Robert Ménard relaxé : Boulevard Voltaire communique

Publié par le 4 Avr, 2018 dans Blog | 1 commentaire

Robert Ménard relaxé : Boulevard Voltaire communique

Mais où est passée la liberté d’expression ?

En France, en 2017, dire que lorsque l’on dénombre 91 % d’enfants musulmans dans une classe, cela dépasse largement les seuils de tolérance, vous emmène devant les tribunaux !

C’est ainsi que Robert Ménard a été trainé devant les tribunaux par pas moins de … 7 associations antiracistes, et condamné.

Boulevard Voltaire, le site de réinformation créé par Rober Ménard, se félicite que ce jugement ait été infirmé en appel et publie, à cette occasion, le communiqué suivant :

Chère Madame, Cher Monsieur,

Vous faites partie des citoyens conscients que la liberté d’expression est en danger dans  notre pays et qu’il est urgent de la défendre.

C’est donc une nouvelle encourageante que nous tenons à partager avec vous.

En mars 2017, Robert Ménard, fondateur de Reporters Sans Frontières et de notre site d’information Boulevard Voltaire, maire de Béziers, a été condamné pour « provocation à la haine et à la discrimination », pour avoir dit sur Twitter le 1er septembre 2016 :

#rentreedesclasses : la preuve la plus éclatante du Grand Remplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe… »  puis le 5 septembre sur LCI : « Dans une classe du centre-ville de chez moi, 91 % d’enfants musulmans. Évidemment, que c’est un problème. Il y a des seuils de tolérance …

Pour avoir simplement décrit la réalité, il était poursuivi en justice par pas moins de sept associations ! dont la Licra, le Mrap, la Ligue des Droits de l’homme, SOS racisme …

Le but de cet acharnement judiciaire est de réduire au silence tous ceux qui voudraient demain exprimer une opinion dissidente sur l’immigration, le multiculturalisme, l’islam.

Mais le fondateur du média libre Boulevard Voltaire n’est pas homme à se laisser abattre, ni même intimider. Il a fait appel de cette condamnation et, après un an de combat et de procédure, il a été relaxé par la Cour d’appel de Paris le 14 mars dernier.

Et c’est une excellente nouvelle pour tous ceux qui, comme la rédaction de Boulevard Voltaire, combattent cette tyrannie, cette intimidation permanente :

En refusant de plier l’échine, on finit par avoir gain de cause.

Décrire le réel, donner aux Français une information non passée au rouleur compresseur du politiquement correct est difficile et à haut risque. Mais l’enjeu en vaut la peine, puisque c’est le seul moyen de rétablir le vrai débat d’idées dont notre pays a tant besoin !

C’est ce que nous continuerons à faire, jour après jour, sur Boulevard Voltaire.

Librement,
L’équipe de Boulevard Voltaire

PS. Comme le savez, notre média libre ne vit que grâce à la générosité de donateurs individuels, attachés à la liberté d’expression et à son rétablissement en France.

Vous pouvez, vous aussi, soutenir ce combat en accordant un don à Boulevard Voltaire.

Sentez-vous libre de donner ce que vous voulez. Votre don, quel qu’en soit le montant, sera une arme pour lutter contre toutes les formes de censure judiciaires et médiatiques, et redonner aux Français, liberté d’expression et d’opinion.
Nous vous remercions par avance de votre soutien.






Une réponse à “Robert Ménard relaxé : Boulevard Voltaire communique”

  1. Robert Menard que la goche et la justice veut faire taire, malheureusement, ce n’est pas possible a tout les coups.

    Nu doute qu’ils tacheront de l’avoir plus tard.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *