Pétain, non ! Mais Hô Chi Minh oui !

Publié par le 10 Nov, 2018 dans Blog | 7 commentaires

Pétain, non ! Mais Hô Chi Minh oui !

Une fois encore, je vais dénoncer ici

le « deux poids, deux mesures »

qui caractérise la gauche et les médias en France.

Pour ce faire, je veux rapprocher deux faits mais surtout comparer le traitement politico-médiatique qui en a été fait !

– d’une part, l’énorme polémique à propos de Pétain,
– d’autre part, l’hommage rendu à Hô Chi Minh.

A priori, aucun rapport entre les deux, quoique …

1 – La polémique Pétain

Les faits

Le 18 septembre, la Mission du Centenaire 14-18 évoque, dans un dossier de presse, une « cérémonie d’hommage aux maréchaux de la Grande Guerre à l’Hôtel national des Invalides » le dimanche 11 novembre à 9 heures.

« Cette cérémonie, organisée par l’état-major des armées et le gouverneur militaire de Paris, se tiendra en présence du Président de la République », annonce le « programme national commémoratif 2018″ diffusé dans le dossier de presse.  »

Il s’agira de rendre hommage aux huit maréchaux qui ont dirigé les combats pendant la Première Guerre mondiale, œuvré pour la victoire finale tout au long de la guerre, et dont cinq sont inhumés aux Invalides », est-il ajouté.  Or, ces huit maréchaux, nommés à ce titre entre 1915 et 1924, se nommaient Joffre, Foch, Fayolle, Franchet d’Espèrey, Gallieni, Lyautey, Maunoury… et Pétain, qui fut nommé maréchal de France en 1918.

Mercredi 7 novembre, Emmanuel Macron déclenche une tempête en jugeant « légitime » de rendre « hommage (samedi) aux maréchaux qui ont conduit l’armée à la victoire », y compris Pétain, estimant qu’il a été « pendant la Première Guerre mondiale un grand soldat » avant de conduire « des choix funestes » pendant la Deuxième Guerre en collaborant avec le régime nazi.

La polémique

A partir de là, la machine politico-médiatique se met en route !

Le CRIF (Conseil Représentatif des Institutions juives de France) réagit via un tweet de son président, Francis Kalifat :

Le PS a ses vapeurs, exprimées par son député Luc Carvounas :

La polémique fait rage, notamment sur les chaines d’info,0 et Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, ne trouve rien de mieux, pour justifier la position de son Dieu-Jupiter, que d’invoquer une déclaration du général de Gaulle  :

« Sa gloire à Verdun ne saurait être contestée ni méconnue par la Patrie »

Pour une fois je défendrai Macron …

Oui, je trouve illégitime et partisan de faire une lecture sélective de l’histoire et de ne retenir que les faits qui nous arrangent.

Emmanuel Macron a bien expliqué sa position :

Il y a un maréchal Pétain qui a été un des acteurs et des grands soldats de 14–18, et ça vous ne pouvez pas l’effacer, et donc j’ai simplement dit: on n’efface pas l’histoire, on n’est pas les procureurs de l’histoire.

Il a enfin rappelé que jusqu’à Jacques Chirac (1995–2007), les présidents de la République avaient fait fleurir chaque année la tombe de Pétain à l’île d’Yeu.  

2 – la non-polémique Hô Chi Minh

En voyage officiel au Vietnam, le premier ministre Edouard Philippe a visité le bureau de Hô Chi Minh, le libérateur du Vietnam, vainqueur de la bataille de Diên Biên Phu contre l’armée Française et lui a rendu un hommage appuyé.

Il a laissé, sur le livre d’or, le message suivant :

A Hanoï, je suis heureux de célébrer l’amitié entre nos deux peuples et de rendre hommage au président Hô Chi Minh, artisan de l’indépendance d’une grande et belle nation. L’austérité sereine du bureau de Hô Chi Minh montre combien le travail et le calme, la détermination et la constance servent les projets des Etats

Seule l’opposition a dénoncé le caractère honteux, indécent et indigne de cet hommage. Il n’y a guère que Valeurs actuelles qui ait relayé cette indignation dans un article.

Deux « maladresses » qui ont reçu des traitements médiatiques totalement différents !

Mais voilà, l’un des protagonistes est de droite et est devenu, pour la gauche, le symbole de l’extrême droite et du fascisme. Et l’autre était communiste, et il est habituel, à gauche, d’absoudre tous les communistes de leurs violations permanentes des libertés individuelles et des droits de l’homme.

Danièle Mitterrand et sa complaisance vis-vis de Fidel Castro

La gauche ne met pas au même niveau, les dictatures de droite et de gauche. Pour elle, les premières sont condamnées sans appel, alors que les secondes bénéficient de compréhension, pour ne pas dire de complaisance. Leurs exactions ne sont que des effets collatéraux de la lutte des peuples et des classes. Pour leur libération du grand capital et de l’impérialisme américain, bla bla bla …

En résumé, c’était pour la bonne cause !

Edouard Philippe, un vrai premier ministre de gauche !

J’aimerais pointer, outre cette indignité vis-vis des soldats tombés en Indochine, la complicité d’Edouard Philippe avec Emmanuel Macron pour mettre en place une stratégie pour les prochaines élections européennes.

Il s’agit d’opposer les « BONS » européistes avec les « MECHANTS » nationaliste, les affreux populistes. Emmanuel Macron rappelle sans arrêt la comparaison de notre époque avec les années 30 : les années fascistes !

Edouard Philippe vient d’enfoncer ce clou mitterrandien bien rouillé en publiant, de façon inhabituelle, sur sa page Facebook, une violente tribune contre la montée de l’antisémitisme en France. Est-ce l’endroit pour délivrer une statistique indiquant que les actes antisémites ont augmenté de 69 % au cours des 9 derniers mois ?

Et pourquoi publié cette tribune le 9 novembre ? Tout simplement, tout symboliquement, le jour anniversaire de la terrible « nuit de cristal » qui avait vu les nazis se déchainer contre les synagogues et les magasins tenus par des juifs.

Ce faisant, il pointe uniquement le supposé antisémitisme de l’extrême droite en taisant celui, patent, sous couvert d’anti sionisme, de l’extrême gauche et celui autrement plus inquiétant des quartiers sensibles à majorité musulmane.

C’est malhonnête et dangereux !

Avec ces deux faits divers, Edouard Philippe vient de se ranger définitivement dans le camp de la gauche. Que les électeurs de droite s’en souviennent !

A lire en complément cet article d’Elisabeth Lévy paru dans Causeur :

Macron voit du pétainisme partout … sauf sur la tombe de Pétain.






7 Réponses à “Pétain, non ! Mais Hô Chi Minh oui !”

  1. Une commande d’Airbus vaut bien une compromission pour des hommes sans honneur, non ?

  2. Fille et petite fille de résistants, je ne défendrai pas manu.

    J’ai trop entendu mes parents et mes grands parents parler des collabos, des trains de juifs partis pour les fours… et des horreurs qu’on subi les résistants (surtout les résistants de droite, puisqu’il fallait impérativement prouver que c »‘était la gauche qui était à l’origine de l résistance, ce qui est faux!)

    Désolée, mais on peut être vaillant à un moment et finir comme un monstre, c’est un évidence

    mais si on honore un monstre parce qu’il a été vaillant lorsqu’il était jeune, je me demande pourquoi on n’honore pas de types comme certains dictateurs, qui étaient peut-être de gentils enfants lorsqu’ils étaient plus jeunes!

    Et puis, aussi, si on honore un mec qui a pfermé les yeux devant certaines actions fort méprisables et c’est un euphémisme , je comprends mieux pourquoi on libère des terroristes parce que les voisins les trouvaient gentils garçons!

    Quant à l’antisémitisme, Ce maréchal l’était + ou-, semble t-il (ou alors manipulé par l’Allemagne?), et lorsqu’on regarde qui est antisémite à l’heure actuelle, on peut constater que ce sont les pro-palestiniens (c’est bien connu, les arabes habitaient la région bien avant les juifs…et le génocide de la bataille des fossés est une fake news), pro-palestiniens qui sont rarement de droite, et certains territoires de la république française que je ne décrirai pas pour ne pas poser problème à notre charmant hôte.

  3. J’ai entendu à la radio, une partie du discours de De Gaulle de 1966, dont est extraite la phrase que vous citez. Si le Général a dit que « sa gloire à Verdun ne saurait être contestée ni méconnue par la Patrie », alors tout est dit !
    La gauche qui a fourni les ministres de la collaboration, en jetant l’opprobre sur le Maréchal, se dédouane à bon compte !

    • C’est une habitude a goche.

      Ca me rappelle un livre sur la 2 e guerre mondiale, ou des soldats danois embauché de force, par l’Allemagne,etait en russie,
      disait des communistes: un communiste ne peut pas avoir tort…

      Comme tous a goche ils se dedouannent de leur mefait, complicité, collaborations etc… C’est la goche…

  4. o chi min, staline, et bien d’autres comme fidel castro, ont ete des dictateurs « proletaire » ( soi disant pour le peuple), qui ont mené leur peuple a travers une feroce dictature.

    Nul doute que celle ci, par les bobo goche, infantilisés par des propagandes ou rendu completement idiot par la goche, preferent de loin, ces pretendues « democratie popuplaire »,
    tandis que de simples soupçons de dictature par la droite sont denoncé violemments, par cette goche complaisante, niaise,stupide, arrogante, qui fait la morale a tout le monde et l’ont a geometrie variable.

    Ce qui me rappelle, qu’avec le sejour du ministre des affaire etrangere russe, au temps de staline, avait pour devise: la verité d’un moment, n’est plus une verité par suite… Tout depend des opportunités.

    Cela veut dire que ces cocos, usent aussi des cette devise… Comme des marchand de tapis, esperont que la goche ne prennent pas exemple sur eux, mais on ne sait jamais avec ces zozos a morale a geometrie variable.
    cupide, qui

    • Et pour les bobos parisiens passionnés par l’art comment encenser M. Roman Polanski coupable d’actes répréhensibles sur mineure et jamais jugé car protégé par l’establishment du cinoche et fustiger les deux faces de Petain, jugé, condamné à mort, mais jamais exécuté et destitué de tous ses titres.

      Pour moi, Polanski, c’est de l’impunité comme les multi-récidivistes auxquels on offre une 2ème chance puis une 3ème et une 4ème.

      Ca, c’est aussi du 2 poids 2 mesures !!!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *