Trump suscite en France des réactions … trumpesques !

Publié par le 7 Mai, 2018 dans Blog | 15 commentaires

Trump suscite en France des réactions … trumpesques !

Je suis conscient que cet article pourrait me valoir, à mon tour, de violentes critiques …

Pensez-donc ! Certains vont croire que je défends Donald Trump, ce qui, de ce côté de l’Atlantique, est considéré comme tout à fait scandaleux.

D’ici que je me retrouve convoqué devant la 17 ème chambre correctionnel de Paris, pour incitation à la haine contre les terroristes, il n’y a pas loin !

Je fais allusion, d’une part aux propos de Donald Trump devant le congrès de la NRA (National Riffle Association of America) autrement dit le lobby pro-armes et d’autre part à l’avalanche de réactions que ces propos ont entrainée à tout niveau de la société française.

Et que je considère comme disproportionnée !

Mettons d’abord les choses au point !

Je n’ai pas de sympathie particulière pour Donald Trump autre que celle venant du fait qu’il a été élu par une majorité d’un peuple américain dont une partie a été longtemps méprisée par les élites de Washington et qu’encore aujourd’hui le soutien de son électorat ne se dément pas. D’ailleurs le « cas Trump » devrait interpeller nos propres élites qui, elles-aussi, méprisent le peuple et, au nom du politiquement correct, ignorent les angoisses et les opinions des Français.

Quel « Trump français », un jour, récoltera la mise ? 

Comme beaucoup je condamne le style de Trump, sa communication intempestive à base de tweets vengeurs et souvent irresponsables, et beaucoup des mesures qu’il a prises, notamment dans le domaine des échanges commerciaux internationaux. Et je ne propose nullement que les armes soient en vente libre dans notre pays !

Mais, en l’occurence, qu’a donc dit Trump ?

Il a déclaré que les attentats du 13 novembre 2015 à Paris auraient fait moins de victimes si ces dernières avaient été armées. Voici la vidéo de son intervention :

Des réactions française sans aucune mesure !

Voici quelques unes d’entre elles :

D’abord celles du monde politique :

François Hollande :

« Les propos honteux et les simagrées obscènes de Donald Trump en disent long sur ce qu’il pense de la France et de ses valeurs. L’amitié entre nos deux peuples ne sera pas entachée par l’irrespect et l’outrance. Toutes mes pensées vont aux victimes du 13 novembre. »

Anne Hidalgo :

« La mise en scène des attentats de 2015 par le président Trump est méprisante et indigne. Fluctuat nec mergitur », (la devise latine de Paris) : « elle est battue par les flots, mais ne sombre pas ».

Valérie Pécresse :

« Instrumentaliser la tragédie du Bataclan au profit du lobby pro-armes, M. Trump, vous êtes indigne ! Combien de fusillades atrocement meurtrières auraient été évitées aux Etats-Unis avec un contrôle des armes à feu ? »

Et plus graves, celles des autorités françaises :

Bruno Le Maire :

« Je demande à Donald Trump d’exprimer des regrets après avoir tenu des propos choquants et indignes sur les attentats de 2015 à Paris. »

Agnès von der Mühll, porte-parole du ministère des Affaires étrangères français :

« La France exprime sa ferme désapprobation des propos du président Trump au sujet des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et demande le respect de la mémoire des victimes.»

La Fédé­ra­tion natio­nale des victimes d’atten­tats et d’acci­dents collec­tifs (Fenvac) a dénoncé dans un tweet

« des propos « d’une violence inouïe » pour les victimes de l’atten­tat. Dans son message, elle a appelé la diplo­ma­tie française à réagir ».

Les propos de Donald Trum sont-ils si condamnables ?

Sur la forme

Sur la forme, je rejoindrais la plupart des critiques car le fait que Trump ait mimé le massacre (« Ils ont pris leur temps […] Boom  ! Viens par-ic i… Boom  ! Viens par-là. ») est pour le moins déplacé, même s’il s’inscrit dans le style habituel de Trump.

A l’inverse, on doit aussi prendre en compte le contexte de cette déclaration qui n’est pas prononcée devant une association pacifiste ou le congrès des Bisounours, mais devant le congrès de la NRA le puissant lobby pro-armes dont les membres ont dû massivement voter pour Trump.

Sur le fond

C’est sur le fond que je trouve toutes ces réactions disproportionnées, sauf sans doute, celle des associations de victimes.

Une fois de plus, l’arrogance française se déploie ! En France, il est difficile – et impossible pour certains – de comprendre la mentalité du peuple américain et notamment que le droit de porter une arme soit inscrit dans la Constitution.

Il existe aux USA une règle baptisée « Stand Your Ground » (littéralement : « Défendez votre territoire !  ») qui définit la notion de légitime défense d’une manière bien plus large que celle en vigueur en France :

Cette règle affirme qu’une personne peut utiliser une force raisonnable dans le cas de légitime défense quand elle croit de façon raisonnable qu’elle est soumise à une menace illégale, sans obligation de battre en retraite.  Elle peut s’appliquer lorsqu’il faut défendre sa maison ou son véhicule, ou encore dans tous lieux occupés de façon légale.

Selon cette doctrine, une personne est justifiée d’user d’une force mortelle dans certaines situations et une stand-your-ground law peut alors être invoquée pour obtenir une immunité contre des poursuites civiles ou pénales.

Bref, Donald Trump s’exprime sur le sol américain devant un lobby pro-armes et dans un cadre juridique à l’opposé du nôtre.

Sur le fond des propos de Trump, n’est-il pas possible sinon probable que l’action des terroristes du Bataclan aurait pu être gênée si quelques personnes avaient été armées et avaient pu riposter dès le début de l’attaque ?

Trump a t-il manqué de respect aux victimes des attentats ?

Honnêtement, je ne vois pas en quoi – sauf sur la forme du mime – le respect des victimes du Bataclan a été atteint ? Trump ne reproche rien à ces victimes ! Trump pense simplement que peut-être on aurait pu sauver la vie de certaines d’entre elles ?

En conclusion

Au pays de Descartes et de Pascal, il est devenu impossible d’avoir un débat serein, argumenté, sur de plus en plus de sujets. Le politiquement correct pollue tout !

Soit on biaise le débat en stigmatisant soit un point particulier d’une déclaration, soit son auteur, ou pire, on interdit carrément tout débat ! Trump est comme Marine Le Pen et dans une moindre mesure, Laurent Wauquiez. Ils sont diabolisés et très souvent leurs arguments sont écartés sans même les contrer. De cette façon, tout débat sur l’immigration et son contrôle ont été interdits par la gauche pendant des décennies.

Non, l’arrogance française n’est pas un fantasme !

Nous jugeons tout à l’aune de notre propre façon de penser que nous voulons imposer au monde entier. Par exemple, beaucoup en France voudrait imposer les fondements de notre démocratie – pourtant toute récente – à des pays qui sortent à peine de l’équivalent de notre Moyen-âge. A gauche, on a applaudi, et fait la promotion des « printemps arabes ». Dix ans plus tard, on constate que des centaines de milliers de personnes ont perdu la vie, des millions d’autres ont été chassés de leurs pays.

La démocratie y a t-elle gagné quelque chose ?

La ville d’Alep en ruines






15 Réponses à “Trump suscite en France des réactions … trumpesques !”

  1. maria-miguel Bechet dit:

    J’approuve tout ce que vous avez écrit.

    S’il y a si peu qui osent l’exprimer publiquement, prouve que la France, le pays du débat d’idées est devenue le pays de la Pensée Unique.

  2. On dirait que, par moment, vous vous sentez gêné de dire du bien de Trump (exemple : votre façon de critiquer son style, qui pourtant est en adéquation avec ceux auxquels il s’adresse, en négligeant les a priori des journaleux). Il ne dit pourtant qu’une vérité évidente, à savoir que s’il y avait eu un homme armé dans la salle, ne serait-ce qu’un vigile, les assassins n’auraient pu faire autant de victimes en les tirant comme des lapins sur un stand de foire.

  3. Les propos les plus ridicules viennent de Bruno Lemaire,qui demande rien de moins au président des Etats-Unis que de présenter des excuses(!).

    Hollande et Pécresse témoignent d’un mépris bien peu républicain pour un président américain élu par une majorité d’électeurs…

    La réaction de La Fédé­ra­tion natio­nale des victimes d’atten­tats est elle même très révélatrice d’une inversion des valeurs:la violence inouïe des djihadistes qui ont massacré tout de même 130 personnes semble moins grave que des paroles prononcées.

    Nous avons un triste personnel politique qui ne sait que mimer l’indignation…

  4. Stéphane B dit:

    Bonjour

    Ben moi, je suis pour Trump et j’approuve ses propos. Quant à ceux qui ne sont pas contents, je les emmer..

  5. Tout à fait d’accord avec votre article, j’ai été stupéfait de la réaction disproportionnée des aboyeurs du « camp du bien »,(sans revenir d’ailleurs sur le cafouillage des militaires qui ne sont pas intervenus faute d’en avoir reçu l’ordre …..)les français sont plus forts pour allumer des bougies, lancer des ballons défiler  » je suis Charlie » pour aussitôt faire la chasse à toute liberté d’expression non conforme aux bien-pensants du monde bobo-gôcho ….c’est incroyable !!!!

  6. Arretez de vous excuser d’approuver Trump ! Il n’y a aucune honte à avoir nom d’une pipe

  7. Noël de Virdeuil dit:

    Il faut rappeler , me semble-t-il,que les députés à la demande du gouvernement de Hollande et Cie, à la suite du massacre du Bataclan, ont fait voter une Loi ou le ministre de l’Intérieur posé un Décret qui permet aux détenteurs d’arme,notamment les policiers pour leur arme de service, après déclaration, de toujours garder celle-ci sur eux pour répondre à de telle situation si elle se reproduisait Les propos de D. TRUMP rejoignent donc la pensée du gouvernement et des politiques de l’époque il est donc malvenu de leur part de contester ces propos, nonobstant le fait que la façon dont ils ont été tenu n’est pas la plus idoine.

    • Bien dit Noël, la différence entre Trump et Hollande, c’est l’absence d’acte après avoir parlé de déchéance de nationalité. Aujourd’hui, on récupère des lâches qui ont brûlé leur passeport, ont au mieux soutenu des génocides, des massacres et au pire y ont participé.
      On traite avec bien plus d’humanité des traîtres déclarés que nos harkis qui eux avaient choisi LA FRANCE. 50% des collabos des « nazislamistes » ont déjà été remis en liberté !!!!!!!!

  8. Je pense surtout que ce que nos bisounours reprochent le plus à Trump,c’est d’avoir exposé la vérité crue,toute nue.

    Si on avait seulement pu montrer à chaque Français,des images du Bataclan,juste après ou les effets sur les corps disséminés sur la promenade des Anglais,du passage du camion,on n’aurait pas eu besoin de faire de la pédagogie à coups « d’indignation », »désapprobation », »regrets »,respect » et autres billevesées de cellules de soutien psychologique…

  9. Comme toujours la majorité silencieuse ne dit rien, sauf sur des blogs tel que celui-ci. Et heureusement qu’on peut s’exprimer librement…….. encore ! Merci Christian de nous le permettre.

    Et entièrement d’accord avec vous tous !

    • Comme l’a dit mayall ci-dessus, à part les marches blanches avec allumage de bougies, et d’autres « je suis charlie ou autre », les bien-pensants ne savent rien faire d’autre. Oui : tendre l’autre joue. Pour moi non, je ne tendrai jamais l’autre joue.

  10. J’approuve quasi totalement cet article.

    Seul bémol, donc : je ne vois pas en quoi mimer la scène serait malvenue.
    C’est la vérité!
    Ne faudrait il donc pas mimer la vérité?

    Oui, si certains avaient été armés et avaient eu assez de « c***es » pour tirer, il y aurait eu moins de morts innocents.
    Et oui, si hollande avait donné des ordres plus vite et si les forces de l’ordre avaient ainsi, pu intervenir plus vite, il y aurait eu aussi moins de morts.

    Quant à M Trump, je connais des amis américains qui, s’ils reprochent le côté théâtral de M Trump, sont ravis de sa politique économique.

    Je n’ai pas eu l’occasion de parler avec eux du bombardement en Syrie basés sur des arguments plus que fallacieux (toujours pas de preuves des fameuses et fumeuses armes chimiques utilisées contre des « civils paisibles »)

    Mais, pour les américains, le théâtre hollywoodien de M Trump est moins ridicule que le théâtre macronien (de la mise en scène caricaturale du Louvre, en passant par ses déguisements sans fin et ses discours franglais stupides et mal venus)

  11. Et Hollande qui ose la ramener encore …

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *