Ces 14 milliards de fraude dont personne ne vous parle !

Publié par le 21 Fév, 2019 dans Blog | 5 commentaires

Ces 14 milliards de fraude dont personne ne vous parle !

J’ai déjà dénoncé ce scandale d’état dans un article intitulé:

Sécu : on nous volerait … 14 milliards d’euros par an ! 

Mais, j’enfonce le clou avec une interview d’une journaliste de l’Opinion par Boursorama. Elle parle de cette fraude à la sécurité sociale mais aussi du laxisme de Bercy qui ne fait rien contre la fraude à la TVA qui atteindrait le même montant soit pour les deux près de 30 milliards d’euros ! Cela représenterait presque la moitié de l’impôt sur le revenu (72 milliards) et bien plus que l’impôt sur les sociétés (25 milliards) !

Je rappelle que la ministre de la santé Agnès Buzyn nie la réalité des chiffres de la fraude sociale et que – autre scandale – la majorité macroniste LaREM s’est opposée à l’ouverture d’une enquête sur le sujet.

Pour en savoir plus, on peut lire cet article du Figaro :

L’État laisse-t-il passer des milliards d’euros de fraude aux prestations sociales ?

Merci de tweeter cet article :





5 Réponses à “Ces 14 milliards de fraude dont personne ne vous parle !”

  1. Richard Mauden dit:

    Lutte contre la fraude: des hauts fonctionnaires pointent une situation catastrophique
    Par Luc Lenoir Mis à jour le 19/02/2019 à 09:38 Publié le 19/02/2019 à 05:45
    Réunis ce lundi pour un débat au Sénat, plusieurs responsables d’administrations publiques ont dressé un portrait inquiétant de la lutte contre la fraude sociale, ou encore contre les arnaques à la TVA. Un diagnostic qui met en évidence de nombreux manquements, sinon un déni d’État.
    Une indolence coupable. C’est en substance le verdict du débat, organisé ce lundi matin au sénat par Nathalie Goulet, sénateur de l’Orne, sur le thème de la fraude à l’argent public, et des moyens que l’État met en œuvre pour la combattre. Les invités, policiers, magistrats, responsables de services administratifs ou experts de la fraude, ont en effet dressé un panorama inquiétant de nos services administratifs, et de la sécurité du système social français. Principaux sujets d’inquiétude: la fraude sociale et la fraude à la TVA, deux types d’abus moins médiatiques que la fraude fiscale classique, où la France se situe au contraire parmi les pays efficaces.
    La fraude sociale, un «déni d’État»?
    Parmi les sujets les plus brûlants, dans le contexte politique actuel: la fraude sociale, c’est-à-dire la recherche de versements de prestations sociales indues. Le magistrat Charles Prats revient sur l’affaire des faux numéros de compte de sécurité sociale, qui avait fait réagir le gouvernement en décembre dernier. L’ancien responsable à la délégation de lutte contre la fraude avait alors fait état d’un stock de plus d’1,8 million de comptes de sécurité sociale «frauduleux», avec à la clé, une fraude annuelle de 14 milliards d’euros. En réponse à une question de Nathalie Goulet sur le sujet, la ministre de la Santé Agnès Buzyn avait dénoncé des «chiffres totalement erronés», évoquant un «système de contrôle de gestion des risques», plutôt que des comptes frauduleux. Pour le gouvernement, ces comptes, basés sur des papiers d’identité imparfaits, n’impliquent pas forcément de fraude aux prestations sociales.
    L’État laisse-t-il passer des milliards d’euros de fraude aux prestations sociales?
    Une réponse qui n’a visiblement pas satisfait l’intéressé. Pour Charles Prats, qui réemployait ce lundi matin le terme de «frauduleux», toujours rien n’a été entrepris pour régler le problème. Il pointe en outre un manque d’efforts de la Cour des comptes sur le sujet. La tâche est immense: pour éliminer les dossiers d’escroquerie, il faudrait vérifier l’ensemble des comptes, une procédure qui pourrait prendre «5 à 6 ans». Charles Prats se dit partisan d’une remise à plat du système d’identité: «des données biométriques permettraient de réenrôler tous les citoyens français sur une base beaucoup plus sûre. On abandonnerait l’ancien système et avec lui, la fraude sociale».
    Aucune prise de conscience à l’horizon? Pour Nathalie Goulet, de façon surprenante, c’est la lutte contre le terrorisme qui a permis quelques avancées en matière de lutte contre la fraude sociale. Les réseaux djihadistes français ayant constitué une priorité, certaines règles ont été revues pour permettre des actions sur les aspects financiers. Une évolution qui a profité au reste de la lutte anti-fraude. Toutefois, les choses ont mis du temps à changer. Pour Luc Retail, commissaire divisionnaire honoraire de la police nationale, «de nombreux djihadistes français ont continué à toucher des allocations alors qu’ils étaient partis combattre»…
    «De nombreux djihadistes français ont continué à toucher des allocations alors qu’ils étaient partis combattre».
    Luc Retail
    Pour le spécialiste, qui fut aussi directeur de la sécurité des opérations à la Banque postale, c’est tout le système documentaire français qui pêche depuis de nombreuses années: «6,5% des pièces d’identité en circulation en France sont fausses»! La réglementation, qui impose à la Banque postale d’ouvrir des comptes à tous ceux qui le demandent, facilite la vie des fraudeurs. Si les mouvements d’argent sont très précisément contrôlés (tous les transferts de plus de 10.000 euros d’espèces mensuels sur un compte bancaire font l’objet d’une «communication financière systématique»), les services administratifs n’ont pas les moyens d’intervention nécessaires, de même que la justice.

  2. Ce laxisme est voulu, et c’est la societé qui en paie le prix, dont il faut ajouter 50 milliards d’euro en debats inutiles et extremement couteux, par AN.

    1300 Structures Bidons pompent nos Finances !
    https://www.delitdimages.org/derriere-le-cas-jouanno-combien-dinstances-bidons-gaspillent-notre-argent/

    Ce qui montre que le bien de la societé n’est pas pris en compte et qu’ils ce moque bien de nous, preuve ? le grand remplacement et le traité de marakech qui signe notre fin de civilisation et n’apportera que violence et guerre si le peuple ne reprend pas le pouvoir, car il ne faut compter sur aucun partis, tous coupable d’accepter cette situation economique et immigratoire qui ne peut faire qu’exploser la societé et amener la guerre, si on ne ce reveille pas a temps…

    • Ceci pour aider a la mise en oeuvre de leur plan maçonnique en amenant une explosion sociale par une économie affaiblie, premiere etape pour creer les conditions suivante, tout en detruisant la morale en favorisant les minorités:

      http://dimsung.free.fr/doc/plan_de_Pike.pdf

      Albert Pike et le plan luciférien de gouvernement mondial

      https://legrandreveil.wordpress.com/

      Que signifie la fin des temps ?
      Les clés pour comprendre ce qui va se passer
      La moisson

      12 février 2019
      Le pape François ajoute la traîtrise à l’apostasie

      « L’œcuménisme de Rome consiste à avancer vers la religion universelle maçonnique et à détourner les siens de la doctrine du salut

      Beaucoup d’observateurs se trompent en croyant que but maçonnique est d’unifier les religions en une sorte de religion universelle. Ce n’est pas exactement ça. Personne n’a l’intention de fusionner catholiques, protestants, musulmans et juifs en une même entité, totalement illusoire d’ailleurs. Même la fusion catholiques-protestants serait très difficile à mettre en œuvre.
      Non, le but est d’amener les religions à reconnaître comme universalité transcendante et supérieure la religion maçonnique des droits de l’homme, dont les trois piliers sont : liberté, égalité, fraternité.

      Que deux hauts dignitaires, l’un musulman, l’autre chrétien, signent une déclaration sur la fraternité humaine est une reconnaissance en soi par eux deux, engageant leurs groupes réciproques, de cette fameuse religion supérieure maçonnique.
      Car la fraternité ici ne repose pas sur la foi en Jésus-Christ mais sur une autre idéologie, celle issue des droits de l’homme.
      Dans cette déclaration comme dans le discours du pape François, outre la fraternité, on relève aussi l’omniprésence des notions de liberté et de droits (donc l’égalité) : nous sommes bien en présence de documents et de discours typiquement d’inspiration maçonnique.
      Le pape François va même jusqu’à affirmer « Il n’y a pas d’alternative : ou bien nous construirons ensemble l’avenir ou bien il n’y aura pas de futur« .
      Le but de la religion universelle est donc de faire communier l’ensemble des religions dans ces mêmes valeurs transcendantes maçonniques, de les rendre supérieures à tout, y compris à elles-mêmes.
      Ainsi, les catholiques, protestants ou musulmans sont invités à rejoindre le groupe déjà conséquent des athées, païens, bouddhistes et autres déistes, communiant déjà dans la religion des droits de l’homme.
      Là encore, la volonté des papes à avancer dans ce domaine n’est pas nouvelle, elle a commencé dès l’ouverture au monde de Jean XXIII, et se termine en apothéose avec François.
      Est-il nécessaire de préciser qu’à aucun moment à Abu Dhabi, celui-ci n’a prononcé ou écrit le nom de Jésus-Christ ? sauf peut-être à la messe, et encore…

      Doit-on rappeler que la religion catholique est bâtie sur le Christ ?
      il y a donc un double niveau de traîtrise par le biais de telles idées, discours et enseignements des papes issus du concile :

      1) Celui d’une part de convertir les catholiques à la religion des droits de l’homme, la dissociant de celle du Christ et la privilégiant pour résoudre les problèmes humains, alors qu’en réalité, c’est l’absence du Dieu fait homme dans les vies, les sociétés et les esprits qui génère de tels désordres et calamités ;

      2) Celui de faire adopter aux catholiques, d’une manière subtile et progressive, quoique de plus en plus visible, un « Dieu » universel, partagé avec les autres religions, et qui n’est pas Jésus-Christ.
      Ce « Dieu » est en réalité l’imitateur du vrai Dieu, celui que l’on voit partout sous des noms différents (Allah, Bouddha, Yahvé version judaïque…) et qui n’est autre que le tentateur, l’adversaire, l’ennemi déclaré de la seule vraie et unique religion, celle du Christ. Ceux qui reconnaissent ce « Dieu » universel s’inclinent sans le savoir devant Lucifer à la place du Christ. C’est grave et les dégâts dans les esprits sont incalculables. Honte et déshonneur à ceux qui œuvrent avec la bête à cette désorientation diabolique dont parlait Lucie de Fatima. »

      Comme vous le voyez, l’oeuvre est dirigé par les francs maçons, comme le denonce cet eveque avec son site…
      …et pour mieux comprendre leur pourritures maçonnique, regardez ce lien:

      Nos Enfants sont en Danger !

      https://www.youtube.com/watch?v=W5ExqkVQZv0

  3. 80% des LREM sont des socialistes ou verts recyclés. Aucune chance qu’ils ne s’attellent à cette tâche : ils sont nés aveugles.
    Par ailleurs, cherchez à qui profite en majorité ladite fraude, et vous aurez une petite idée du pourquoi. Il est plus rentable de pressurer encore et toujours les classes moyennes.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *