Exclusion d’Erik Tegnér … Ils l’ont fait !

Publié par le 12 Déc, 2019 dans Blog | 10 commentaires

Exclusion d’Erik Tegnér … Ils l’ont fait !

Intéressé par la politique depuis les années Mitterrand, j’ai toujours voté à droite mais je n’avais jamais été encarté dans un parti politique jusqu’en 2007.

C’est Nicolas Sarkozy, sa personnalité et son clair positionnement à droite, qui m’avaient décidé, durant la campagne présidentielle de 2007, à prendre ma carte à l’UMP.

Depuis lors, d’énormes déceptions ont frappé tous les militants des Républicains.

Les coups sont d’abord venus de l’extérieur

  • L’acharnement médiatique contre Nicolas Sarkozy qui a abouti, en 2012, à sa défaite, face, qui plus est, au médiocre Hollande !
  • La pollution des primaires (ouvertes !) de la droite, en 2016, par un vote massif de socialistes (plus de 600 000 !) venus « tuer » Nicolas Sarkozy !
  • Le hold-up médiatico-judiciaire contre François Fillon qui a privé la droite de son candidat aux présidentielles de 2017.

Quand les coups viennent d’ennemis extérieurs au parti, on ne peut que faire corps et continuer à se battre.

Mais les pires vinrent de l’intérieur

Quand les coups viennent de l’intérieur même du parti, c’est totalement différent et beaucoup plus grave !

Depuis la défaite de Nicolas Sarkozy, les mollassons de l’aile gauche des Républicains – les Pécresse, les Raffarin, les Juppé et autres Bertrand – ont tenté de nous faire croire que c’est un positionnement trop droitier de Nicolas Sarkozy qui expliquait sa défaite.

Les militants n’ont jamais cru à ces sornettes et l’ont démontré en élisant Laurent Wauquiez à la présidence des Républicains, en totale opposition avec la tête du parti.

Laurent Wauquiez, une fois débarqué, la ligne molle a repris les rênes du parti. On a même vu des personnalités issues de la Droite Forte, l’aile la plus à droite du parti, Geoffroy Didier et Guillaume Peltier, se renier en ralliant la ligne de centre-gauche incarné par Christian Jacob.

Et vint la fin du chemin …

Hier soir, le Comité départemental de la fédération de Paris des Républicains a décidé d’exclure du parti le jeune militant Erik Tegnér, accusé de promouvoir un rassemblement des droites.

C’est une erreur fondamentale qui prouve un mépris total pour les militant des Républicains dont un sondage a montré qu’ils étaient en majorité (57 %) favorable à un rapprochement avec la droite « hors les murs » comme on dit.

Je crois avoir illustré ici le sentiment de nombreux militants par pas moins de quatre articles aux risques de lasser mes lecteurs :

Oui, aujourd’hui, c’est la fin du chemin pour moi dans un parti que je ne reconnais plus. Un parti lui-aussi contaminé par le politiquement correct, dans lequel je ne vois plus que des macronistes honteux qui n’ont pas encore fait leur coming out !

J’appelle donc tous les militants à faire comme moi et
à renvoyer leur carte d’adhérent au siège du parti :

Je salue le courage d’Erik Tegnér et lui adresse mes sincères félicitations et tous mes voeux pour un avenir politique qui ne manquera pas d’être brillant.

Qu’il nous informe de ses futurs projets et actions afin que nous puissions y adhérer, le cas échéant.

Christian, un ex-militant des Républicains.

Merci de tweeter cet article :





10 Réponses à “Exclusion d’Erik Tegnér … Ils l’ont fait !”

  1. Bravo pour avoir quitté Les Ringards !

  2. Cette exclusion va âtre un excellent catalyseur pour faire exploser LR et lancer des alternatives pour une vraie droite.Face au gauchisme pourri qui a empoisonné la France depuis 1981 on a besoin d’une vraie droite…tout sauf l’escroquerie Macron,ni le cul de sac économique de Marine L.
    « PS LR continue à m’adresser courriers votes et questionnaires comme si j’avais renouvelé ma dernière adhésion datant de 2017 …le bordel en somme !

    • Moi aussi : cela me permet de répondre et de leur dire pourquoi il est hors de question que je vote pour ce ramassis de filous, qui devraient changer d’étiquette en prenant le sigle LREM : Les Républicains En Marche vers le Mur

  3. Ils veulent tous être califfe à la place du Califfe, depuis toujours, les coups bas ne cessent dans ce machin qui n’est plus un parti depuis longtemps. Cela ressemble plus à un paddock où chacun est décidé à tenir sa ligne.

    Je me demande comment les militants continuent à mettre des ronds pour une carte d’adhérent alors qu’ils passent leur temps à se mettre des batons dans les roues, car il ne faut pas se leurrer, laplupart des affaires concernant les élus du parti sont parties de l’interieur (pas le ministère de casse-noisettes).

    Sarko en est bien conscient, tout comme Fillon, Juppé les a dézingués l’un après l’autre et les fillonnistes préféraient tenir jusqu’au bout plutôt que laisser la place au plan « B », dont la majorité des adhérents ne voulaient pas entendre parler non plus.

    Du coup droit dans ses bottes, il a offert la place à Manu qui a su le placer par la suite à un poste de consolation et devenir un des doyens du nouveau monde.

  4. stéphane roncaglia dit:

    Voter LR sera bientôt voter LREM. La fusion-absoption de LR par LREM sera bientôt actée, il n’y a d’ailleurs que 2 lettres à ajouter. Qui veut voter à droite devra donc voter RN.

    • J’ai quasiment dit la même chose que vous plus haut (je n’avais pas encore lu tous les commentaires)

      Nous sommes donc au moins deux à avoir la même vision des choses sur ce sujet.

    • Voter RN est voter a droite ? Je vote RN depuis quelques élections ; mais je n’ai jamais eu,malheureusement, l’impression de voter a droite …
      Voter a droite serait voter Dupont Aignan, voire UPR peut-être… c’est à dire voter très inefficace.
      Je pense que la non représentation d’une partie aussi importante de l’électorat français n’a pas du se produire depuis la révolution.

  5. Ils ont eu raison, nous n’avons rien en commun avec l’extrême droite et ne pouvons pas garder dans le parti ceux qui veulent s’allier avec. Je préfère encore Hollande ! On a besoin de garder les personnalités comme Nadine Morano par exemple pour montrer aux gens qu’il n’est pas nécessaire de voter RN pour pouvoir avoir une politique ferme sur l’immigration et le communautarisme, cette dernière étant évidemment urgente et nécessaire.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Erik Tegnér exclu des Républicains : les coulisses de son éviction | A droite fièrement ! - […] avoir lu cet article, je ne peux que me féliciter d’avoir renvoyer ma carte d’adhérent coupée en deux au…
  2. Requiem pour les Républicains | A droite fièrement ! - […] y a cinq jours, je rompais avec le parti des Républicains après 12 ans d’adhésion et un long chemin…

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *