« Une religion de paix et de lumière » disent-ils …

Publié par le 20 Oct, 2018 dans Blog | 6 commentaires

« Une religion de paix et de lumière » disent-ils …

Au Pakistan, depuis 1986, le blasphème est puni de mort ! Depuis cette date, plus d’un millier de cas de blasphème ont été enregistrés, plus de cinquante personnes ont été tuées par des foules ou des individus musulmans de façon extra-judiciaire, et au moins quarante personnes sont actuellement dans le couloir de la mort ou purgent une peine de prison à vie.

Le cas d’Asia Bibi est connu dans le monde entier. L’histoire de cette mère chrétienne de cinq enfants, emprisonnée depuis neuf ans, est emblématique de la situation des Chrétiens au Pakistan et des pressions exercées sur les juges par les forces extrémistes. Tout a commencé en juin 2009, lorsque l’ouvrière agricole offre à ses collègues musulmanes de boire de l’eau de son verre. Cela a fini en dispute, au cours de laquelle Asia Bibi aurait dit que Jésus est vivant, mais Mahomet mort. Celle-ci est alors arrêtée et accusée d’avoir offensé le Prophète. Le procès en première instance s’est terminé en 2010 par une condamnation à mort par pendaison. Sentence confirmée en appel en 2014. Jusqu’à présent, la Cour suprême d’Islamabad, qui représente la troisième et dernière instance, n’a pas encore statué.

Asia Bibi: on ne blasphème pas contre une religion de paix et d’amour

Condamnée à mort pour blasphème en 2010, Asia Bibi, une chrétienne pakistanaise, attend la décision finale de la Cour suprême du Pakistan. En attendant, des islamistes défilent pour la faire exécuter …

Les vrais blasphémateurs sont ailleurs

Asia espère maintenant qu’une lueur d’humanité et de bon sens guidera la Cour suprême du Pakistan, qui doit rendre prochainement sa décision, tandis que les islamistes manifestent pour exiger sa mise à mort.

Quelle image de leur dieu ont-ils, ceux qui croient défendre son honneur par l’horreur ? Quelle image de leur dieu ont-ils, ceux qui ne voient pas que tuer Asia Bibi en son nom revient à le traiter de monstre ? Quelle image de leur dieu ont-ils, ceux qui croient qu’il s’offusque de textes et de dessins mais se réjouit que l’on exécute une femme pour une simple parole, ou pour un simple geste ?

Je les entends, ceux qui veulent interdire toute critique de leurs cultes ou de leurs convictions, j’entends leur indécence, j’entends leur arrogance et j’entends leur peur : c’est parce qu’ils se sentent incapables d’argumenter qu’ils veulent imposer le silence. Et ils ne comprennent pas qu’en agissant ainsi ils rendent la critique presque inutile : leurs actes suffisent à rendre leurs croyances odieuses, et à démontrer que leurs dogmes sont ignobles. Je les vois, ceux qui sont fiers de faire défiler leurs enfants en première ligne pour exiger la mort d’une innocente. Ce qu’ils font à leurs propres enfants est immonde. Ce sont eux les vrais blasphémateurs, les impies, ceux qui piétinent la dignité humaine et crachent au visage du divin.

Les religions doivent défendre le droit au blasphème

Alors que les croyants sincères se soulèvent ! Que chacun défende le droit de tous de critiquer sa religion, et de ne pas se plier à ses tabous ! D’en rire et d’en débattre ! Seule l’exemplarité sera crédible.

N’oublions pas : toute opinion est blessante pour quelqu’un, quelque part. Toute religion est un blasphème pour d’autres religions. La susceptibilité n’est pas une vertu, le refus de la critique n’est pas une marque de dignité.

L’État doit garantir la liberté de pensée, la liberté de conscience et la liberté d’expression sans laquelle les deux précédentes ne sont que des chimères. Cela veut dire le droit à l’apostasie, cela veut dire le droit au blasphème.

L’État doit les garantir, mais les religions doivent les défendre sans ambiguïté et sans relâche. Sinon elles ne sont que des sectes malfaisantes, et tout ce qu’elles enseignent au sujet de leurs « dieux » c’est qu’elles ne les voient pas comme des dieux dignes de ce nom, mais comme des despotes capricieux et vaniteux.

Pour ma part en tout cas, j’aimerais bien mieux que les hommes disent de moi que Plutarque n’existe pas et n’a jamais existé, plutôt que de les entendre dire : « Ce Plutarque est un homme inconstant et versatile, enclin à la colère, vindicatif au moindre sujet, s’affligeant pour un rien. Si tu invites d’autres personnes à dîner, mais le laisses lui de côté, si tu es pris par tes occupations et ne te présentes pas à sa porte ou omets de le saluer, il dévorera ta chair à belles dents, ou saisira ton petit enfant et le battra à mort, ou lâchera quelque bête sauvage sur tes récoltes pour ravager les fruits mûrs ! » (Plutarque, De la superstition, fin du 1er siècle)

Vous les croyants, croyez-vous vos dieux moins vertueux ou moins sages que l’ancien prêtre d’Apollon ?

Aurélien Larq pour Causeur.

Et pourtant à gauche, on ne cesse de lécher les babouches de l’islam :






6 Réponses à “« Une religion de paix et de lumière » disent-ils …”

  1. Indécrottables musulmans!

    J’espère qu’il reste quelques individus un peu plus lucides que la majorité dans ces pays de fous!

    Nous avions déjà eu les mêmes foules vociférantes et haineuses pour exiger la mort de Salman Rushdie;la mort des caricaturistes danois et maintenant la mort d’Asia Bibi pour délit de Blasphème…

    Un délit de blasphème qu’on essaye,doucement mais sûrement,d’acclimater et d’importer dans les pays de mécréance et de vieilles traditions laïques.

  2. Cette religion de paix et d’amour comporte 256 verset du coran appelant a la mort de l’infidele et particulierement du chrétien.

    Comment se fait-il que les spécialistes français l’ayant étudié et servant les gouvernements, dont un était passé à la TV, il y a environ 2 ans après les attentats terroristes, ne l’on jamais dénoncé…? et continue d’amener l’étranger massivement en Europe …?

    J’appelle cela une destruction programmée d’où la bien pensance pour aveugler les peuples, le soi-disant humanisme comme excuse, la justice pour contrer ceux qui défendent les valeurs et le pays, le tout, traité au nom du racisme sans débat de fond, en politique, le RN traité de raciste et xénophobe alors qu’ils ne veulent que défendre le pays et ses valeurs, la violence que tout les gouvernements laisse faire, les encourageant davantage, des médias ne prenant JAMAIS parti pour le peuple et vous comprendrez qu’en jugeant les actes et non les paroles, tous les gouvernements ne prennent pas notre défense, au contraire, laissent aussi pourrir la situation jusqu’à que ce soit trop tard et que la délinquance et l’islamisation extrême n’amène la guerre civile dénoncée par Gérard collomb.

    En bref, les gouvernements et Bruxelles agissent CONTRE les peuples partout où l’on voit cette bien pensance et ont le culot d’attaquer, comme contre Orban, ceux qui défendent les veritables valeurs et n’entrainent pas la decheance du pays comme aussi la loi alant vers la pédophilie dite schappia, avec l’accord consenti en sourdine de TOUS les politiciens, où c’est l’enfant qui doit PROUVER son non-consentement, montrant par là, l’état moral véritable de ces politiciens qui voulaient aussi la théorie du gender.

    Voila la nature des élites, dont aucune ne dénonce cela, de la justice en passant par les médias et les politiques corrompus au-delà de ce que l’on supposait, dont beaucoup d’entre eux sont franc-maçons.

    Cela vous situe leur niveau moral presque bestial.

    Ne nous étonnons pas que la France déchoie , c’est volontaire, avec des ordures d’élites aux commandes…

  3. Il y a 256 versets du coran qui appellent au meurtre de l’infidèle, et particulierement du chrétien, que nos chères élites étudiant le coran ne peuvent aussi ignorer…

  4. Ces politiciens essentiellement de goche sont en phase avec l’islam, il n’ont qu’a partir chez eux, profiter de leur « culture » et de leur « lumiere ».

  5. En accord total avec Atalante!

    Le Coran est un condensé de violence, sans aucune tolérance ni miséricorde.
    Ajouté à cela, l’obligation de la taqiya pour arriver à ses fins
    (taqiya = mensonge permettant d’éviter tout préjudice et réaction hostile d’un milieu extérieur défavorable.).

    Enfin, n’oublions pas que le Coran, tel qu’il est distribué dans les librairies, n’est pas dans l’ordre chronologique, mais avec un classement effectué selon la longueur des sourates.

    Ce classement permet de passer outre les versets abrogés et abrogeants (le verset révélé en dernier abroge le verset révélé en premier) en fonction de la personne à laquelle on parle.

    Sourate 16 (mecquoise, la 70ème révélée), verset 101 :
    « Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : « Tu n’es qu’un menteur. » Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »

    Sourate 2 (médinoise, 87ème révélée), verset 106 :
    « Si nous abrogeons un verset ou si nous le faisons passer à l’oubli, nous en apportons un meilleur ou un semblable. Ne sait-tu pas qu’Allah est omnipotent ? »

    Ce qui permet ainsi de dire tout et son contraire en citant une sourate ou un verset particulier.

    Les versets de la « paix » et de la « tolérance », les plus souvent cités sont ceux-ci :
    Sourate 2 verset 256 :
    « Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroit au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Clément et Omniscient. »

    La sourate 2 est la première de la période Médinoise, donc abrogée par les suivantes.
    Néanmoins, lorsqu’on lit ces versets dans leur intégralité, on peut déjà commencer à se poser quelques questions, n’est-ce pas ? Allah est clément pour ceux qui croient : point barre !

    Selon Anne-Marie Delcambre, « La sourate 9, sourate médinoise, l’avant-dernière révélée, est d’une importance primordiale.
    Le verset 29 de cette sourate 9, révélée en 631, abroge toute disposition antérieure autorisant une attitude plus douce envers les polythéistes, les juifs, les chrétiens, les sabéens et les zoroastriens. Ce verset n’établit plus de différence entre les idolâtres et les monothéistes. »

    « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés ».

    De même, nous entendons souvent ceci, pour nous faire croire à la tolérance et la miséricorde contenue dans le Coran: (sourate médinoise avant-avant-dernière révélée, qui devrait donc être effectivement agressive… et, nous allons le voir… qui l’est !)=

    Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Allah l’éteint. Et ils s’efforcent de semer le désordre sur la terre, alors qu’Allah n’aime pas les semeurs de désordre. (Le Coran, sourate V al-Ma’ida, verset 64)

    Or, si nous lisons le verset dans son entier, voilà ce que cela donne :
    « [5:64]
    Les Juifs ont même dit : « La main de DIEU est attachée ! » Ce sont leurs mains qui sont attachées. Ils sont condamnés pour avoir proféré un tel blasphème.
    Au contraire, Ses mains sont grandes ouvertes, dépensant comme Il veut.
    C’est certain, les révélations de ton Seigneur qui ont été descendues sur toi feront plonger beaucoup d’entre eux plus profondément dans la transgression et la mécréance.
    Par conséquent, nous les avons condamnés à l’animosité et à la haine entre eux jusqu’au Jour de la Résurrection. Chaque fois qu’ils allument les flammes de la guerre, DIEU les éteint. Ils parcourent la terre pernicieusement et DIEU n’aime pas les malfaisants »

    … Ainsi, les juifs sont malfaisants et Dieu n’aime pas les malfaisants selon le Coran!
    Eh oui… Il faut aller au-delà des apparences !

    De même, Le verset 4 de la sourate 47 (95ème révélée) appelé « verset du jihad » : abroge tous les versets appelant à la paix. :

    « Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru, frappez-en les cous. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c’est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu’à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c’est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d’Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions ».

    Je pourrais vous faire découvrir des tas d’exemples de la sorte.
    Mais certains ont déjà beaucoup écrit là-dessus. Je vous en conseille la lecture.
    Notamment, le Coran par ordre chronologique qui permet ainsi de voir les versets abrogés et abrogeants et ainsi de constater combien il est facile de pratiquer la taqiya !

  6. La vie du prophète est passionnante. Un vrai exemple pour tous Aicha 6 ans, massacres à la pelle. Religion d’amour et de paix !! Les chrétiens neuneus sont prêts à tendre l’autre carotide !!

    PS concours dans l’horreur, la traite arabo musulmane (17 millions officiellement jusqu’en 1964) n’a laissé que peu de descendants des esclaves noirs et pour cause tous les mâles ont été ÉMASCULES !! Amour !!!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *