Radicalisation : on sait tout depuis plus de 15 ans !

Publié par le 19 Fév, 2020 dans Blog | 4 commentaires

Radicalisation : on sait tout depuis plus de 15 ans !

Je note avec satisfaction que bien des socialistes sont en pleine révolution culturelle dans le domaine de l’islamisation de la France. Encore une vingtaine d’années et ils auront tous compris qu’il y a une corrélation entre immigration et islamisation …

Depuis François Mitterrand, et jusqu’à un passé récent, la gauche et ses relais médiatiques aux ordres ont imposé un black out total sur la question de l’immigration.

Pour ne pas stigmatiser les musulmans et ne pas favoriser le FN.

Résultats édifiants : la France s’est largement islamisée et le Rassemblement national est au second tour de la présidentielle.

Depuis quelques mois, il semble que certains socialistes ouvrent les yeux. Des socialistes comme Julien Drey, Céline Pina, ou François Pupponi, qu’on a récemment vus débattre avec Eric Zemmour, ont changé de discours et ont le courage de reconnaitre la réalité du problème de la progression de l’islam en France, donc qu’ils se sont trompés.

Je vous propose l’interview de Claude Ardid par André Bercoff sur Sud Radio, dans laquelle il parle de son récent livre,  Qui veut tuer la laïcité ?

Cet ouvrage collectif a été écrit par trois journalistes ayant travaillé à Charlie Hebdo, ce qui le dédouane de toute proximité avec l’extrême droite. Avant de vous laisser avec la vidéo de l’interview, voici un court résumé des temps forts :

La fragmentation s’explique par le fait qu’on ait pas traité la laïcité, le vivrensemble, la liberté d’expression depuis plus de 30 ans.

En 1984, après les grandes manifestations contre la suppression de l’Ecole libre, Mitterrand a pris peur, a retiré de projet de loi de Savary, et a réuni le gouvernement et les députés socialistes pour leur dire : « la laïcité, c’est fini ! On n’en parle plus, c’est casse-gueule ! C’est un sujet qui provoque la fragmentation de la société. Et à l’époque, il ne parlait que des catholiques !

Du coup, en 1989, à Creil, quand des collégiennes se présentent voilées en cours, Lionel Jospin, alors ministre de l’Education nationale ne prend pas position, et renvoie la décision aux chefs d’établissement !

Pendant ces trente dernières années, on a fait preuve de lâcheté, de compromis, de bassesse, voire d’achat, en argent liquide, de la paix sociale. Au moment de SOS Racisme et de Touche pas à mon pote, des valises de billets quittaient Matignon et l’Elysée à destination de certains quartiers sensibles et de certains associations cultuelles.

Nous sommes aujourd’hui dans une phase extrêmement dangereuse. Nous allons vers des violences encore plus importantes.

En 2003, Chirac et Fillon demande à un haut fonctionnaire Jean-Pierre Obin, de faire un rapport sur les problèmes de laïcité dans l’Education nationale. Pourquoi dans les classes de philo, on ne peut plus parler de Freud parce qu’il évoque la sexualité devant des jeunes filles, pourquoi il est difficile de parler de la Shoah, pourquoi le darwinisme est Remi en question dans les classes. Ce rapport intitulé :

Les signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires

explique exactement ce qui risque de ce passé en terme de radicalisation de certains élèves dans l’Education nationale. Tout est dit en 38 pages, dès 2003, dans ce rapport (disponible ici).

Il aura fallu trois présidents de la République et huit ministres de l’Education nationale pour que ce rapport sorte en 2015 à la suite des attentats de Charlie Hebdo.

Par ailleurs, en 2003, quand jean-Louis Borloo passe devant la commission Stasi, et explique ce qui se passe dans « les territoires perdus de la République ». Si on n’attaque pas le logement, la culture, la santé, si on ne fait pas une sorte de plan Marshall, on va vers des catastrophes. Il prévoit alors les émeutes de 2005, la radicalisation et les attentats.

Je vous laisse avec la vidéo :

Et ce n’est pas cette photo, prise hier, durant le déplacement d’Emmanuel Macron à Mulhouse qui pourra nous rassurer !

Je recommande la lecture du rapport Obin, disponible ici.

Tout y est écrit, noir sur blanc !

Merci de tweeter cet article :





4 Réponses à “Radicalisation : on sait tout depuis plus de 15 ans !”

  1. Tous détournent les yeux devant la voilée intégrale, micron y compris!

    Par contre, ses yeux s’illuminent quand il écoute religieusement et fixe les yeux dans les yeux les représentants de la diversité!

    Ses annonces? du vent du blabla et du pognon pour les assos!

    Qu’attendre d’un soi-disant président qui tolère et s’amuse de ceci à l’Elysée………(fête de la sisique 2018 avec de plus une bribri qui se contorsionne)

    « Danse, enc… de ta mère, danse », « T’es vénère parce que je me suis fait sucer la b… et lécher les c… »

    De toute façon, je n’ai jamais rien attendu de ce type mais la réalité dépasse la fiction. Son pouvoir de démolition est sans limite. En cela il est bien aidé par tous ses affidés, médias, presse, justice………..

    Pauvre France.

  2. Oui tous constatent une réalité et alors?

  3. J’ai été scandalisé par le reportage où on voit macron en face d’une femme voilée intégralement et qui ne lui dit strictement rien il aurait pu lui rappeler la loi, car lui si prolixe si
    si tactile, si prompte aux selfies,
    c’est dégonflé
    La loi n°2010-1192 du 11 octobre 2010 interdisant la dissimulation du visage dans l’espace public est très claire
    Il peut faire des grands discours mais dans les faits c’est paroles sont du vent
    Il ne peut pas dire qu’il ne l’a pas vu puisque ensuite elle baisse son voile et fait un selfie avec lui
    C’est de la pure provocation de la part de cette femme et la non réponse à ce délit de la part de macron va les conforter et nous allons voir de plus en plus de belphégors dans les rues

  4. macron du courant d’air pour les non assimilés, et des actes pour les francais de souche, comme la pseudo justice et la goche.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *