Sus aux « pédagogos » par Eric Zemmour.

Publié par le 14 Fév, 2018 dans Blog | 8 commentaires

Sus aux « pédagogos » par Eric Zemmour.

Ci-contre, le vrai visage de Najat Vallaud-Belkacem !

Durant le calamiteux quinquennat de François Hollande, nous eûmes à supporter en permanence, l’angélique mais trompeur sourire de Najat Vallaud-Belkacem !

Merci au photographe qui sut saisir ce moment fugitif où l’on vit, pour le première fois, le vrai visage de cette pasionaria sectaire qu’était Najat Vallaud-Belkacem.

Il aura fallu qu’elle apprenne le nom de son successeur à la tête du ministère de l’Education nationale, pour révéler sa vraie nature. En une fraction de seconde, elle comprit que toute son oeuvre de destruction de l’Ecole allait être, à son tour, détruite par Jean-Michel Blanquer ! Ce fut la seule fois, dans son bureau de la rue de Grenelle, où elle eut un éclair de lucidité !

Mais, Najat Vallaud-Belkacem ne fut pas la seule victime de Zorro-Blanquer ! Avec elle allait être emportée une armée invisible et néfaste composée des fameux pédagogistes, ces illuminés que Claude Allègre, le dégraisseur de mammouth, avait surnommé : « les pédagogos !  ».

C’était l’objet, ce matin, de la chronique d’Eric Zemmour. :

De gauche à droite et de bas en haut :
Pierre Bourdieu, Christian Forrestier, Evelinne Charmeux,
Philippe Meirieu, Roland Goigoux, Alain Viala,
Viviane Bouysse, Alain Boissinot.

Eric Zemmour : Chaque jour est un jour de souffrance ! Chaque jour est une torture quotidienne ! Chaque jour, sa catastrophe, chaque jour son offense, son humiliation ! Un jour, c’est la méthode syllabique, le bon vieux B-A-BA, quoi, qui revient en majesté. Un autre jour, c’est la dictée et maintenant les quatre opérations, même la division, dès le cours préparatoire !

Demain, peut-être, la fin du BAC dans une pochette-surprise ! Et pourquoi pas la sélection à l’université ? Non, c’est trop de douleur ! Entendre un membre de la commission Villani dire : « l’objectif de la mission est de rompre l’engrenage dans lequel l’enseignement est plongé depuis 40 ans … » c’est plus qu’ils n’en peuvent supporter !

Yves Calvi : Mais, Eric, de qui parlez-vous ?

Eric Zemmour : Et bien, l’engrenage, c’est eux ! 40 ans, c’est la durée de leur règne sur l’Ecole, depuis les années 70 jusqu’à aujourd’hui ! Presque aussi long que celui de Louis XIV ! Au temps de leur splendeur, on les appelait les pédagogistes. La pédagogie, c’est leur truc ! Souvent, ils n’avaient pas mis les pieds dans une classe de leur vie mais ils écrasaient les profs de leur superbe ! Ils leur disaient que l’enfant devait construire son savoir lui-même ! Qu’il était au centre de l’école ! Bref, qu’il n’avait pas besoin d’eux !

Comme un nouveau clergé, ils avaient une langue à eux, un sabir ridicule de médecin de Molière ! L’Ecole ne devait plus apprendre, mais apprendre à apprendre ! Non pas instruire, mais réduire les inégalités ! Ne plus fabriquer des citoyens français mais des citoyens du monde ! Ils étaient tout puissants ! Ils intimidaient la gauche qui intimidait la droite ! Ils dominaient la rue de Grenelle, qui dominait le parti socialiste. Il y a plus de 20 ans, le ministre socialiste Claude Allègre, les avait surnommé drôlement : les « pédagogos » ! Ils avaient eu la peau du rigolo ! Ils tenaient tous les lieux de pouvoir ! L’Inspection, la formation des profs, les programmes !

Claude Allègre : dégraisseur de mammouth

Ils avaient atteint le sommet de leur puissance avec Najat Vallaud-Belkacem …

… qu’ils manipulaient à leur guise. Avec elle, ils avaient achevé leur travail de destruction. Ils avaient enfin trouvé leur Attila ! Ils pouvaient être fiers de leur oeuvre ! Le niveau de l’école française était devenu le niveau le plus faible de tout l’Occident ! Et on ne parle même pas des pays asiatiques ! Leur réussite était totale ! Tout le monde avait le BAC ! Tout le monde entrait à l’université ! Tout le monde faisait 40 fautes d’orthographe ! Personne ne savait plus ses tables de multiplication ! Personne ne savait plus qui était François 1 er ou Richelieu ! On fermait les classes de latin et de grec, mais tout le monde savait qu’Hitler était méchant et que le développement durable, c’était bien !

Ils auraient dû se méfier ! Ah, dans l’école d’avant, on apprenait que la roche tarpéienne * était proche du Capitole, la chute du sommet ! Blanquer est leur bourreau ! Blanquer est leur tortionnaire ! Il les oblige à démissionner de tous leurs lieux de pouvoir. Il reconstruit, pierre après pierre, l’école d’avant, qu’ils ont tant haïe ! Il habille ce projet authentiquement réactionnaire des oripeaux de la modernité scientifique mais Blanquer arrive bien tard, dans un monde scolaire dévasté, et deux générations sacrifiées au moloch ** pédagogiste …

Il est minuit, docteur Blanquer !

Eric Zemmour pour RTL.

* la roche tarpéienne : La roche Tarpéienne est une crête rocheuse située à l’extrémité sud-ouest du Capitole, à Rome. Lieu d’exécution capitale pendant l’Antiquité, c’est de là qu’étaient précipités, jusqu’à la fin de la République romaine, les criminels et en particulier ceux qui se rendaient coupables de faux témoignage.

** Moloch : Dans la Bible, le culte de Moloch est lié à des sacrifices d’enfants par le feu. Le livre du Lévitique condamne fermement cette pratique. Pour la Bible, ce culte est une pratique cananéenne. Les parallèles avec d’autres cultes de la zone syro-palestinienne semblent indiquer que Moloch est à l’origine une divinité liée au monde souterrain, au monde des morts.






8 Réponses à “Sus aux « pédagogos » par Eric Zemmour.”

  1. Il ne faudrait pas pour autant oublier qu’au préalable nous avons eu droit au sectaire stupide nommé Peillon et à l’ineffable Hamon !
    Flambe nous a particulièrement gâtés.

  2. Encore une page d’anthologie d’Eric Zemmour.Merci d’avance de nous envoyer la suivante.

  3. Exellent E Zemmour.

  4. APB = Anerie Post Belkacem

    La pire invention de Najat est

    A P B

    Ânerie

    Post

    Belkacem

  5. Je vais encore faire mon anti Blanquer, mais voilà.
    Avec le nouvelle réforme du BAC, on va avoir des « flèches »…pas très efficaces!
    A lire sur Le Point

    Philo et oral « de maturité »
    Concrètement, qu’est-ce qui va changer dans le bac version 2021 ? Les épreuves vont être resserrées : il n’y en aura plus que quatre en terminale (3 écrites et un grand oral), qui s’ajouteront à l’épreuve de français (écrit et oral) passée en première.

    Deux épreuves porteront sur les matières de « spécialité » choisies par l’élève (le terme de « majeures » proposé par Mathiot n’a pas été retenu) et seront organisées dès la fin des vacances de printemps.

    En juin, les élèves passeront l’épreuve de philosophie, qui sera commune à tous (bac général et technologique) avec le même coefficient pour tous. Jugée discriminante par certains, cette épreuve qui s’inscrit dans une tradition française, celle de la culture générale et de l’art de penser, est, au contraire, pour Jean-Michel Blanquer le moyen de diminuer les inégalités.

    En plus de la philo, les terminales devront passer une épreuve qui aurait pu s’appeler « grand oral » (comme à Science Po), mais qui devrait se nommer « oral de maturité »

    Des cours d’expression théâtrale et d’art oratoire font également partie des pistes sur lesquelles travaille le ministère de l’Éducation en collaboration avec celui de la Culture.

    Ces quatre épreuves compteront pour 60 % de la note finale, les 40 % restant seront évalués en contrôle continu.
    Une nouvelle matière sera également créée, qui devrait s’appeler « humanités numériques et scientifiques », afin de préparer les élèves, dès la première, aux défis du XXIe siècle : intelligence artificielle, codage, bioéthique, changements climatiques

    les élèves suivront un tronc commun et choisiront trois spécialités en première, ramenées à deux en terminale. Jean-Michel Blanquer veut croire que les matières seront choisies par goût et non pour leur prestige.

    Sur qu’avec un bac commun, une épreuve d’art théâtral et art oratoire, d’humanités numériques, des épreuves choisies par les élèves (amis pas optionnelles!!!), un oral de maturité, on est bien parti!

    Du flan, comme d’hab et tout le monde est ravi!
    C’est beau la communication manipulatrice!
    je ne croyais pas que ce puisse être aussi efficace!

    • Bravo Suzanne ! Encore de l’enfumage et de l’intox. C’est quand même effarant comme une grande majorité des gens ont perdu tout sens critique. Malheureusement, loin d’être la grande réforme dont l’Education Nationale aurait bien eu besoin, cela aboutira à toujours plus de nivellement par le bas. Et je ne parle même pas du pitoyable rapport d’Aurore Bergé…

    • Et bien moi je suis ravie de voir qu’il y a enfin un oral digne de ce nom au bac en première partie. Quand j’entends certains jeunes parler, je me demande si c’est la même langue Française que moi. Il va bien falloir qu’ils apprennent à s’exprimer, puisque durant toute leur vie professionnelle, ils devront prendre la parole sans dire ânerie sur ânerie…… et sans accent beur des cités.

      Oui, j’aime bien Mr Blanquer, et j’espère qu’il va enfin réussir ce que les dizaines de ministres crétins depuis miterrand ont réussi à détruire. La palme en revient à l’âne belkacem

      • Un oral digne de ce nom, je suis OK avec vous!

        Mais un oral de maturité, adossé à une épreuve d’art théâtral, croyez en la conjointe, sœur, cousine et amies de nombreux profs, c’est un moyen détourné de faire croire que le BAC va être amélioré!

        Quant aux âneries, elles permettront d’être qualifiées d’humour… Et les correcteurs (le jury) devront accepter l’accent quel qu’il soit afin de ne pas « discriminer » le candidat (c’est déjà le cas, rassurez vous, je n’invente rien, hélas, cent fois hélas).
        Et puis cela pourra être considéré comme de « l’art oratoire »!

        Un point positif pour cet enfumeur : il est « moins pire » que Najat! (je ne dis pas « meilleur », hein, ce serait trop d’honneur)
        Sans compter, m’a bien précisé mon conjoint, que le contrôle continu est le meilleur moyen de donner des notes positives à tous, même les plus nuls!

        Pauvre France!

        Hélas!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *