Ras-le-bol du wokisme chez Netflix !

Publié par le 18 Mai, 2022 dans Blog | 1 commentaire

Ras-le-bol du wokisme chez Netflix !

J’ai déjà consacré plusieurs articles à cet entrisme forcené du wokisme que l’on observe dans les productions américaines notamment chez Netflix et Disney.

Dans un précédent article, j’avais pointé la propagande LGBT omniprésente dans la série Designated Survivant avec l’acteur Kiefer Sutherland, héros de 24H Chrono :

Dans cette série, le community manager (gestionnaire des réseaux sociaux) de la campagne présidentielle est noir et gay. Un des épisodes commence par une scène torride de sodomie entre lui et son amant, noir lui aussi.

La belle-soeur même du président, Sacha, est trans et est utilisée dans la campagne pour ramener, dans certains états réputés progressistes, les voix de la communauté LGBT.

Une longue séquence se passe dans un groupe de paroles de personnes transgenre qui évoquent leur problème existentiel.

Mais, aux Etats-Unis, on observe la levée d’une vague anti-Woke et le public, lui-même, commence à se rebeller contre les attaques wokistes tout-azimut.

Voici un article de l’Observatoire du journalisme qui rapporte ce qui se passe actuellement pour Netflix :

Les abonnés Netflix font une overdose de wokisme

Le 21 avril 2022, Netflix lançait au niveau mondial « He’s expecting » (« La Grossesse de Monsieur Hiyama »), une série japonaise en huit épisodes, inspirée d’un manga paru en 2012. Les abonnés Netflix ont très peu goûté cette série et l’entreprise américaine semble être empêtrée dans une phase de crise sans précédent, comme nous l’avons déjà évoqué auparavant.

Non, ce n’est pas une mauvaise blague

« He’s expecting » raconte l’histoire de Kentarô Hiyama, un homme de 37 ans travaillant dans la publicité, qui découvre subitement qu’il est « enceinte » de neuf semaines. La série se joue dans un monde où les hommes peuvent tomber enceinte depuis une cinquantaine d’années, et le personnage principal doit subir les brimades et la discrimination de son entourage, alors que cette grossesse lui pose des problèmes sur le plan professionnel.

Le public tourne le dos à la série

La plateforme américaine a depuis longtemps habitué ses abonnés à les nourrir à l’idéologie LGBTQ. Les consommateurs de Netflix n’auront cette fois-ci pas réussi à déglutir la potion woke concoctée par le roi audio-visuel du soft-power américain.

Trop, c’est trop ! « He’s expecting » est à 1,4 sur 5 étoiles sur l’Internet Movie Database (IMDb), site-étalon international des produits télévisés et cinématographiques. Une véritable déculottée pour un produit signé Netflix.

Netflix se prend une douille en bourse

Cet échec est d’autant plus problématique pour le géant américain qu’il arrive au beau milieu d’un passage à vide, Netflix ayant perdu 200 000 abonnés au cours du premier trimestre 2022 et table sur une perte de 2 millions d’abonnés au cours du deuxième trimestre.

L’arrivée de « He’s expecting » a encore aggravé la situation, et a provoqué une vague de désabonnements soudains et une plongée historique de Netflix en bourse ayant fait perdre 30 milliards de dollars à l’entreprise en une seule journée.

Elon Musk s’en mêle

La veille de la sortie de la série, Elon Musk avait déclaré que le virus de l’esprit woke avait rendu Netflix inregardable, une déclaration ayant plombé la position boursière de Netflix comme jamais.

Rien qu’au mois d’avril 2022, Netflix a perdu plus de 100 milliards de dollars de capitalisation boursière. Elon Musk n’aura été que le goutte d’eau ayant fait déborder un vase manifestement trop chargé idéologiquement.

La plateforme américaine peut-elle encore tenir sans les mesures de confinement qui lui avaient offert son âge d’or en 2020 et en 2021 ? Mais plus important encore, les utilisateurs auraient-ils fait une overdose de wokisme ? La crise au sein de l’entreprise est telle qu’elle pense à un changement radical de modèle économique, tandis que les salles obscures comment à draguer les contenus de la plateforme en ligne.

Voir aussi : Netflix ou la déperdition de notre culture cinématographique

L’Observatoire du journalisme.

Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Ras-le-bol du wokisme chez Netflix !”

  1. A vomir !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *