Mobilisez-vous ! Votez !

Publié par le 14 Mar, 2020 dans Blog | 7 commentaires

Mobilisez-vous ! Votez !

Cédric Herrou est le principal militant de l’immigration massive en France.

Daniel Cohn-Bendit, a oublié mai 68 et est devenu un serviteur zélé de la Macronie.

Rokhaya Diallo, militante « racialiste » et « indigéniste » passe son temps à insulter la France.

Yassine Belattar, « conseiller banlieue » de Macron fait régulièrement crier « Allah Akbar » dans ses spectacles.

Ces militants de gauche, favorables à l’immigration, vont tous voter.

Alors défendez vos opinions en votant, vous aussi !

 

Voici un communiqué de l’association Damoclès qui appelle à voter :

Madame, Monsieur,

La censure qui vient de s’abattre est un message clair : votre vote dérange. À deux jours des élections municipales, Facebook vient de brutalement bloquer notre accès principal à la page de Damoclès, sans préavis ni justification. Heureusement nous sommes parvenus pour l’instant à contourner cette censure … mais pour combien de temps ?

Nos contenus sont régulièrement attaqués par le réseau social, mais je n’ai jamais vu de censure de cette ampleur.

Et pourtant ! Rien d’illégal. Aucune image violente. Rien qui contrevienne aux bonnes moeurs. Au contraire : Damoclès avait programmé une campagne sur les réseaux sociaux pour vous encourager à voter, avec toutes les précautions nécessaires.

Pourquoi ?

Il suffit de voir la progression fulgurante de ces derniers jours pour le comprendre : suite à notre campagne contre l’immigration massive, plus de 20 000 nouveaux Damoclésiens sont venus grossir nos rangs, EN QUELQUES JOURS !

Nous sommes 673 488 Damoclésiens à l’heure où je vous écris !

Cela représente plus d’un pour cent des électeurs inscrits, et même plus de 2% des électeurs si on tient compte de l’abstention aux dernières municipales !

Quand vous savez que beaucoup d’élections ne se jouent qu’à une poignée de voix … C’est impressionnant… et ce n’est visiblement pas passé inaperçu.

Ceux qui pourraient sortir victorieux de ces manoeuvres, ce sont les réseaux immigrationnistes et les soutiens à l’islamisation de la France qui sont eux aussi très actifs. Y compris au gouvernement. Eux, ils vont voter et font voter.

Ils savent bien que votre vote est une arme.

Et ils ont tout intérêt à ce que vous hésitiez à aller voter, pour mieux la retourner contre vous. Ils ont bien compris qu’ils pouvaient faire leur beurre pendant les municipales, en profitant de l’abstention de Français honnêtes qui aiment leur pays.

Ces réseaux immigrationnistes mobilisent massivement pour « faire un coup ». Un « coup » qui risque malheureusement de marquer durablement nombre de nos communes. Si nous les laissons faire sans agir, nous nous en mordrons les doigts.

Bien sûr, il y a aussi l’épidémie de coronavirus.

Je ne vais pas vous parler ici de la polémique sur le degré de dangerosité de ce virus pour la population française. Mais rappelez-vous que les immigrationnistes feront le déplacement dimanche et qu’ils appellent massivement à voter.

Ne laissez pas les ennemis de la France décider pour vous de l’avenir de votre commune et de votre pays.

Encore merci pour votre action.

Pour la France !

Samuel Lafont et l’équipe Damoclès

PS. Aidez-moi à contourner la censure : transférez cet email maintenant et diffusez les visuels Damoclès ci-dessus sur les réseaux sociaux et par messagerie.

Damoclès — Premier Média de mobilisation
 
Faire un don
 damocles.co |
 
Merci de tweeter cet article :





7 Réponses à “Mobilisez-vous ! Votez !”

  1. Richard Mauden dit:

    Dans les immeubles de la petite ceinture parisienne, le ras-le-bol des habitants profite au RN
    Par Jean-Michel Normand
    Les cités habitations bon marché, le long des boulevards des Maréchaux, à Paris, ont été marquées par une percée de l’extrême droite aux européennes de 2019. Le symptôme d’un malaise grandissant dans ces quartiers populaires délaissés.

    Oublié le Paris des loyers hors de prix, des immeubles de rapport en version Airbnb, de la pierre haussmanienne et des lofts gentrifiés. Bienvenue dans celui des habitations bon marché (HBM), ses immeubles en brique rouge au charme daté qui ceinturent Paname, ses petits appartements pas chers, son pourcentage de familles monoparentales deux fois supérieur à la moyenne, son indice de pauvreté trois fois plus important que la norme parisienne, ses écoles et collèges aux résultats scolaires sinistrés, sa cohabitation pas toujours facile entre communautés. Tous les maux des cités de banlieue réunis à Paris.
    58 500 logements construits entre 1920 et 1939
    Pour entrer dans la capitale, il faut passer cet étroit cordon qui s’étire sur dix-sept kilomètres, stigmate d’une tradition monomaniaque qui, des fortifs au périph, n’a cessé de pousser une ville qui se veut pourtant ouverte sur le monde à se retrancher derrière des frontières. L’arrivée du tramway, dont les élus sont si fiers et qui a effectivement désengorgé la ceinture des Maréchaux, les opérations visant à végétaliser et à réhabiliter certains quartiers, autour des portes de Bagnolet ou de la Chapelle, n’ont guère changé la donne. Ces immeubles quasi centenaires, qui récitent une variation sur le même thème architectural, les Parisiens ne les voient plus. Pour éprouver de la tendresse envers l’impersonnelle barrière de briquette ocre, il faut sans doute avoir laissé des souvenirs d’enfance dans ses cours larges comme des avenues ou connu le frisson amoureux dans ses chambres de bonne mansardées.
    Les 58 500 logements HBM ont été construits entre 1921 et 1939 sur l’emplacement des anciennes fortifications. Inspiré par les théories hygiénistes de la fin du XIXe siècle, cet ensemble de cités est érigé pour loger ouvriers et fonctionnaires accourus dans la capitale mais aussi les déshérités venus de la Zone, l’anneau de bidonvilles qui doublait l’enceinte de Thiers. Première esquisse à grande échelle des vastes ensembles de logements sociaux qui pousseront après la guerre, ces constructions sont à peine sorties de terre que l’on instruit leur procès.
    Le Corbusier, visiblement vexé de n’avoir pas été partie prenante, dénonce sans crainte d’exagérer « trente kilomètres de honte ». Dans Mort à crédit (1936), Céline affiche son dédain pour ces« demi-gratte-ciel terre cuite ». Blaise Cendrars, lui, se pince le nez. « Peut-on imaginer quelque chose de plus désespérant que ces (…)grands immeubles en redans construits avec un matériau préfabriqué qui ressemble à du carton-pâte ou à du papier mâché (j’entends bien du papier hygiénique mâché après usage) », écrit-il dans La Banlieue de Paris (1949).

  2. Bien sur qu’il faut voter, pour contrer les sales combiens du systeme mis en place.

  3. C’est fait, mais quelle guignolade !

  4. La guignolade la plus amusante est que les élections aient été maintenues!

    Un président qui montre ses petits muscles qu’il n’a pas impose malgré toutes les oppositions et mises en garde le 49.3 pour une prétendue réforme des retraites mais n’a pas les …… de reporter des élections suite à une crise sanitaire gravissime?

  5. La crise du coronavirus sert la cause de lrem, en exploitant la panique des gens.

    Il parait que tout a ete fait pour le vote par procuration d’apres le ministre castaner…

    Moi j’ai rien reçu comme infos la dessus,
    sinon une lettre indiquant seulement qu’il fallait faire tres attention a ne pas contaminer ou etre contaminé par le virus…
    Mais rien sur le vote par procuration.

  6. Les autorités allemandes ont décidé de fermer à partir de lundi matin les frontières du pays avec la France, la Suisse et l’Autriche pour tenter freiner la propagation de l’épidémie de coronavirus,

    Suite à ces mesure de bon sens prise la aussi avec retard, Il lui dit quoi à angela le minus et sa clique de l’Elysée?
    Va t il lui indiquer qu’il n’est pas d’accord et qu’il faut «éviter le repli nationaliste» face au coronavirus qui «n’a pas de frontières»?

    • La réponse de « Minus 1er » a été un contrôle de la frontière allemande, mais sans fermeture de celle-ci.
      Ce que tant de fachos réclamaient dans les aéroports et aux frontières nationales.
      Toujours aucun contrôle dans les zones aéro-portuaires!!!
      Nous sommes en guerre armés avec une « ligne inimaginot »…
      Nous sommes en guerre biologique désarmés de masques pour nos soldats…
      « Ânesse bousin » annonce l’arrêt de sa campagne pour la mairie de Paris mais devrait plutôt mettre fin à sa carrière politique pour faute grave, il reste sûrement une place de chroniqueuse aux côtés de Roseline Bachelot qui elle, nous avait préparé au pire et à laquelle aucun cadeau n’a été fait.

Trackbacks/Pingbacks

  1. « On va vous niquer vos mères, fils de p..tes ! » | A droite fièrement ! - […] je vous en priais hier, j’espère que vous avez bravé le coronavirus pour voter et défendre vos convictions. Si…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *