Sonia Mabrouk : le vrai courage

Publié par le 11 Juin, 2018 dans Blog | 3 commentaires

Sonia Mabrouk : le vrai courage

A l’image de cette combattante kurde représentée ci-contre, beaucoup de femmes françaises et musulmanes font preuve d’un vrai courage en s’exprimant contre l’islamisation de l’Europe.

Je donne souvent la parole à ces jeunes femmes comme Lydia Guirous ou Jeannette Bougrab car je pense que leurs paroles portent plus que n’importe quel français ou française « de souche ».

Aujourd’hui, je voudrais relayer sous forme d’extraits, une interview de Sonia Mabrouk parue dans Causeur.fr. Cette journaliste de talent franco-tunisienne vient de publier un roman sur les enfants français du djihad : « Dans son coeur sommeille la vengeance. » Le titre de l’article de Causeur résume bien le courage dont fait preuve Sonia Mabrouk :

« Je suis musulmane mais j’adhère pleinement à la civilisation occidentale »

Voici donc quelques extraits de cette interview :

Pascal Louvrier : Votre roman s’appuie sur une enquête minutieuse. Pouvez-vous nous préciser votre démarche ?

Sonia Mabrouk : J’ai, en effet, mené une enquête précise sur un sujet que je connaissais mal. Il était évident qu’il me fallait rencontrer des magistrats, les services de protection de l’enfance, mais également les services de renseignements, les familles des enfants. Et surtout les enfants eux-mêmes. Mais par rapport à ces enfants-là, tout est brouillé, en réalité. D’autres sentiments viennent troubler le paysage. J’avais besoin du roman, de la puissance des sentiments pour montrer que c’est un tableau beaucoup plus nuancé qu’il n’y paraît. Une enquête journalistique n’aurait pas permis ces nuances. Je voulais donner une matière à réflexion.

Pascal Louvrier : Vous évoquez l’homosexualité dans les camps de Daech, la pédophilie pratiquée par des émirs haut placés, ces militaires turcs qui se font greffer des implants pour étoffer leur moustache, signe de virilité. Vous ne pensez pas que vous prenez des risques ?

Sonia Mabrouk : Ces non-dits m’ont toujours choquée. Dans les reportages, les papiers de journalistes, le sujet de l’homosexualité est à peine évoqué. Les revenants se taisent. Certains enfants, en revanche, qui ont été dans les camps, en parlent plus facilement. C’est un sujet tabou, qui dit beaucoup de la supercherie de Daech. Tout est faux de l’intérieur.

Pascal Louvrier : Pensez-vous, comme Michel Houellebecq, que « l’islam est dangereux » ?

Sonia Mabrouk : Non. Je sais ce qu’il veut dire. L’interprétation qui est faite de l’islam par certains est dangereuse. Si vous dites que l’islam est dangereux, ça signifie que, moi, qui suis assise en face de vous, je suis dangereuse (sourire). Ce n’est pas possible. Je ne veux pas employer les mots « amalgame », « stigmatisation », car je les déteste. Il faut remettre en cause la manière dont, aujourd’hui en France, l’islam est pratiqué, il faut débattre de sa compatibilité avec les valeurs de la République. 

Pour Houellebecq, Michel Onfray, et d’autres, c’est la fin programmée de la civilisation judéo-chrétienne. Je pense que les valeurs de cette civilisation ne sont pas sa faiblesse, son talon d’Achille, mais sa force. Un exemple concret : Arnaud Beltrame. On a dit qu’il s’était sacrifié. C’est tout l’inverse. C’est une véritable mission, une mission de vie. Il a opposé au terrorisme un vrai projet, un projet de spiritualité. Il a puisé dans ses valeurs chrétiennes, qui sont aussi des valeurs universelles, pour combattre le terrorisme. Ce n’est pas la fin de la civilisation occidentale, au contraire. Il y a et il y aura des sursauts. Ça doit venir de nous tous, avec nos moyens, certes, mais nous devons former un rempart contre le projet terroriste. J’ai été très étonné que les intellectuels ne s’emparent pas davantage de l’exemple d’Arnaud Beltrame qui, par sa foi, sa foi chrétienne, n’ayons pas honte de le dire, son héroïsme, son geste absolu, fait perdurer ces valeurs universelles. Nous avons en commun ces valeurs-là.  Moi, je suis musulmane, mais j’adhère pleinement à la civilisation occidentale. Je ne peux donc pas dire qu’elle va mourir.

Propos recueillis par Pascal Louvrier pour Causeur.

Saluons le courage de cette femme très connue médiatiquement et qui n’hésite pas à prendre position pour la civilisation occidentale et à critiquer ouvertement l’islam radical. Une position dont on aimerait qu’elle soit plus souvent exprimée par d’autres musulmans modérés vivant en France.

Dans son coeur sommeille la vengeance
Sonia Mabrouk
Broché : 18,90 €

Victimes ou bombes à retardement ? Qui sont les  » lionceaux  » de Daech ? À l’heure où la France fait face au retour de ses djihadistes, Lena, journaliste engagée accepte une enquête brûlante sur les enfants embrigadés par l’organisation terroriste. Entre reportage et quête mystique, la jeune femme voit ses croyances s’effacer au risque de se perdre.
De Raqqa à Paris, en passant par Gaziantep en Turquie, plongez dans une intrigue contemporaine sur fond de lutte contre le terrorisme, de religion, de retour des djihadistes en France.






3 Réponses à “Sonia Mabrouk : le vrai courage”

  1. COGNET Marie dit:

    Merci Christian de donner régulièrement la parole à ces femmes courageuses. J’espère qu’elles seront de plus en plus nombreuses à l’avenir.

  2. Si dans son coeur « sommeille la vengeance »,dans le nôtre doit s’appliquer le principe de sauvegarde et de précaution,et donc lui interdire un retour sur le territoire national.

    Toute autre décision des autorités concernées sera un crime contre les français et une trahison.

  3. Elle est bien gentille Sonia Mabrouk et sexy avec ça,au point qu’elle rendrait un djihadiste si impatient qu’il n’attendrait pas de monter directement au paradis pour connaître la félicité avec les 72 houris promises.
    Mais elle devrait expliquer comment elle a résolu ce dilemne: après tout,elle a lu les mêmes versets du Coran que les Jihadistes ont proclamés pour justifier leurs massacres d’ infidèles.
    Comme le Coran est incréé et a été donné une fois pour toutes aux musulmans par l’intermédiaire de Mahomet,serait-elle une « mauvaise » musulmane pour avoir ainsi désobéi à la lettre du message prophétique?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *