Schiappa collée au mur par Denis Tillinac !

Publié par le 3 Mar, 2019 dans Blog | 12 commentaires

Schiappa collée au mur par Denis Tillinac !

Nous avons tous été choqués par Marlène Schiappa – l’épouvantail de gauche du gouvernement – qui a osé considérer que la Manif pour tous et les terroristes islamiques procédaient de la même idéologie !

Ce ne sont, ni l’indignation mesurée de la presse, ni les excuses de la pasionaria, qui auront pu laver l’affront subi par les centaines de milliers de personnes modérées qui ont battu le pavé contre la loi sur la dénaturation du mariage et le droit à l’enfant. Imaginez si une femme de droite – au hasard Nadine Morano – avait proféré une telle horreur …

Mais heureusement, la coupable a été châtiée grâce à un article magistral de Denis Tillinac paru dans Valeurs actuelles. Cette avec jubilation que je vous livre ce texte percutant et fort bien écrit :

Les amalgames de Mme Schiappa

Islamistes ou extrême droite, tout ce qui est hostile à la naissance du « nouveau monde » qui émancipe les citoyens de toute attache est l’ennemi du progressisme.

Il faut donc lire Valeurs actuelles pour apprendre que, dans l’empire du Mal, les opposants à la loi Taubira et les terroristes islamiques entretiennent de secrètes connivences. Il fallait Mme Schiappa, pasionaria vibrionnante de la Macronie, pour oser un amalgame aussi délirant. L’amalgame, cette arme du pharisaïsme, ce sépulcre de la raison, cet alibi des haines inavouées, Mme Schiappa en use et abuse sans vergogne. Son manichéisme recycle, avec un demi-siècle de retard, les poncifs gaucho-libertaires, pimentés de compassionnel bobo.

C’est son droit et ça colle avec le nihilisme barbouillé de moraline de notre société du fric et de la frime. Draguer l’opinion pour traquer l’insoumis, tels sont les ressorts de l’activisme de Mme Schiappa. Son sourire nous charme, c’est son joker. Mais sa christianophobie à peine feutrée l’accule à des énormités insultantes pour la communauté catholique. Ainsi bazarde-t-elle dans le même chaudron de Lucifer les militants de Sens commun et les tueurs qui depuis quelques années ensanglantent la France sous caution d’Allah. Pourquoi stigmatiser des idéalistes juvéniles qui dans leurs veillées lisaient des textes de Hugo, de Péguy, de Camus, de Gandhi? Parce qu’ils sont majoritairement catholiques, et s’efforcent de hisser leurs aspirations à une certaine altitude. À l’aune de Mme Schiappa, c’est suffisant pour mériter l’opprobre de son « progressisme ».

Toute exigence spirituelle est par essence suspecte d’homophobie, de racisme, de xénophobie, de sexisme, de populisme et autres qualificatifs soldés aux étals du prêt-à-porter intellectuel. Toute invocation d’une mémoire, toute hiérarchisation des affects visant à harmoniser les reliefs d’un imaginaire sont décrétées « identitaires ». Donc hostiles à ! »‘autonomie » d’un ego « émancipé » de toute attache – citoyen de nulle part, fétu anonyme et indistinct soumis au triple diktat de l’argent, de la mode et de la technique. Le Bien selon Mme Schiappa, c’est un consentement aveugle au matérialisme d’une « modernité » qui aboutit par une pente fatale au Meilleur des mondes d’Huxley ou au 1984 d’Orwell.

Ce « nouveau monde », nous sommes de plus en plus nombreux à le récuser … 

… en France et dans le monde, parce qu’en nous dépossédant de nos ancrages, il nous voue à l’insignifiance et à l’indifférenciation. Mme Schiappa ne peut pas comprendre cela; elle tourne en boucle dans la doxa comme un poisson dans son bocal, avec les mots de sa tribu, toujours les mêmes. Lire Ellul, Girard ou Hannah Arendt la déniaiserait mais elle y perdrait ses oeillères : penser librement est une rude ascèse. On peut juste lui suggérer d’apprendre le rudiment d’une argumentation logique, ça lui éviterait d’égrener ses sophismes. Elle s’en est excusée. Dont acte.

Qu’elle cesse désormais de diaboliser puérilement quiconque conteste son credo !

Mme Schiappa a-t-elle cru, en se répandant dans les pages de Valeurs actuelles comme précédemment dans celles du « Fig-Mag », séduire les lecteurs de sensibilité droitière ? Dans ce cas, elle s’est plantée dans les grandes largeurs; son dégagement ressuscite la pire intolérance de la gauche parisianiste à l’époque où le sartrisme infligeait sa dogmatique. En instillant sa dose de fiel dans l’océan d’acrimonies où la France s’enlise, elle dessert Emmanuel Macron. Les Français n’excluent pas une relance de son quinquennat, qu’il faut souhaiter pour les tirer de leur désarroi. Mais Macron serait bien inspiré de se défier de ses suiveurs et de ses courtisans: son tendon d’Achille, c’est l’arrogance et l’inanité de la noria macronienne.

Plus il s’en évadera, mieux il se portera.

Denis Tillinac pour Valeurs actuelles.

Merci de tweeter cet article :





12 Réponses à “Schiappa collée au mur par Denis Tillinac !”

  1. Richard Mauden dit:

    3 femmes du gouvernement, 3 âneries : parité respectée !
    3 femmes qui feront entrer de force dans votre vie les idées qu’elles ont eues pour vous.
    Par Phoebe Ann Moses.
    On s’accorde à dire que les Français ne connaissent pas leurs ministres depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron. Et pourtant, parmi les membres de ce gouvernement, il y a autant d’idées imbéciles côté féminin que côté masculin. C’est une vraie parité. Jugez plutôt.
    ÉLISABETH BORNE : TOUS À VÉLO !
    Élisabeth Borne, ministre des Transports, a expliqué cette semaine dans une interview à BFMTV (48 secondes de franche rigolade), tout ce qu’elle allait mettre en œuvre pour favoriser l’usage du vélo par les Français.
    Sa première idée géniale est que les entreprises prennent en charge une partie des frais de déplacement de leurs employés qui viennent travailler à vélo. Mais attention, il faudra un justificatif. Il s’agira de justifier
    … qu’on a une facture d’entretien de vélo par exemple.
    Fastoche ! On va tous faire réparer son vélo chez un pro… Et puisque les Français rechignent à aller travailler à vélo parce qu’ils ont peur du vol (c’est la deuxième raison identifiée par la ministre), le gouvernement a une solution toute trouvée :
    Quelle est la bonne réponse pour lutter contre le vol ? C’est le marquage. Comme ça, on ne peut pas revendre des vélos volés.
    Et toc ! C’est vrai, quoi, un vélo marqué c’est un vélo qu’on ne volera pas. Et puis si un petit chenapan était assez fou pour vous dérober votre bicyclette, vous pourriez toujours porter plaine, puisque vous aurez des justificatifs.
    Hélas, oui, ceux qui font des lois et des interdictions ont toujours la réponse inadéquate à un problème qui ne se posait pas.
    AGNÈS BUZYN : TOUJOURS PLUS AVEC VOS SOUS
    Deuxième place du palmarès des âneries féminines de la semaine : Agnès Buzyn, qui a elle aussi le chic pour trouver des réponses inadéquates.
    Le reste à charge zéro (pour qui ? qui paye ? qui reçoit ?), le bien nommé Plan pauvreté, qui nous coulera tous jusqu’au fond au lieu de nous tirer vers le haut (un « Plan richesse » eût été préférable), la diminution des forfaits en tout genre dont les médecins généralistes sont maintenant dépendants (leur consultation n’ayant pas été revalorisée) : il y a fort à parier que cette ministre suivra la même cote de popularité que celle qui l’a précédée, Marisol Touraine.
    Heureusement que sur son compte Twitter, elle n’oublie jamais de remercier « les professionnels de santé » de manière systématique quand elle se rend quelque part : elle semble user de cette fameuse pommade qui permet de faire entrer plus en douceur des choses un peu désagréables de prime abord…
    FRANÇOISE NYSSEN : TANT QU’IL Y AURA DES FEMMES…
    Françoise Nyssen, notre sémillante ministre de la Culture, est en train de transformer son poste en ministère de la Propagande : après avoir fait parler d’elle en agrandissant sa maison d’édition, la voici qui proclame que dorénavant elle allouera un supplément de 15% de subventions aux créations qui favorisent la parité. Le Point rapporte :
    « Je crois aux incitations financières. Quand les choses ne changent pas d’elles-mêmes, ou trop lentement, c’est à nous de les faire changer », a affirmé la ministre en clôture des Assises de la parité.
    Ce bonus pourra être attribué aux films dont les équipes ont des femmes à des postes-clés. Concrètement, un barème de huit points sera instauré avec un point si le réalisateur est une femme, un autre point si le chef technique est de sexe féminin… Il « sera ouvert dès lors que l’équipe technique totalise au moins quatre points ».

    Reste à savoir si un réalisateur transgenre risque de rafler la mise, ou si un film cumulant les thématiques « minorité ethnique », « femmes », « victimes », « végans », sera hors compétition. Normalement, « Joséphine Ange Gardien », devrait bien se placer question subventions…
    Pauvres Kubrick, Scorsese, Coppola, Eastwood, Allen, Tavernier, Chabrol, Truffaut, Lelouch… Vous avez eu le tort de préempter un univers qui ne doit désormais plus être le reflet d’un art mais celui d’une politique. Et d’être nés avec une malédiction : une paire de testicules. Que le ministre de la Culture français aura vite fait de vous enlever, faute de vous les casser…

    • C’est excellent et tellement vrai hélas !

    • Eastwood ? mais c’est le mal !

      • Françoise Nyssen n’est plus ministre de l’inculture.

        • Exact, vous avez raison.
          c’est un homme.
          M. Riester!

          Mais quel homme..
          Renégat LR, il a travaillé sur la loi HADOPI.

          je suppose qu’il a été nommé pour son appartenance affirmée au lobby gay.
          En France, si on n’est pas homo ou LGBT, on ne fait pas long feu comme ministre de la Culture!

          (je n’ai rien contre les homos, sauf lorsqu’ils brandissent leur sexualité comme un étendard afin d’obtenir des fonctions financièrement valables, et une notoriété sur la place publique… ou lorsqu’ils défilent avec des chaînes aux bras et des plumes dans les fesses)

  2. Mme Schiappa sert l’immoralité politicienne a son degrés le plus bas, contre le peuple, et est un exemple de bassesse immorale particuliere, comme toute la classe politique qui accepte ceci sans ce revolter…

    SCHIAPPA : Ou la victoire des PédoSatanistes

    https://www.youtube.com/watch?v=qPW-P5OZDI8

    Ceci demontre que toute la classe politique est profondement gangréné par le mal, et le plus ignoble…

    Schiappa, n’est que l’arbre qui cache la foret profondement pourrie et la manipulation du mensonge sans respect pour le peuple.

    Ecoeuré, François Ruffin dénonce la « langue pourrie » de la macronie

    https://www.youtube.com/watch?v=J4AIWubjDb4

    Qui ce ressemble, s’assemble.

  3. « Les Français n’excluent pas une relance de son quinquennat, qu’il faut souhaiter pour les tirer de leur désarroi. »

    Je ne dois pas être suffisamment française, parce que je ne crois absolument pas à une relance de son quinquennat (que je souhaite surtout pas) hormis si les médias fakenewsent à tire larigot, et si les français suivent comme des moutons.
    Il semble en effet que l’enfumage marche bien, même à V.A.

  4. Qu’est-ce que vous lui trouvez donc à cette Marlène Schiappa, pour lui accorder autant d’importance?

    Toute honte bue, elle s’est excusée à l’Assemblée nationale et Denis Tillinac vient de l’exécuter en quelques phrases, montrant ainsi qu’on n’a même pas besoin de rétablir la peine de mort en France : les mots s’en chargent très bien à la place.
    Marlène Schiappa, pour son édification, récitera donc trois fois, tous les matins, cet article de Denis Tillinac!

  5. l'amalgameur stigmatiseur dit:

    Parmi les innombrables citations de Francoise Giroud, on trouve celle ci:
    « La femme serait vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignerait une femme incompétente. »
    Je crois qu’aujourd’hui, malgré quelques candidates sérieuses dans un récent passé, on est enfin arrivé à cette égalité parfaite.

  6. Schiappa collée au mur ?????? Il faut de la bonne colle!

    Cette donzelle qui défendrait l’égalité homme femme qui rebondit sur la moindre parole contraire à sa morale……..du moment!
    Elle a oublié le livre degu…sse qu’elle a écrit sur les grosses!

    Marlène Schiappa, la nouvelle secrétaire d’Etat, rattrapée par un livre sur les rondes

    INTERNET/ En 2010, Marlène Schiappa publiait « Osez l’amour des rondes », où l’on apprenait notamment que « la fellation est la spécialité des rondes ».

    Elle s’est inspirée de qui pour écrire ce livre parce qu’elle est plus que grassouillette d’après ce que j’ai vu la semaine dernière à la tv!

    Et ça ça va apprendre le respect aux français?????

    Il y a aussi un bouquin ou elle donne des conseils pour truander la sécu…..

    Et ça c’est élue député et ensuite secrétaire d’état????

    Pauvre France…mais on a les politiques que l’on élit!

  7. stéphane roncaglia dit:

    J’imagine shiappa avec son mari : Son mari: chérie t’aurais pas vu mes clés ?
    Shiappa: tu crois que je suis ta boniche ? Tu crois que c’est pas assez pour moi d’être ministre sur Twitter, t’es un sexiste, déjà ferme tes jambes quand on dort.. Tu sais que ça s’appelle du sommeilspreading ?
    Son mari ne lui dit plus bonjour. Il a trop peur que ça soit interprété comme le début du commencement d’une tentative de viol…
    Shiappa représente vraiment la féministe extrêmiste qui veut imposer ses règles.
    Cette femme se prend pour Aphrodite la déesse de l’amour… quand a nous les hommes on représente à ses yeux la soumission et l’ignorance. l’écouter parler de féminisme c’est comme écouter manu micron de démocratie…

  8. Schiappa Demmission.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *