Quand la bien-pensance pense mal …

Publié par le 26 Juin, 2018 dans Blog | 9 commentaires

Quand la bien-pensance pense mal …

A l’image de Libération, qui, droit dans ses bottes, assume de représenter la bien-pensance, et donc affirme sa certitude d’être « du côté du Bien », Bernard-Henri Lévy court les plateaux télévisés et prêche l’accueil des migrants (en France, mais pas chez lui ! Ça n’est pas bien adapté !)

Sur Europe1, dimanche dernier, il a donné une leçon de morale à ce qu’il appelle (péjorativement ?) les « populations européennes. »

Il a affirmé, sans sourciller :

« On ne peut pas parler de crise des migrants. Le solde migratoire de l’Europe, comme disent les démographes ou les économistes, est nul. La balance est à zéro. Cette histoire de migrants ne tient pas ! »

Il faut être imbu de sa personne, comme ce philosophe de plateaux de télévision, pour affirmer devant les Français qu’il n’y a pas de crise migratoire ! L’Europe est sur le point d’exploser sur la question migratoire mais BHL, lui, ne voit pas de crise !

Bernard-Henri Lévy sur Europe 1, 24 juin 2018. Capture d’écran Dailymotion/Europe1

Avant de revenir sur ce soi-disant solde migratoire nul qu’invoque BHL, il faut citer d’autres propos encore plus graves, tenus dans la même émission. On y perçoit tout le mépris que le philosophe nourrit contre le peuple :

« Je crois que ce n’est pas un ras-le-bol mais un affaiblissement spirituel, une sorte d’affaissement intérieur des populations européennes. Quand on n’est pas capable de supporter autrement que comme une menace d’invasion un bateau fantôme qui croise au large des côtes européennes, c’est que ça ne va pas à l’intérieur. Je constate une espèce de fatigue, de lassitude démocratique dans nos pays. »

Les mots sont forts : « affaiblissement spirituel, affaissement intérieur. » Dieu merci, nos élites, BHL en tête, restent dignes et ne s’affaiblissent pas !

Quid du solde migratoire en Europe ?

C’est Michèle Tribalat, une démographe reconnue, qui a répondu à Bernard-Henri Lévy, dans un article de son blog, dans la rubrique « Fake News des élites ». Voici quelques éléments de cet article concernant le solde migratoire européen :

Pour Michèle Tribalat, le solde migratoire est un « piètre indicateur de l’immigration étrangère » :

Une autre façon de se faire une idée de l’évolution récente consiste à examiner le taux d’accroissement de la population née sur place et de celle née à l’étranger.

Mais bien évidemment, les bien-pensants trouveront cette façon d’analyser la démographie européenne discriminante et non politiquement correcte !

Le graphique ci-dessous donne le taux d’accroissement de la population totale, de celle née dans le pays, de celle née à l’étranger (y compris dans un autre pays de l’UE) et de celle née en dehors de l’UE.


* Taux d’accroissement de la population dans l’UE28 selon le lieu de naissance (en % ; 2013-2016) Source : Eurostat

Ainsi, en 2016, on relève que :

  • La population globale a augmenté de 0,2 %
  • Le nombre des européens nés en Europe a baissé de 0,3 %
  • Le nombre des européens nés en dehors de l’Europe  augmenté de 4,8 %

En 2016, la population immigrée a progressé
24 fois plus vite que la moyenne de la population !

La population née à l’étranger ne varie que sous l’effet de la mortalité, des entrées et des sorties (qui composent le solde migratoire). Manifestement, on est loin d’une situation qui pourrait correspondre à un solde migratoire nul.

C’est particulièrement vrai pour l’Allemagne où la population née à l’étranger a augmenté de 10% en seulement une année (2016) alors que la population des natifs diminuait d’un peu plus d’1% (graphique ci-dessous).

* Taux d’accroissement de la population en Allemagne selon le lieu de naissance (en % ; 2013-2016) Source : Eurostat

En Allemagne, en 2016, la population immigrée a progressé
23 fois plus vite que la moyenne de la population !

En conclusion

Comment doit-on juger les propos de Bernard-Henri Lévy ?

A l’évidence avec la plus grande sévérité, car de deux choses l’une :

  • soit BHL est de bonne foi en utilisant l’argument du solde migratoire nul et dans ce cas il fait preuve d’une ignorance crasse en matière de démographie,
  • soit il utilise sciemment un chiffre qu’il sait non significatif mais qui lui permet de diaboliser tous ceux qui s’alarment de la non-maîtrise de l’immigration en Europe.

M’interdisant de mettre en doute les capacités intellectuelles de notre philosophe « national », je ne peux que choisir la seconde option. BHL n’est qu’un représentant parmi d’autres de la bien-pensance qui considère qu’il est de son devoir de mentir au peuple parce que c’est pour le bien du peuple.

Seules les élites (de gauche), représentantes distinguées du camp du bien, détiennent la vérité. Elles sont donc adeptes du conseil de Bertold Brecht :

« Puisque le peuple vote contre le Gouvernement,
il faut dissoudre le peuple. »

Avec le glissement à droite généralisé des peuples européens qui portent de plus en plus les populistes au pouvoir on peut penser que …

… Le peuple a commencé à dissoudre les élites !

* Graphiques repris de l’article du blog de Michèle Tribalat






9 Réponses à “Quand la bien-pensance pense mal …”

  1. Christian 54 dit:

    Le pauvre BHL est victime d’un grave affaissement moral et spirituel.
    Des soins palliatifs s’imposent. De toute urgence. L’ECG est tout plat….

    • Entierement d’accord.

    • Entièrement d’accord, lui, le grand conseiller est à l’origine de l’intervention en Libye sous Sarkozy, point de départ du principal flux migratoire. On va se garder de suivre ses conseils qui mènent systématiquement au chao. BHL est à la géopolitique ce que Paco Rabanne est en prédictions, qu’il retourne se murer dans sa citadelle de nanti.

  2. BHL fait partie de ces hypocrites qui refusent d’admettre la réalité et la verité et travaillent contre les peuples à leur remplacement et oublient volontairement les millions d’immigrés amenés en europe qui ne fait que l’enfoncer.

  3. Je lis sur sa fiche Wiki :Pascal Boniface écrit de lui « En tête de liste, il y a l’influent Bernard-Henri Lévy, alias BHL le « seigneur et maître des faussaires », dont le « moralisme se mue en Maccarthysme », redoutable dans l’art d’exercer le « terrorisme intellectuel », alors même que ses fiascos retentissants disqualifieraient sur-le-champ bien moins omnipotent que lui. »
    Pas grand chose à ajouter !

    • Christian 54 dit:

      Certes… mais Pascal Boniface est lui même plus que sujet à caution (et que l’on ne compte pas sur moi pour la verser).

  4. BHL n’est pas le seul représentant du camp du bien à trouver que le populo sent l’ail et pue des pieds.
    Dans le « Ouest France » de Dimanche dernier,on trouve aussi Antoine De Caulne,parfait représentant lui aussi de la gauche morale et bobo,pour expliquer que ce sont Les « vieux » qui ont-mal- voté en faveur du Brexit au Royaume uni.

    Alors,changer le peuple n’est peut être pas d’actualité,mais revenir à une forme de suffrage censitaire,tel qu’esquissé par Attali,d’où seraient exclus les pauvres,les vieux,les ruraux,bref tous ceux qui votent mal,au profit des citadins et de tous ceux qui votent bien,selon les critiques d’Attali;peut être pour après demain…

  5. Critères d’Attali et non critiques… 🙂

  6. « … Le peuple a commencé à dissoudre les élites ! »
    Oh! que j’attends ça avec impatience mais au 1er degré

Trackbacks/Pingbacks

  1. Des millions de lépreux en Europe ? | A droite fièrement ! - […] Voilà que je consacre deux articles coup sur coup à cette institution dont les fondations sont ébranlées par la…
  2. M. Macron les peuples européens ne veulent pas de migrants point barre | La Gauche m'a tuer - […] Voilà que je consacre deux articles coup sur coup à cette institution dont les fondations sont ébranlées par la…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *