Retenez moi ! Je deviens complotiste !

Publié par le 16 Jan, 2021 dans Blog | 5 commentaires

Retenez moi ! Je deviens complotiste !

J’ai toujours été méfiant devant les thèses complotistes. Un vieux fond de naïveté me fait le plus souvent penser que le monde n’est pas aussi pourri que les noirs desseins des complots qu’on nous propose le laisserait penser.

Mais, durant l’année 2020, j’avoue que ma confiance a été largement ébranlée et que j’accorde aujourd’hui une sérieuse crédibilité à deux thèses « complotistes » en cours actuellement sur les réseaux sociaux.

Je mets « complotistes » entre guillemets car ce mot est totalement galvaudé par les progressistes qui crient au complot dès qu’on s’oppose à leur idéologie.

1 – Je pense que depuis l’élection de Donald Trump, les Démocrates, « l’Etat profond » et les médias américains se sont ligués pour le faire chuter. Tous les moyens, même les plus sordides, ont été utilisés à cette fin, avec en point d’orgue les fraudes électorales qui ont très probablement eu lieu en novembre dernier. On nous promet des révélations, notamment sur l’ObamaGate, dimanche ou lundi …

2 –  Je n’ai plus aucun doute sur le fait que le gouvernement et les autorités sanitaires françaises ont délibérément écarté tous les traitements contre le coronavirus pour favoriser le recours au vaccin pour favoriser l’industrie pharmaceutique.

C’est ce dernier point que je veux étayer aujourd’hui en relayant l’exposé d’un sociologue, directeur de recherche au CNRS, Laurent Mucchielli, qui dénonce le parti pris des autorités sanitaires et le lynchage médiatico-sanitaire du Professeur Raoult.

Je résume son exposé très argumenté par les 7 affirmations qu’il propose en guise de conclusion :

  1. L’hydroxychloroquine ne peut pas avoir la toxicité que certains lui ont prêtée. C’est une contrevérité !
  2. Les statistiques de mortalité indique qu’on est mort moins souvent du Covid dans les Bouches-du-Rhône que dans d’autres départements très urbanisés comparables et également touchés par l’épidémie.
  3. L’hydroxychloroquine fait objectivement concurrence à un autre médicament, le remdesivir, qui est la propriété d’un industriel Gilead et qui coûte très cher. Cet industriel déploie une stratégie de lobbying et de trafic d’influence depuis plusieurs années pour placer ce médicament. Cette épidémie de coronavirus a constitué une aubaine potentielle et qu’il avait créé, dans cet objectif, des liens voire des conflits d’intérêts à l’OMS, et dans les organismes de recherche de plusieurs pays dont la France. Ceci concerne certains membres du Conseil scientifique Covid-19 ainsi que nombre de médecins qui ont tiré à boulets rouges sur l’IHU et son directeur sur les plateaux télé.
  4. Les essais comparatifs français et européens qui étaient censés trancher l’efficacité des différents médicaments n’ont jamais donné de résultats car ils ont été arrêtés. Ces essais étaient pilotés par des médecins très hostiles à l’IHU et à son protocole. Ont-ils été arrêtés parce que certains résultats allaient plutôt dans le sens de l’IHU ?
  5. Parmi des dizaines d’études qui prétendaient tester les médicaments contre le Covid, celles qui ont été régulièrement mises en avant dans le débat public français, toutes randomisées qu’elles soient, ont pour point commun de ne jamais tester réellement le protocole de l’IHU, soit parce que les sites sont des patients dans un état trop graves, soit parce que les dosages prescrits n’ont rien à voir avec les préconisations de l’IHU, soit parce que l’hydroxychloroquine est prescrite seule et non pas associée à l’azithromycine.
  6. Dans tous les livres sur la réponse aux épidémies, il est écrit qu’il faut tester, isoler et soigner les personnes contaminées. L’IHU l’a fait et on se demande pourquoi ça n’a pas été fait à l’échelle nationale. On se demande pourquoi ce qui a été accompli à l’IHU a été non seulement réputé impossible ailleurs mais encore, et c’est beaucoup plus grave, dénigré pendant des mois par les autorités sanitaires et politiques. Avant que les stratégies ne changent du tout au tout, sur ce point comme sur d’autres, et qu’on se mette à tester tout azimut la population.
  7. Enfin, le ministre de la santé, le directeur général de la santé et les membres du Conseil scientifique, le directeur de l’agence nationale de sécurité du médicament, les membres du Haut conseil de santé publique ou encore de la Haute autorité de santé et tous les médecins qui s’expriment sur les plateaux de télévision à longueur de journée, ne peuvent pas ignorer les 6 premiers points !

A partir de là, il est donc légitime de se demander pourquoi ils contribuent activement ou passivement, à laisser se développer des rumeurs ou de fausses informations sur l’IHU et pourquoi ils passent sous silence des faits aussi indiscutables.

Après cette démonstration d’une rigueur toute scientifique, voici l’exposé complet de Laurent Mucchielli.

Pour compléter ce réquisitoire implacable, voici trente questions pertinentes posées par Richard Boutry de FranceSoir dans ce qu’il appelle la minute de Ricardo :

Pour conclure je relaye la toute dernière conférence du professeur Raoult qui donne son point de vue sur les vaccins et la stratégie de vaccination adoptée par le gouvernement.

Personnellement, le calme, la sérénité et les arguments de Didier Raoult me confortent dans la confiance que j’ai mis dans ce grand scientifique qui n’a pas oublié la finalité du métier de médecin :

Soigner les gens !

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Retenez moi ! Je deviens complotiste !”

  1. Je ne crois pas aux théories complotistes mais je crois que si 1- ça profite à quelqu’un et 2 – ce quelqu’un à les moyens de le faire, ce sera fait. C’est si simple que ça.

  2. Et un message de plus disant la verité et denonçant la manipulation du systeme et des elites effacé pour leur interet, pas celui du bien du peuple, bien au contraire.

    Ils ne travaillent pas pour notre bien, il faut le savoir.

    Oui, le Pr Raoult a bien raison, on a affaire a un systeme des plus corrompu, ex, pourquoi mettre la vie et la santé de la population en jeu quand il faut dix ans pour éprouver le vaccin.

  3. Nul doute que le gouvernement ainsi que les lobby sont a l’ouvrage contre le bon sens et la verité.

    Ceux la se contre fichent du peuple.

    Le professeur Raoult, me semble plus lucide, et surtout sort des arguments valable, tandis que les autres s’obtinent en guise d’argument a paniquer la population et a la faire vacciner, contre royaltie evidement.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *