Quand Macron veut faire du Poutine …

Publié par le 23 Juil, 2017 dans Blog | 4 commentaires

Quand Macron veut faire du Poutine …

Voici un article initialement publié dans Challenges, puis repris et illustré de photos par le site Fawkes-news.com :

Emmanuel Macron a joué à l’aviateur jeudi dernier. Dominique et François Gaulme, auteurs du livre « Les Habits du pouvoir », décryptent ce que laisse transparaître un tel choix de communication.

Cet article est plus objectif que d’autres car Le Nouvel Obs a aussi rapporté que « Emmanuel Macron a offert un bien beau moment de communication. En toute modestie. » Lorsqu’il s’agit de Poutine par contre, le même média nous dit que la « propagande russe » présente « une iconographie de surhomme ». Fawkes

Le 24 juin dernier, Emmanuel Macron se muait en boxeur pour illustrer les journées olympiques, il y a deux semaines à peine on le retrouvait en tenue de la marine nationale. Ce jeudi 20 juillet sur la base aérienne d’Istres, les militaires l’ont accueilli en combinaison de pilote. Le constat est sans appel : notre président se déguise.

« Comme Martine va à la ferme, Manu joue au pilote », ironisent Dominique et François Gaulme, auteurs du livre « Les Habits du pouvoir. Une histoire politique du vêtement masculin ». Adopter le costume d’autrui est une tradition longue au sein des stratégies de communication des puissants. La famille royale britannique passe son temps à enfiler couronnes de fleurs et habits traditionnels du pays. On se souvient bien entendu de François Hollande arborant une pelisse et une chapka en fourrure lors de sa visite officielle au Kazakhstan.

Oui, mais Emmanuel Macron a cela de différent que les costumes qu’il enfile sont des uniformes professionnels et non une forme d’expression de son amitié au pays étranger qui le reçoit. « Il y a un côté très enfantin, la toute puissance enfantine du petit Macron qui s’habille comme il veut car il est le chef », s’amusent Dominique et François Gaulme. Le président quitte son uniforme au sens Brummellien du terme. A l’image de George Brummel qui s’habillait tous les jours exactement de la même manière, Emmanuel Macron ne se sépare jamais de son costume bleu slim.

Jupiter joue la proximité

Loin de l’uniforme de chef de Charles de Gaulle, celui de Macron n’entrave pas les gestes car c’est avant tout une tenue d’action, de soldat. Jupiter joue la proximité et quitte le Mont Olympe pour se rapprocher des mortels. « Il cherche aussi à rassurer après son clash avec le général de Villiers. Et puis, il ne faut pas oublier que c’est le premier président qui n’a pas fait son service militaire, il est nécessaire qu’il s’affirme face à l’armée ».

Que ce soit à la base aérienne ou dans un sous-marin, Emmanuel Macron choisit de porter des tenues de combat. La combinaison de Macron évoque la profession qui s’y rattache. Or, dans l’imaginaire collectif, les pilotes de rafales sont des sortes de « héros » qui mettent en danger leur vie pour la Nation.

Un côté Poutine

« Ce sont également des vêtements qui exaltent la virilité. Ça sent la testostérone à plein nez », estiment Dominique et François Gaulme. On a du mal à ne pas penser à la communication de Vladimir Poutine, Poutine torse nu sur un cheval, Poutine qui joue au hockey. Tout comme le président russe, il semble suivre le motto ‘Je suis un homme, un vrai’.

Cette toute puissance du chef magnifiée par un corps viril est relativement ancienne. Dans le sillon de l’héritage d’Alexandre le Grand, les Séleucides se représentaient dans le plus simple appareil et exposaient leurs statues nues sur la place publique. Les muscles étaient saillants et l’image du pouvoir virile.

« Au XVIIIème siècle, on ne prenait plus soin du corps. Il faut attendre la fin du XIXème siècle pour que le muscle soit magnifié de nouveau. Dans l’antiquité, la représentation du chef nu était en lien avec son statut de Dieu. A l’époque moderne, c’est davantage un signe de la mise en valeur de la forme physique. Macron se prend pour un roi mais pas encore pour un dieu ! », expliquent Dominique et François Gaulme.

Démentir les rumeurs ?

Cette culture du corps trouve également ses racines dans le cinéma hollywoodien. Auparavant, la mode venait des sphères du pouvoir, mais avec l’avènement d’Hollywood la mode a été créée de plus en plus chez les stars. Or, « le cinéma exalte la beauté du corps, le corps nu et bronzé, musclé, entretenu ». Selon Dominique et François Gaulme, afficher constamment sa masculinité ferait aussi écho aux rumeurs qui affirmaient que le candidat Macron avait une liaison avec Mathieu Gallet. « Les bruits qui ont couru l’ont affecté au point qu’il se sente obligé de se justifier au cours d’un meeting. Depuis, on voit Brigitte Macron partout et il semble suinter la testostérone », remarquent Dominique et François Gaulme.

Un homme viril, sportif, militaire aux côtés d’une femme empathique et compatissante, les Macron donnent une image on ne peut plus traditionnelle du couple alors même que lui disait vouloir révolutionner la politique et la société. Son casque sur la tête et les croissants dans la main, François Hollande avait l’air nettement plus punk en comparaison. Au sein du couple Macron, les rôles sont ultra genrés, la femme panse les plaies et écoute quand l’homme va se battre.

Attention au ridicule

Emmanuel Macron est un homme de théâtre. Il joue au standardiste à l’Elysée, au militaire sur une base aérienne, au marin dans un sous-marin. « C’est un acteur, il adore changer de tenue », selon Dominique et François Gaulme. « Macron est certainement un homme de communication. Cependant, il faut qu’il fasse attention car cela devient de plus en plus ridicule« , estiment les auteurs.

A trop jouer la proximité on risque de se brûler les ailes. C’est ce qu’a conclu Valéry Giscard d’Estaing lorsque son idée de déjeuners chez l’habitant ultra mis en scène a tourné à la farce.

Lorsque l’on est président de la République la communication, c’est bien.

La politique, c’est mieux.

Source: Challenges





4 Réponses à “Quand Macron veut faire du Poutine …”

  1. Nous sommes dans l’enfantillage, l’infantilisation et, « en même temps », le paternalisme.
    Les militaires ne s’y tromperont pas, qui l’ont vu dans un command car, en marin et en tenue d’aviateur.
    A présent on entame le vrai travail : l’économie, les migrations (quoique…) et l’UE.

  2. ce matin sur le Point ils veulent nous faire croire que macron est impopulaire parce qu’il fait de bonnes réformes, que cette impopularité veut dire qu’il réussit, en gros ils l’encensent

    Et bien Non, il est impopulaire parce qu’il est en représentation théâtrale constante, il est impopulaire parce qu’il est arrogant et orgueilleux, il est impopulaire parce qu’il est bling bling, il est impopulaire parce qu’il se prend pour Dieu, il est impopulaire parce qu’il se veut aimer de tous, il est impopulaire parce qu’il est nombriliste.

    les contestations ne vont pas se faire au parlement, mais dans la rue
    Attendons les manifs de septembre
    celle des syndicats
    celle des femmes de militaires, de policiers, de pompiers
    celle de LFI
    après on verra où il en sera de son impopularité

  3. Poutine, c’est quand même autre chose ! c’est un ex-KGB, il a été militaire, a pratiqué les arts martiaux, lui, il sait porter l’uniforme, et on le respecte quand il le fait !

  4. si il va à l’opéra, le verra t’on en tutu ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *