Voila ce que le progressisme produit de pire !

Publié par le 17 Juil, 2019 dans Blog | 1 commentaire

Voila ce que le progressisme produit de pire !

Par rapport à l’Europe, les Etats-Unis se différentie par le fait que tout y est plus grand, plus fort, plus violent, souvent plus dévastateur !

On citera dans le désordre : les tornades, les ouragans, les inondations, les incendies. D’autres ajouteraient des présidents controversés : George Busch (le fils) et Donald Trump !

On note également que très souvent des modes ou des pratiques nées aux Etats-Unis arrivent chez nous quelques années après.

Le progressisme est en plein développement outre-atlantique avec notamment dans les universités américaines des débordements fréquents des étudiants d’extrême gauche qui poussent jusqu’à l’hystérie la lutte contre le racisme et la défense des gays, lesbiennes et autres transgenres.

Je vous propose aujourd’hui une vidéo hallucinante, intitulée Evergreen et les dérives du progressisme, qui illustre ces débordements dans l’université Evergreen située dans l’Etat de Washington aux Etats-Unis. Voici le résumé qu’en fait le site Europe-Israel :

Dans cette université de tradition progressiste, le parti pris a été de laisser carte blanche aux professeurs. Si ce système a permis de jouer un rôle d’incubateur et d’explorer une certaine créativité, il a dégénéré à partir du moment où le nouveau directeur, George Sumner Bridges, a pris ses fonctions en 2015. Décidant d’attribuer un nouveau comité d’éthique chargé de veiller à ce que l’équité soit respectée dans le campus, notamment en matière de discrimination raciale, de genre ou d’identité sexuelle.

Ayant reçu les pleins pouvoir de la direction, ce nouvel ordre moral a dicté une idéologie autoproclamée antiraciste, dérivant de la théorie de l’intersectionnalité, faisant régner la terreur pour toute personne cherchant à contredire la manière de veiller à l’équité.

On apprend aussi que des pratiques discriminantes, comme le fait de réserver la nourriture, les tables et les chaises en priorité pour les «personnes de couleur», étaient tolérées.

Parallèlement, des enseignants de plus en plus radicaux étaient invités à dispenser des cours à Evergreen, notamment la sociologue Robin DiAngelo (dont le livre best-seller est ici présenté par Slate.fr en français), affirmant en substance que toute interaction sociale est teintée de racisme, que tous les Blancs sont par nature complices d’une supposée «suprémacie blanche» ou encore que la question n’est pas de savoir «si c’était raciste» mais «comment ça l’était».

Une autre enseignante va même jusqu’à affirmer que demander aux « personnes de couleur » comment elles subissent le racisme en détail était du « racisme avec un grand R ».

Je ne sais pas si vous aurez la patience de regarder jusqu’au bout cette vidéo très longue (52 minutes) mais elle en vaut le coup ! C’est un grand moment où l’on découvre ce que peut donner le dévoiement de l’intelligence au service d’une idéologie.

Vous verrez entre autre :

    • Des professeurs contraints de se présenter devant les étudiants en indiquant d’emblée leur orientation sexuelle,
    • Des professeurs obligés de reconnaitre qu’être blanc et cisgenre (hétérosexuel) est un privilège,

    Robin DiAngelo

    • Un blanc accusé d’agression raciste par le seul fait qu’il ait désigné les étudiants avec son index,
    • Des professeurs humiliés devant des étudiants hystériques,
    • Un président d’université totalement aux ordres de ces étudiants,
    • Des professeurs convoqués devant une assemblée générale, mais interdits de s’exprimer,
    • La sociologue Robin DiAngelo qui théorise le racisme intrinsèque des Blancs, et qui assène que le racisme anti-blanc ne peut pas exister, par définition !

    Vous verrez plusieurs réquisitoires contre un soi-disant racisme s’exerçant dans l’université, sans que jamais ne soit donné un seul exemple concret d’acte raciste.

    Accrochez-vous à votre siège et préparez-vous à bientôt détester votre état de blanc, voire pire, de blanc hétérosexuel …

    Bravo à ceux qui ont tenu jusqu’au bout ! Ils reconnaitront avec moi qu’il y a une urgence absolu à lutter contre la tendance actuelle du progressisme, don Emmanuel Macron est le premier représentant en France.

    Merci de tweeter cet article :





Une réponse à “Voila ce que le progressisme produit de pire !”

  1. j’ai vu la vidéo, il y a quelques jours, c’est hallucinant ! Mais déjà, que des enseignants acceptent de se prêter à ce type de mascarade est incroyable …

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’intersectionnalité, bande d’andouilles … … C’est comme qui dirait … | A droite fièrement ! - […] y a un mois et demi, je publiais un article intitulé : Voila ce que le progressisme produit de pire…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *