Blog : les affaires reprennent !

Publié par le 23 Juil, 2017 dans Blog | 0 commentaire

Blog : les affaires reprennent !

Vous l’avez sans doute remarqué, depuis l’élection présidentielle, une baisse de régime a été observée dans ce blog.

Par chance, des contributeurs m’ont apporté leur soutien en me proposant des articles, comme Suzanne et Christian54.

Je salue leur aide et notamment l’article « Chère Brizitte » de Suzanne qui a recueilli son … 46 ème commentaire !

J’attribue cette baisse de régime à trois causes :

  • Le syndrome de la fusée bien connu des technicien du centre spatial de Kourou. Ils travaillent des mois pour préparer une fusée. Et 10 secondes après son décollage, ils sont saisis d’une forme de dépression puisqu’ils n’ont plus rien à faire. Cela pourrait s’apparenter au babyblues de nos compagnes … En ce qui me concerne, j’ai été victime du « Hollande Blues ». J’ai tapé pendant 5 ans sur Hollande et brutalement il disparait du paysage …
  • Le chaos-debout dû à la descente de la droite aux enfers, avec successivement :
    • L’élimination de Nicolas Sarkozy dès le premier tour des primaires de la droite,
    • L’élimination de François Fillon dès le premier tour de la présidentielle, à la suite d’un acharnement médiatique et judiciaire sans précédent,
    • La trahison des Constructifs partis « à la soupe » chez Macron.
  • Une certaine sidération devant la victoire sans partage d’Emmanuel Macron.

Oublions la première cause qui s’est éteinte avec la disparition de Hollande des radars médiatiques …

En ce qui concerne la droite, ce nouveau blog a vocation à regrouper ceux qui croient encore en elle et qui veulent aider à sa reconstruction. La trahison des « Constructifs » sera, je l’espère, le déclic qui va permettre à la droite de se recentrer sur ses valeurs. En l’occurence, il vaudrait mieux écrire : de se centrer sur ses valeurs de droite. Bonne chance à Laurent Wauquiez pour accomplir cette tâche difficile.

Quant à Macron, il est vrai que comme beaucoup de Français, j’ai été interpelé par sa victoire, et il faut le reconnaitre, un peu séduit par sa jeunesse, son apparent modernisme et l’espoir qu’il puisse renouveler un climat politique assez délétère depuis les années Hollande. J’ai un peu attendu pour voir …

Mais assez rapidement, malgré des premières orientations plutôt marquées à droite (loi travail, limitation des déficits), malgré une volonté farouche de se démarquer de son prédécesseur, Macron se « hollandise » chaque jour un peu plus sur la forme, victime, lui aussi de son ego surdimensionné et de ses premières « affaires ».

La presse est en train de déchanter et de se montrer de plus en plus critique sur le style autocratique que prend le quinquennat. De nombreux comportements de Macron commencent à sérieusement écorner son image :

  • Les atteintes à la démocratie au parlement où les usages de respect de l’opposition ont été bafoués par une majorité qui veut tout régenter,
  • La gestion désastreuse des affaires Ferrand et Bayrou qui se s’est soldée par le départ de 4 ministres du gouvernement en un seul mois !
  • La scandaleuse affaire de l’humiliation en public du général Pierre de Villiers par Macron et son porte-parole Castaner, qui laissera de profondes traces dans le personnel militaire.

Les Français commencent à ouvrir les yeux …

L’effet Macron est en train de de dissiper … Son modernisme en politique n’aura tenu que le temps d’une campagne ! Même Hollande respectait plus son opposition ! Et il savait respecter son armée !

Il n’y a pas que les médias qui ouvrent les yeux ! Un tout récent sondage montre une brutale chute de popularité. Dans cet article, l’Express s’en fait l’écho :

La cote de popularité du chef de l’Etat est en forte baisse en juillet, avec 54% de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).

C’est une chute brutale. La cote de popularité d’Emmanuel Macron a perdu dix points en juillet, avec 54 % de satisfaits, selon un sondage publié par l’hebdomadaire Le Journal du Dimanche (JDD).
Pour le président Macron, 47 % des sondés se disent « plutôt satisfaits » (contre 54 % en juin) et 7 % sont « très satisfaits » (contre 10 % en juin), soit une baisse globale de dix points sur les deux catégories. Simultanément, le total des mécontents passe de 35 % à 43 % de juin à juillet, se répartissant entre « très mécontents » (15 % en juillet, contre 12 % en juin) et « plutôt mécontents » (de 23 % à 28 %).

Oui, décidément les affaires reprennent

Après ce moment de sidération, suivi d’un certain espoir que les choses allaient changer en France, je vois déjà se profiler l’échec pour Macron.

A mon sens, il fallait profiter de cet état de grâce, dont n’avait pas bénéficié Hollande, et créer un véritable choc psychologique pour relancer la machine économique en remotivant les chefs d’entreprise et en redonnant le moral aux Français. Une brutale baisse des charges des entreprises aurait pu relancer l’activité et vraiment inverser la courbe du chômage !

Au lieu de ça, Macron nous ramène vers une certaine austérité – peut-être nécessaire – mais qui risque, comme le choc fiscal du gouvernement Ayrault, de casser le peu de croissance qui renaissait laborieusement.

Les premiers arbitrages économiques sont pour le moins critiquables !

  • Comment peut-on réduire le budget des armées déjà sinistré par Hollande, de 850 millions d’euros sans oser toucher à l’AME (Aide médicale d’état) qui profite aux clandestins et qui coûte près d’un milliard d’euros ?
  • Pourquoi s’attaquer aux revenus des retraités même modestes ( à partir de  1200 € de pension par mois) et de ne pas toucher à la manne de 4 milliards d’euros qui arrose les syndicats ?
  • Pourquoi réduire de 13 milliards les dotations des collectivités locales déjà saignées à blanc par Hollande alors que par exemple les dotations des communes ne représentent que 4 % du budget de l’Etat ? Les collectivités sont des donneurs d’ordre très importants qui permettent de faire vivre un grand nombre d’entreprises locales. Réduire aussi drastiquement leur budget entrainera inéluctablement une hausse du chômage.

Et pour l’instant, on n’a presque rien vu sur dans le domaine sociétal !!!

J’espère ne pas vous avoir trop rasé avec l’exposé de mes états d’âme …

Merci de tweeter cet article :





Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *