Une bonne claque à la bien-pensance !

Publié par le 16 Mar, 2020 dans Blog | 5 commentaires

Une bonne claque à la bien-pensance !

C’est la consternation à gauche …

C’est la panique chez les bien-pensants …

C’est l’inquiétude chez les progressistes !

Robert Ménard est réélu au premier tour avec 68 % des voix à la mairie de Béziers, ville de 80 000 habitants !

Le maire controversé et connu comme défenseur national des crèches dans les mairies se présentait sans étiquette, mais il est soutenu – Ô sainte horreur – par le Rassemblement national !

Il y a quelques années, la gauche nous expliquait que les maires d’extrême droite ne pourraient faire qu’un seul mandat car ce serait de très mauvais gestionnaires. L’hôpital qui se moque de la charité ! Mais voici que les maires Rassemblement national sont maintenant réélus ! Tels, David Rachline à Fréjus, Steeve Briois à Hénin-Beaumont (élu avec plus de 74 % dans les terres socialistes !) et d’autres.

Le Rassemblement national est aussi bien placé pour emporter la ville de Perpignan.

La gauche aurait-elle vraiment perdu définitivement la bataille des idées ?

Regardez la joie de Robert Ménard après sa victoire au premier tour :

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Une bonne claque à la bien-pensance !”

  1. ravie pour cette réélection, il damne les pions, maintenant il faut évincer la socialo de Paris, les verts avancent lentement on nous a fait un bourrage de crane sur l’écologie mais les électeurs lisent ils leurs programmes, comme à Strasbourg vider la ville des voitures thermiques soit disant plus polluantes que les voitures électriques
    dans 10 ans ils verront le désastre, les usines pour fabriquer les batteries de ces véhicules fonctionnent au charbon plus polluant fabriquées souvent en chine en plus les matériaux seront a recycler et viennent souvent de pays africains, bien loin de nos centrales !!! qu’on ferme comme à Fessenheim la aussi il faut dépolluer ou va t on mettre tous les déchets?

  2. Nous dans notre village, on a réussi à virer la liste d’opposition, cette liste « participative » « apolitique », termes cachant des candidats de gauche, d’extrême gauche et écolos.

    je ne regrette pas d’avoir raccourci mes vacances pour pouvoir voter, même si sur la liste élue (pour laquelle donc j’ai voté) a en son sein, de braves PS (aucun LREM!)

  3. Chez nous, maire sortant élu dimanche malgré toutes les casseroles qu’il traîne. Il est vrai avec les voix des employés communaux, de leurs familles, et de tous ceux qui en profitent!

  4. Pour ma part, je ne suis pas allé voter pour la première fois en étant présent dans la circonscription, les seules élections auxquelles je n’avais pas participé par le passé s’étaient déroulées durant des contraintes d’éloignement opérationnel.
    Ce dimanche, une seule liste, celle du maire sortant, aucune utilité de plébisciter un maire que je juge de qualité moyenne et bien inférieure à celle de son prédécesseur.
    De plus, « le nouveau monde », celui qui croyait avoir tué « l’ancien monde » et qui aura à répondre de la disparition d’une partie des « ancien du monde actuel » par ecrêtage de la pyramide des ages, nous conjurait d’aller voter et, « en même temps », demandait aux plus fragiles de voter par procuration.
    Il se pourrait bien que les « gaulois réfractaires » se soient déplacés en masse pour aller voter et/ou pour aller se promener une dernière fois en famille par beau temps!!!
    Aller voter, oui !!!
    Se promener en plein air, non !!!
    Depuis, « Ânesse Bousin » le joker de « LREM » a cracher le fiel de « l’animal arrogant défait » en disant qu’elle avait prévenu sa hiérarchie du danger du covid-19, sans passer de commande de matériel pour les soignants (syndrome Bachelot), et en affirmant, « à l’insu de son plein gré » que le risque était quasi nul depuis la mise sous cloche de Wuhan…
    Comment le disait Thiers, « gouverner s’est prévoir » et pour les soignants, « prévenir s’est guérir ».
    Il me semble qu’elle n’est pas en mesure d’être en responsabilité politique et comment pourrait-elle cotoyer à nouveau, ses anciens collègues alors qu’elle les a entendus et non écoutés durant son passage regrettable comme ministre de la santé.

  5. Pardon pour les fautes, je ne me suis pas relu avant de valider le texte.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *