Macronie : une justice digne d’une république bananière

Publié par le 26 Avr, 2019 dans Blog | 6 commentaires

Macronie : une justice digne d’une république bananière

La justice s’est acharnée contre Nicolas Sarkozy !

La justice fut ultrasonique contre François Fillon !

La collusion entre la presse, majoritairement à gauche, et une partie de la justice est avérée. Par deux fois, successivement, le sort des élections présidentielles en a été bouleversé au profit de la gauche.

Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, les choses ont empiré. Les grands médias sont pratiquement aux mains de l’oligarchie qui a financé la campagne du candidat Macron. Pour la première fois, l’un des leurs, un banquier d’affaires, accédait au pouvoir suprême. Tout est fait et tout sera fait pour qu’il puisse s’y maintenir !

Régis de Castelnau est un avocat français, issu d’une ancienne famille de la noblesse du Rouergue. Avocat engagé, il se rapproche du mouvement ouvrier français et devient dans les années 1970 un des avocats du Parti communiste français (PCF) et de la CGT. Il mènera en particulier la défense des travailleurs de la sidérurgie entre 1978 et 1982. (Source Wikipedia).

Régis de Castelnau est un homme libre qui ose s’exprimer clairement. Je vous propose son interview par Natacha Polony sur sa chaine TV (Polony TV),. Une interview qui dure 35 minutes et qui constitue un implacable réquisitoire  contre la Macronie et ses serviteurs zélés : les médias et une partie de la justice.

Avant la vidéo, voici un court résumé des sujets abordés :

  • L’affaire Catherine Sauvage dans laquelle le politique (François Hollande) a bafoué la justice populaire,
  • La mansuétude et la protection de la justice pour la macronie (Richard Ferrand, le « coffre » de Benalla, Muriel Pénicaud, François Bayrou et ses emplois fictifs),
  • Fulgurance du Parquet financier contre François Fillon,
  • Acharnement du Pôle financier contre le Rassemblement national,
  • Nomination rocambolesque du Procureur de Paris,
  • Répression de masse en grande partie illégale et instrumentalisation de la justice contre les Gilets jaunes,
  • Traitement orienté des médias concernant les gilets jaunes (seuls les chiffres de Castaner étant repris),
  • Alliance objective des médias et de la « Haute justice » (cf affaires de Nicolas Sarkozy),
  • Grands médias possédés par l’oligarchie (cf couverture de la campagne de Macron),
  • Rejet des médias par l’opinion publique,
  • Absence de contrôle de l’exécutif par les grandes cours (Conseil constitutionnel, Conseil d’Etat, Cour de cassation, et Cour des comptes),
  • Illégalité factuelle de l’élection de Macron (comptes de campagne non validés),
  • Invalidation injustifiée des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy,
  • Sincérité du scrutin pour Macron altérée par l’affaire François Fillon et par le non-contrôle sérieux des comptes de campagne,
  • L’affaire du « mur des cons » restée sans sanctions

Ça fait beaucoup ? Non ?

Il est difficile pour les Français de droite, comme moi, de rester « républicain » quand ils voient à quel point les cartes « démocratiques » sont biseautées et toujours distribuées au profit de l’autre camp !

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Macronie : une justice digne d’une république bananière”

  1. ne pas oublier Tapie, qui risque de se retrouver en prison, pour avoir été victime du Lyonnais …

  2. Christian 54 dit:

    Cela dure depuis l’élection de Mitterand et ne fait qu’empirer. Tout ce qui est labellisé Républicain, Citoyen et surtout Humaniste me donne des nausées !

  3. Regis de Castelnau apporte un regard sans fard de juriste expérimenté sur son excellent blog « vu du droit ».

    Avec Macron, il tient là un bon client : il a souvent de bonnes raisons de dénoncer l’imposture de son élection depuis le début et ses régulières entorses à l’Etat de droit.

    Mais à propos, que devient l’enquête du parquet financier sur l’éphémère ministre de la justice, Bruno Leroux, qui utilisait deux de ses filles mineures comme attachées parlementaires ?

  4. Vous remarquerez que seul le peuple le denonce, pas les politiciens, ce qui signifie qu’ils consente a ce systeme pourrie, car qui ne dit mot consent, cela vous situe leur niveau general, meme si certains de droite en font les frais.

    C’est un systeme qui glisse vers une forme de mafia politicienne, ne l’oublions pas, et qu’ils vont jusqu’a detruire les peuples par l’immigration massive et augmente serieusement la delinquance encouragé par une justice des plus laxiste, et pour le peuple la plus grande severité, et amene un risque de guerre de religion a l’avenir dont ils n’ont cure pour le peuple.

    Voila les protecteurs de la france et de l’europe, marine le pen inclus.

    Autant voter pour des S.l..DS.

  5. Rappel pour la « justice » :

    Hafsa Askar, de l’Unef, a incité au meurtre de tous les Blancs
    https://ripostelaique.com/hafsa-askar-de-lunef-a-incite-au-meurtre-de-tous-les-blancs.html

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *