Poutine, seul vrai défenseur des valeurs occidentales

Publié par le 7 Juil, 2019 dans Blog | 8 commentaires

Poutine, seul vrai défenseur des valeurs occidentales

Quel est le seul dirigeant d’Europe
qui défend vraiment l’Occident ?

Quel est celui qui reconnait encore
les racines chrétiennes de l’Europe ?

Quel est celui qui se bat pour les valeurs tirées de ces racines ? Quel est le dirigeant qui ose légiférer pour protéger les jeunes enfants de son pays contre la propagande homosexuelle. Ce qui, dans beaucoup de pays, serait le comble de la mesure réactionnaire !

Ce chef d’Etat, est le plus honni, le plus vilipendé des dirigeants d’Europe, un peu comme Viktor Orban. Avec Donald Trump, il concentre toutes les critiques de la bien-pensance européenne !

Il s’agit de Vladimir Poutine.

Certes, Poutine n’est pas un modèle de démocrate mais quand on voit comment Emmanuel Macron rogne, chaque jour un peu plus, la liberté d’expression, on ne pourra bientôt plus donner à Poutine de leçons de démocratie.

En marge du G20, Vladimir Poutine a donné plusieurs interviews au cours desquelles il s’est érigé en défenseur des valeurs de l’Occident.

Extraits :

Dans certains pays européens, on dit aux parents que les filles ne peuvent plus mettre de jupes à l’école. C’est quoi ça ?

Cette idée progressiste commence à être dépassée. Le progressisme a vécu.

Il y a toutes sortes de choses maintenant : on a inventé cinq ou six genres (…) je ne comprends même pas ce que c’est.

Cela peut expliquer le phénomène de Trump!

Le problème est que cette partie de la société assez agressive impose son point de vue à la majorité écrasante des gens.

Banderole déployée au cours de la dernière Gay Pride !

Les représentants des idées libérales imposent un certain type d’éducation sexuelle à l’école, les parents ne le veulent pas, mais on ne demande pas leur avis.

Cela peut expliquer le phénomène de Trump, sa victoire, le fait que les gens mécontents sortent dans la rue dans les pays occidentaux. Alors que la Russie est souvent accusée à l’Occident d’ingérence dans les processus politiques d’autres pays, il y a de vraies raisons profondes pour le mécontentement.

Nous avons une attitude très calme envers la communauté LGBT : Nous avons une loi, critiquée par tout le monde, la loi interdisant la propagande homosexuelle auprès des mineurs. Mais écoutez, laissez une personne grandir, devenir adulte et puis décider qui elle veut être.

Quant on observe l’agressivité et malheureusement la puissance du lobby LGBT, on se dit que de notre côté, si nous tenons à nos valeurs, nous devons nous mobiliser pour les défendre !

Et force est de constater que Vladimir Poutine est l’un des rares homme d’Etat à conduire cette résistance !

Voici une excellente mise au point qui reflète parfaitement l’avis de l’immense majorité du Peuple Russe et qui explique pourquoi il n’y a pas, et il n’y aura pas, de « marches » décadentes en Russie.

Merci de tweeter cet article :





8 Réponses à “Poutine, seul vrai défenseur des valeurs occidentales”

  1. Cette interview a été rapportée dans « la presse » avec des titres traduisant de l’anglais « liberalism » par libéralisme, ce qui est une escroquerie !

    Les propos de Poutine sont l’expression d’un bon sens qu’on aimerait entendre plus souvent chez nous. Enfin, il est toujours dangereux de vouloir à tout prix imposer notre façon de voir …

  2. Christian 54 dit:

    Les pédézégouines comme ils se définissent eux-mêmes commencent à nous les briser menu !
    Il n’y en a plus que pour les minorités qui s’octroient tous les droits sous les yeux complices et énamourés d’un gamin immature qui s’est pris la grosse tête !

  3. Oh, pourquoi est il détesté?
    Justement parce qu’il défend les valeurs occidentales;
    j’ai une maie russe qui me dit que ses ex-compatriotes (elle est devenue française) ne comprennent pas (ou plus) les français.

    Elle est chrétienne orthodoxe, elle se sent soutenue par Poutine, qui, selon elle, défend la chrétienté en n’interdisant pas les autres religions à condition qu’elles soient pratiquer sans ostentation.

    j’ai vu très récemment des laïques, brodeuses d’icônes : absolument magnifique.
    On les sent totalement épanouies: merveilleux.

    Pour ma part, j’espère que nous aurons un jour un Trump ou un Poutine, un Orban.. : on ne peut pas tout avoir et, surtout Poutine,ils sont quelque peu autocrates.

    Mais plutôt que de subir l’autocratie progressiste de macron, avec la fin de la liberté d’expression et la vie telle qu’elle est actuellement :
    — mélange social de celle que voulait un certain tyran allemand (eugénisme du début à la fin de la vie ,
    — avec projets pour supprimer le droit de choisir sa fin de vie pour les uns et de retrait pour les soignants)
    — de la vie de Sodome et Gomorrhe imposée
    — la volonté prégnante d’abaisser le niveau de compétences et de réflexion de nos jeunes

    –> je préfère encore un autocrate tel que ce trio cité!

    Et, hélas, nous n’avons en stock chez nous que l’incompétente, vulgaire et elle aussi narcissique Marine..
    Avec « ça », nous allons encore nous enfoncer jusqu’aux antipodes!

    • Le problème n’est pas le soit disant progressisme de gauche ou le narcissisme de la soit disant extrémiste de droite !!!

      Le problème est que la droite qui s’appelait narcissiquement « droite de gouvernement » parce qu’elle voulait être populaire aux yeux de la sphère médiaco-judiciaire et le star-système n’a pas voulu traiter les problèmes des citoyens de second rang lorsqu’exercait le pouvoir et que ces thématiques n’étaient évoquées que par le FN.

      Pas de parti conservateur en France, soit classé extrême-droite ou soit classé « neuneu » fascisant à l’instar de Philippe de Villiers qui aurait du être suivi en son temps par l’aile conservatrice ou souverainiste de droite.
      Ils ont préféré conserver l’aile molle qui les a trahi à chaque élection comme Bayrou ou depuis comme bien d’autres (NKM, AJ, etc…).

      Au final, avec leurs 8,5% de voix exprimées à se partager, ils ont préférer rallier le camp de celui qui a exploité leurs faiblesses plutôt que de choisir les alliances de circonstance afin d’exprimer à l’électorat conservateur la determination à se saisir des vrais problèmes (Macron ne les traitera jamais) avec leur « grande » compétence sans le « narcissisme Suzannesque »…

  4. J’allais le dire…

    Cherchez les têtes de turc préférées de n’importe quel canard occidental – au hasard, « Ouest France », dont je ne manque jamais une occasion de souligner la bêtise bien-pensante et conformiste, et vous trouverez dans le désordre: Poutine, Salvini, Orban et Trump…

  5. Puisque je vous dis que la démocratie, où c’est la majorité qui décide, est discriminatoire envers les minorités. Il faut donc abolir la démocratie. Ah, c’est déjà en cours? Bon, OK, je sors …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *