Yannik Noah, Omar Sy, où étiez-vous
quand on assassinait des policiers blancs ?

Publié par le 8 Juin, 2020 dans Blog | 7 commentaires

Yannik Noah, Omar Sy, où étiez-vous quand on assassinait des policiers blancs ?

« C’est bien que les jeunes s’en occupent mais moi ce qui me gêne c’est que ce sont tous des métis ou des noirs »

« Pourquoi ? C’est une injustice qui devrait sensibiliser tout le monde. Moi, mes enfants sont métis. Mon dernier est blond, il est touché, comme moi, comme son frère qui est beaucoup plus brun.

C’est un problème qui touche tout le monde »

Ce sont les propos de Yannick Noah tenus sur France 2 dimanche soir. Et ils font suite à La Tribune d’Omar Sy (évoquée dans ce précédent article) et aux déclarations scandaleuses de Camélia Jordana.

Comme eux, je condamne toutes les  bavures policières et demande qu’elles soient sanctionnée avec fermeté conformément à la loi.

Mais je refuse de me mobiliser globalement contre les violences policières et surtout contre le racisme systémique supposé de la police voire de l’Etat !

Durant les manifestations en mémoire d’Adama Traoré, quand on lit certaines pancartes et qu’on entend certains propos, on a l’impression que c’est la police qui attaque de pauvres jeunes sans défense !

Mais la police, la plupart du temps se défend et répond à la violence qui la menace.

Alors oui, il faut remettre l’église au milieu du village comme l’a fait magistralement Guillaume Bigot dans son édito publié précédemment.

Adama Traoré ne méritait certes pas la mort mais avait un passé de délinquant chargé (objet depuis 2007 de 17 procédures, vols, stupéfiants, accusé de viol par son codétenu). Voir sa famille, qui compte nombre d’autres délinquants, mobiliser contre la police peut sembler indécent à beaucoup.

Depuis 20 ans, les statistiques de violence contre les policiers explosent :

En 2018, le nombre de gendarmes ou policiers blessés a augmenté de 15 % et a dépassé 20 000 !

Et cette année-là, on avait dénombré 25 morts dans les forces de l’ordre !

Yannick Noah tient des propos racistes !

Dire que l’on regrette le silence des sportifs blancs, quand on tue un homme noir, c’est « raciser » ce crime.

Yannick Noah a t-il regretté le silence des sportifs noirs quand Arnaud Beltrame a été froidement assassiné à Trèbes ?

Quand Mickaël Harpon, un noir, il me semble, a assassiné quatre de ses collègues blancs à la Préfecture de police de Paris, Yannick Noah et les autres se sont-ils mobilisés ?

Où était Yannick Noah et consorts quand un jeune policier a été assassiné par Karim Cheurfi sur les Champs-Elysées ?

Et quand un couple de policiers, Jessica Schneider  et Jean-Baptiste Salvaing ont été assassinés à leur domicile par Larossi Abbala, on n’a pas vu beaucoup de ces personnalités médiatiques dans la rue !

Tous ces policiers assassinés à notre service étaient tous innocents !
Leurs vies ne valaient-elles pas autant voire plus que celle d’Adama Traoré ?

Les noirs seraient-ils les seuls à mériter le statut de victime ?

Autant il est interdit de faire l’amalgame entre immigration et délinquance, autant il est possible de faire porter à l’ensemble de la police l’accusation de racisme !

Alors oui, mobilisons-nous contre la violence, mais alors contre toutes les violences même celles que le politiquement correct nous interdit de pointer !

Merci de tweeter cet article :





 

 

7 Réponses à “Yannik Noah, Omar Sy, où étiez-vous
quand on assassinait des policiers blancs ?”

  1. C’est les violences policière ou pas que je condamne, et que ce soit sur un noir ou sur un blanc.

    • une interpellation, ce n’est jamais évident … les policiers sont formés certes, il y a des techniques, mais dans la rue, ce n’est pas pareil qu’en centre de formation de la police.
      Ensuite, les délinquants, qui sont loin d’être les anges ou les agneaux qu’on veut nous faire croire, résistent, frappent, cognent, se débattent, et les maîtriser, les immobiliser ne peut se faire souvent qu’en utilisant une force nécessaire …
      Ce n’est pas un métier facile, on y prend des coups, la hiérarchie ne les soutient plus en cas de problème -cf Castaner aujourd »hui à la télé- et il y en a de plus en plus qui avalent leur arme de service !
      L’amalgame simpliste flic=raciste ou facho ou nervis du pouvoir est indigne, en regard du sacrifice fait par ces hommes !

      • Tout a fait, l’amalgame est trop facile.

        • Alors je pense que lors du mouvement des gilets jaunes, des faits: à Nantes, Adrien 22 ans, a eu 5 jours de réanimation suite à un tir de LBD en pleine tête. Olivier de Bordeaux a été plongé plusieurs jours dans le coma suite à un tir par derrière. Lilian, un passant de 15 ans, porte quatre broches en métal qui lui traversent la mâchoire suite à un tir de la même arme. Maria, jeune fille de 19 ans passante elle aussi, dont le crâne a été fracassé et le cerveau endommagé à Marseille par un matraquage de policiers en marge de la manif…. Sans compté ceux qui auront leur vie brisée car ayant eu un membre arraché par une grenade, des dizaines de yeux crevés par flash bal, dents cassées, des milliers de fractures multiples par matraquage, et même deux morts (à Nantes et Marseille) etc… Je pense que dans ces cas, ce sont bien des violences policières. Dommage que l’on en a pas plus parlé ! A noter que les victimes étaient blanches !

          • A noter que les victimes étaient blanches !
            Ben oui……..Allez consulter le blog « le mur jaune » et la aussi ça manque de diversité.
            C’est à pleurer ……

            Je me souviens de commentaires dégueulasses sur les GJ de ceux qui ensuite ont démoli le Professeur Raoult!

            Fort en gueule et rien dans le buffet………

            Regardez moi ces deux pignoufs……qu’un vive sur sa victoire à Roland il y a 50 ans et que l’autre fasse son cinéma aux States.
            Si la France et les Français sont tous des sales racistes, pourquoi viennent ils tous ici pendant que nos militaires se font trouer la peau en Afrique!
            Des grands gaillards qui jouent les caids devant un micro, ça devrait bien être capable de faire la chasse aux islamistes dans les pays africains!

  2. Peut-être que s’il y a des violences policières, c’est tout simplement parce qu’ils n’ont rien à faire de la légion d’honneur à titre posthume. Je ne vois pas beaucoup d’honnêtes gens dans les victimes (sauf des gilets-jaunes qui ont eu le tort d’être toujours dans la rue quand les black-bloc sont arrivés).

  3. Qui a mis 1 genou à terre pour saluer le courage et l’abnégation de l’officier Beltrame?
    Mélenchon et sa clique comme aujourd’hui place de la république?

    castaner lallemand nunez le premier ministre et macron ont instrumentalisé les flics, les crs et les gendarmes pour casser du gilet jaune afin qu’ils cessent de manifester.
    Les black blocs les ont bien aidés car eux n’ont jamais été ni blessés ni arrêtés!
    Les flics de la bac se sont aussi bien amusés!
    Oui je sais, ils doivent obéir……….mais ils pouvaient rater les yeux ou la tête, ne pas frapper des femmes ou des cheveux blancs………….

    Aujourd’hui, le vent tourne et tous les flics sont les cibles!
    Ils disent merci a qui?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *