Macron, une caricature de lui-même

Publié par le 3 Juil, 2017 dans Blog | 9 commentaires

Macron, une caricature de lui-même

Je vous propose ce matin une interview d’Eric Verhaeghe, extraite du site RT En français. L’essayiste y analyse la décision controversée d’Emmanuel Macron de s’exprimer devant le Congrès!s réuni à Versailles, la veille du discours de politique générale de son premier ministre.

Réunissant le Congrès à Versailles avant l’intervention du Premier ministre à l’Assemblée, Macron montre, pour l’essayiste Eric Verhaeghe, « faiblesse et peur à l’idée de voir le pouvoir lui échapper » et un faible appétit pour la confrontation.

Crédit caricature : Kadran 2016

RT France : Emmanuel Macron a décidé de réunir le Parlement en Congrès à Versailles, la veille du discours du Premier ministre à l’Assemblée. Certains voient dans ce geste une continuité dans l’incarnation d’Emmanuel Macron d’un président fort, fidèle à l’esprit de la Ve République et d’autres un emprunt aux Etats-Unis et au discours de l’Union. Quelle portée symbolique voyez-vous dans cette décision ?

Eric Verhaeghe (E. V.) : Symboliquement, je vois plutôt cela comme une marque de faiblesse. Un président qui ne douterait pas de son autorité par rapport à celle de son Premier ministre qui ne craindrait pas de la voir lui échapper, ne se sentirait pas obliger de le marquer à la culotte, comme on dit au football. Or, ce qu’on voit avec cette décision est qu’Emmanuel Macron a l’intention de ne laisser aucune marge de manœuvre à Edouard Philippe. Comme si laisser Edouard Philippe libre était une menace constante pour lui. Il s’agit pour moi d’une réaction de faiblesse et de peur à l’idée de voir le pouvoir lui échapper.

De ce point de vue, c’est probablement une erreur politique. Emmanuel Macron avait jusqu’à présent habité le personnage et la fonction présidentielle. Il avait su se placer au-dessus de la mêlée. Et là, brutalement, on se rend compte qu’en réalité ce qu’il veut revient à supprimer la mêlée. Forcément, cela fait immédiatement penser à son refus de donner une conférence de presse le 14 Juillet.

Tout cela donne le sentiment d’un président qui n’a pas envie de se heurter à la contradiction et à la contestation préférant être dans un exercice unilatéral du pouvoir sans possibilité d’être débordé.

RT France : Outre les députés de la France insoumise et communistes, des figures de l’UDI ont également décidé de boycotter le Congrès à Versailles. Situation étonnante puisque le parti centriste militait jusqu’à présent pour travailler avec le gouvernement et le président. Comment expliquer cette situation ?

E. V. : Je pense que les élus de l’UDI et de l’opposition dite « constructive » ont compris qu’ils étaient en train de jouer un jeu gagnant pour Emmanuel Macron, perdant pour eux. Cette opposition n’a rien a gagner : elle ne pèsera pas plus sur les décisions qu’elle n’a pu le faire jusqu’ici, elle sera marginalisée. Dans la pratique, elle ne sera qu’un alibi pour Emmanuel Macron, lui apportant une légitimité sans contrepartie.

On voit bien qu’Emmanuel Macron est en train de devenir la caricature de lui-même.

Il n’a plus de limite dans l’exercice unilatéral du pouvoir. Il se complaît dans l’idée que rien ne pourra plus le contrecarrer et qu’il peut donc recevoir sans donner. Je pense qu’une opposition comme celle de l’UDI a eu l’illusion qu’elle allait recevoir quelque chose en échange du soutien qu’elle apportait et qu’aujourd’hui, Jean-Christophe Lagarde se rend compte que tel ne sera pas le cas. 

Dans le cas de l’UDI, il y a aussi un phénomène nouveau qui joue. Il existe une frange de l’opinion qui attend depuis un certain temps des critiques à l’encontre d’Emmanuel Macron et qui ne trouvait pas de relais dans les corps institués pour incarner cette opposition. Un certain nombre de personnalités de droite comprend qu’une partie importante de l’électorat attend une ligne dure vis-à-vis du président et que l’état de grâce est passé. Je pense que tous ces gens-là sont en train de se dire qu’ils sont allés trop loin dans leur soutien au président et que, désormais, il faut jouer un rôle d’opposition et de contre-pouvoirs comme cela se fait dans toutes les démocraties.

RT France : Bien que ne pouvant changer la donne aux vues de la majorité très large de la République en marche à l’Assemblée, cette décision d’Emmanuel Macron très largement critiquée pourra-t-elle influencer le vote de confiance au gouvernement ? Doit-on s’attendre à voir plus de députés que prévu la lui refuser ?

E. V. : Je suis dans l’impossibilité de vous dire quel sera le score obtenu par le Premier ministre. Il faut se rappeler que la confiance est accordée par l’Assemblée nationale au Premier ministre et à son gouvernement et non pas au président. Le résultat de ce vote de confiance sera donc à analyser avec prudence et finesse.

Il n’en demeure pas moins que les débuts d’Emmanuel Macron comme président avant les élections législatives ont été perçus comme excellents, tandis que les débuts de Macron en tant que président doté d’une majorité parlementaire sont en train de refroidir beaucoup de politiques et de retourner une grande partie de l’opinion. La situation est en réalité extrêmement chaotique : alors qu’il dispose d’une majorité confortable à l’Assemblée nationale, les décisions ne se prennent pas.

Il a transformé l’hémicycle en institution croupion ou en club de vacances pour ses amis mis en difficulté. Je pense que la perception de toute cela dans l’opinion publique est mauvaise. Cela montre qu’Emmanuel Macron s’installe dans ce sentiment de triomphe que l’on avait perçu lors de sa soirée à la Coupole après les résultats du premier tour de l’élection présidentielle. C’est-à-dire le sentiment que tout est gagné et qu’il n’y a plus d’efforts à faire, qu’on peut se laisser aller à ses caprices et à ses envies sans tenir compte de la réalité démocratique.

Eric Verhaeghe pour le site RT En français







9 Réponses à “Macron, une caricature de lui-même”

  1. Nul doute, qu’il marque a la culotte son premier ministre…

    C’est bien un aveux de faiblesse.

    Il est possible aussi, que le chois de macron, par le systeme, d’un president aussi jeune et inexpérimenté, soit
    un des objectifs du systeme pour creer encore plus le chaos, et tendre a perdre tout sentiment envers la nation, pour profit de l’europe, du non peuples.

  2. court et précis

    il est imbu de sa propre personne , un pédant et dire qu’on doit se le farcir 5 ans.
    Ses discours en plus sont nuls et il a perdu son allant, il fait tjs le beau , mais pour il ne fait vraiment pas président.

    Aucune prestance il se la joue. Il n’arrivera jamais même avec tous les efforts à la cheville de Nicolas Sarkozy ou même de Fillon.

  3. jacques boudet dit:

    CUI PRODEST

    « La patrie du porc est partout où il y a du gland » Fénelon

    « Il n’y a pas d’hommes honnêtes, du moins ils le sont relativement aux crapules » Guy de Maupassant

    « Gratuit ce serait trop cher » Georges Clémenceau sur le traitement des parlementaires circa 1895-1900

    Hollande « sans dents »
    Macron « gens de rien »
    BIS IN IDEM
    Amis lecteurs, la France perdure

  4. Un président qui sait remercier ses amis; jackpot pour les labos et drame pour toute une génération de gamins qui vont devoir subir toutes ces vaccinations. Saviez vous que la ministre de la santé est l’ex belle fille de Simone Veil ? L’humanisme n’aura pas résisté à la seconde génération.

  5. Bonsoir,
    Toujours en colère (mais sans Hypertension, je gère, hihihi), voici un résumé de mes lectures à mon retour de WE prolongé.

    Les premiers pas de Jupiter.

    Notre président (enfin pas le mien, hein… je fais partie des 86% qui n’en ont pas voulu comme président et des 84% qui n’ont pas voulu de député le suivant dans sa marche vers le mur), pardon notre Roi-Empereur vient d’obtenir la confiance de son gouvernement.
    Non, non, non, je ne me trompe pas !

    C’est bien de son gouvernement et non celui de M Philippe-je-mange-à-tous-les-râteliers qui vient d’obtenir la confiance des 308 marcheurs suiveurs, et une certaine quantité de rats ayant déserté les navires LR ou PS afin de continuer à se nourrir à nos frais.

    En effet, Monsieur-marche-sur-l’eau-en-pensant-Printemps, après sa mise en scène du Louvre a décidé de « re-présidentialiter » la fonction !
    Oh, pas en réformant à propos, non, mais en imitant Louis IV, dans le luxe de Versailles, un jour avant son petit premier ministre (que voulez-vous, ça a beau être un ami, faut quand même pas que Philippe se prenne pour ce qu’il n’est pas !… Pourtant, un lapsus linguae en conseil des Ministres, lui a fait dire Présid…premier ministre

    Il a donc délivré son programme devant des députés muets, n’ayant été applaudi par les suiveurs que 2 fois !!(Une partie ayant déserté le luxe du palais du Roi Empereur, tel Méluche que j’admire pour avoir eu ce courage)

    Parallèlement « en même temps » (pardon, je n’ai pas encore assimilé tout le vocabulaire novlangue macronienne), après nous avoir traités d’illettrés du temps où il a été ministre (ben oui, contrairement à ce qu’on nous raconte, c’est pas un petit nouveau en politique), nous avoir suggérer de travailler pour se payer un costard, Monsieur ne veut pas faire de conférence de presse le 14 juillet, sa pensée étant trop complexe pour les pauvres ignares que nous sommes, ces « rien » qu’il croise sur les quais de gare..

    Le lendemain, c’était au tour de Philippe..
    Mais là,
    Selon V.A, Mardi à l’Assemblée nationale lors du discours d’Edouard Philippe les députés LREM avaient pour consigne d’applaudir pendant le discours de politique générale du Premier ministre. Une consigne très suivie…: 55 salves d’applaudissements, a compté le Lab d’Europe 1, soit près d’une fois par minute. (58 fois en 65 mn selon d’autres sources.
    Je ne peux pas confirmer ou infirmer, j’avais trop d’occupations pour avoir le temps d’écouter ou de voir les fariboles de ces prétentieux)

    Toujours selon V.A.,
    Castaner et Ferrand haussent le ton
    Les mots du Premier ministre auraient-ils été davantage appréciés par la majorité ? Pas vraiment. C’est surtout le résultat des consignes imposées par le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, et Richard Ferrand, président du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

    Hélas, Seulement 25% des Français adhèrent aux propos du président Empereur et 27% des sondés auraient été convaincus par la déclaration de politique générale d’Edouard Philippe selon un récent sondage paru sur Atlantico

    En effet, quels sont les points principaux de ces programmes que j’ai pu glaner sur le web (V.A., L’Immonde, L’obs, Atlantico…) qui expliqueraient ce sondage ?:

    — la baisse de la taxe d’habitation , mais, en même temps elle est reportée à 2019,

    —création de 15.000 places de prison, mais, en même temps sans plus de précisions sur le coût et l’implantation,

    —l’obligation annoncée des vaccins pour les enfants recommandés par les autorité de santé (voir mon avis sur la question un peu plus bas

    La plupart des réformes fiscales majeures annoncées par le gouvernement d’Emmanuel Macron ont été repoussées d’au moins un an, à l’exception du basculement des cotisations salariales vers la CSG
    .
    —réforme de l’impôt sur la fortune (ISF), destinée à encourager l’investissement dans les entreprises, mais, en même temps effective qu’en 2019.

    — Idem chose pour le CICE dont la réforme sera faite, mais en même tempsdont la transformation en baisses de charges pérennes n’entrera finalement en vigueur qu’en 2019.

    — La réforme de la taxe d’habitation est repoussée à 2022 (ouf pour tous les riches… C’est printemps que de penser que je suis devenue riche puisque mon couple a un chouia – très petit chouia- plus de 1800€/mensuels de revenus.. J’en marche sur l’eau, dites donc !) et l’exonération des heures supplémentaires n’a pas été évoquée…(blog pasidupes)

    Qu’en est t-il de la loi de moralisation ?
    Pierre-Yves Collombat veut interdire l’embauche de “personnes étant l’objet de gestes ou attentions de nature à laisser penser qu’ils entretiennent des relations sentimentales avec le parlementaire”.
    Waouh, DSK ne pourra plus jamais faire travailler quelqu’un…

    Pendant ce temps, que se passe-t-il dans les rangs du gouvernement macronien ?

    ***Marlène Schiappa, a déclaré ceci : La politique de l’égalité femmes-hommes doit prendre en compte les spécificités des territoires!
    Atlantico (réf article de Benoît Rayski)

    *** Dorénavant, si un animal n’est plus un meuble, l’enfant, lui, est devenu un produit commercial. Pas grave, de toute façon, on lui lessivera le cerveau dès la maternelle.

    En effet, La Cour de cassation a rendu ce mercredi un arrêt dans lequel elle indique “Une GPA réalisée à l’étranger ne fait pas obstacle, à elle seule, à l’adoption de l’enfant par l’époux du père”“la prohibition de la GPA par la loi française poursuit un but légitime de protection des enfants et des mères porteuses”. Elle ajoute également que “la transcription partielle ne porte pas une atteinte disproportionnée au droit au respect de la vie privée et familiale de l’enfant, dès lors que les autorités françaises n’empêchent pas ce dernier de vivre en famille, qu’un certificat de nationalité française lui est délivré et qu’il existe une possibilité d’adoption par l’épouse ou l’époux du père”

    Parmi les suiveurs, quelles nouvelles ?
    La députée LREM de la 8e circonscription de Paris, Laëtitia Avia, aurait mordu à l’épaule un chauffeur de taxi, vendredi 23 juin, raconte dans son édition à paraître demain.
    « Le ton monte, et la jeune macroniste menace de planter là le chauffeur… lequel démarre pour la conduire à un distributeur automatique. (…) Devant son comportement, elle a donc mordu le conducteur à l’épaule pour qu’il arrête – fait qu’elle reconnaît devant nous », écrivent les policiers dans leur rapport cité par l’hebdomadaire.

    (Le Canard enchaîné)

    On continue ?
    Toujours selon le Canard enchaîné (retranscrit par V.A), EDF est un des généreux donataires de la “Fondation pour la nature et l’homme”, créée par le ministre M Hulot, il y a 27 ans : l’électricien lui a versé 460.000 euros jusqu’en 2012, et 100.000 depuis cette année
    “De 2012 à 2017, Veolia a casqué 200.000 euros par an à la Fondation, et ce généreux mécène siège même à son conseil d’administration”

    Que c’est beau la morale macronienne : aussi beau qu’un tableau de Jacques-Louis David (« Sacre de l’empereur Napoléon Ie » … d’ailleurs, je me demande si les prochaines mises en scène de Brizitte n’auront pas pour décor Notre dame de PARIS !°

    N’oublions pas Agnès Buzyn, jusque-là présidente du Collège de la Haute Autorité de santé (HAS) mariée au professeur Yves Lévy, président-directeur général de l’Institut national de la santé et la recherche médicale (Inserm)

    N’oublions pas non plus cette affaire, du temps où cette ministre, à la morale d’une sainte était à la HAS :
    L’Agence du médicament (ANSM) et la Haute autorité de santé (HAS) ont annoncé leur décision de transmettre au Procureur de la République les faits dénoncés dans l’article « Les gendarmes du médicament faisaient affaire avec les labos » publié le 24 mars 2015 sur le site de Mediapart. Selon l’enquête de Mediapart, des membres de la Commission de la Transparence et des membres de la Commission d’autorisation de mise sur le marché auraient « mené sans jamais les déclarer des activités rémunérées de consultants » auprès de laboratoires pharmaceutiques.

    Non pas que je soutienne particulièrement Merdiapart. Mais l’affaire a été étouffée par Marisotte et Flanby… On se demande bien pourquoi…
    Il est clair qu’il n’y a pas conflits d’intérêts pour cette blanche colombe (pardonnez-moi la mention de la couleur blanche, je sais, le blanc n’existe plus, sauf lorsqu’il s’agit de la lessive macronnienne des points immoraux, qui deviennent moraux et légaux aussitôt)

    Toujours selon ce site, « Agnès Buzyn, qui prend ce lundi ses fonctions à la tête de la haute-autorité de santé (HAS), acteur clé du système de santé français, considère que les liens d’intérêt entre experts et laboratoires pharmaceutiques sont un gage de compétence
    alors qu’elle était présidente de l’Institut national du cancer (INCA) puis nommée à la tête de la Haute Autorité de santé (HAS), lors d’une réunion organisée par le Nile, un cabinet de lobbying, en février 2013

    Elle a même: « longuement expliqué que l’obligation de déclarer tout lien d’intérêt est devenue trop « handicapante » pour certains chercheurs. »
    Il est vrai que, toujours selon Merdiapart, de 2009 à 2011, alors même qu’elle venait d’être nommée membre du conseil d’administration puis vice-présidente de l’Institut national du cancer, elle n’a pas pour autant renoncé à participer aux boards de deux laboratoires, Novartis et Bristol-Meyers Squibb. !
    Un détail ! Nettement moins grave que le salaire de Pénélope !

    Ne nous étonnons donc pas de l’obligation vaccinale pour les enfants avec 11 vaccins (oui, oui, vous avez bien lu ! Onze vaccins), à partir de 2019, je crois.
    Je ne suis pas contre les vaccins, il s’en faut. Mais il faut raison garder !

    Bon, allez, elle aura sans doute une retraite dorée dans l’un des labos fournisseurs… Non ? Vous n’y croyez pas ?
    En attendant ce sera Matignon qui aura regard sur l’INSERM…..

    Dernier point:
    Macron-dirige-tout a décidé que le secrétariat au handicap serait désormais rattaché au Premier ministre et non plus au ministère de la Santé.

    Côté Opposition, “C’est pas l’urgence” : Retailleau veut repousser l’élection du président LR selon V.A.. Il a dû lire mes suggestions sur A droite Fièrement… ( 😉 )

    Quant à Pseudo49 et Atalante, ils vont être ravis. Je leur conseille d’acheter le Nouveau Valeurs Actuelles (Macron et les francs-maçons) 🙂
    Tout en prenant du recul…. Le GODF, comme son nom l’indique, est français… et de gauche… Ne pas en faire une généralité planétaire, serait un plus pour l’objectivité!
    Macron n’est le Jupiter que d’une certaine France, pas du peuple français et encore moins de la planète.

    Voilà mes impressions après avoir parcouru la presse de ces quelques jours.
    Foisonnant de stupidités, manipulations et grands spectacles en tous genres ! Je ne vais plus pouvoir prendre de congés… je n’arriverais pas à suivre en rentrant chez moi.

    • Christian 54 dit:

      Attention chère Suzanne, ce que vous citez à propos de Laëtitia Avia pourrait être retenu contre vous… insinuer ainsi que vous le faites que cette très estimable dé putée, absoute de tous les maux puisqu’elle est en marche, pourrait avoir des velléités de cannibalisme, cela ne se fait pas ! Quant à la Schiappa, inutile de la revacciner, elle est déjà totalement piquée.
      La Hulotte se retrouve épinglée et la Buzyn est au pilori.
      Qu’il est beau le renouveau ! Mais comme Macron lave plus blanc que blanc, avec l’investiture LREM, ils ont tous gagné une virginité à la blancheur aveuglante. Tous purs, on vous dit. Et ce n’est qu’un début, car l’art des magouilles s’apprend avec le temps, et pour l’instant, il y a trop de novices en cours d’apprentissage.
      Mais Jupiterminus continue à voyager tous azimuts (que de déplacements cette semaine) dépensant sans compter -c’est l’état qui paye – les billets de train (trois TGV d’un coup), d’avion et même d’helico et de sous-marin nucléaire ! À ce rythme, dans deux semaines il nous fait un burn-out, le pov’chéri.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *