Macron : roi de l’Ancien Monde !

Publié par le 13 Mar, 2019 dans Blog | 2 commentaires

Macron : roi de l’Ancien Monde !

Ou plus exactement, arrête ton charre !

C’est à dire : arrête de bluffer et de raconter des histoires !

Macron aurait été élu, nous dit-on, pour en finir avec l’Ancien monde ! Cet ancien monde, corrompu, sclérosé, hors-sol et méprisant pour le peuple.

Après une séquence intense de « dégagisme », Macron fut élu pour nettoyer les écuries d’Augias !

Avec lui, la vie politique allait devenir lumineuse, claire, morale, et sans compromission. Mais la réalité est toute autre !

Chassez le naturel (de l’ancien monde), il revient au galop !

Chaque mois qui passe nous ramène dans l’ancien monde dans ce qu’il a eu de pire :

  • Nomination de personnages contestés à des postes stratégiques comme Richard Ferrand à l’Assemblée nationale,
  • Racolage politique pour tuer la droite (François Bayrou, Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin),
  • Contrôle serré d’une Assemblée nationale qui ressemble de plus en plus aux assemblées « godillots » du temps du RPR.
  • Manoeuvres politiciennes de bas étages.

Emmanuel Macron vient de nous donner un exemple de manoeuvre politicienne, d’ailleurs déjà utilisée par François Hollande. C’est dire si elle elle marquée Ancien monde !

Le président vient de se draper dans sa toge de défenseur des libertés publiques en saisissant lui-même le Conseil constitutionnel afin de vérifier la conformité de la loi anti-casseurs.

Chacun le sait : rien ne se fait en Macronie sans l’accord du gourou Macron !

C’est donc en pure hypocrisie qu’Emmanuel Macron se lave les mains des critiques d’atteinte à la liberté concernant cette loi initialement proposée par le Sénat (majoritairement à droite) et controversée dans sa propre majorité !

Mais alors, pourquoi avoir laissé le processus législatif se dérouler jusqu’à son terme ? Le parlement n’a t-il rien de mieux à faire pour redresser l’économie que perdre son temps dans une loi qui, à l’évidence, allait être retoquée par les Sages de la rue de Montpensier ?

Emmanuel Macron pense sans doute se donner le beau rôle en tentant de faire oublier ses responsabilités dans la rédaction de cette loi. Ce faisant, il souscrit à cette maxime proposée en son temps par Jean Cocteau :

Puisque ces mystères me dépassent,
feignons d’en être l’organisateur.

Une tactique connotée Ancien monde s’il en est …

Merci de tweeter cet article :





2 Réponses à “Macron : roi de l’Ancien Monde !”

  1. Richard Mauden dit:

    Le rapport d’information de la Commission d’enquête du Sénat sur cette affaire, rendu public le 20 février 2019, est explicite sur cette question :
    « À côté des « conseillers » collaborateurs du Président de la République, dont la nomination par le Président est publiée au Journal officiel et dont les fonctions sont connues, votre commission a en effet constaté dès le mois de juillet 2018 que subsistaient un certain nombre d’agents nommés comme « chargés de mission » à l’Élysée qui échappent à toute transparence, alors même qu’ils peuvent pourtant exercer des missions importantes ainsi qu’une influence sur la réflexion, les décisions du chef de l’État et la transmission de ses instructions.
    Selon les déclarations du directeur de cabinet du Président de la République, Patrick Stzroda, huit chargés de mission – outre Alexandre Benalla – auraient ainsi été employés au sein du cabinet (à la date de sa première audition) sans que la liste de leurs noms ait été rendue publique.

  2. Qu’il est pénible ce Macron avec sa campagne pour les européennes déguisée en barnum dans les provinces…

    Qu’ils sont fatigants à LREM avec leur clip de campagne apocalyptique, qui ferait passer « Les Dieux du stade » de Leni Riefenstahl pour un documentaire impartial…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *