Une atmosphère de fin du monde ?

Publié par le 30 Oct, 2020 dans Blog | 2 commentaires

Une atmosphère de fin du monde ?

Terrorisme et Covid-19 :
une atmosphère de fin du monde

C’est le titre d’un billet, mi désespéré, mi philosophique, de Roland Jaccard paru dans Causeur.

Il est vrai qu’il est difficile, pour nous Français, de garder le moral quand nous essuyons un attentat sanglant toutes les semaines et qu’un gouvernement aux abois nous condamnent à un nouveau confinement !

Surtout quand deux idées noires commencent à germer dans nos têtes embrumées :

  • Le virus pourrait s’installer pour durer avec un risque de  confinements récurrents !
  • La guerre avec l’islamisme radical vient seulement de commencer et est partie pour durer !

Voici ce qu’en dit Roland Jaccard :

omme Chantal Delsol, je me pose cette question sans réponse : comment se fait-il qu’en 1969 la grippe de Hong-Kong (plus d’un million de morts dans le monde et plus de trente mille en France) soit passée inaperçue – juste quelques entrefilets dans la presse – alors qu’elle saturait les hôpitaux et remplissait les morgues ? Peut-être avait-on alors des idéaux (religieux, politiques, esthétiques…) et que le reste paraissait secondaire ? Peut-être que l’effet, somme toute mineur, du Covid-19 qui décime essentiellement à l’échelle planétaire des personnes âgées et souffrant déjà de co-morbidités, est-il lié à l’ère numérique et à une focalisation médiatique : tout se passe trop vite, comme dans un film catastrophe, ce qui engendre une forme de panique plus léthale encore que le virus et impossible à gérer rationnellement ? Peut-être n’a-t-on plus foi qu’en une vie nue, strictement biologique, qui éclipserait toute raison de vivre ? Peut-être sommes-nous devenus vieux et lâches, incapables de regarder la mort en face ?

Roland Jaccard

Ce qui expliquerait aussi pourquoi nous adoptons face à un islam conquérant l’attitude de vieilles femmes apeurées se réfugiant dans le « pas d’amalgame » et le « surtout pas de vague ». Et que nous supplions les gouvernants de nous soumettre à des confinements de plus en plus sévères. Nous avons voulu éliminer le tragique de nos existences et le voici de retour avec deux cauchemars, le Covid-19 et l’islam radical, que nous plaisons à amplifier comme si le dernier spectacle que nous attendons, calfeutrés devant nos écrans, est celui de la fin de notre civilisation. Peut-être d’ailleurs ne méritons-nous pas mieux : celui qui veut sauver sa peau à tout prix, est sûr de la perdre. Celui qui dépose les armes face à son adversaire appelle inconsciemment de ses vœux une servitude, physique ou spirituelle, celle-là même qui se déroule sous nos yeux comme une lente et inexorable agonie.

L’apocalypse aurait pu être joyeuse : elle est sinistre.

Roland Jaccard pour Causeur.

Merci de tweeter cet article :





2 Réponses à “Une atmosphère de fin du monde ?”

  1. Peut-être sommes-nous devenus vieux et lâches, incapables de regarder la mort en face ?
    Hum, il s’avère que j’observe que ce sont plutôt les jeunes (entre 17 et 45 ans, allez je pousse la barre un peu loin) qui sont lâches et incapables de regarder la mort en face.

    Ce sont plutôt les vieux, comme moi, comme mon entourage, qui n’ont pas peur, qui envisagent (comme mes amis), d’aller faire la fête (en cachant nos voitures, hihihi) chez amis et copains, dont on s’est assuré cependant qu’ils ne faisaient pas partie de la « race » (tout est une race maintenant !) des collabos, un peu plus souvent depuis le re-con-non finement

    Ce sont plutôt les vieux comme moi, qui, s’ils ont peur pour leurs enfants, sont prêts à prendre les armes en cas de conflit, pour défendre nos valeurs, notre culture, notre pays.

    Avec les dits amis et la famille, on se demande comment on a pu élever nos enfants pour en faire de telles mauviettes, et moi, perso, je culpabilise.
    Que m’a-t-il échappé, ai-je été trop relaxe, trop cool ?
    Et pourtant je ne crois pas que nous ayons été parmi les plus laxistes !
    Je crois d’ailleurs qu’ils sont moins lâches que certains, qui, il est vrai, font la Une des journaux.
    Je crois que si j’avais eu manu comme fils (il est plus jeune de 8 mois que mon fils, moi ayant 2 ans de plus que sa « tendre » épouse) je me cacherais dans un trou de souris tant j’aurais honte !

    Et que nous supplions les gouvernants de nous soumettre à des confinements de plus en plus sévères.
    Ah bon ? Les sondages le disent et, comme je l’ai écrit dans un de mes coms, je n’arrive pas à comprendre comment autant de larves ont pu applaudir aux directives de ce godillot (pardon, ce caudillo).
    Mais est-ce réellement la réalité

    Celui qui dépose les armes face à son adversaire appelle inconsciemment de ses vœux une servitude, physique ou spirituelle, celle-là même qui se déroule sous nos yeux comme une lente et inexorable agonie.
    Là, je suis en total accord avec cette phrase.

    Allons : Aux armes citoyens !
    Formez vos bataillons
    Marchons, Marchons
    Qu’un sang impur
    Abreuve nos sillons
    (« Patapon », comme rajoutait mon père 😉 )

  2. Je ne connais pas Mr Jaccard, mais s’il constate que quelque chose ne tourne pas rond, comme de nombreux Français il n’ose pas « penser » et encore moins « dire » que tout cela prouve la manipulation orchestrée sur fond de coronavirus. Il a trop PEUR de passer pour un COMPLOTISTE l’insulte suprême après celle de fachô.Macron est au service de ses commanditaires (Soros, Bill Gates.Davos..) sur fond de corruption mondiale et de projet de « GRAND RESET »…il n’y a pas d’autres explications aux mensonges flagrants en France (OMS et autres corrompus …)et à la synchronisation de la manipulation dans l’occident et surtout l’Europe.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *