Une jeune américaine dénonce le mouvement Black Lives Matter

Publié par le 27 Juin, 2020 dans Blog | 3 commentaires

Une jeune américaine dénonce le mouvement Black Lives Matter

En France, les indigénistes et les racialistes de tout poil tentent d’importer en France le mouvement Black Lives Matter, en tentant de faire croire que l’affaire Adama Traoré est l’exact déclinaison, en France, de l’affaire George Floyd. Les gens de bonne foi, feront la différence entre les deux affaires, tant les comportements des polices américaine et française sont à l’opposé. Pourtant les médias français ont été plus que complaisants avec la Famille Traoré, par exemple en taisant ou minimisant le taux de délinquance qu’on trouve parmi ses membres. La folie antiraciste américaine a rapidement traversé l’atlantique et certaines statues en ont été les premières victimes, à commencer par celle de Colbert. Mais aux Etats-Unis, un mouvement se dessine pour contrer l’offensive des antiracistes. Voici par exemple, une vidéo réalisée par une jeune américaine :

Bullshit ! Tout est dit !

Merci de tweeter cet article :





3 Réponses à “Une jeune américaine dénonce le mouvement Black Lives Matter”

  1. On vit une époque formidable. Tellement formidable que maintenant à chaque fois de je regarde un film avec Ventura, Delon, Gabin ou de Funès je deviens nostalgique de cette époque alors que je ne l’ai pas vécue…

    Tous ces mouvements, c’est effectivement du « bullshit », minoritaire de surcroît y compris chez les personnes de couleur. Mais si l’on n’y prend garde ça peut aller très très loin.

    Et s’il faut questionner l’histoire pour imaginer cet avenir, je crains que ce soit plutôt vers la Chine de Mao qu’il faille se pencher. Car s’il y a un bien un moment, un pays, où au nom de l’idéologie on a renversé à l’extrême toutes les valeurs, c’est bien Chine pendant la Révolution Culturelle. Où l’on a envoyé des savants planter du riz. Où l’on a rééduqué toute une population ontologiquement coupable d’être ce qu’elle est.

    Je crois que le projet de ces groupes plus si groupusculaires s’apparente à une nouvelle Révolution Culturelle. Commençant par abattre les statues, et revisiter l’Histoire, demain verra t’on des blancs devoir céder leur poste, leur maison à des « racisés » sous prétexte que même le blanc le plus antiraciste des antiracistes portera toujours le poids de de la France depuis 1830.
    Ce qui le rend impossible pour le moment c’est l’absence d’un Mao (ou d’un Mugabe) à la tête de l’État.
    Mais cela peut aller vite, avec les chevaux de Troie LFI ou EELV, partis qui n’ont jamais abjuré leur vieux fond maoïste.

    Si ces gens là venaient à prendre le pouvoir, et une fois débarrassés de leurs ex-alliés de gauche, c’est ce qui se passerait probablement.

    Donc il ne faut rien céder. Pas un pouce.
    Si certains croient qu’on pourra les acheter avec quelques Lycées Colbert rebaptisés Rosa Parks (qui n’en demandait pas tant), ceux là se fourrent le doigt dans l’œil. On n’achète jamais des fanatiques. Toute concession ne fait que les renforcer.

  2. Les fous perdent la raison a goche et dans les minorités, le reste suit lamentablement, les abrutis qui detruisent une civilisation.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *