Réchauffement climatique, on n’en fait pas un peu trop ?

Publié par le 11 Fév, 2019 dans Blog | 12 commentaires

Réchauffement climatique, on n’en fait pas un peu trop ?

Je ne suis pas du genre complotiste !

Mais concernant le réchauffement climatique, je sens parfois que les médias et les spécialistes du sujet en rajoutent pour m’éduquer.

S’il est difficile, aujourd’hui, de nier le réchauffement, je me pose des questions sur la réalité de ses conséquences dans notre vie quotidienne.

Je voudrais juste prendre un exemple sur un propos alarmiste que j’ai entendu dans une émission consacrée aux conséquences « dramatiques » du réchauffement climatique, notamment sur la faune.

Selon ce spécialiste, en France, un réchauffement de la température – non Christian, une température ne se réchauffe pas, elle augmente ! C’est ce que je me tue à répéter à Evelyne Dhéliat (que j’adore par ailleurs) qui s’entête à parler de températures chaudes !

Je reprends après avoir été impoliment interrompu par moi-même … Donc une augmentation de la température de 0,5 à 1 dégré entrainerait, selon ce spécialiste, une hécatombe pour la faune, menaçant même de disparition certaines espèces !

Je vous soumets quelques réflexions que j’espère de bon sens malgré mon incompétence notoire dans le domaine du climat et de la faune. Mais comme disait Raymond Devos :

« Quand je n’ai rien à dire, je veux que ça se sache ! »

En France, je remarque qu’on observe une différence de température entre le nord et le sud. Cette différence varie suivant les saisons mais si nous prenons par exemple une différence moyenne de 5 °C, cela veut dire que sur les 1 000 km séparant en gros le nord du sud, on note un gradient de température de 0,5 °C pour 100 km.

J’en déduis donc, avec la fulgurante d’esprit qui me caractérise, que si un animal a trop chaud parce que la température ambiante a augmenté de 0,5 °C, il lui suffit de migrer vers le nord de 100 km pour se retrouver dans sa zone de confort. Les cigales de Marseille, partiront pour Aix-en Provence. Les rats de madame Hidalgo, remonteront vers Beauvais ou Amiens et les musaraignes d’Amiens pourront prendre l’Eurostar sans problème.

Vous allez me dire que pour les courtes pattes de tous ces petits animaux, ces 100 km seront bien harassants … Il faut noter que ce réchauffement est très progressif et que donc les déplacements s’étaleront dans le temps ! J’ai néanmoins, pour eux, une autre proposition.

Au lieu, bêtement – c’est le cas de le dire ! – de migrer en latitude, il suffit que ces animaux bougent en altitude pour minimiser leur effort.

Entre la vallée et les sommets des montagnes de France, on peut noter facilement de 20 °C d’écart de température. Vous me voyez venir – enfin les plus vifs d’entre vous ! – si on prend une montagne de  5 000 m, il suffit que les animaux « montent » de 125 mètres pour reperdre les 0,5 °C qui les incommodaient !

Ce raisonnement de haute volée peut parfaitement s’appliquer à la flore et personnellement, je ne vois que peu d’inconvénients à voir la flore se décaler de 100 ou de 200 km vers le nord. On récoltera les olives en Auvergne plutôt que sur la Côte d’Azur. Le Château Margaux s’élèvera dans la Creuse. Et le Chinon se vendangera sur les coteau de Montmartre. Et les Ch’tis deviendront des producteurs de Champagne !

Où est le problème ?

Ces errements de raisonnement climatique primaire m’ont été inspirés par un article du site La Lettre Patriote intitulé :

Le fascisme climatique monte d’un cran

Dont voici un résumé succinct :

Le monde post-moderne, pour éviter de parler des vrais sujets qui fâchent, s’est inventé une croisade obligatoire : la lutte contre le réchauffement climatique. Prétexte à toutes les dérives autoritaires et à toutes les mises au ban professionnelles, ce “combat” a ses thuriféraires, qui ne cessent de surenchérir.

Dernier événement en date : la publication d’un rapport d’un bureau d’étude qui détaille “les mesures à mettre en œuvre pour éviter que la température moyenne sur Terre n’augmente de plus d’1,5°C en 2030.”

Et là, forcément, on se frotte les yeux.

Citons en vrac :

  • Interdiction immédiate de vendre des véhicules neufs pour un usage particulier
  • Mise en place d’un couvre-feu thermique entre 22h et 6 h
  • Interdiction de la construction de nouvelle maison individuelle
  • Interdiction de tout vol hors Europe non justifié dès 2020, avec deux vols aller-retour autorisés par jeune de 18 à 30 ans

Vous voyez qu’il n’y a pas que moi qui délire …






12 Réponses à “Réchauffement climatique, on n’en fait pas un peu trop ?”

  1. Richard Mauden dit:

    Chronique au sujet d’Al Gore et de la [un peu trop grosse] vérité qui dérangeait — mais qui désormais excite plus les appétits financiers et politiques qu’autre chose — retrace comment un seul homme, très bien entouré, avec l’aide des plus grandes banques de la planète a réussi à faire basculer l’opinion mondiale et à réaliser son rêve.

    Commence par créer le système pour ton business…
    Ce qui est génial dans le business plan d’Al Gore, c’est qu’il est simple et efficace. En 2003, le GIEC est encore un organisme dont pas grand monde ne parle. En tout cas, ni les médias ni les politiques ne sont particulièrement intéressés par cette histoire de réchauffement global causé par l’homme. La première palteforme du marché carbone débute aux USA, cette année là, et elle se nomme la Chicago Climate Exchange (CCX), mais ça ne prend pas vraiment. Par qui donc a été montée cette bourse carbone ? Pas par Al quand même ? Hum hum… pas directement, mais avec des bons potes dedans. Bon, en tout cas, le vieux pote d’Al, Maurice Strong, organisateur du sommet de Rio sur le climat, est membre du CA de la CCX quand même. Oh, et puis l’avocat Obama Barack participe à créer les statuts du bidule aussi :

    [Que les gens qui ont poussé à organiser les premiers sommets sur le changement climatique, puis à signer des traités sur la réduction des gaz à effet de serre soient les mêmes qui ont créé le système de bourse du marché carbone, ne doit surtout pas inquiéter les militants de la cause : tout ça est fortuit.]
    C’est donc à peine un an plus tard, en 2004, que notre PDG de mines de zinc, ex-candidat à la maison blanche, ancien vice-prez des US et pote des créateurs de la première bourse carbone, monte sa boite : GIM (Generation Investment Management). Une boite spécialisée dans… le marché-carbone, et c’est un pur hasard, bien entendu. Et puis Al ne la monte pas avec n’importe qui. Non, puisque l’associé d’Al, le numéro 2 de la boite, n’est autre que David Blood, anciennement directeur de « Goldman Sachs Asset Management », une branche de GD dédiée à la spéculation. La banque est aussi dans le CCX, il va sans dire.
    Publié par wikistrike.com sur 13 Septembre 2015, 10:42am

  2. Lorsque j’ai fai mes études, j’ai entendu parler de périodes glaciaires (würm et riess entre autres) notions ayant mystérieusement disparu de nos jours !

    Deux explications : « de mon temps » nos profs étaient des buses étalon ou alors ce sont nos savants du GIEC qui ont séché trop de cours.

    Lorsque je vois ou entends Jouzel, je n’hesite pas du tout à privilégier la seconde hypothèse !

  3. Nous avons eu les hivers les plus froids depuis plusieurs années, des « printemps pourris et froids…

    Rien des ces periodes ne montre un rechauffements des temperatures.

    J’ai observé aussi, dans la meteo, des courants de vent dont le cheminement sur ocean et terres me paraissent tres curieux et me rappelle que la machine harp peut aussi diriger les courants de vents, comme ce fut expliqué dans une emission du canalsat…

    Pour moi, il y a beaucoup de trafic, d’interets, de foutaises, et de fric en jeu.

    Quand a Evelyne Dhéliat, je me contenterais seulement de dire que j’etais physiquement a son niveau, mais sans medire sur son choix des mots :).

  4. Le prochain totalitarisme sera selon toute vraisemblance vert, on y va tout droit.
    J’ai assez peu de doutes sur un réchauffement du climat, si j’en juge de mes propres yeux par la fonte des glaciers alpins. Je dubite de plus en plus sur cette fameuse part anthropique et le CO2. Sur ce point là mes connaissances scientifiques comme celles de 99,9% de la population sont insuffisantes pour juger, je ne peux donc que croire et faire confiance. Or, Le Giec est un ressemble plus à un lobby politique qu’autre chose. La contradiction y est inexistante alors qu’un principe de base est que toute thèse scientifique doit pouvoir être réfutée. Pire ceux qui s’y essaient sont traités en parias avec le risque de se voir coupé tout accès aux financements, articles, promotions,… Il est quasi impossible de trouver un financement pour toute thèse qui sort du dogme de la cause anthropique. Et pourtant cette théorie souffre d’approximations énormes ( source : interview d’une scientifique américaine dans le Point – cet infâme canard de gôche, pardon pour la petite plaisanterie).
    Par ailleurs cette thèse ne peut qu’être prisée de nos politiques :
    – pour les gauchistes une occasion en or de dénoncer la société de consommation et l’économie de marché, le communisme ayant lamentablement échoué
    – pour beaucoup d’autres, une occasion en or de renforcer le contrôle de l’Etat sur nos vies. Puisque c’est l’Homme qui est la cause de tout, l’état sera la solution.
    – enfin comme mentionné plus haut certains ont vite compris le filon qu’ils pou aient exploiter en étant les premiers à ce placer sur ce marché du carbone et des technologies qui vont être archi subventionnées.

    Cela coûtera une blinde au citoyen lambda qui sera de plus en plus contraint dans sa vie quotidienne (déplacements, chauffage, régime alimentaire) mais comme dans tout régime totalitaire une nomenklatur exemptée de tout en tirera un gros bénéfice.

  5. Monique Tillinac dit:

    quid du trou dans la couche d’Ozone????

  6. Il suffit d’étudier un peu l’histoire pour constater que le climat a toujours varié. De l’optimum médiéval au petit âge glaciaire du XVIIe, il a toujours influé sur les destinées humaines. Le réchauffement est le nouveau communisme, une manière de nous faire abdiquer notre liberté pour une utopie improuvable.

  7. Arnaque au Climat: Plus qu’un doute… la preuve se fait jour…

    Bien des discours sont insupportables dans cette triste période en France mais l’un des discours les plus insupportables est celui qui concerne le “changement climatique”.

    Plus q’un doute raisonnable……

    Il faut être soit ignare, soit malhonnête ou idiot ( les 2 si on est socialiste), pour ne pas mettre en doute toutes les théories réchauffistes qui:

    ignorent les règles du raisonnement scientifique,
    masquent des observations comme les cycles historiques climatiques,
    accusent sans fondement le CO²
    dont aucune prophétie apocalytique ne se réalise (dont celles d’Al gore)…
    désignent l’homme comme responsable afin de le manipuler.

    Mais Il est de plus en plus difficile de rester ignare vu le nombre de réactions à cet enfumage….:

    voir le »pitch » du livre explosif du professeur François Gervais, directeur de recherche au CNRS « L’urgence climatique est un leurre » (http://www.bvoltaire.fr/larnaque-du-rechauffement-climatique-et-de-la-transition-ecolo/?mc_cid=2233e7a50e&mc_eid=42c05b8445) » ou « Réchauffement climatique », Le pavé dans la mare de Jean Marc Bonnamy.
    Déjà en 2015 la SCM (Société de Calcul Mathématique) contestait le GIEC dans un pavé de 171 pages (http://www.scmsa.eu/archives/SCM_RC_2015_08.pdf)

    ……. La Preuve par l’arnaque de la transition énergétique…

    Pire que mettre en doute une pseudo théorie, l’escroquerie économique et fiscale qu’elle génère prouve qu’il s’agit bien d’une Arnaque:
    Quand en France on voit l’inflation de taxes au nom du CO², l’électricité déjà taxée à +54 % (à majorité Nucléaire) pour financer entre autre l’éolien contre tout raisonnement économique… (et que Macron prévoit encore d’augmenter de 6% en 2019), le choix de l’Allemagne pour le charbon…..etc..

    Les critiques sur l’arnaque de la transition énergétique culpabilisante ne cessent de croître et deplus en plus de voix le crient !!!

  8. Un site interessant où les commentateurs argument!
    http://www.skyfall.fr/

    Pour ma part, ce que je constate dans notre région au climat semi océnaique, l’année dernière et cette année

    Eté 2018 =
    Eté normalement chaud par rapport aux étés des années 1960-1970 et 2003 (c’est fou comme « on » oublie 2013, quand ça arrange les écolos et climato-machins!)!

    Sans compter l’année 1976 Chaude et très sèche!
    (à Orléans, le patron de mon conjoint avait dé&calé les horaires d’embauches (5h du matin, 3 heures de l’après midi, car il faisait une chaleur plus qu’énorme, accompagnée d’une sécheresse pas encore égalée, puisque pas de pluie d’octobre 1975 à septembre -ou octobre?- 1976!!)

    En effet,, si nous avons eu au moins!!! 6 après midi à 35°C, les nuits étaient fraiches, soit plus de 10°C d’écart, donc pas de canicule.
    Avec plusieurs nuits à 11°C et une à 9°C!!! (ceci à 6h du matin, je me lève toujours, hiver comme été à cette heure là.

    Il est vrai que la définition de la canicule a beaucoup évolué.
    ….de la qualification de la période astronomique du 22 ou 24 juillet au 24 aout

    …. à la définition aujourd’hui
    « réchauffement important de l’air, ou invasion d’air très chaud sur un vaste territoire » ; durant généralement « de quelques jours à quelques semaines »

    … en passant par

    « vague de chaleur égale ou dépassant certains seuils en intensité et en durée (par exemple au moins 72 heures, soit 3 jours, de suite) »

    Sachant que ces seuils sont sont réévalués presque annuellement par Météo-France en partenariat avec l’Institut de veille sanitaire

    Par contre, comme habituellement, pour l’instant nous avons un hiver très doux et pluvieux.
    (nous avons de la neige tous les 5 ou 6ans « fortement » et quelques grains ou flocons tous les 3 ans environ)

    Je suis de l’avis de @Le Nain : le climat a toujours varfié depuis la naissance de notre système solaire.
    Toujours, chez nous, le climat était il y a des millénaires (début du jurassique), équivalent à celui des tropiques! palmiers, mers….
    Puis, il y a 80 millions d’années, et toute la région émerge. Elle est alors de nouveau soumise à un climat chaud, presque tropical, particulièrement agressif pour toutes les roches déjà présentes et en particulier pour la craie et les autres roches calcaires qui s’altèrent en argile. Ce régime se maintient 40 millions d’années….

    … Tandis que pendant le premier minimum climatique (1650), le vin gelait, parait-il sur les tables

    Mais nous sommes à une époque où l’homme se prenant pour un Dieu croit avoir un pouvoir sur la Nature (et sur l(Humain, d’ailleurs)

    Alors : NON à la pollution, c’est une évidence!
    mais également NON à la mégalomanie!

  9. GIEC: MACRON SEUL RESPONSABLE DE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE

    Selon le rapport GIEC, il y a le réchauffement climatique considerable sur notre planete ces deux derniers mois! Des enormes trous ozones est en train de se former.

    Le seul responsable, selon GIEC est Macron avec ses gaz lacrymogènes qu’il envoi aux Gilets Jaunes tous les samedis !!!

  10. La température moyenne sur Terre a baissé de 0,2°C depuis 1850
    http://www.wikistrike.com/2018/12/la-temperature-moyenne-sur-terre-a-baisse-de-0-2-c-depuis-1850.html
    Publié par wikistrike.com sur 17 Décembre 2018, 14:20pm

    Catégories : #Terre et climat
    La température moyenne sur Terre a baissé de 0,2°C depuis 1850

    Un scientifique de l’Institut de Potsdam pour la recherche sur l’impact du climat prônant la thèse du « réchauffement climatique d’origine anthropique » confirme, devant une audition parlementaire allemande sur le changement climatique, que la température mondiale a baissé de 0,2° C depuis 1850.

    pour vous prouvez que le rechauffement climatique est bien une arnaque, que l’on m’explique pourquoi, comme une regularité d’horloge, depuis 2013, il pleut au moins un jour du weed end a 99, 50% avec toujours amelioration du temps en milieu de semaine, et ceci continuellement depuis des années lorsque l’on’a pas de la pluie continuelle.

    Il est clair que cela est artificiel.

    Si vous en doutez, marquez le sur un calendrier et faite le bilan a la fin de l’année, vous verrez, moi,cela fait des années que je le remarque…

  11. l'amalgameur stigmatiseur dit:

    Depuis l’origine des temps, le climat de la planéte a évolué. On trouve à peu près toutes les températures et toutes les concentrations en CO2.
    Dans les années 1990, l’ONU a créé le GIEC, destiné à étudier l’impact de l’homme sur les climat. Bien entendu, le GIEC a tout de suite trouvé que l’homme était responsable de tout et que le monde courait à la catastrophe.
    Depuis, on ne peut que constater qu’aucune des prévisions du GIEC ne s’est réalisée. Ce qui ne l’empéche pas de continuer à pondre tous les ans un nouveau pavé catastrophiste.
    Au plan social, le tambour écologique, largement relayé par les médias, est passé pendant ce temps d’une théorie scientifique à quelque chose qui ressemble à une religion. Ceux qui osent mettre en doute les dogmes de la religion écologique sont immédiatement cloués au pilori.
    Alors, oui, il y a certainement une évolution du climat, et c’est parfaitement normal. L’activité humaine a probablement un impact mineur sur cette évolution, mais au nom de l’écologie, on veut faire rentrer nos sociétés dans un moule de décroissance qui mènera plutôt tôt que tard à une catastrophe sociale.
    Au lieu de chercher des solutions scientifiques et techniques pour le progrès, le modèle qu’on nous impose est tourné ves le passé et donc mortifère.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *