Sébastian Kurz – Laurent Wauquiez : même combat ?

Publié par le 18 Oct, 2017 dans Blog | 13 commentaires

Sébastian Kurz – Laurent Wauquiez : même combat ?

Laurent Wauquiez semble bien parti pour être élu dans quelques semaines à la présidence des Républicains.

Ce ne sera pas un long fleuve tranquille car, comme elle l’avait fait à l’encontre de Nicolas Sarkozy, la presse monte en puissance contre cet impudent qui voudrait que la droite se positionnât … à droite !

Au même moment, en Autriche, Sébastian Kurz, âgé seulement de 31 ans vient de remporter les élections en plaidant pour « une droite vraiment à droite !  »

Voici un article paru dans le politique qui compare les deux hommes et leurs objectifs visiblement les mêmes (défense de l’identité nationale et maîtrise de l’immigration) :

Sébastian Kurz, source d’inspiration
pour refonder la droite française ?

Le futur chancelier autrichien, Sébastian Kurz, sera à seulement 31 ans le plus jeune dirigeant politique du monde. Surnommé « l’enfant prodige », celui qui fut dès 28 ans ministre des affaires étrangères et donc chef d’une des diplomaties les plus prestigieuses de l’Histoire, a reconstruit la droite autrichienne à savoir le Parti populaire autrichien (OVP) pour en faire à nouveau la première force politique du pays.

Quelques semaines après la défaite cinglante de la droite dès le premier tour de la dernière élection présidentielle, Kurz fut élu avec 98,7% des voix à la tête de l’OVP – 700.000 adhérents – en plaidant pour « une droite véritablement de droite » et en brisant la chape de plomb empêchant tout débat sur des problématiques pourtant considérées essentielles par une majorité d’autrichiens.

Représentant de l’aile droite de l’OVP et régulièrement accusé de courir après l’extrême droite, Sébastian Kurz vient pourtant d’en enrayer clairement la progression avec 31,4% des suffrages exprimés à l’occasion des élections législatives anticipées de ce week-end contre 27,4% pour le FPO de Heinz-Christian Strache. Rappelons que ce même FPO avait perdu la dernière élection présidentielle de seulement 30.000 voix d’écart contre le candidat écologiste Alexander Van der Bellen.

Selon les électeurs autrichiens, Sébastian Kurz et son parti conservateur ont gagné car ils se sont enfin décidés à traiter énergiquement la crise migratoire en promettant la limitation drastique de l’immigration et la crise identitaire en promettant la mise en conformité autrichienne des nouveaux immigrants – principalement musulmans.

D’une certaine façon et alors que les médias très majoritairement « de gauche » ou mal-nommés « progressistes » dénoncent la dérive extrême de l’Autriche, Sébastian Kurz incarne exactement cette jeune génération « de droite » qui affiche et défend des positions nettement plus « à droite » que ses aînés. Sans crainte d’aborder de front le sujet brûlant de « l’islamisation » et de « l’identité », les jeunes militants à l’instar de Kurz estiment défendre leurs Libertés, leur mode de vie et leur culture contre une Union Européenne (UE) qu’ils dénoncent comme permissive.

Nier les véritables angoisses tapies au fond des peuples ne les faisant pas disparaître – bien au contraire, Sébastian Kurz vient de prouver qu’une droite vraiment à droite peut non seulement se relever de défaites inédites mais gagner ensuite l’alternance, cette fois avec un bond de 8 points de pourcentage de plus qu’aux législatives précédentes.

En contenant l’extrême droite et en promettant de s’attaquer à ce qui soucie les Autrichiens plutôt que de se préoccuper de son adoubement par la bien-pensance médiatique, Sébastian Kurz donne peut-être ici des clefs pour à la fois refonder la droite et cesser l’aveuglement collectif qui mène potentiellement au désastre général. Enfin, précisons que toute ressemblance avec un candidat à la présidence des Républicains (LR) serait parfaitement fortuite.

Le Politique

Il est fascinant de voir à quel point les situations de l’Autriche et de la droite autrichienne sont comparables à la France et au parti des Républicains !

Avec le positionnement de Macron au centre, la seule option pour la survie de la droite modérée est de se positionner clairement à droite.

Bon courage à Laurent Wauquiez !






13 Réponses à “Sébastian Kurz – Laurent Wauquiez : même combat ?”

  1. avec le maccarthysme de gauche qui règne en France je doute que nous voyons émerger des gens ayant le courage d’afficher leurs idées et de présenter présenter un programme résolument axé sur des valeurs « de droite »

  2. Désolé de ne pas considérer Sarkozy comme un homme droite, car entendre venant de sa bouche de crochu que le métissage se doit d’être obligatoire, ça me donne envie de dégueuler!
    De toute façon vous êtes déconnecté,comme l’autre dégénéré de Brunet, le droite IX couilles molles, la France n’en veut pas de vos héros, elle se radicalise à l’extrême droite, bien plus loin que vous, qui êtes bien trop frileux avec votre liberté d’expression à géométrie très variable.
    Je suis raciste et fier de l’être, comme de plus en plus de Français, vie Démocratie Participative, vive la vraie droite!

  3. Le racisme n’est pas une notion de droite ou de goche, c’est personnel.
    Par contre avoir une vision des problemes que posent l’immigration, n’entraine pas obligatoirement le racisme, je le precise et ce blog prefere ce comportement.

    Poser de multiples questions avec a la clé des solutions proposées lorsqu’il y en a, ou des mecontentements quand des politiques ne suivent pas le terrain comme le fait le peuple, c’est un peu le devoir de ce blog.

    Je pense que votre place se doit etre ailleurs, sur d’autre blog, ou vous trouverez des elements sur vos inspirations qui vous conviendront mieux.

    • Merci Pseudo pour cette réponse à Mme (?) Philipette.
      Ce matin, je voulais lui répondre mais ne suis pas arrivée à trouver les mots pour le faire sans être vulgaire lu méprisante tant ses commentaires sont semblables à ceux lus sur des blogs de partis -ou groupes – politique extrêmes.

  4. L Wauquiez, se doit d’etre a droite, pour repondre a tous les problemes que pose l’immigration, et notre perte de la culture Francaise, voulu par la goche.

  5. Le Prétorien dit:

    Mieux vaut l’original, en l’occurrence, Marine et la Droite Nationale. Ce Waukiez qui se pavane dans Paris Match avec sa petite famille. Son parcours politique en tant que secrétaire d’Etat et ministre, qui n’a laissé aucune trace . En résumé un homme d’avenir!

    • L’un des problèmes majeurs de Mme Lepen pour qui j’ai voté par défaut au second tour des présidentielles car je ‘aime pas ‘abstenir (ce que j’ai pourtant fait au second tour des législatives)est qu’elle est trop idéologue, et sud où que son programme éco dst aussi débile que celui de Méluche… (j’ai eu le courage d’aller sur son site pour le lire) et que je la trouve un peu trop laicarde, voire parfois un peu trop accommodante avec les pourfendeurs de la physiologie humaine.

    • Vous préférez voir Mme le Pen l’incompétente avec ses chats et ses pots de géraniums sur la fenêtre.
      Votre diva n’est en réalité qu’une potiche, c’est Filippot qui lui préparait toutes ses fiches et il ne s’est pas privé de le faire savoir.Même la nièce a prit la fuite ça en dit long.

  6. Le gros probleme de Marine, pour qui j’avais voté, c’est qu’elle est qualifiée, par Phillipot, de faineante,et d’une personne qui ne connait pasces dossiers, comme on l’a vu au presidentielle. Tous sont d’accord la dessus.

    Je me rappellerais d’elle qu’elle a dit que l’islam EST compatible avec la republique…
    Ce n’est pas son pere qui aurait parlé ainsi, comme le RPR dans les années 90…

    Pour moi le FN s’est gauchisé.

  7. Trop d’idées qui me dérangent dans le parti FN, j’ai plus de divergences que de convergences: je n’ai pas voté pour Marine ou les députés, je me suis abstenue. Même si cette décision a permis à Macron 1er d’être où il est aujourd’hui, je pense que ça vaut mieux que Marine au pouvoir.

  8. jacques boudet dit:

    Offre « commerciale » : Centre Droite Gauche, appâter le chaland.
    2007 Iznogoud, 2012 Rantanplan,
    2017 Monsav-ron ADN Goldman Sachs Merkel Bruxelles
    Quant au « LePen FN » créature de Mitterrand 1986,
    business familial fondé sur le pacte :
    « FN fait nous peur » copieuse gamelle !
    RPR UMP PS à nous le Pouvoir.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *