Wauquiez bénéficie de l’effet Trump !

Publié par le 26 Fév, 2018 dans Blog | 2 commentaires

Wauquiez bénéficie de l’effet Trump !

Hier, en France, la gauche stigmatisait les hommes politiques de la droite modérée, notamment Nicolas Sarkozy, en les accusant  « faire du Le Pen », et d’être atteints de lepénisation des esprits !

Aujourd’hui, le FN étant en grande difficulté, la gauche a changé de cheval et compare Laurent Wauquiez à Trump en l’accusant de trumpisation !

Il y a néanmoins une grande différence entre Le Pen et Trump :

c’est que le second a été élu démocratiquement à la tête des Etas-Unis d’Amérique !

Je relaye ce matin un article extrait du Bulletin d’André Noël n° 2552 paru le 26 février :

Pour stigmatiser Wauquiez, son ex-compagnon au sein de LR, Xavier Bertrand a cru pouvoir l’humilier en assurant qu’il « fait du Trump » ! Il oublie que Trump a été élu en faisant du… Trump. Le rapport entre ce dernier et Wauquiez consiste en ceci :

tout ce qui indigne la classe politico-médiatique installée ravit les électeurs de droite.

Et plus spécialement les milieux populaires de plus en plus hostiles à cette classe-là qui prétend lui dire ce qu’elle doit faire, doit croire, qui lui indique la voie du Bien dont il ne faut pas s’écarter sauf à être l’objet de l’opprobre des bien-pensants.

C’est ainsi que plus Hillary Clinton s’en prenait à Trump et à ses électeurs, plus ces derniers se disaient qu’un homme dont cette arrogante milliardaire dit tant de mal ne saurait être entièrement mauvais. Et cela continue ! L’électorat de Trump lui manifeste toujours sa confiance et son soutien, et même un peu plus qu’avant, car il ne croit pas un mot d’un prétendu complot russe qui l’aurait porté au pouvoir, ce dont se délectent les journalistes, majoritairement démocrates, tout comme en France 90 % de leurs confrères sont de gauche.

Les polémiques autour de la personnalité du président américain permettent de négliger ses succès économiques, fruits des promesses qu’il a honorées. Alors qu’on annonçait un pays menacé de faillite à cause de son élection qui devait engendrer la méfiance des acteurs économiques et accroître le chômage, le taux de celui-ci est tombé à 4,1 % au mois d’octobre, soit le plus bas depuis l’an 2000.

L’économie américaine créé 250.000 emplois tous les mois …

… depuis son élection avec notamment le retour au travail de 106.000 employés des secteurs des loisirs et de l’hôtellerie. C’est à cela que les Américains sont sensibles et non pas aux « complots » dont la presse fait ses choux gras

Pour ce qui est de Wauquiez, un sondage effectué au lendemain de ses propos par l’institut Elabe constitue un véritable plébiscite en sa faveur eu sein de l’électorat de droite. Qu’on en juge ! C’est son côté « autoritaire » qui est le plus fortement en hausse, constaté par 80 % des sympathisants de droite (soit une augmentation de 19 points par rapport à la précédente mesure réalisée les 28 et 29 novembre derniers) et, notons-le, 67 % parmi les sympathisants du Front national. Pour 69% des Français de droite, il « veut vraiment changer les choses ». Ils sont donc 8 % de plus qu’à la fin du mois de novembre à le créditer de sa sincérité sur ce point. Il « comprend les gens » selon 58 % (+6) sondés de droite interrogés.

Ils sont même 53 %, en hausse de 10 points, à lui prêter désormais les qualités nécessaires pour exercer la charge de président de la République contrairement à quelques autres de droite qui pensent encore qu’« il poète plus haut que son luth ».

Des journaux et nombre de politiques annonçaient pourtant la fin de sa carrière, certains lui demandant même de démissionner ! Une nouvelle preuve, s’il en était besoin, que ces media-là et ces hommes politiques-là sont totalement déconnectés des réactions du peuple de droite qui en a assez de la langue de bois du politiquement correct et qui demandent à ceux qui veulent les gouverner de manifester autorité et volonté au service du pays.

Bien entendu, nous ne sommes pas dupes ! Notre homme a des convictions fluctuantes ! Laurent Wauquiez a senti où va le vent de l’opinion et il s’efforce de se mettre dans son lit. Si demain le vent tournait, il n’est évidemment pas impossible qu’il tourne avec lui. Mais, sincère ou non, que cela exprime ses convictions ou son opportunisme, peu importe, au fond ! L’important est qu’ici et maintenant il secoue le conformisme de ses pairs, qu’il dise brutalement des choses que l’on murmure entre politiques, à l’abri du populo, à savoir que Juppé n’est pas le gestionnaire hors pair de Bordeaux, comme on essaie de le faire croire, que Valérie Pécresse a dans sa carrière commis quelques bourdes que l’on veut faire oublier.

Et s’il est excessif de parler de « dictature » sous Macron, il est vrai que les députés LREM ont en permanence le petit doigt sur la couture du pantalon et que le gouvernement, lui aussi soumis à Macron, peut faire passer pour l’instant tout ce qu’il veut à l’Assemblée nationale. La distinction, nécessaire en démocratie, entre l’exécutif et le législatif subsiste toujours, certes, mais théoriquement car, quand les députés se contentent d’enregistrer les desiderata présidentiels, le pouvoir, tout le pouvoir, est en fait entre les mains du seul chef de l’Etat.

Le plus troublant, et ce qui interroge à bon droit,, c’est l’accusation de Wauquiez contre Nicolas Sarkozy qui aurait espionné ses ministres, leur téléphone, SMS, boîtes mails, rien excepté. Le président de LR s’est excusé auprès de l’intéressé. Mais de quoi ? D’avoir révélé ce qui devait rester caché ou d’avoir inventé de toutes pièces cette histoire abracadabrantesque, comme eût dit Jacques Chirac ? On ne le sait pas. Mais historiquement, c’est le secret de polichinelle, tous les gouvernements espionnent leurs « amis » et autres ennemis. Ce que l’on constate, en revanche, c’est qu’aucun des ministres qui servirent sous Sarkozy avec Wauquiez n’a réagi pour dire que c’était faux … comme pour tout le reste du « off » d’ailleurs, personne n’ayant contesté la vérité des propos. Mais Sarkozy n’était-il pas lui même enregistré par son « ami » Patrick Buisson ?






2 Réponses à “Wauquiez bénéficie de l’effet Trump !”

  1. On préfèrera toujours l’original à sa copie.
    Ce n’est pas tant cette comparaison plutôt flatteuse pour Wauquiez(enfin,c’est mon avis,moins celui de Bertrand et du choeur médiatique des vierges effarouchées,apparemment..)qui me pose souci,que la peine à me représenter Laurent Wauquiez en tribun,tonitruant en bras de chemise sur les estrades…
    Mais enfin,pour peu que la fonction crée l’organe et que Wauquiez s’impose dans le rôle de composition de sa vie,on peut toujours espérer.
    Mais avant,Wauquiez devra encore bosser avec son professeur de maintien populiste pour se débarrasser de ses tics d’énarque…

  2. Il est vrai que la « trumpisation » des esprits en France, permet à des imbéciles de raconter tout et son contraire, comme pour X Bertrand et bien d’autres.

    L Wauquiez a notre soutiens.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *