Quand les journalistes vont à la soupe …

Publié par le 12 Juil, 2019 dans Blog | 3 commentaires

Quand les journalistes vont à la soupe …

On a récemment entendu Jean-Michel Apathie s’expliquer laborieusement sur sa présence à l’un des dîners fastueux donnés par François de Rugy à l’Hôtel de Lassay quand il était encore président de l’Assemblée nationale.

C’est aujourd’hui au tour de Serge Raffy, un journaliste de gauche, travaillant à l’Obs. Il intervient très régulièrement dans l’émission 24H Pujadas, le soir, sur LCI. On peut mesurer à chaque fois , combien ce socialiste est devenu un serviteur fidèle de la Macronie.

Hier, j’ai bouilli devant mon poste en regardant ce « journaliste » défendre avec virulence François de Rugy et ses dîners fins auxquels il reconnait avoir participé. Mais où est passé son socialisme ? N’a t-il rien compris des manifestations des Gilets jaunes ? Ne sent-il pas la juste colère des Français qui n’en peuvent plus des privilèges que la classe politique s’arroge et qui perdurent malgré les mesures prises pour mieux les contrôler ?

Du homard, une bouteille de Château Cheval Blanc à 550 € la bouteille … Comment un homme de gauche peut-il un instant cautionner ce gâchis de l’argent public au moment-même où l’on rogne les APL et les montants des retraites ?

Le coeur à gauche et le portefeuille à droite ? C’est ce qu’on dit non ?

Encore un exemple de plus de cette gauche caviar
qui se délecte sans vergogne des fastes de la République !

Voici un court extrait des interventions de Serge Raffy :

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Quand les journalistes vont à la soupe …”

  1. Une bouteille à 500 euros, mais c’est de la piquette! Du homard, que du surgelé! du champagne, pour écouler la mauvaise récolte et aider les viticulteurs qui ont subi les intempéries! Enfin, quoi! je suis vert … de rage!
    Et puis d’abord, c’étaient des dîners de travail, avec des journalistes pour me faire remonter les opinions des français d’en-bas, enfin, pas tout à fait d’en-bas, faut pas exagérer! Et ces dames, juste pour mettre un peu de couleurs autour de la table, au milieu des costards noirs!
    Mon petit logement à Nantes? quoi, des conditions d’attribution pour un logement social? mais j’ignorais! Qui a pondu cette loi scélérate? un écolo surement!

  2. J’attends avec gourmandise la défense genre « et puis de toutes façons, dans le privé, ils font pareil, alors … »
    Après, faut pas non plus s’emballer, le budget de la présidence de l’AN c’est 1 million € … hors fonctionnement(les employés sont sur le budget de l’assemblée ). Faut pas non plus tomber dans un excès digne de Tartuffe et s’attendre à ce que le 3 ème personnage de l’état, mange du Mc Do !
    Pour le coup de l’appartement, on se souvient des précédents, du fils Juppé en passant par Alexis Corbière, c’est un moyen classique d’acheter un adversaire pour un plat de lentilles, ou de récompenser un fidèle, pour service rendu. Hélas, à travers des commissions opaques (OPAC ? ), les responsables sont invisibles.

    Et j’aimerais que les limiers de Médiapart et du Canard, épluchent avec le même zèle, la présidence de « Don Bartolone », et celle de tous les anciens présidents socialistes de l’AN, qui à part Fabius, sont arrivés sans le sou et repartis riches …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *