Sarkophobe s’abstenir !

Publié par le 6 Mai, 2020 dans Blog | 9 commentaires

Sarkophobe s’abstenir !

ATTENTION : au delà de ce panneau, si vous n’aimez pas Nicolas Sarkozy, vous risquez d’être très contrarié !

Si c’est le cas, alors passez votre chemin, peut-être par là !

Vous êtes toujours là ? Bien, poursuivons …

Je ne pouvais pas laisser passer ce 6 mai 2020 sans une petite pensée pour le treizième anniversaire de la victoire de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle.

Après le quinquennat calamiteux de Hollande, et celui de Macron qui promet de le surpasser en rejet par les Français, la nostalgie peut  parfois nous prendre. Et l’on peut s’interroger sur ce qu’aurait fait l’ancien président à la place de l’actuel.

Notamment en se rappelant comment il avait géré la grande crise financière de 2008 en bousculant tous les tabous de la Commission européenne !

Première interrogation

L’idéologie aurai-elle empêché Nicolas Sarkozy de fermer les frontières au plus tôt dans la crise ? Je pense qu’on peut répondre oui, à 200 %, sans risque de se tromper.

Deuxième interrogation

Quelles actions auraient été prises dès qu’on aurait constaté que le stock de masques préparé par Roselyne Bachelot avait été détruit ?

Je pense que Nicolas Sarkozy aurait décidé un plan Marshall pour fabriquer des masques en France en réquisitionnant certaines entreprises. En parallèle, et pour éviter l’inertie de l’Administration française, il n’aurait pas hésité à confier aux circuits commerciaux très performants de la grande distribution le soin d’en commander un maximum à l’étranger.

Je l’imagine bien aussi dépêcher son Airbus 300, Sarko One, pour aller chercher directement des masques en Chine.

Troisième interrogation

Nicolas Sarkozy se serait-il réfugié totalement derrière les autorités de santé comme l’a fait Emmanuel Macron ? Là encore, on peut répondre non, sans hésiter.

Par ailleurs, je crois que c’est sous son quinquennat qu’avait été décidé de financer l’Institut Hospitalier Méditerranée du Professeur Raoult.

On imagine bien que la voix du Professeur Raoult aurait été écoutée avec beaucoup plus d’attention qu’elle ne l’a été et que l’on aurait ignoré les cris d’orfraie des mandarins parisiens plus ou moins maqués avec certains grands laboratoires pharmaceutiques.

Tout cela n’engage que moi mais si on avait réuni ces trois actions majeures :

  • Blocage ou contrôle étroit des frontières,
  • Disponibilité plus rapide des masques,
  • Utilisation massive de la chloroquine.

en serait-on au même point qu’aujourd’hui avec ce confinement mortifère ?

La France n’aurait-elle pas, en terme de maitrise épidémiologique, les mêmes bons résultats que Marseille affiche aujourd’hui et plus largement les Bouches-du-Rhône  ?

Autre certitude : Avec Nicolas Sarkozy nous aurions échappé à Castaner et à Sibeth Ndiaye !

Pour ceux qui n’auraient pas encore décroché, voici un diaporama consacré à la carrière de Nicolas Sarkozy.

Tout commentaire critiquant le contenu de cet article sera impitoyablement supprimé !

Non, j’déconne !

Merci de tweeter cet article :





9 Réponses à “Sarkophobe s’abstenir !”

  1. Maxime Tandonnet, sors de ce corps !

  2. Vive Nico!

    Malgré ma grosse, je dirais même énorme déception du Traité de Lisbonne, qui pour moi a été une erreur, j’avoue être toujours nostalgique de cette époque.

    Un président qui en avait, du courage!

    Un président qui ne se laissait pas soumettre aux « grands » de ce monde

    Un président qui a su nous sortir de là en 2008

    Un président qui a épousé une dame, Carla, qui a de la Classe (je me rappellerai toujours leur voyage en Angleterre et la grâce de Carla à la Cour de la Reine)

    Un président qui a eu une jolie petite fille pendant son quinquennat..

    Bon déçue par ce fumeux traité et déçue par la qualité du Karcher dans les cités.

    Tout le reste?
    Rien à jeter!

  3. Nicolas Sarkozy fut un VRAI président

  4. francois dit:

    je suis un inconditionnel de N.Sarkozy donc je ne peux qu’approuver votre article.

  5. Tout comme Suzanne, je pointe l’erreur monumentale du traité de Lisbonne qui a été son cadeau aux « européistes » mais J’ajouterai l’ouverture à gauche qui lui a coûté cher en 2012.

    Effectivement, le « Kärcher » etait, comme les masques, « grand public », mais, en examinant le parcours de ses successeurs, il pourrait prononcer cette citation québécoise attribuée aussi à Talleyrand:

    « Quand je me regarde, je me désole,
    Quand je me compare, je me console. »

    J’ajouterai une autre citation du même Talleyrand:

    « Les MÉCONTENTS, ce sont des pauvres qui réfléchissent. »

    Pour ma part, j’ai contribué, par mes votes, à l’accession de Nicolas Sarkozy et j’ai tout fait, au 2nd tour de 2012 pour éviter le « François Pignon » de la politique de le battre.

    Depuis ce jour là, je suis dans l’opposition et je me « console » sur ce site qui est mon exutoire.
    Je me demande quand même ce qu’il aurait fait des traités du « CETA » et de « Marrakech » ainsi que de sa façon de traiter les crises migratoires et du Covid-19.

    S’il revenait, il faudrait quand même qu’ils se démarque franchement de « Manu » pour me séduire à nouveau…

  6. maria-miguel Bechet dit:

    Un grand Président
    Son énergie, son dynamisme et son courage auraient permis à la France de ne pas sombrer.
    Je souscris tout ce qui est écrit.

    Mais ce dont je suis sûre, c’est que s’il avait été réélu, la France ne serait pas là où elle est aujourd’hui, c’est-à-dire au bord de l’abîme et, Macron cet ersatz de Sarkozy n’aurait jamais été élu président.

  7. Moi aussi, je suis un inconditionnel de N Sarkozy, et j’approuve entierement cet article.

  8. un GRAND CHEF D ÉTAT

    actuellement nous avons une équipe de clowns même Arlette GRUSS n’en voudrait pas.
    Une équipe d’amateurs et tous ceux anciens de la droite sont à vomir.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *