Mais qui sont ces barbares ?

Publié par le 27 Sep, 2018 dans Blog | 6 commentaires

Mais qui sont ces barbares ?

« Qui manifeste de la cruauté, qui est inhumain ».
« Grossier, contraire au bon goût, aux usages ».

Ce sont les définitions que donne le Larousse pour …

les barbares !

Ne s’appliquent-elles pas à ceux qui caillassent les pompiers ou balancent du haut de leurs tours des parpaings ou des frigos sur les policiers ?

Oui, ces délinquants méritent bien le titre de barbares et voici que dans le Var, les équipes du SAMU vont être équipées de … gilets pare-balles !

Mais où la France est-elle tombée ? Dans quelle jungle ?

Voici un communiqué de l’Institut pour la Justice signé de sa présidente, Laurence Havel :

Je crois qu’avec cette nouvelle, nous atteignons un point de non-retour.

Cela peut paraître anodin ou anecdotique, mais en réalité cette annonce est très grave.

Vous connaissez peut-être des personnes devenues secouristes, infirmiers ou médecins par vocation de soigner, de sauver, de servir. Pouvaient-elles imaginer en choisissant cette voie que les conditions de travail deviendraient si dangereuses ?

Il me semble que, par exemple, lorsque l’on devient policier, on connaît les risques d’une telle profession et les possibles dangers de violence, d’agressions auxquels on s’expose. Pas quand on devient soignant.

Et pourtant, les agressions des personnels soignants sont devenues monnaie courante. À tel point que, dans certains endroits de France, il faut prendre des mesures chocs pour les protéger, comme… leur faire porter des gilets pare-balles !

C’est ce que va faire le SAMU du Var.

Ses responsables expliquent dans le Parisien :

« Dans le contexte actuel, […] nos équipes [sont] loin d’être protégées comme il se doit », déplore le Samu 83, qui conseille à son personnel de terrain de « s’équiper préventivement au départ de toutes les missions Smur à haut risque potentiel : notamment en “ zone d’attentat “, de “ règlement de comptes dans une cité “ ou impliquant un “ patient psychiatrique armé “ ».

Bien sûr, il faut équiper et sécuriser nos secouristes pour leur éviter d’être blessés lorsque certaines situations s’enveniment.

Mais enfin, quel triste constat ! Aujourd’hui, en France, vous pouvez être agressé quand vous venez soigner des gens. Faut-il rappeler qu’un sapeur-pompier de 27 ans est mort, le 4 septembre dernier, tué par l’homme qu’il venait secourir ?

Nous en sommes là.

Toutes les professions qui sont en contact avec le public en témoignent : la violence monte, inexorablement. Pompiers, enseignants, professionnels de santé, postiers, chauffeurs de bus ou conducteurs de métro… il ne se passe pratiquement pas une semaine sans que la presse ne rapporte une agression commise contre eux.

Et je ne vous parle même pas des forces de l’ordre. Pour eux, les caillassages, les guets-apens sont pratiquement devenus la routine. Presque trop heureux lorsqu’on n’essaie pas de les brûler vifs à coup de cocktail molotov !

Notre porte-parole, Me Guillaume Jeanson, l’écrivait dans Le Figaro il y a quelques jours : nous assistons à un véritable ensauvagement de la société française. De plus en plus d’individus ont recours à la violence, et parfois à une violence extrême, pour les motifs les plus futiles. Le nombre de « violences gratuites » ne cesse de croître en France. Il frise désormais le record de 1 000 actes quotidiens avec une moyenne de 956 agressions par jour.

Et encore, les statistiques ne nous disent pas tout, nous le savons bien. Beaucoup de gens, découragés, ne vont même plus porter plainte car « cela ne sert à rien ».

Face à cela, que font les pouvoirs publics ? Le président Macron est revenu sur sa promesse de construire 15 000 nouvelles places de prison. La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, présente devant le Parlement un « plan prison » qui continue de mouliner les mêmes vieilles recettes qui ont échoué depuis des décennies : il ne faut plus prononcer de courtes peines de prison, il faut développer les « alternatives à l’incarcération », etc.

À croire que Christiane Taubira est toujours ministre de la Justice…

Quand donc nos gouvernants se décideront-ils à comprendre ? Le problème n’est pas de « vider les prisons », il est de mettre les délinquants hors d’état de nuire ! Et de rendre aux gens honnêtes leur tranquillité d’esprit.

Si nous n’agissons pas maintenant, vite et fort, quelle sera la prochaine étape ? Remplacer les ambulances par des chars d’assaut ?

Aidez-nous dans notre combat, restez informés, suivez notre actualité.
soutenez-l’Institut pour la Justice

Avec tout mon dévouement,

Laurence Havel pour l’Institut pour la Justice.

Merci de tweeter cet article :





6 Réponses à “Mais qui sont ces barbares ?”

  1. Il n’est pas difficile de comprendre la situation, du aux rapports continuel et medias qu’apprend le gouvernement, un gosse saurait ce qu’il faudrait faire en conscience, pourquoi pas eux ?…sa ne tient pas la route de croire qu’ils ce trompent par irrealisme du terrain ou autre excuses dans leur tour d’ivoire doré.

    Cela ne demande vraiment pas d’effort de comprendre les veritables choix a prendre, demandez deja a un gosse de dix ans, il saurait renforcer les peines severement pour les calmer, pourquoi ces adultes du gouvernement le comprendrait moins ?…

    Aussi, je dis, que s’ils laissent faire, ce n’est pas par faiblesse, car ils savent aller jusqu’a la guerre s’il le faut, ( voir sous hollande ) mais rien contre les delinquants ? toutes les volontés ce deliteraient ? … de meme pour les gouvernements qui ont succédés ?…

    Ils manquent de courage ? c’est totalement faux, c’est la aussi a geometrie variable selon que c’est un blanc ou un etranger qui est la cause, faut ce reveiller, lorsque sous hollande, les corse ont reagit contre une mosqué dans une salle inapproprié qui prennait une trop grande ampleur, s’en defendant, le gouvernement hollande a immediatement reagit contre les corses… ont aurait aimée la meme reaction contre la delinquance qu’ils laissent s’installer en ignorant ses problemes et en evitant de les traiter comme il ce doit…

    2 poids 2 mesure, idem dans les medias si c’est un blanc.

    la seule verité qui est a comprendre est: qu’ils ne veulent rien faire pour nous proteger efficacement, d’ou l’inaction souvent de la police et du gouvernement, et laisse pourrir continuellement la situation et ne prennent volontairement aucune action veritable pour tacher de guerir ce probleme…voila la verité !

    Alors manque de volonté ou de conscience ? non, c’est a la porté d’un enfant de le comprendre et de savoir agir.

    En verité, le fait d’agir pour le remplacement des peuples signifie que l’on ne compte plus a leurs yeux pour nous defendre, a part des actes spectaculaires non suivit d’effets efficace dans cette lutte contre la violence.

    Il faudrait deja ré-éduquer dès l’enfance la discipline et le sens des valeurs, a tous, sous peine de sanction adapté pour les refractaires, au lieu de les laisser agir comme ils veulent et ce perdre, supprimer cette violence gratuite et envahissant nos programmes et videos, dont la connaissance par les journalistes de tous bord concernant les 3500 etudes ayant une correlation avec la violence verbale ou images, n’a eu aucun effet et n’en aura aucun, jusqu’au gouvernement qui trahie son peuple en douce.

    Nous sommes interessant pour eux, que dans la mesure ou l’on vote pour eux, que l’on paye toujours plus d’impots, dont une partie servira a loger les émmigrants meme dans des hotels, c’est la realité, pendant que l’on videras aussi les maisons reservés aux mendiants pour les remplacer par d’autres migrants ayant reçus tous les droits du sol automatiquement, alors que ceux qui ont travaillés et cotises ont moins qu’eux…que l’on n’a pas droits a la parole en imposant la bien pensance sous peine de racisme ce qui permet d’eviter la veritable discussion de fond, honnetement, avec le peuple, dont on lui refuse la parole et le droit de ce defendre sous le pretexte automatique de racisme et d’inhumanité, en nous condamnant notre avenir, la encore, 2 poids, 2 mesures, selon que l’on soit blanc ou etranger, avec la complicité des medias et de la justice pourrie pour les servir…jusqu’a que les blancs disparaissent totalement d’europe, tel est la voie qu’ils ont prise ainsi que nombres de gouvernements d’europe, de meme Bruxelles qui impose leurs dictature qui ne veut pas dire son nom…

    Et pour mieux tenir les peuples, ont les alourdie de charges, ont distribue les richesses, ainsi, plus appauvrie, ils chercheront un autre « sauveur » qui leur fera miroiter un beau panorama suivit immanquablement de probleme en cours imprevu comme excuse, qui annulera toute leur pretendu bonne intentions, la recette habituelle, et le scenario continuera tant qu’ils y aura des « endormie. »

    Nous payons pour des pourries, des menteurs, des violeurs, meme des criminels en costard cravates qui savent par contre bien soigner leurs images, mis au pouvoirs et qui ne nous valent pas, d’ou des lois absurde ou manquant d’efficacités ou le pretexte de manque de volonté ou de conscience de la realité, cette blague, quand aux innocents parmi eux, le fait de concentir a leurs actes sans les denoncer les rends complices et de fait, les rangent contre le peuple.

    De meme pour les medias et la justice pourrie qui les protegent et ne sert qu’a tenir le peuple, et a contrer leurs adversaires, voir le cas Fillon.

    Voila la realité d’aujourd-hui et de demain…aussi, reveillez vous avant qu’ils ne soit trop tard, car les gouvernements pourrie et bruxelles, ne vous feront pas de cadeau, plus le temps passera, plus ils vous serrerons la vis, jusqu’a que vous n’ayez plus de choix pour tout…on en prend la chemin a la longue, avant d’etre remplacé par les migrants…

    Quand aux barbares, il suffit de leurs droit exclusivement, a force, on coule une societé a ne regarder que cela, et avoir une oeillere pour les victimes et la situation que cela prend, rend les gouvernements fautif totalement responsable et inexcusable, pas de place dans les prisons ?… un boulet au pieds, enchainés comme au etats unis et une tente et bien encadrer par des gardes bien armées et des chiens policiers, voila ou l’on est obligé d’en venir maintenant pour donner un coup d’arret definitif et faire reculer cette violence ou certains sont arreter jusqu’a 17 fois pour rien, soyons adulte, responsable, honnete…et remplaçons aussi cette pourriture qui nous commande…

  2. Nous assistons à un véritable ensauvagement de la société française. De plus en plus d’individus ont recours à la violence, et parfois à une violence extrême, pour les motifs les plus futiles. Le nombre de « violences gratuites » ne cesse de croître en France. Il frise désormais le record de 1 000 actes quotidiens avec une moyenne de 956 agressions par jour.

    Non, je suis désolée, mais ce n’est pas « la société française » qui s’ « ensauvageonne », mais les enclaves géographiques françaises, habitées par des non assimilés (et non assimilables ?) à cette société française, et qui veulent rester dans leur culture barbaresque d’origine, au point qu’ils voudraient nous l’imposer comme « culture française »

    Non ces violences ne sont pas futiles ni gratuites !!
    Elles sont en conformité avec ce que ces barbares ont appris et considère comme LA vérité.
    La violence est pour eux un outil efficace pour contraindre la société française à se soumettre à leur culture moyenâgeuse.
    Tiens, au fait, une question : qui sont ces « individus », mot généralisant utilisé par l’auteur?
    Des bouddhistes? Des taoïstes….
    Ils ont d’ailleurs raison puisque tout ce que trouvent les français face à leurs crimes est de marcher ensemble, des fleurs et des nounours à la main en portant des pancartes de padamalgams !
    On appelle cela « marches blanches »
    Je me demande comment nos gouvernants peuvent laisser passer un tel qualificatif, véritablement raciste !!!

    Mais « bon sang », pas un seul qui ait lu le livre où toute cette violence est justifiée et donc ni futile ni gratuite ?
    Je vous l’accorde, cette lecture est déconseillée à ceux qui font des cauchemars et juste avant de dormir.
    Mais, entre midi et 2 (à condition de ne pas vouloir faire la sieste qui serait gâchée), je pense que c’est un bon créneau.

    Il faut développer les « alternatives à l’incarcération »
    Je rejoints @ L’Atallante.
    Un boulet aux pieds et que ces barbares nettoient les routes, nettoient les chemins, les rues de la Capitale….avec nos gendarmes les surveillant un fouet à la main, fouet dont ils se serviraient en cas de rébellion.(gendarmes porteurs d’armes à feu pour se protéger et protéger les populations si risques graves).

    Jupiter se prenant pour Bonaparte, qu’il n’oublie pas que c’est grâce à cette méthode que la Loire (le fleuve) a été maîtrisée et mise en valeur.

    • Je ne suis pas entierement d’accord,
      un exemple:
      si un jour, hollande ( par exemple) se fait violer par un migrant, je fais une marche blanche…
      d’abord, pour respecter ses idées et pareil pour ceux qui sont comme lui,
      et ensuite c’est pas bon de montrer le mauvais exemple,
      d’ailleurs il a dit, « vous n’aurez pas ma haine »… comme la goche,
      donc une marche blanche pour ces personnes pour respecter leurs idées,.

  3. « Mieux vaut être jugé par douze que porté par six ».

    Surtout si votre agresseur ou votre assassin,bénéficiant de larges circonstances atténuantes ou d’une excuse de minorité,ressort de taule au bout de quelques années,quand il ne reste,à vous ou à vos proches,que les yeux pour pleurer.

    Aussi,si vous avez le dessus sur votre ou vos agresseurs:

    -Retrouvez vos réflexes d’animal et ne faites pas de quartier.
    -arrangez vous pour qu’il n’y ait ni témoin,ni caméra de surveillance dans les parages.
    -n’attendez pas l’arrivée de la Police mais filez: c’est vous qui auriez tous les emmerdements,sinon… 😉

  4. Un zozo faisant du « rap » fait l’apologie du meurtre contre les blancs, leurs enfants, les femmes,
    recule devant les reactions sur la toile, et pretend, que c’est uniquement pour provoquer une conscience…

    Qui peut croire a une pareille sottise, c’est bien là le jugement d’un zozo, devenue radicalisé.

    A force de laxisme des gouvernements, les zozos s’imagine etre intouchable, parce que la « justice » de goche leur a tellement prouvé qu’il les protegeait, que maintenant ils profite d’un systeme laxiste, develloppe par la goche.

    Un exemple de laxisme de la justice ( = de goche), une zozo en mal d’etre, a traité tous les gens de goche, et bien d’ autres, de sous chien, publiquement a la TV…

    Aucune reaction a goche… devons nous comprendre que c’est vrai pour eux ??? puisque il ne reagissent pas…

    Je ne le pense pas, mais ce laxisme et bien d’autre, ont developpé chez les zozos, un sentiment entretenu par la goche et le centre mou, d’impunités.

    De plus la moralité a geometrie variable, perçu par les citoyen et les zozos, de cette goche essentiellement, a laminé les fondements de la moralité en France, fondement crée auparavant par des personnes ADULTES, et a induit
    une decadence des moeurs, a beuacoup de niveaux.

    La goche et la justice doit faire son mea culpa ( en plus, ils aiment ça), mais tenter tant bien que mal, de retrouver une nature plus equilibré, usant de bon sens, oubliant la morale a geometrie variable, oubliant l’ideologie… qui detruit tant de vie chez les jeunes en mal d’etre.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *