« On a le droit de se moquer de madame Obono,
mais surtout le devoir de la combattre ! » (Zemmour)

Publié par le 1 Sep, 2020 dans Blog | 8 commentaires

« On a le droit de se moquer de madame Obono, mais surtout le devoir de la combattre ! » (Zemmour)

Je vais clore l’épisode édifiant de la polémique qui oppose Danièle Obono et la presse bien-pensante au magazine Valeurs actuelles, en relayant l’excellent édito d’Eric Zemmour, hier soir, dans Face à l’Info, sur CNews.

En effet, c’est un Eric Zemmour en pleine forme et plus mordant et pugnace que jamais qui a retrouvé sa place dans la fine équipe de Christine Kelly.

Cela fera trois articles déjà consacrés à cette affaire ! Mais elle le mérite car comme l’a pointé Eric Zemmour, la gauche instrumentalise au maximum l’affaire Obono pour tenter de se refaire une santé après le terrible été qui vient de mettre à bas toute une propagande prônant le vivrensemble et le padamalgam !

On a malheureusement pu vérifier, à cette occasion, que l’emprise de la gauche sur les médias est toujours puissante comme en fait foi la condamnation générale de la fiction de Valeurs actuelles.

Mais heureusement Eric Zemmour est de retour …

 

On a le droit de se moquer !

Est-ce que Voltaire a exagéré quand il se moque de Leibnitz, le grand philosophe allemand, en le mettant sous les traits de cet imbécile de Pangloss dans Candide ?

Est-ce que Molière a le droit de se moquer des médecins, à l’époque de hauts dignitaires ?

On a le droit de se moquer de n’importe qui ! Madame Obono n’est pas Louis XIV ! On a le droit de se moquer de tout le monde, en France !

La polémique Obono a à voir avec notre été meurtrier où le vivre ensemble a exprimé toutes ses potentialités violentes ! Il s’agit, pour la gauche, de reprendre la main idéologique et de revenir sur le terrain de l’antiracisme, des méchants d’extrême droite, des méchants racistes et des gentils noirs, et des pauvres victimes. On voit bien toute l’imaginaire qu’on essaye de nous réimposer, de force, parce que l’été a été une leçon de choses extraordinaire pour tous les gens qui voulaient voir.

Je vais plus loin que la liberté d’expression ! J’ai lu le texte, très intéressant sur le fond et on comprend mieux les réponses outragées. Car que raconte le texte ? Deux choses !

Premièrement, il met madame Obono, au 18 ème siècle, dans une tribu africaine, elle qui ne cesse de se prévaloir de ses origines africaines et de se prendre pour une descendante d’esclave. On la voit dans les conditions effroyables de l’époque, d’abord matérielles avant l’arrivée du confort occidental blanc mais aussi les conditions effroyables idéologiques. On se moque du féminisme de madame Obono qui n’était pas vraiment la tasse de thé des chefs africains de l’époque.

Deuxièmement, la fiction montre la réalité de l’esclavage et de la traite des noirs. C’était des négriers africains qui vendaient des esclaves noirs à des négriers blancs européens. Dans la fiction, madame Obono est vendu à un grand prince arabe ! Et ça, ça embête beaucoup madame Obono et tous ses amis ! Ça les a beaucoup énervés et c’est ce que paye d’abord Valeurs actuelles.

Cerise sur le gâteau : elle est rachetée par un moine de l’Elise catholique, ce qui se faisait beaucoup aussi. Pour eux, c’est un choc ! C’est la réalité historique qui revient au visage des idéologues de l’extrême gauche décoloniale.

Valeurs actuelles a eu tort de s’excuser ! Il n’y a aucune faute !

Les réactions contre cette fiction ont été largement partagées de la gauche au Rassemblement national. Il y a plusieurs raisons :

  • D’abord, tout le monde a focalisé sur l’image de Danièle Obono enchainée.
  • Ensuite, il y a l’inculture historique de la classe politique d’aujourd’hui.
  • Il y a aussi la volonté de soigner son profil antiraciste à bon compte, même pour le Rassemblement national, qui est dans une volonté éternelle de la fameuse dédiabolisation.
  • Ensuite, se faire les « petits jeunes » de Valeurs actuelles fait plaisir à beaucoup de gens ! Y compris au Rassemblement national !
  • Et cinquième raison, la plus importante, c’est qu’après un été qui fut le plus cruel démenti à toutes les thèses antiracistes depuis 40 ans, la gauche n’était pas mécontente de reprendre la main sur son discours idéologique. Elle surjoue cette indignation antiraciste pour faire oublier la leçon de choses de l’été !

Mélenchon utilise la vieille technique trotskiste ! Il connait ses classiques. Il faut victimiser Obono ! Il faut criminaliser ceux qui l’attaquent ! Obono le fait très bien, d’ailleurs ! Elle se répand partout sur tous les médias : « Ah … J’ai mal à ma France ! … J’ai mal à ma République ! »

Mais je croyais avoir vu madame Obono refuser de dire Vive la France ! à la télévision !

J’ai vu madame Obono organiser des réunions interdites aux Blancs ! Où a t-elle vu la République là dedans ?

J’ai vu madame Obono dire tout son amour pour Mohamed Mehra qui tue des enfants juifs avec un pistolet sur la tête ! Ça c’est madame Obono !

Et madame Obono vient pleurer parce qu’on se moque d’elle ? Dans un journal, dans une fiction ? Mais on rêve !

Je vais vous dire :

Non seulement on a le droit de se moquer de madame Obono, mais on a le devoir de combattre madame Obono !

Quand Daumier dessine Louis Philippe sous la forme d’une poire, il se moque du Roi ! Il aura des procès pour ça ! Aujourd’hui madame Obono, c’est le Roi !

On est dans la phrase de Saint Just : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! » La gauche en est toujours là ! Robespierre traitait CamilleDesmoulins qui se moquait de lui, de polisson, avant de l’envoyer à la guillotine ! On en est toujours là !

A une question de Christine Kelly disant que Valeurs actuelles est différent de Charlie Hebdo, Zemmour répond :

Voulez-vous dire qu’on peut justifier les caricatures de Charlie Hebdo et pas celles de Valeurs actuelles ? Ça veut dire qu’on a le droit, sur France Inter, de se moquer de l’Eglise, de Jésus, de l’extrême droite mais on n’a pas le droit, dans Valeurs actuelles de se moquer de Danièle Obono et des indigénistes. Moi je ne comprends pas ce deux poids, deux mesures !

Mais c’est ce que crie la gauche : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! »

Voici un court extrait d’un autre édito d’Eric Zemmour Dana la même émission :

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “« On a le droit de se moquer de madame Obono,
mais surtout le devoir de la combattre ! » (Zemmour)”

  1. L’été a été long à la télévision: que des reprises déjà vues et revues, des médecins jusqu’à saturation qui n’étaient pas d’accord sur cette « pandémie » ou « cette petite grippe », ce masque qui ne masque que nos sourires mais laisse passer ce virus (d’ailleurs, les ventes de rouge à lèvres se sont effondrées!), ce remède qui a guéri pendant 70 ans et qui aujourd’hui est mortel, des manifestations de 10000 personnes car l’émotion est plus importante que la loi, mais mariages et obsèques interdits!
    J’imagine notre ami Eric s’énervant dans son coin!

  2. Publicité gratuite. Obono peut dire Merci à VA!

  3. C’est fort bien analysé et très bien envoyé. J’ai acheté le numéro de VA pour voir ce qui était écrit et je l’ai trouvé très juste historiquement et très réjouissant.

  4. Obono et ses frères et sœurs sont tous les mêmes………………comme d’autres, victimes à vie du malheur de leurs ascendants dont nous ne sommes nullement responsables!
    D’ailleurs ont ils tous été victimes?

    Oboono et toutes ces assos de m…e peuvent retraverser la mer pour rentrer dans leurs pays respectifs ou ils seront heureux à nous critiquer et insulter les méchants blancs!
    obono est comme rocailla et cie, insupportable a voir et à entendre. Ce sont eux qui transpirent la haine, pas nous.

    Zemmour est bien patient, à répondre à des questions incompréhensibles ou encore quand il se fait reprendre comme encore hier soir! « mais pas que » ………….pour la mise en cause des négriers africains en tête des marchands d’esclaves!

    J’ai trouvé le truc pour regarder cette émission épatente. En replay et je zappe celle qui me dérange avec sa grosse tête!

  5. La chasse aux sorcières a commencé.
    LCI décide d’écarter Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles, de son antenne
    Pour ma part, je ne regarde pas cette chaîne……….pujadas m’insupporte lui aussi!

    Que LCI embauche chikirou en qualité d’intervenante! …..
    Zut, bfm a devancé lci!

    CNEWS va peut être le recruter dans quelques mois!

  6. Macron qui console Mme Obono alors que celle-ci a insulté ouvertement le 1er ministre c’est quand même fort, Il met le genou à terre devant le buzz et l’opinion, c’est pas la première fois malheureusement où devant le buzz il change de position, ou prend des mesures.
    Il me semble que le Président de la république et le premier ministre devraient être les garant de la neutralité de l’état et devraient veiller au pluralisme de l’information alors que depuis 3 ans ce n’est plus le cas, c’est grave inquiétant, ils n’ont pas à condamner ni à dire quelles opinions doivent être défendues par un hebdomadaire.
    Valeurs actuelles dérangent, VA secouent le cocotier, alors qu’il suffit à ceux qui n’adhèrent pas à sa ligne éditorialiste de ne pas lire cet hebdomadaire , perso je ne lis pas libé ni le nouvel obs.

  7. Une bonne analyse de E Zemmour, qui une fois de plus denonce les instrumantalisations faites, (la main sur le coeur) par la pseudo bien pensance et toute la goche.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *