Sans réelle force médiatique, la droite continuera à perdre

Publié par le 24 Août, 2017 dans Blog | 8 commentaires

Sans réelle force médiatique, la droite continuera à perdre

Ce matin, j’aimerais vous présenter un site que j’ai récemment découvert grâce à une contributrice zélée de ce blog. Il s’agit du site :

Pour ce faire, j’ai choisi un article qui dénonce l’emprise de la gauche ou plutôt celle du « progressisme » ou présumé tel, dans les médias et les conséquences sur la survie même de la droite. Je proposerai ensuite une liste d’articles tout aussi intéressants.

A gauche toute !

A gauche toute !

Peut-être est-ce la force de l’habitude après tant d’années à constater la puissance d’un service public audiovisuel – financé par tous les Français – quasi-totalement investi, dirigé et acquis à la gauche et au mal-employé « progressisme ».

Peut-être est-ce l’absence d’une réelle volonté de gagner après tant d’années à accepter sans guère broncher d’être vilipendée, caricaturée et discriminée que la droite ne fait rien pour imposer un minimum élémentaire d’équité médiatique dans une France où le débat politique se réduit désormais à un simple conciliabule unilatéral entre Yann Moix et Christine Angot.

Exit la droite, exit toute protestation, exit toute opposition, exit en somme la Liberté d’expression à l’image d’une élection présidentielle 2017 qui a porté à l’Elysée un candidat qui, outre ses réelles qualités personnelles, ne serait probablement pas devenu si tôt président de la République sans le soutien d’autant de médias – privés comme publics.

De ce constat accablant qui motive tellement d’électeurs de droite à boycotter désormais les urnes, la droite semble n’en avoir toujours tiré aucune leçon. Que le candidat des Républicains (LR) François Fillon ait été traité mille fois plus durement – violemment attaqué en direct sur la chaîne « publique » France2 par Christine Angot le 23 mars 2017 – que d’autres personnalités politiques à qui l’on pourrait reprocher autant voire plus révolte l’électorat de droite.

A l’instar de si rares « ténors » téméraires, ce dernier se contente d’exprimer sa déception sur les réseaux sociaux – du moins sur ceux où ses groupes de discussion ne sont pas censurés pour favoriser une seule et même opinion politique à savoir l’obligatoire, « démocratique et populaire » soi-disant progressisme.

Privée de tout relais médiatique de masse face aux dizaines de chaînes TNT, de radios et de publications toutes ou presque « de gauche » ou autoproclamées « progressistes, » la droite persiste à croire contre tout bon sens qu’elle pourra gagner un jour l’alternance politique alors même qu’Emmanuel Macron lui a donné la plus grandiose leçon magistrale de son incapacité médiatique.

Acceptant leur sort parfois à l’orée du syndrome de Stockholm, les « ténors » de la droite poursuivent leur rêve chimérique de gagner sans se donner aucunement les moyens d’une victoire méritée.

L’absence éclatante de toute réflexion de fond sur comment la droite peut construire sa force médiatique, sur comment elle peut enfin exiger du service public la moindre des choses à savoir l’équité Républicaine, sur comment elle doit et peut réunir les milliards d’euros – oui les budgets se chiffrent en milliards – pour enfin proposer un traitement plus équilibré de l’information politique en France.

Chaque jour qui passe sans avancée vers la construction d’une force médiatique de droite – compensant celle omniprésente et quasi-monopolistique de celle des gauches – est un pas de plus vers la prochaine défaite.

Exiger l’équité médiatique est un devoir démocratique et les parlementaires de droite, notamment Républicains (LR), doivent enfin prendre toute la mesure du problème afin de rétablir une vraie démocratie où débats d’idées, divergences d’opinions, variétés de sujets viennent une nouvelle fois ressusciter la Liberté d’expression et de conscience politique dans notre vieille République.

A lire en complément, sur le même site : « La révolution médiatique de la droite aura-t-elle lieu ? » dans lequel vous trouverez ce sondage :

Voici quelques autres articles proposés par le site « Le Politique » :







8 Réponses à “Sans réelle force médiatique, la droite continuera à perdre”

  1. Richard Mauden dit:

    Sans réelle force idéologique, la droite continuera à perdre…
    La soi-disant force médiatique n’existe pas. C’est du vent et de la propagande.
    Sans réelle force de caractère, les opportunistes de droite continueront à perdre…
    La droite n’est de droite que pendant la campagne électorale. Elle est de gauche quand elle est aux affaires…

  2. Je cite:
     »
    Exiger l’équité médiatique est un devoir démocratique et les parlementaires de droite, notamment Républicains (LR), doivent enfin prendre toute la mesure du problème afin de rétablir une vraie démocratie où débats d’idées, divergences d’opinions, variétés de sujets viennent une nouvelle fois ressusciter la Liberté d’expression et de conscience politique dans notre vieille République. »

    C’est cela que la droite doit prendre en compte.

    Je cite:
    « La droite n’est de droite que pendant la campagne électorale. Elle est de gauche quand elle est aux affaires… »
    C’est helas vrai depuis J Chirac.

    Sans medias de droite suffimament nombreux pour contrer les gochistes, la droite ne pourra pas remonter comme il faudrait et contrer aussi tous les coup bas, comme par exemple sur F Fillon.

    La droite doit reflechir au coup porté contre elle dans la future presidentielle, relayé et plus que soutenu par les medias,
    la « justice » n’aurait pas été si lamentablement si dure contre F Fillon si des medias ( de droite avait existé) avait contrés les artifices de la goche.

    Rien n’est equitable dans les medias officiel, tout est a goche ou partiellement.

    • « C’est hélas vrai depuis J Chirac », je dirais même depuis Giscard ! avec peut-être une parenthèse pour les épisodes de cohabitation avec Pasqua …

  3. J’ajoute que N Sarkozy et Fillon n’aurait pas été trainé dans la boue par toute la presse de goche ( 99 % ) et la « justice » qui a suivi, connu pour etre tendance goche, si il y avait eu un veritable contre pouvoir democratique par d’autre medias.

    Le pouvoir corromps disait des socialistes dans les années 90, on voit les resultats depuis bien des années.

    On aurait eu moins de deux poids deux mesure dans les medias et qu’a donné comme sentiment la justice.

  4. Un exemple des medias tout a goche:

    Sur A2, un soir de la semaine,
    on avait entendu le journaliste pretendre a l’appui de graphique que le chomage avait baissé de tant de pourcentage, ramenant les chiffres du chomage au niveau de 2012 ou juste avant

    Sur bmf tv c’etait la meme chose…

    Hier soir sur tf1, le journaliste a indiqué une hausse de 34 000 chomeurs de plus ces dernier temps,
    dementissant ainsi les elucubration propagandiste de A2 et bmf tv…

    Voila le pouvoir mediatique de goche et ce qu’il en fait, sur certaines chaine.

    Imaginez sous la presidentielle, ou tout est plus « politisé », et vous aurez une idée de ce qu’est la democratie en France depuis des années.

    Toute la droite a payé un tres lourd tribut sous cette goche pendant des années, tribut soumis a une injustice a peu pres permanente et soutenu sur toutes les chaines.

    Les journaliste politique de ces chaines, ne sont pas plus « honnete » que les simples journaleux malgres les grands airs qu’ils se donnent parfois.

    D’apres mon observations depuis 25 ans, je peux dire sans trop me tromper qu’on peut croire aux infos ( une fois analysés), a environ 5 % au mieux, pour les medias officiel, si c’est politique a presque 0% en moyenne, sauf erreur du journaleux.

  5. Voici les degats de la bien pensance sur la politique et les entreprises :

    Orange bleue Bischeim va-t-il virer une salariée pour délit d’opinion sur le voile ?

    http://ripostelaique.com/orange-bleue-bischeim-va-t-il-virer-une-salariee-pour-delit-dopinion-sur-le-voile.html

    Récapitulons : écrire et dire simplement ce qu’on pense, Y COMPRIS EN PRIVÉ, risque de faire perdre son boulot.

    Être condamné pour, donc PROVOCATION NON PUBLIQUE à la discrimination, etc., et l’incriminé se voit taxer et retirer son permis de port d’arme. En revanche, être inscrit dans un fichier qui vous soupçonne de fricoter avec le terrorisme n’empêche pas d’en détenir une : cherchez l’erreur !

  6. Censurés, des millions de Français sont prisonniers politiques :

    http://www.lepolitique.fr/2017/08/23/censures-des-millions-de-francais-sont-prisonniers-politiques/

    Je cite mediapart, pour une partie interessant le pouvoir de la presse :

    Le nombre terrifiant d’articles et commentaires haineux librement postés sur les réseaux sociaux – notamment et ouvertement pro-terroristes, anti-occidentaux et antisémites – contraste avec la sévérité de ces mêmes réseaux qui ont suspendu voire supprimé des dizaines de milliers de comptes dont le seul tort fut d’être défavorables au « progressisme » voulu et défendu par Emmanuel Macron pendant l’élection présidentielle 2017.

    Rappelons qu’une majorité de ces comptes ne diffusaient pas de contenu haineux, raciste ou xénophobe, puisque c’était simplement toute notion de débat Républicain qui fut interdite. Les groupes de discussion en faveur du candidat des Républicains (LR) François Fillon furent particulièrement réprimés afin de n’opposer à la candidature d’Emmanuel Macron aucune contradiction ni question.

  7. Bonjour, il y a bien longtemps que je clame haut et fort que la France est gouvernée par les medias et les syndicats.

    Supprimons les avantages à ces 2 corporations et vous verrez que le soufflé retombera immanquablement. Ils seront à bout de souffle et mourront tout seul

Trackbacks/Pingbacks

  1. Que faire si vous ne supportez plus la pensée unique ? | A droite fièrement ! - […] s’agit du site « Le Politique » dont j’ai déjà publié ici un article […]

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *