultra gauchistes qui pillent les terres de la France autour de Nantes.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *