Un souffle nouveau dans l’info : merci Eric !

Publié par le 22 Oct, 2019 dans Blog | 3 commentaires

Un souffle nouveau dans l’info : merci Eric !

Enfin, nous avons retrouvé de vrais débats !

Merci à la chaîne CNEWS et surtout à Serge Nedjar, son directeur et à Thomas Bauder, son directeur de l’information qui, pour l’instant, résistent à l’odieuse pression de la Société des rédacteurs de CNews qui demande l’arrêt de l’émission dans laquelle officie Eric Zemmour.

Que des politiques demandent cela, on comprendrait … Mais que des journalistes – censés défendre la liberté d’expression et le pluralisme – ostracisent un polémiste, ça montre les dégâts que peuvent faire les écoles de journalisme, largement noyautées par l’idéologie de gauche.

Je ne manque plus cette nouvelle émission qui a remis à l’honneur le vrai débat sans langue de bois. Mis à part le débat avec Mohamed Sifaoui, où ce dernier n’était venu que pour dire qu’il refusait tout débat réel avec Eric Zemmour, les autres débats ont été très intéressants à suivre.

Merci à CNews pour mettre en face de Zemmour des interlocuteurs de bon niveau qui ont de vraies opinions à défendre. Avec Denis Olivennes, Nicolas Bouzou et Bernard-Henri Lévy, nous avons assisté à de très riches débats, animés et courtois.

Le débat sur la PMA pour toutes avec Nicolas Bouzou a été particulièrement intéressant et a permis de mettre en lumière les deux philosophies de vie qui s’affrontent, le libéralisme libertaire et le conservatisme.

Plus de langue de bois !

Plus de soi-disant experts qui viennent seulement réciter le catéchisme formaté de la bien-pensance !

La chaine en est remerciée par le triplement de son audience dans la tranche zemmourienne !

On est époustouflé, au fil de ces émissions, par la culture, et la parfaite connaissance de l’Histoire d’Eric Zemmour. Hier soir, dans le débat avec Bernard-Henri Lévy, le polémiste a fait preuve d’une pugnacité à toute épreuve. Avec cette phrase qui résume bien le débat:

« Vous écrivez des livres, vous faites des films,
mais à chaque fois, vous vous trompez ! »

Juste un petit exemple :

Espérons que la direction de la chaine saura résister au déferlement de haine des journalistes. Le Parisien, dans cet article, nous en donne quelques exemples.

Extraits :

« Nous espérons que la direction, conformément à ses engagements, saura se montrer vigilante à la bonne tenue des débats auxquels participera M. Zemmour, dans le respect du droit et des valeurs de la chaîne. » Les journalistes de la SDR indiquent en outre qu’ils continueront à faire leur travail avec « rigueur, honnêteté et professionnalisme ».

De son côté, le syndicat autonome de Canal +, +Libres, « désapprouve avec la plus grande fermeté » l’arrivée d’Eric Zemmour sur CNews. Dans un communiqué très musclé, il explique que la condamnation du polémiste pour provocation à la haine religieuse « discrédite » la chaîne et le groupe, dont l’image « se trouve entachée par ce grave manquement à l’éthique », et accroît le « risque de voir sa rédaction replonger dans une grave crise ».

« Rigueur, honnêteté et professionnalisme » : ce ne sont pas les trois caractéristiques qui m’apparaissent comme les mieux partagées dans la classe journalistique française !

La rigueur voudrait qu’on exerce le métier en vrais journalistes et non pas en commentateurs partisans.

L’honnêteté intellectuelle imposerait qu’on rende compte des faits, sans les biaiser, voire les cacher.

Quant au professionnalisme, peut-être aurait-il fallu laisser Eric Zemmour faire ses preuves avant de demander son éviction préalable.

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Un souffle nouveau dans l’info : merci Eric !”

  1. Les sociétés de journalistes trahissent leur déontologie quand ils demandent une tête, ici celle de Zemmour, là celle de David Weill-Raynald qui avait mis en lumière la partialité de certains magistrats avec leur mur des cons.

    Journalistes mais aussi cafards et délateurs.
    Et ça se dit de gauche !

    • Bien sur qu’ils sont de gauche.

      ce qui caractérise les « de gauche », c’est la violence, le refus d’opposition (tout en hurlant Liberté!!!).

      Donc le refus de la liberté d’expression, de la liberté de vivre comme on le vaut (sauf si on n’est pas français, ni occidental, ni chrétien)et s’ils le pouvaient, de la liberté de penser!

      —-N’oubliez pas les exactions des révolutionnaires (et les querelles intestines.

      ** Selon Wiki :
      Au cours de la Révolution, c’est paradoxalement en défendant le principe de liberté du peuple que Robespierre va imposer une véritable dictature politique. Un tribunal révolutionnaire est mis en place en mars 1793 comme organe central de la répression.
      La loi de ventôse an II (février-mars 1794) permet la redistribution des biens des opposants vers les alliés des dirigeants politiques du moment.

      Et aussi !
      Comme la plupart des révolutionnaires, Danton est issu de la bourgeoisie de robe et de finance, en voie d’agrégation à la noblesse par l’achat de charge de judicature et de fiefs. C’est la chute de la monarchie (journée du 10 août 1792) qui le hisse à des responsabilités gouvernementales et en fait un des chefs de la Révolution.

      Après bien des péripéties, les 2 amis Danton et ,Robespierre se « disputent et nous aurons la célbre phrase de Robespierre qui amènera Danton à la Guillotine : : « Legendre a parlé de Danton, parce qu’il croit sans doute qu’à ce nom est attaché un privilège. Non, nous ne voulons point de privilèges !

      Les ressemblances avec des événements de notre époque sont fortuites…

      — N’oubliez pas la collaboration des « de gauche » au siècle dernier avec l’ennemi (pour bien, sûr, marteler dans les esprits fragiles que ce sont eux qui étaient à l’origine de la résistance française!)

      Les de gauche sont des cafards, des délateurs, des collabos, des menteurs..

      Donc, les journalistes peuvent se dire de gauche : ils le sont!!! (hormis quelques uns, hélas minoritaires)

  2. Pour infos, la particularité de Robespierre autour de lui, était que nombre d’entre eux étaient franc maçons, le directoire aussi, d’ailleurs la révolution aussi était mené en sous main par les francs maçons et leur conception de la république montre sous la IIIe qu’ils DONNAIENT des ordres aux présidents pourtant élu démocratiquement, la façade pour les institutions française et le peuple, cela était présenté sur une chaine tv satelitte et sous hollande, c’était leur âge d’or.

    Voila les FM aux pouvoirs, maintenant ils se font beaucoup plus discrets et quand on se cache, ce n’est pas bon signe.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Avec Zemmour, CNews réinvente le débat ! | A droite fièrement ! - […] sais que j’ai déjà loué cette émission dans un article précédent : Un souffle nouveau dans l’info : merci Eric…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *