Dis-donc, Manu, tu veux qu’on finisse par voter Marine ?

Publié par le 27 Mai, 2019 dans Blog | 14 commentaires

Dis-donc, Manu, tu veux qu’on finisse par voter Marine ?

Ce matin, je suis un peu dans le même état que le lundi matin 11 mai 1981 après la victoire de François Mitterrand.

Mais en 1981, c’était peut-être moins grave qu’aujourd’hui, car, à l’époque, à droite, nous pensions que « l’expérience socialiste » ne durerait pas longtemps à l’épreuve du réel. Mais ce matin, c’est bien tout l’horizon politique qui semble plombé et pour longtemps.

J’étais parti pour titrer cet article : Jupiter-minator quand je me suis souvenu que j’avais déjà utilisé ce titre dans un article posté en décembre 2018.

Car une fois de plus, je constate que ce que sait faire de mieux Emmanuel Macron, c’est détruire.

En 2017, il avait tué le PS, et avait laissé les Républicains K-O debout. Hier soir, il semble bien qu’il leur ait donné le coup de grâce.

Des regards qui en disent long …

Il a aussi essayé de tuer les corps intermédiaires, les élus locaux, les syndicats, même les plus réformistes ! Il semble que les Gilets jaunes aient mis un terme à cet aveuglement.

Dans ce champ de ruines, il ne reste plus, comme au second tour de la présidentielle, que la macronie et le Rassemblement nationale. Soit, en caricaturant un peu, le choix entre la peste et le choléra !

C’est une alternative dangereuse pour la paix civile. On en observe les prémisses depuis six mois avec cet interminable mouvement des Gilets jaunes, d’une durée unique sous la V ème République.

C’est une alternative qui n’a rien à voir avec l’ancien clivage droite-gauche qui ne remettait pas en cause l’essentiel du fonctionnement des institutions à chaque alternance.

Une victoire du Rassemblement national mettrait le pays à feu et à sang car jamais les forces de gauche n’accepteront la décision des urnes. Pour elles, le Rassemblement national ne sera jamais légitime.

Dans l’immédiat, on peut imaginer qu’Emmanuel Macron va gauchir sa politique économique et mettre la pédale douce sur les réformes à venir (assurances chômage et retraite).

Il donnera probablement aussi quelques gages supplémentaires à la gauche sur le plan sociétal (PMA, fin de vie, etc …). Autant de motifs de déception pour les macronistes venus des Républicains. Mais reviendront-ils pour autant vers leur parti d’origine, quasi-moribond ou sauteront-ils le pas vers le Rassemblement national.

Faudra t-il vraiment qu’on finisse par voter FN ?

Cette victoire plombe aussi l’avenir d’une évolution du Rassemblement national. Marine Le Pen se trouve aujourd’hui remise en selle pour 2022.  Et ainsi, l’hypothèse Marion Maréchal se trouve reportée aux calendes grecques ! Merci Macron !

Le parti des Républicains va t-il survivre à sa cuisante défaite ?

Laurent Wauquiez va t-il devoir céder sa place ? Ce matin, sur RTL, Valérie Pécresse a été très mesurée dans ses réactions à la défaite. Elle a résisté à toutes les multiples tentatives d’Yves Calvi de lui faire dire, à tout prix,  que Laurent Wauquiez devait démissionner. Elle a simplement appelé à l’élargissement de la droite et indiqué qu’à titre personnel, elle-même aurait démissionné dans de telles circonstances.

Que vont faire les autres opposants à la ligne Wauquiez, Xavier Bertrand, Jean-Pierre Raffarin, et consort ?

De cela dépendra la survie ou la disparition des Républicains.

Pour une analyse de la droite plus sérieuse et peut-être moins partisane, on peut lire cet article paru dans Causeur :

Au revoir la droite…

Merci de tweeter cet article :





14 Réponses à “Dis-donc, Manu, tu veux qu’on finisse par voter Marine ?”

  1. Les premiers responsables sont les électeurs ! On est passé de veaux à masos !

  2. Ceux qui ne voulaient pas de RN ont voté Macron, ceux qui ne voulaient pas de celui-ci ont voté RN. Cela s’appelle le vote utile et LR s’est retrouvé comme un fine tranche de jambon entre deux épaisses tranches de pain.

    Il va bien falloir que la tranche de jambon se trouve une colonne vertébrale, définir une politique claire à l’abri des ego faute de quoi il finira comme le PC à 2% des voix.

    En l’état actuel des choses, sauf catastrophe majeure qui pourrait rebattre les cartes, nous sommes condamnés à avoir un deuxième quiquennat Macron. Ce sera encore dix ans de perdus.

    • Oh, hélas, malgré la qualité du chef de file, le LR a fait environ 4% du corps électoral, ne l’oublions pas.

      il est vrai que la campagne s’est faite avec un RN et un LREM agressifs à coups d’anathèmes, et de chasse aux cathos intelligents!

  3. Parce qu’une femme a voulu jouer le match retour des Présidentielles, parce qu’un homme a voulu garantir sa ré-élection dans 3 ans, ils ont l’un et l’autre anéanti sans scrupule le véritable enjeu de cette élection: l’intérêt de leur pays et de leurs concitoyens. Les électeurs sont tombés dans le piège tendu avec la complicité des médias. La France sort affaiblie de leur duo sur la scène européenne, et les Français en seront les dindons de la farce.
    Maxime Tandonnet exprime parfaitement mon ressenti, ce matin:
    https://maximetandonnet.wordpress.com

  4. Encore une victoire des européistes mondialistes béats qui ont permis à « Manu » de continuer sa politique de destruction massive de ses opposants de l’ancien monde et ce grace aux électeurs de LR qui, pour punir MM. Wauquiez et Bellamy, pour s’opposer au RN, ont décidé de suivre les félons du gouvernement et emboîter le pas des derniers ralliés ou constructifs. Ils ont sauvé le « soldat Philippe » et le général Macron en détruisant un peu plus le parti de leurs choix précédents comme les ex-socialistes l’avaient fait en 2017.

    Ils ont préféré voter pour le pire de la gauche conjugué au pire de la droite, des opportunistes, menteurs, traitres, ultra-libéraux qui se soucient plus de leur destin que de celui de la France.

    Du coup, cette politique du chao va continuer.

    Je noterai un sursaut de la gauche qui a porté ses voix sur EELV ainsi que sur le puzzle de l’ex-PS mais, pouvait-il en être autrement après deux années durant lesquelles « Manu » a fait les yeux doux aux constructifs.

    Qu’en sera-t-il quand sociétalement, « Jupiter » leur aura planté une dague en plein coeur ?

    J’ai bien écouté Mariani, j’attend de voir si une alliance pour changer l’Europe se met en place. Une chose est sûre, les Républicains n’en feront rien, à la vue du triumvirat mis au sommet de cette liste qui etait sensée représenter toutes sensibilités de LR.
    AU FINAL, LA BANANE A ÉTÉ DÉVORÉE PAR LES DEUX BOUTS, JE CROIS QU’IL FAUT ÉCLATER CE GROUPE POUR TENTER UNE ALLIANCE DES VRAIS DROITES.

    J’ajouterai que l’UDI va sûrement être cannibalisée par le groupe « Renaissance » qui, à mon avis, va perdurer grâce aux électeurs de la droite molle, aux bobos qui entendant une estimation de participation volontairement surévaluée à 17h00 ont pu bourrer les urnes urbaines alors que celles de la France profonde étaient déjà closes.

    • « Wauquiez et Bellamy, pour s’opposer au RN, ont décidé de suivre les félons du gouvernement et emboîter le pas des derniers ralliés ou constructifs »

      –> ??? Ah bon?
      j’ai du sauter un épisode….

      • Je parlais des électeurs car ce sont bien eux les coupables qui ont suivi la bande de la droite molle.

        Je m’interroge aussi sur le pourquoi de la prolongation de l’ouverture des bureaux de vote des grandes villes jusqu’à 20h00. Surtout quand les experts des sondages et commentateurs politique indiquent une participation nationale en nette hausse en laissant planer un air de grande surprise.

        Du coup, hier, à Paris, la participation est passée de 37% à 17h00 à une participation finale à 57%. Soient plus de 35 parisiens sur 100 se sont exprimés après 17h00 et avaient donc la connaissance que le reste du pays avait voté en se mobilisant bien plus que 5 ans auparavant biaisant l’équité du suffrage qui déjà était très avantageux pour « Manu ».

        Pourquoi les urbains ont 3 heures de plus que le reste de la population pour accomplir leur devoir électoral ?

        Pourquoi observer un silence de 44 heures de la vie politique et commenter le taux de participation en laissant planer de grosses surprises alors qu’il reste 1 heure pour les ruraux et 3 heures pour les urbains qui bénéficient pourtant d’un meilleur maillage de transports en commun.

        Tout ceci semble expliquer pourquoi lors de la soirée, on a vu l’écart entre le vote rural (favorable au RN) et le vote urbain (favorable à renaissance) se réduire de 2 points à moins d’un point.

  5. Il faut se pencher sur les chiffres d’hier soir. Et comparer au 1er tour de 2017.
    Et essayer de répondre à la question : où sont les électeurs de Fillon ?

    GAUCHE : (Verts inclus)
    2017 : 27,8%
    2019 : 33,2%, +5,4pts

    MACRON + CENTRE
    2017 : 24%
    2019 : 24,9%

    RN + Droite souverainiste :
    2017 : 26%
    2018 : 27,5%

    Fillon : 20%
    Bellamy : 8,5%

    Donc les électeurs de Fillon sont passés… chez EELV !
    Plus probablement, Macron a perdu sur sa gauche. Il se maintient par le renfort massif d’électeurs de Fillon. Une autre partie s’étant dispersée entre le RN et d’autres listes.

    On a donc un président qui mène une politique de gauche soutenu par un électorat de Droite.

  6. Si enfin, pour une fois, la droite cessait de courir derrière la gauche, pour assumer vraiment les principes de la droite, et mettre une bonne dose de libéralisme (mais du vrai !) dans son programme : libérer les énergies, libérer les entrepreneurs, créateurs de richesses et donc d’emploi ? Si enfin la droite retrouvait un peu son âme ?

    • Et « si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle », disait mon cher père!!! (ce n’est d’ailleurs plus le cas aujourd’hui, c’est dire!)

      Je trouvais que Bellamy avait la carrure nécessaire pour cesser de courir après la droite.

      Mais voilà : les électeurs de la droite française étant à gauche, (style LREM) ou écolos (style Greta l’handicapée mentale, ou pastèque -rouge à l’intérieur, verte à l’extérieur- , voire extrême gauche style RN, ce n’est pas demain la veille que quelqu’un s’affichant à droite sans se renier (sauf lorsque les journaux coupent une partie de ses phrases), gagne un élection!!!

    • Suzanne, je ne me fais pas d’illusions, déjà le mot libéralisme sert d’épouvantail, et s’en réclamer est un suicide politique, et le nombre de ceux qui reçoivent des subsides de l’état est tel, qu’il est également suicidaire d’imaginer un politique réduire les dépenses clientélistes de l’état !
      Et voir les appels de Larcher et Pécresse, n’augure rien d’autre que du Juppéisme mou …

  7. Le score d’hier et tout ce que je lis depuis ce matin confirment ce que je pense depuis un bon moment.
    Tous des ……et Ils sont cuits de chez cuits et nous avec!
    Quelle alternative restera t il? le RN ainsi c’est laisser la porte grande ouverte à macron pour un second quinquennat!
    Les lr feraient mieux d’ajouter EM à la suite de leur abréviation.

    Cet itw de goasgen est le reflet exact de la pensée unique que la soi-disant droite doit suivre! Pecresse Raffarin juppé et cie en avaient donné un aperçu, tous à plat ventre a faire le beau devant macron!

    Ne plus donner un avis, émettre une idée ………..etc.
    Tous pour la pma, la gpa, l’euthanasie, l’accueil de toute la racaille du monde…..spolier les petites gens rapportent parce qu’ils sont les plus nombreux!
    Mutiler et condamner ceux qui se rebellent!!!!!!!!!!

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/lr-aux-europeennes-nous-nous-sommes-trompes-de-strategie-estime-goasguen-20190527

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *