Une hormone pour nous rendre
plus accueillant aux migrants !!!

Publié par le 22 Oct, 2018 dans Blog | 7 commentaires

Une hormone pour nous rendreplus accueillant aux migrants !!!

Vous n’allez pas le croire !

J’ai pas mal hésité à relayer cette information, mais il semble bien qu’elle soit fondée …

Elle aurait même une fondation … scientifique !

C’est sur le site agorafox.fr que j’ai trouvé un article sur le sujet qui relate une interview du mathématicien et philosophe Olivier Rey qui, lui aussi , a douté mais a fini par croire à l’incroyable !

« Combattre l’hostilité à l’immigration de masse
par l’ocytocine, j’ai cru à un canular, mais non … »

Invité le 3 octobre 2018 par Le Figaro,  Olivier Rey, auteur de Leurre et malheur du transhumanisme, évoque une hormone, citée dans une revue scientifique, qui permettrait de vaincre l’hostilité des Européens envers les migrants :

Quand j’ai pris connaissance de cet article sur le rôle que pourrait jouer l’ocytocinepour rendre les populations « caucasiennes » accueillantes aux migrants, d’abord j’ai cru à un canular, et puis non, je me suis aperçu que c’était bien publié dans une revue scientifique tout à fait sérieuse …

Olivier Rey affirme que, même si l’idée est au départ généreuse, puisqu’il s’agit de rendre les gens plus altruistes, pour y parvenir, on les traite comme du bétail. En effet, selon lui, il serait question de « faire inhaler » aux populations européennes « certaines hormones qui induiront le comportement souhaité ». Et de conclure : « Là, on rentre vraiment dans la manipulation totale

A ce moment-là, on se pince pour y croire… Olivier Rey est-il en train de délirer ? Ou dit-il vrai ? Car, avec son histoire, on est dans le même registre qu’avec les chemtrails ou les puces RFID destinées à contrôler la population… Le complotisme le plus débridé devient soudain réalité.

Allons donc à la source. L’étude scientifique en question est accessible ici (en anglais). Elle a été publiée en juillet 2017 par une équipe de psychiatres dans le journal Proceedings of the National Academy of Sciences. Sa référence est la suivante :

Nina Marsh, Dirk Scheele, Justin Feinstein, Holger Gerhardt, Sabrina Strang, Wolfgang Maier, Rene Hurlemann : « Oxytocin-enforced norm compliance reduces xenophobic outgroup rejection », Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS).

Voici la traduction (sans doute perfectible) des premières lignes, qui disent l’enjeu de l’étude :

Dans le contexte de la mondialisation rapide, la coexistence pacifique des cultures nécessite une compréhension plus profonde des forces qui obligent le comportement prosocial et combattent la xénophobie. Cependant, les conditions favorisant un tel altruisme dirigé hors groupe n’ont pas encore été déterminées. Nous rapportons ici les résultats d’une expérience à double insu contrôlée par placebo montrant qu’une activité accrue du système d’ocytocine associée à des signaux sociaux bienfaisants peuvent aider à contrer les effets de la xénophobie en favorisant l’altruisme envers les réfugiés. Ces résultats suggèrent que la combinaison d’ocytocine et de normes altruistes dérivées des pairs réduit le rejet du sous-groupe, même chez les individus les plus égoïstes et xénophobes, et devrait par conséquent augmenter la facilité avec laquelle les personnes s’adaptent aux écosystèmes sociaux en rapide mutation.

Et la traduction du résumé de l’étude :

Jamais auparavant les individus n’avaient eu à s’adapter à des environnements sociaux définis par une telle ampleur de diversité ethnique et de différenciation culturelle. Cependant, les preuves neurobiologiques sur les stratégies visant à réduire le sentiment xénophobe et à encourager la coopération altruiste avec des étrangers sont rares. Dans une série d’expériences réglées dans le contexte de la crise actuelle des réfugiés, nous avons testé la propension de 183 participants de race blanche à faire des dons à des personnes dans le besoin, dont la moitié étaient des réfugiés (outgroup) et des natifs (ingroup). Les participants dont les attitudes xénophobes étaient faibles ont manifesté une préférence altruiste pour le groupe externe, qui a encore augmenté après la délivrance nasale de l’ocytocine, un neuropeptide. En revanche, les participants présentant des niveaux de xénophobie plus élevés n’ont généralement pas fait preuve d’un altruisme accru à l’égard du groupe externe. La combinaison de l’ocytocine et des normes altruistes dérivées des pairs a permis de contrer cette tendance, ce qui a entraîné une augmentation de 74% des dons aux réfugiés. Ensemble, ces résultats révèlent les conditions sociobiologiques sous-jacentes associées à l’altruisme dirigé vers le groupe externe en montrant que les signaux sociaux de bienfaisance associés à une activité accrue du système d’ocytocine atténuent les effets de la xénophobie en facilitant le comportement prosocial envers les réfugiés.

Lire la suite sur agoravox.fr

Je vous laisse le soin de commenter car je suis, pour l’instant, un peu sidéré, voire tétanisé par ce projet !

Et il me vient juste une subite angoisse : ne nous aurait-on pas fait respirer dans l’air, ou boire dans l’eau du robinet, une hormone « Macrontocine » en mai 2017 ?

Dieu merci, les effets de cette hormone semblent peu à peu se dissiper …






7 Réponses à “Une hormone pour nous rendre
plus accueillant aux migrants !!!”

  1. Chic, on va pouvoir arroser certaines zones de non-droit pour accueillir les blancs et les femmes de façon digne et bienveillante.

  2. Le fluor etait utilisé par les nazis pour que les prisonnier soit plus docile…

    Fluor que l’on retrouve dans beaucoup de produit… Pourtant cancerigene…

    Alors une hormone pour faire accepter plus facilement le migrant j’y crois…
    Quand on voit le systeme mis en place pour eleminer tout opposant ( ,F Fillon et autres politiciens) a cette politique, on peut imaginer facilement l’emploi de produit,
    et de bien pensance ( deja connu), *
    pour modifier de gré ou de force le changement remplacement de notre civilisation, par l’islam principalement.

    Les chances pour la france et la « reussite » de l’integration :
    https://ripostelaique.com/la-seine-saint-denis-islamisee-cest-la-france-de-demain.html

  3. La question n’est pas fondamentalement:
    « quels sont les résultats d’une telle expérimentation ? »
    mais bien:
    « pourquoi une telle expérimentation a-t-elle été menée ? »
    et:
    « par qui a-t-elle été commandée, dans quels buts ? »
    et par déduction:
    « quels sont les lobbys qui ont intérêt à ce que les populations acceptent à se faire submerger par des peuples étrangers à leur culture ? »

  4. Tout ceci se décide au niveau de l’Etat, qu’importe les lobbys, mais c’est une véritable trahison envers les peuples et un complot qui se trame dans les coulisses.

    C’est la mort de notre société qu’ils programment d’avance, amenant guerre et souffrance, et tous les maux possibles qui en découleraient.

    Quand à ceux qui ne croient pas aux complots, comme si l’homme en était incapable et tous foncièrement trop honnête, même les mafieux, voici un lien qui vous prouvera le contraire.

    https://www.anguillesousroche.com/monde/20-theories-du-complot-se-revelees-etre-vraies/

    Et celui-ci qui révèlera la direction qu’ont prises de nombreuses élites dont Merkel, l’ancien 1er ministre italien et… Hollande…et vous comprendrez mieux pourquoi une telle destruction et inversion des valeurs morales, un tel laxisme devant la délinquance ou la victime est moins protégée devant la « justice » que les malfrats, surtout étrangers, pourquoi la bien pensance et le refus du débat de fond pour être automatiquement catalogués de racisme pour ne pouvoir se défendre ni dire librement la vérité ou tout ceci est pour remplacer les peuples et détruire petit a petit nos valeurs pour éviter la réaction des peuples, ou son complice toutes les élites politiques, avec la justice et les médias pourris.

    http://homme-et-espace.over-blog.com/2016/06/le-grand-rituel-satanique-des-elites-europeenne.html

    Si la fête était normale, pourquoi en avoir interdit TOUT les médias ?…

    • J’ajoute, pour mieux faire admettre la théorie du complot, qu’il suffit de se souvenir du genre de climat que nous avons en France depuis 3 à 4 ans, c’est invariablement le même scénario en dehors de rares exceptions, c’est la dégradation du temps autour du weed-end pour s’améliorer en milieu de semaine, et recommencer ce scenario indéfiniment en dehors des grandes pluies, quand elle arrivent … Rappelez-vous en …

  5. A la lecture du titre, j’ai pensé à l’ocytocine, hormone féminine par excellence (même si les mâles humains en secrètent lors de câlins avec des demoiselles ou lors de la grossesse de la mère de leur future progéniture, par exemple).

    Néanmoins je reste sceptique.
    L’ocytocine est une hormone féminine,HORMONE POSTHYPOPHYSE OCYTOCIQUE.
    C’est une hormone qui joue un rôle clé sur l’humeur, étant liée entre autres au sentiment d’attachement (notamment attachement au « bébé »), mais aussi au bien-être en général.

    L’ocytocine est également produite en réponse aux caresses et à l’orgasme. Elle est souvent appelée « hormone de l’amour » car elle accompagne la naissance du sentiment amoureux dans un couple. Elle favoriserait même la monogamie et aurait tendance à rendre les hommes plus fidèles

    Ce médicament est indiqué en cas d’insuffisance des contractions utérines, en début ou en cours de travail.

    Elle a de nombreux effets secondaires qui peuvent être graves.

    De là à y trouver une indication dans l’amour des migrants… surtout si ceux ci risquent d’attaquer les personnes que vous aimez, notamment vos enfants, il y a un pas que je n’oserai faire.

    Pour ma part, je proposerais de piquer les migrants avec de fortes doses de la dite ocytocine pour voir :

    -1 si elle est efficace contre l’intolérance à la population envahie (mœurs, culture, croyances)

    -2 si elle protège le pays envahi de risques « d’incidents » dus à des véhicules ou des couteaux déséquilibrés

    3- si elle permet la fin du racisme envers les « non racisés »

    4- si elle permet de provoquer de l’amour envers les envahis, autre que des viols en série et/ou en réunion

    —- Et si les effets secondaires, aux doses nécessaires pour cet affectif induit chez ces migrants ne sont pas dangereux, ceci en fonction du ,sexe (désolée pour « ceusses » qui croient que les sexes n’existent pas), et des caractéristiques, comment dire, ethniques -ça va comme terme?- de ces cobayes humains…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *